Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy ...
Voir le deal
599 €

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

4 participants

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Uranium Colonel Dim 13 Nov - 17:29

En Eaux troubles - Nouvelle-Orléans (LA) Partie 7 : Chérir les anciens
19 octobre 2018 (Jour Z+2 ; 6h45)
Avenue Loyola (Périmètre de Défense nom de code Charlie)
Nouvelle-Orléans, Louisiane


Karpov serra la main du lieutenant Meyers. Celui-ci avait pris un mauvais coup lors de l'attaque aérienne et il fallait croire, malheureusement que la totalité des miliciens et des gardes nationaux avaient péri ou déserté. Tout était désert lorsque le tapis de bombe avait frappé la ville dans un déchaînement d'horreur et de feu, s'il restait quelque chose de la ville ce ne serait sûrement pas ses habitants ou les vieilles demeures en bois du quartier français.

Le lieutenant Meyers émergea à peine de son évanouissement, pour se retrouver dans le chaos infernal et ambiant du monde.

"Karpov? Où sont les autres ? Nous devons avertir ceux qui sont au stade que l'opération Cobalt a commencé."

"Ne vous inquiétez plus pour eux, j'imagine qu'ils sont dans un monde meilleur, maintenant". Karpov désigna les grandes flammes écarlates qui s'échappaient du stade. " Quant à vos hommes, j'imagine que la peur les a submergés. "

"Merci de ne pas m'avoir abandonné."

" Ne me remerciez pas trop vite, nous devons quitter cet enfer au plus vite ", observèrent les deux hommes. Karpov aida le lieutenant à se relever.

"Les réfugiés, la ville... ils sont.tous morts."

On entendait les cris et les bruits grotesques des infectés en train de bruler vif, provenant du vieux stade, des anciennes zones portuaires et des camps de réfugiés. L'odeur putride (un mélange d'odeur de viande trop brûlée et de pourriture) caressait le nez de deux hommes qui s'éloignaient à travers l'avenue en ruine.

"Nous devons trouver un véhicule." dit le Russe. Le regard de Karpov se posa sur une Hyundai dont le pare-brise avait été brisé mais pas complètement détruit, sur le siège avant le corps du conducteur, qui avait visiblement succombé à la maladie, sans avoir eu le temps de démarrer sa voiture. Pour une fois, la chance souriait à Karpov et à son nouvel ami.

"C'est trop louche pour être vrai", pensa Karpov.

Après avoir ouvert la porte et planté un débris métallique dans la tête de l'infecté, Karpov installa le lieutenant Meyers dans la voiture. Ses yeux fiévreux et son regard inquiet n'indiquaient rien de bon. Un mauvais traumatisme crânien ou une hémorragie interne pouvaient conduire le militaire américain à une mort certaine. Jetant un coup d'œil au rétroviseur, Karpov vit s'approcher les silhouettes haletantes et vaguement humaines de la horde brûlée de la Nouvelle-Orléans avant que l'image de la douce Olga, son sourire, son regard presque gêné mais toujours émouvant lorsqu'elle annonçait ses fiançailles ne lui transperce le crâne, elle n'avait pas pu en réchapper, c'était un être doux et pacifique.

Karpov fut pris de colère, d'une rage folle, il hurla à la horde : "Ну и отлично, а ты иди нахуй." ("Allez tous vous faire foutre").

Il massacrerait chacun de ces salauds juste par vengeance mais son regard se posa sur le lieutenant, il avait un ami à sauver.

Il y a 23 ans...
le 1er janvier 1995
Grozny, Tchétchénie


Le bruit des explosions et des tirs était un bruit courant dans cette partie de la Russie où se dressaient encore les ruines incendiés de la capitale de la République tchétchène. Dire que les habitants avaient accueilli la nouvelle année correctement aurait été un euphémisme. Les explosions retentissaient partout.

Le soldat russe blessé attendait quelque chose, non pas de l'aide....mais une vengeance. Tous ses copains avaient été massacrés par les tchétchènes. L'épave en feu du T-72 dégageait une acre fumée noire qui faisait pleurer le lieutenant Karpov, qui tentait de trouver sa cible, parmi les ruines.

"Te voilà, ale chien." le lieutenant engagea son AKMS, et tira une courte rafale sur un ensemble de silhouettes qui se profilaient au bout de la rue. Le tir fut immédiatement suivi d'un gémissement aigu et de jurons indistincts.

Karpov savait qu'il était nécessaire de bouger, quittant sa position pour s'engouffrer dans les ruines d'un bâtiment d'habitation éventré par une frappe.

"Ils ne sont pas derrière moi... il est temps de souffler"

Une ombre se profila sur la gauche, Karpov leva son arme, et instinctivement tira une courte rafale...
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 942
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 23
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Uranium Colonel Dim 13 Nov - 17:38

En Eaux troubles - Nouvelle-Orléans (LA) Partie 8:
Conflagration
19 octobre 2018 (Jour Z+2)
Banlieue de la Nouvelle-Orléans


La longue file de voitures et de camions abandonnés le long de la route 10 bloquait la route vers Prairieville, où des rumeurs et des messages d'avertissement indiquaient qu'un centre de secours avait été établi. Karpov se serait normalement éloigné plus rapidement de cette ville, mais il n'avait pas les compétences médicales nécessaires pour soigner le lieutenant. Ce dernier était dans un état de quasi-sommeil, ne se maintenant éveillé que grâce aux paroles du Russe.

La nuit se levait à peine et les incendies de la plus grande ville de Louisiane donnaient une belle teinte ocre au ciel, mais d'autres tourbillons de fumée se répandaient depuis la zone de gestion de la faune de Maurepas Swamp, ne laissant guère de doute sur leur origine.

Les gens avaient fui, poursuivi par les infectés, Les pillards faisaient le reste, d'ailleurs Karpov avait du mal à maintenir son attention sur la route et les pièges potentiels mais aussi sur l'état du Lieutenant, de moins en moins bon.

La route s'étendait pendant des heures hors des sentiers battus et des traces indiquaient que de nombreuses personnes avaient déjà emprunté cette route, un doute s'instillait dans l'esprit du russe alors que la voiture avançait à peine sur les chemins boueux.

Et si Olga avait survécu, pour une raison ou une autre ? Peut-être avait-elle eu le temps de s'échapper ? Peut-être s'était-elle frayé un chemin à travers la ville comme lui, comme son père.

Ce moment de doute failli coûter la vie aux deux hommes lorsque la longue rafale de fusil d'assaut frappa le véhicule, poussant Karpov à faire une embardée, qui envoya la Hyundai s'écraser sur un éperon rocheux, le lieutenant Meyers percuta sans ménagement la portière, et le râle de souffrance qu'il poussa pendant un court instant ne pouvait plus signifier que son agonie.

Le réveil fut difficile pour Karpov mais il put se rendre compte qu'il n'était plus dans la voiture, qu'il était attaché et bâillonné et placé ) même le sol boueux et malodorant.

"Ah, notre ami se réveille" dit une voix d'homme dans un argot évident.

Karpov ouvrit les yeux et vit qu'une douzaine d'hommes de couleur, armés jusqu'aux dents, l'observaient.

"Bienvenue dans les marais, Ma'an."
******************************
Il y a 23 ans...
le 1er janvier 1995
Grozny, Tchétchénie


La longue rafale de l'AKMS avait perforé l'abdomen de la femme projetant du sang et des morceaux de tissus déchirés. Le soldat russe avait agi comme tout homme entrainé l'aurait fait dans de telles circonstances.

Karpov s'est penché, peut-être par curiosité, peut-être par stupidité au-dessus du cadavre de la femme. Une jeune femme, son visage serait difficile à distinguer à cause de la boue et du sang séché collé sur son visage emmitouflé. Toutefois Le petit paquet qu'elle transportait s'était retrouvé propulsé dans les gravas et les débris de béton armée, un coin de tissu s'était soulevé révélant un tout petit corps.
Karpov était submergé par une vague appréhension, indéfinissable et lui bloquant presque les sens. Les muscles... ses muscles et ses sens si vitaux, qui auraient du lui commander de prendre les jambes à son goût étaient tout simplement incapables de la moindre réaction, surtout que ses poursuivants avaient fini par retrouver sa trace...
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 942
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 23
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Uranium Colonel Lun 14 Nov - 15:53

Chapitre 83 : État du monde
1er novembre 2018 (Jour Z+15)


En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Uragan10
Barrage de roquettes BM-27 Uragan tirées dans la banlieue sud de Moscou. (RT)

"Les rapports sur les contre-offensives militaires dans le sud de Moscou ne sont toujours pas confirmés, mais des témoins locaux confirment d'importants bombardements impliquant des milliers de BM-27 Uragan et de l'artillerie automotrice, de telles interventions militaires se sont multipliées depuis que le président américain a tweeté que "quelque chose de grand est en train d'arriver". Des rumeurs locales font état du déploiement récent d'une nouvelle arme antizombie sur les champs de bataille nord-américains et japonais, mais personne n'a été en mesure d'identifier la nature de cette arme.

Pendant ce temps, la guerre contre les "infectés" fait toujours rage à raison d'un ratio de 1 pour 10 dans les centres urbains, il est maintenant certain que les unités de l'APL et de la police de Hong Kong ont quitté Hong Kong et Macao, certaines sources du département d'État américain ont confirmé qu'ils étaient à court de munitions et de denrées alimentaires depuis le coup d'État manqué d'il y a deux semaines consécutif à la mort d'un nombre important de membres du Politburo. Certains spécialistes ont souligné le fait que les nouveaux dirigeants chinois avaient pratiquement évité une confrontation nucléaire avec les États-Unis et le Japon après que certains putchistes intransigeants auraient tenté de lancer des ICBM sur les bases américaines d'Okinawa et de Guam.

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Image10

De hauts responsables de l'USMC ont confirmé que des renforts du Marine Corps avaient débarqué dans le périmètre de sécurité de Busan afin d'aider les unités armées américaines et sud-coréennes à protéger les quelque 6,5 millions de réfugiés qui s'y trouvent actuellement. Aucune nouvelle de la réunion d'urgence du gouvernement japonais à bord du JS Hyuga et du JS Kongo, mais il semble évident que les principaux efforts du gouvernement japonais porteront sur les efforts militaires visant à assurer la sécurité de Kyushu en sécurisant le "corridor de Shimonoseki".

Des rapports arrivent de Corée du Nord, la CIA et le Département d'État ont confirmé un exode massif vers les territoires sud-coréens et chinois, des sources locales ont confirmé que l'infection a atteint l'État le plus fermé du monde au cours de la semaine dernière. Aucun rapport sur les épidémies dans les médias d'État nord-coréens.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 942
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 23
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Thomas et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Uranium Colonel Lun 14 Nov - 15:59

Chapitre 84 : Estropié

26 octobre 2018 (Jour Z+9)
Medbay de l'atoll de l'USS Makin
Océan Pacifique


Il s'est finalement réveillé après avoir été inconscient pendant trois jours. Quand il s'est réveillé, il a réalisé qu'il était à bord d'un navire de la marine. On l'a informé de sa situation.

"Vous avez été mordu, monsieur, mais votre jambe a été amputée." L'infirmier a répondu.

"Quoi, où sont ces gamins ? Est-ce qu'ils s'en sont sortis ? avant de m'évanouir, nous étions dans un van en direction de la base."

"Oui, ils sont là. Ils vous rendront peut-être visite plus tard."

"Je... Je ne me suis pas transformé... Comment ça se fait ?" Le Texan a regardé fixement. Deux Marines se tenaient prêts, M16 à portée de main. Jim savait pourquoi.

"Nous avons fait des tests. Votre sang était négatif pour l'infection. Je suppose que vos compagnons ont réussi à stopper l'infection à temps. Je suis étonné que pour un groupe de milléniaux sans expérience médicale, ils aient pu s'en sortir. Vous êtes une personne chanceuse, monsieur. Bien sûr, nous devons vous garder en observation pour l'instant."

"Qu'est-ce...que ça veut dire ?" Un Jim confus a répondu.

"Nous vous avons implanté une puce de suivi car nous ne sommes pas sûrs si une minuscule quantité de virus ne circule pas dans votre sang. Jusqu'à présent, c'était négatif, mais nous ne pouvons pas en être sûrs. Je sais que cela peut sembler cruel mais nous ne pouvons pas risquer de nouvelles épidémies. Comprenez-vous pourquoi nous faisons cela ?"

Jim a acquiescé silencieusement. Si cela signifiait qu'il se transformerait, il devrait le faire. Il ne voulait pas être un autre Patient Zéro de cette épidémie. C'était une bien meilleure façon de protéger tout le monde à bord.

"Je veux juste voir mes amis s'ils vont bien." .

"Très bien. Je vais les appeler."
*************************
"Nous sommes heureux que tu sois sain et sauf." Jules dit au Texan qui l'avait sauvé il y a quelques jours.

"Oui mijo, cette vieille carcasse a encore de la force en elle."

Tout le monde s'est rassemblé pour voir le Texan blessé. L'infirmier leur a dit qu'ils pouvaient passer du temps ici, mais qu'il serait confiné dans une caserne militaire à Pearl Harbor dès son arrivée, car les autorités et les représentants du CDC devraient observer s'il pouvait être réintégré en toute sécurité dans la société, muni de l'implant de traçage. En outre, il recevrait un traitement et une opération pour installer une prothèse de jambe en remplacement de celle qu'il avait perdue à San Diego.

"Mieux vaut perdre une jambe qu'une vie entière".

Il était blessé, estropié mais vivant (et non un cadavre ambulant) et c'est tout ce qui comptait.

Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 942
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 23
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Uranium Colonel Mer 16 Nov - 16:44

Chapitre 85 : Aloha
26 octobre 2018 (Jour Z +9)
USS Makin Island
Base conjointe Pearl Harbor-Hickam
Honolulu, Hawaii


Nous n'arrivions pas à y croire. Cinq jours sur une boîte de conserve flottante et nous voilà enfin à Hawaï. Ou sur le point d'arriver dans ce cas. Debout sur le pont d'envol, alors que nous étions tous invités par le capitaine et le second, nous avons pu voir les navires de la flotte entrer dans Pearl Harbor. Cela m'a donné des frissons, sachant que c'était le site de l'attaque japonaise qui avait conduit à l'entrée de l'Amérique dans la Seconde Guerre mondiale. Le Makin Island est passé près de l'USS Missouri - alias le Mighty Mo - l'un des cuirassés de la classe Iowa qui a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Golfe persique. Cela nous a impressionnés de voir un grand cuirassé juste à côté de nous. Il avait été présenté dans le film d'action Under Siege, le jeu RTS World In Conflict (mon jeu PC préféré) et le film Battleship que j'avais vu à l'été 2012. le puissant navire de guerre se tenait là sans rien faire, gardant l'entrée de la baie. Bien qu'obsolète selon les normes actuelles, la présence d'un cuirassé était toujours impressionnante à regarder.

"Je n'arrive pas à y croire. Nous sommes ici à Hawaii." dit Gabrielle.

"Oui, mais pas pour les vacances." Mike ajouta et nous rappelant la dure réalité

"On va profiter de ce qu'on peut." relativisa Spencer.

Quelques minutes plus tard, le vaisseau a accosté. Tout le monde a été escorté en bas pour le contrôle sanitaire. Spencer avait raison, même si nous n'étions pas ici en vacances, nous devions profiter des petites choses. Comme le dit le film Zombieland. C'était définitivement mieux que de rester dans un navire exigu. Mon groupe et moi sommes restés proches les uns des autres alors que nous entrions dans la tente sanitaire mis en place par la FEMA. Après avoir remis certains de mes documents, le personnel de la FEMA m'a demandé quelles étaient mes expériences et si je voyageais avec un groupe.

"Oui, ces personnes sont avec moi". J'ai répondu. Mes amis se sont alors inscrits dans le système et se sont vus confier des tâches bénévoles. Mike, Spencer, Darren et moi avons été affectés à des tâches sanitaires, Gabrielle a été chargée d'aider à rationner la nourriture et les fournitures de l'hôtel pour les réfugiés (puisqu'elle est comptable), tandis qu'Angela et Tamara ont été chargées d'aider aux services quotidiens de l'hôtel. Nous n'avons travaillé que les jours de semaine jusqu'à ce que nous puissions retourner dans nos pays respectifs.

Hawaii a une contrepartie : étant isolée, environ 90 % de son approvisionnement en nourriture provient du continent. Cela faisait une semaine que l'épidémie avait éclaté et la garde nationale d'Hawaï avait ordonné un système de rationnement systémique maintenant que les échanges par avions et navires cargo avaient cessé. Il y avait cependant un peu de bétail sur la grande île ainsi que du café, du cacao, des ananas, de la canne à sucre et des bananes sur cette chaîne d'îles. Pour compenser, les flottes de pêche de l'État ont toutes été activées pour nourrir les quelque 2 000 réfugiés supplémentaires qui sont répartis sur les îles.

Oui, notre séjour ici ne sera pas très agréable, mais c'était quand même mieux qu'aux États-Unis.

Le personnel de la FEMA nous a affectés au Hilton Hawaiian Village Resort, en face de la plage de Waikiki. Il se trouvait directement en face de l'océan Pacifique. C'est ce qui nous a tous enthousiasmés.

"Attendez, vous pouvez localiser mes parents ?" Gabrielle a demandé au personnel de la FEMA.

"Madame, pouvez-vous nous donner leurs noms ? Je suis désolé, mais nous avons traité un grand nombre de personnes, beaucoup venant d'autres pays. Allez voir le tableau là-bas avec tous les noms des personnes présentes."

Déçue, elle a alors parcouru le tableau rempli de noms. "Venez avec moi les gars." Nous l'avons suivie. Le tableau plein de noms était indéniablement long. Il y avait aussi beaucoup de gens, tout comme nous.

Cela a pris plus de 30 minutes avant qu'elle ne dise qu'elle avait trouvé les noms de ses parents. Et pour notre plus grand bonheur, ils se trouvaient dans le même hôtel que nous ! Quel coup de chance !

"Quel coup de chance !" J'ai crié. "Allez les gars, on y va. Ramenons-la à sa famille."

Nous avons ensuite pris le bus en direction de la plage de Waikiki.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 942
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 23
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Collectionneur Mer 16 Nov - 17:04

Je pense à des zéro oubliés :
. Pour compenser, les flottes de pêche de l'État ont toutes été activées pour nourrir les quelque 2 000 ( seulement ? ) réfugiés supplémentaires qui sont répartis sur les îles.
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 1872
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 51
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Uranium Colonel Mer 16 Nov - 17:06

Chapitre 86 : Ennemi fraternel
23 octobre 2018 (Jour Z+5)
Détachement de l'USMC au Camp Lemmonier
Aéroport international de Djibouti-Ambouli, Djibouti


La petite nation de Djibouti n'avait pas été épargnée par l'épidémie. En tant que pays du tiers monde, l'épidémie a fait des ravages avec l'afflux de réfugiés et d'infectés en provenance d'Éthiopie, de Somalie et d'Érythrée. Les forces armées se sont éparpillées en essayant de contenir les épidémies et au cinquième jour de l'épidémie, le pays s'est essentiellement effondré, tous les représentants du gouvernement ayant fui ou ayant été massacrés par les hordes. Les nouvelles étaient sombres : le président Ismail Omar Guelleh s'était suicidé alors qu'il était évident que le palais présidentiel était encerclé.

Lorsque la situation est devenue désespérée, de nombreux citoyens terrifiés ont fui vers le port maritime et l'aéroport, afin de prendre un bateau ou un avion pour aller ailleurs. Ils n'avaient nulle part où aller. D'autres se sont rendus dans les bases étrangères du pays. Les Américains, les Italiens, les Français, les Japonais et les Chinois avaient mis le pied à Djibouti pour combattre la piraterie et l'utiliser comme tremplin pour les guerres au Moyen-Orient. Avant le déclenchement de la guerre, la plupart de ces militaires étrangers étaient confinés dans leurs bases, car il fallait une autorisation spéciale du pays d'accueil pour y mettre les pieds. Seuls les Français étaient autorisés à sortir de leur base. Lorsque l'épidémie a commencé, ces personnels ont défendu leur base contre les Infectés locaux errants. Ils ont d'abord laissé entrer les citoyens de leur propre pays pour se réfugier, mais d'autres locaux sont arrivés et avec eux une horde d'Infectés. Comme cela devenait évident, les garnisons ont dû ouvrir le feu sur les infectés comme sur les non infectés. Ils ont tenu bon, jusqu'à ce que les munitions soient épuisées et que leurs bases soient constamment attaquées, ils dû alors se retirer vers d'autres points de ralliement.

La base militaire chinoise d'Oboch, près du port de Darelah, avait été envahie, obligeant les soldats restants de l'APL à se réfugier dans un grand aéroport international où sont arrivés les Marines américains, la 13e Demi-brigade de la Légion étrangère française constituant du 5e Régiment d'outre-mer, des éléments italiens venus de la Base logistique de l'armée italienne au sud, ainsi qu'un petit contingent de personnel de la Bundeswehr et de la JSDF provenant de la base voisine de la JMSDF. Au départ, le commandant de la base américaine se méfiait des Chinois, en raison des rumeurs selon lesquelles une faction communiste extrémiste souhaitait atomiser le Japon, Guam et Taiwan. Cependant, l'ennemi d'aujourd'hui ne se souciant pas de l'allégeance ou de l'idéologie pour laquelle on se bat, le commandant US a cédé et a permis à l'APL d'entrer, au motif qu'elle assisterait à la défense des civils dans l'aéroport en attente d'être évacués. En effet, le spectacle de forces occidentales, japonaises et chinoises travaillant ensemble faisait plaisir à voir, sachant les récentes tensions avec la Chine dans le cadre de ce que les analystes politiques avaient appelée la "deuxième guerre froide".

Le commandant des Marines a traversé l'aérodrome en voyant des Marines et des marins en train de constituer des défenses improvisés tandis que d'autres Marines examinaient les fusils Type 95 QBZ dont les troupes de l'APL faisaient la démonstration. Dans une autre tente, l'APL et la JSDF discutaient de leur ligne de défense commune. Ces ennemis autrefois acharnés travaillent désormais ensemble. Il y avait également plusieurs soldats française, allemands et italiens qui donnaient un coup de main, avec le peu d'anglais qu'ils pouvaient parler.

"C'est drôle, n'est-ce pas ?" déclara un sous officier des Marines. "Nous avons toujours vu les Chinois comme une menace pour nos intérêts ici dans la Corne de l'Afrique, mais maintenant nous travaillons à leurs côtés. Même les Japonais s'entendent avec eux."

"Ce sont des temps mystérieux, Sergent." le commandant a levé les yeux pour voir un avion de ligne voler vers une destination inconnue. En regardant au-dessus de la ville, ses pilotes pouvait voir la fumée et les incendies qui faisaient rage ainsi que les hordes qui avançaient vers les défenses.

Le commandant des Marines aurait donné cher pour pouvoir contacter les pilotes et obtenir des renseignements tactiques, la reconnaissance n'était plus très bonne car les drones Reaper avaient été déplacés de l'aéroport de Chabelly vers le sud-ouest avant perte de contact, au moins il savait que des hordes d'infectés convergeaient du sud ouest vers l'aéroport. Les Marines et les forces étrangères pourraient tenir un moment, mais les fortifications finiraient par tomber. Il restait encore plus de 500 civils, attendant de prendre le prochain avion ou bateau pour quitter ce pays condamné.

"Monsieur, nous avons pris contact avec le groupe amphibie Essex. Ils sont en route pour évacuer notre personnel, nos alliés et les civils ici. Ils ont quitté le détroit d'Ormuz il y a quelques jours."

"C'est bien. Nous devons tenir bon jusqu'à leur arrivée.Quel est le statut de nos défenses?"

"Pour l'instant, nos Marines et nos alliés ont essayé d'économiser leurs munitions. Certains en sont même arrivés à utiliser des baïonnettes contre les infectés qui frappaient les clôtures. Cependant, les corps s'empilaient, ajoutant du poids qui menaçaient de faire chuter les défenses, il a fallu cesser d'employer cette méthode."

"Pouvons-nous tenir ?"

"Notre meilleure estimation est probablement d'un jour ou deux."

"Que Dieu nous bénisse tous."
*************************************************
Le jour suivant, les infectés étaient trop nombreux pour être "traités" uniquement avec des baïonnettes. Les Américains, les Français, les Italiens, les Chinois, les Japonais, les Allemands, et les troupes locales de Djibouti ont été obligés d'ouvrir le feu sur les infectés. Ils en abattirent plusieurs, mais de plus en plus venaient attirés par le bruit des tirs.
"Monsieur, bonne nouvelle, les civils ont été évacués. Il n'y a que du personnel militaire ici maintenant."

"Eh bien, nous avons tenu bon ici. Cela va certainement entrer dans l'histoire. Pensez-y comme la version du 21ème siècle de l'Alamo."

Les tirs ont continué pendant des heures jusqu'à ce que la clôture soit sur le point de s'effondrer.

"Repliez-vous ! Repliez-vous !" Un Marine hurla alors que les défenseurs se repliaient, certains jurant dans leur langue. Et finalement les clôtures ont rompus et les infectés ont "débordé" comme une inondation. Les militaires se sont battus, en abattant de nombreux infectés mais sans en arrêter le flot.

"Nous devons évacuer maintenant !" dit le commandant.

Mais au même moment, ils ont entendu le bruit de rotors en approche. En levant les yeux, le commandant des Marines a vu un groupe de AH-1Z Cobras fondre sur la horde, tirant avec leurs autocanons et leurs missiles. Les infectés ont été déchiquetés, des morceaux de corps volaient dans les airs. Ceci a été suivi par un bombardement effectué par des Harriers et des F-35B Lightnings. Ces avions étaient venus de l'USS Essex et de son groupe d'intervention amphibie et ils étaient arrivés juste à temps pour évacuer les défenseurs du camp Lemmonier.

"La cavalerie est en retard."

Et puis les LCACs sont arrivés à la pointe de l'aéroport. Les Marines et les forces étrangères ont couru vers les LCACs pendant que les Cobras, Harriers et Lightnings couvraient leur fuite. Certains véhicules ont été récupérés mais le reste a dû être laissé derrière pour l'espace. Après tout, les vies humaines comptent plus que des jouets High Tech. Après cela, les LCACs sont partis et se sont dirigés vers la mer.

"Monsieur, nous avons des Chinois à bord ? Que faisons-nous d'eux ?" Un Marine a demandé, se méfiant visiblement des Chinois à bord du véhicule amphibie.

"Eh bien, ils ont accepté de coopérer avec nous, alors nous les évacuons tout comme nos alliés français, allemands, italiens, japonais et djiboutiens. Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés. " déclara le commandant en regardant dans la direction de l'aéroport maintenant abandonné qui s'effaçait au loin. La fumée qui s'en dégageait était visible mais s'estompait également. En regardant vers la mer, il pouvait constater que les LCACs étaient sur le point d'atteindre l'USS Essex, soutenu par l'USS Anchorage et l'USS Rushmore.

Lorsque les LCACs sont arrivés sur le pont de chargement de l'Essex, le commandant des Marines a été relevé. Les forces étrangères ont ensuite été débriefées alors qu'elles devaient se mettre sous le commandement militaire américain.

"Monsieur, je suis ici pour vous féliciter que grâce à vos efforts pour défendre le camp Lemmonier et l'aéroport, vous avez sauvé la vie de 500 civils et de plus de 200 militaires." dit le XO du navire . "Cela restera définitivement dans l'histoire comme l'une des évacuations les plus réussies de cette foutue apocalypse".

"Eh bien, c'est mon devoir en tant que Marine."

"Alors, où allons-nous ?" A demandé le commandant.

"Diego Garcia. L'endroit est isolé dans l'océan Indien et n'est toujours pas touché par l'épidémie. Nous et les Britanniques sécurisons les voies navigables autour de l'endroit. C'est leur territoire après tout."

"Très bien. Une île tropicale isolée au fin fond de l'océan Indien est le meilleur endroit pour survivre à une épidémie de cadavres ambulants."

Fidèle aux propos du XO, la défense du camp Lemmonier sera immortalisée comme l'une des retraites les plus réussies pendant l'apogée de la pandémie. Par miracle, aucune vie n'a été perdue et tous les défenseurs ont réussi à s'en sortir sans aucune perte.

Plusieurs années après l'épidémie, de nombreux vétérans ayant pris part à la défense du camp Lemmonier ont livré leurs témoignages dans des livres, des documentaires et des interviews télévisées. La chaîne Simple History Channel sur YouTube a diffusé le 4 juin 2023 un épisode sur cet étrange chapitre de l'histoire intitulé "The Unusual Alliance that Defended Camp Lemmonier". Un film intitulé "Enemy Mine" sortira en 2028 - dix ans après l'épidémie - et sera consacré aux défenseurs du camp Lemmonier.


Notes de l'auteur (Gillan)
- Plus précisément, l'USS Essex a été déployé avec des F-35B. Le navire d'assaut amphibie et son escorte ont quitté San Diego le 10 juillet 2018, en direction du Moyen-Orient (Source : USNI, 12 juillet 2018).
- L'Essex Amphibious Ready Group était dans la région du golfe Persique en octobre 2018, il serait donc logique qu'il s'arrête à Djibouti pour évacuer le personnel qui y est stationné. (Source : USNI, 29 octobre 2018)
- Article de référence pour les forces étrangères à Djibouti.
- Carte des bases militaires étrangères à Djibouti (PBS) :

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Dwk66f10
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 942
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 23
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Thomas aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Uranium Colonel Mer 16 Nov - 17:07

Collectionneur a écrit:Je pense à des zéro oubliés :
. Pour compenser, les flottes de pêche de l'État ont toutes été activées pour nourrir les quelque 2 000 ( seulement ? ) réfugiés supplémentaires qui sont répartis sur les îles.

Sur ce coup là, il faudra que je jette un coup d'oeil au brouillon original.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 942
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 23
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron). - Page 8 Empty Re: En traversant des temps difficiles (Traduction FR d'une TL écrite par Gillan1220 et Uchron).

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum