Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

Uchronies napoléoniennes

+4
Flosgon78
Préhistorique
LFC/Emile Ollivier
DemetriosPoliorcète
8 participants

Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Dim 7 Nov - 18:01

Quelques idées de PoD pour la période napoléonienne :

Bonaparte avant napoléon:

1785: Bonaparte est engagé comme mathématicien sur le navire de l'expédition Lapérouse. Il n'en reviendra pas...

1794 : Augustin de Robespierre convainc Bonaparte, son protégé, d'accepter un commandement à Paris. Le jeune officier sauve les frères Robespierre lors de Thermidor. Son destin est dès lors intimement lié à la survie du régime montagnard.

1798 : l'expédition de Bonaparte est dirigée, comme initialement prévu, vers l'Irlande et non vers l'Egypte.

1799 : le coup d'Etat du 18 brumaire se passe selon le plan initial de Siéyès, les troupes de Bonaparte ne faisant qu'apporter leur soutien à un coup politique. Siéyès gardera le premier rôle et le régime sera un grand électorat.

1800 : Bonaparte est défait à Marengo. Privé de gloire militaire, le Premier consul devra laisser la place...


L'Empire :


1805 : après Austerlitz, Napoléon suit les conseils de Talleyrand et ménage l'Autriche, pour éviter des conflits futurs. La Russie accepte la paix et la Prusse ne voit pas l'utilité de rentrer en guerre. L'équilibre européen en restera là.

1807 : le Tsar Alexandre refuse la paix malgré la défaite de Friedland. Napoléon passe le Niémen et provoque une insurrection générale dans la Pologne russe.

1808 : le général Dupont n'est pas vaincu à Bailen. La Grande armée conserve son aura d'invincibilité, et Metternich préfère ne pas s'engager dans une nouvelle guerre.

1809 : c'est Napoléon et non son frère d'armes Lannes qui est tué à Essling. L'Empire s'effondre, mais à Paris, toutes les factions pensent leur heure arrivée.

1810 : Napoléon épouse l'une des soeurs d'Alexandre Ier. L'alliance franco-russe va dominer le continent pour longtemps... Etouffée par le blocus continental (OTL, cela aurait bien pu arriver si Napoléon n'avait pas organisé lui-même une contrebande pour financer sa campagne de Russie).

1812 : averti par ses espions qu'Alexandre n'a pas l'intention de négocier, Napoléon quitte immédiatement Moscou après l'incendie, avançant vers le sur pour achever l'armée de Koutouzov et détruire le grand arsenal de Tula, ou vers le nord, pour prendre saint Petersbourg. La Russie, à genoux, est démembrée.

1813 : Napoléon parvient à sauver les meubles après son désastre russe. Une paix de compromis est trouvée.

1814 : le maréchal Augereau parvient à vaincre les troupes autrichiennes et les repousse de Lyon à Genève. Menacés sur le flanc sud, les coalisés acceptent que Napoléon abdique en faveur de son fils. L'Empire est amintenu.

1815 : Napoléon ne revient pas au pouvoir, soit qu'il reste à Elbe, soit qu'il soit éliminé au cours du vol de l'Aigle.


Dernière édition par DemetriosPoliorcète le Dim 7 Nov - 18:09, édité 1 fois
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier, Collectionneur, Rayan du Griffoul, Uranium Colonel et ezaski aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par LFC/Emile Ollivier Dim 7 Nov - 18:09

Salut Démétrios !

Très intéressants tes PdD !

DemetriosPoliorcète a écrit:1813 : Napoléon parvient à sauver les meubles après son désastre russe. Une paix de compromis est trouvée.

Il faut dans ce cas, savoir si l'échec de l'entremise de Metternich à Prague n'est dû qu'à l'acceptation tardive par Napoléon de l'offre de paix.

PS : Après peut-être penses-tu à une campagne d'Allemagne mieux réussie ?
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

DemetriosPoliorcète aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Dim 7 Nov - 18:14

LFC/Emile Ollivier a écrit:Salut Démétrios !

Très intéressants tes PdD !

DemetriosPoliorcète a écrit:1813 : Napoléon parvient à sauver les meubles après son désastre russe. Une paix de compromis est trouvée.

Il faut dans ce cas, savoir si l'échec de l'entremise de Metternich à Prague n'est dû qu'à l'acceptation tardive par Napoléon de l'offre de paix.

PS : Après peut-être penses-tu à une campagne d'Allemagne mieux réussie ?

Je pensais à une campagne d'Allemagne mieux réussie.

Mais je t'avoue que je ne connaissais pas les détails de l'entrevue de Prague.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par LFC/Emile Ollivier Dim 7 Nov - 18:16

Pour Prague, je dois aussi avouer que je n'en suis pas un expert. A priori, la réponse est arrivée en retard, après la fin de l'ultimatum. Mais la chaîne YouTube "Histoire de France" prétend que ça n'est qu'un prétexte, que les Alliés pensaient que l'empereur refuserait, permettant à l'Autriche d'intervenir. Et que ça les a bien embêtés cette réponse favorable...
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par LFC/Emile Ollivier Dim 7 Nov - 18:19

1802 : Napoléon se laisse convaincre de ne pas céder la Louisiane aux États-Unis. Il confie sa défense à ses alliés espagnols en attendant l'arrivée des renforts français. Tournés vers les mers, il limitera ses ambitions continentale, l'Autriche n'intégrera pas la IIIème coalition...
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

DemetriosPoliorcète aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Préhistorique Dim 7 Nov - 21:26

1785: Bonaparte est engagé comme mathématicien sur le navire de l'expédition Lapérouse. Il n'en reviendra pas...

A 16 ans, ça fait un peu jeune pour être mathématicien. S'il devait être dans l'expédition il aurait sans doute un autre poste.
Par sa peut faire une bonne uchronie car OTL des survivants de l’expédition ont réussit à arriver dans les îles du détroit de Torres où ils ont été tuer sauf une jeune garçon de 12 ans qui a survécut avec les habitants du coin. On peut imaginer que ce jeune garçon soit Napoléon et qu'il se mette plus tard au service d'un souverain indonésien ou de la VOC.

1799 : Lors de son retour d’Égypte Napoléon emporte des trouvailles dont la pierre de Rosette qui finit ainsi au Louvre.

1802 : Napoléon ne rétabli pas l'esclavage, la France garde Haïti et la Louisiane.

1812 : Au lieu d'aller vers Moscou qui n'est plus la capitale depuis un siècle il décide d'aller vers St Petersbourg. Surtout qu'un ravitaillement par la Baltique est plus facile que par voie terrestre.

1815 : Grouchy arrive à l'heure. ( Very Happy Facile celui là)
Préhistorique
Préhistorique

Messages : 487
Date d'inscription : 03/03/2020

DemetriosPoliorcète, LFC/Emile Ollivier et Rayan du Griffoul aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Lun 8 Nov - 15:48

Novembre 1824

Dans sa chambre du palais de Saint-Cloud, Napoléon Ier sentait la fin s'approcher. Sa santé s'était, depuis longtemps, alrgement dégradée, mais la présence des meilleurs médecins de l'Empire, combinée à sa volonté ferme de diriger aussi longtemps que possible son Empire pour le laisser à un fils capable de régner. Mais cette fois, il ne tiendrait plus...

"Vous héritez de droit de l'Empire. Que cela ne vous fasse pas oublier que rien n'est jamais acquis, si l'on ne cultive pas ses talents et que l'on ménage trop ses efforts...".

En s'éteignant, l'Empereur laissait une France immense : aux 130 départements s'étaient joints ceux du royaume d'Italie. Les provinces illyriennes avaient été agrandies des territoires croates de l'Empire ottoman, du Montenegro, de la côte albanaise. S'étaient également ajoutées les Provinces byzantines, la Thrace et la côte ionienne, autour de Constantinople, la nouvelle Rome, rattachée comme l'ancienne à l'Empire français.

L'Europe entière respectait l'Empereur, mais peu allaient le pleurer sincèrement. Son beau-père, l'Empereur d'Autriche, avait sauvé l'essentiel et gagné quelques compensations dans les balcons, mais il gardait l'aigreur de ses défaites passées.

Le Tsar, installé dans Moscou reconstruite, il s'enfermait dans son mysticisme, se persuadait qu'après la perte de la Pologne et de la Courlande, son pays ne devait jamais plus regarder vers l'Ouest...

L'Angleterre avait acceptée, la mort dans l'âme, une paix armée. Mais elle était sortie de l'épreuve du blocus plus forte qu'avant la Révolution française.

Le royaume de Pologne, reconstitué, et la monarchie saxonne, qui avait reçu la Courlande en compensation de la fin du Grand duché de Varsovie, restaient les deux plus fidèles alliés.

Alors que la nouvelle de la mort de l'Empereur se répandait, un vent de révolte la suivait de près. Dans les départements néerlandais, les célébrations organisées par les sociétés secrètes étudiantes se transformèrent en émeutes. Les campagnes se soulevèrent bientôt, dans des scènes qui rappelaient la guerre de Hollande contre Louis XIV.

L'édifice impérial était appelé à s'effondrer. Mais cela, dans la capitale française même, on s'en doutait déjà. Talleyrand, Fouché, et tous ceux qui espéraient depuis longtemps un après-Napoléon, étaient prêts à reprendre du service...
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier, Collectionneur, Rayan du Griffoul et Uranium Colonel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Flosgon78 Lun 8 Nov - 16:27

DemetriosPoliorcète a écrit:Quelques idées de PoD pour la période napoléonienne :

Bonaparte avant napoléon:

1785: Bonaparte est engagé comme mathématicien sur le navire de l'expédition Lapérouse. Il n'en reviendra pas...

1794 : Augustin de Robespierre convainc Bonaparte, son protégé, d'accepter un commandement à Paris. Le jeune officier sauve les frères Robespierre lors de Thermidor. Son destin est dès lors intimement lié à la survie du régime montagnard.

1798 : l'expédition de Bonaparte est dirigée, comme initialement prévu, vers l'Irlande et non vers l'Egypte.

1799 : le coup d'Etat du 18 brumaire se passe selon le plan initial de Siéyès, les troupes de Bonaparte ne faisant qu'apporter leur soutien à un coup politique. Siéyès gardera le premier rôle et le régime sera un grand électorat.

1800 : Bonaparte est défait à Marengo. Privé de gloire militaire, le Premier consul devra laisser la place...


L'Empire :


1805 : après Austerlitz, Napoléon suit les conseils de Talleyrand et ménage l'Autriche, pour éviter des conflits futurs. La Russie accepte la paix et la Prusse ne voit pas l'utilité de rentrer en guerre. L'équilibre européen en restera là.

1807 : le Tsar Alexandre refuse la paix malgré la défaite de Friedland. Napoléon passe le Niémen et provoque une insurrection générale dans la Pologne russe.

1808 : le général Dupont n'est pas vaincu à Bailen. La Grande armée conserve son aura d'invincibilité, et Metternich préfère ne pas s'engager dans une nouvelle guerre.

1809 : c'est Napoléon et non son frère d'armes Lannes qui est tué à Essling. L'Empire s'effondre, mais à Paris, toutes les factions pensent leur heure arrivée.

1810 : Napoléon épouse l'une des soeurs d'Alexandre Ier. L'alliance franco-russe va dominer le continent pour longtemps... Etouffée par le blocus continental (OTL, cela aurait bien pu arriver si Napoléon n'avait pas organisé lui-même une contrebande pour financer sa campagne de Russie).

1812 : averti par ses espions qu'Alexandre n'a pas l'intention de négocier, Napoléon quitte immédiatement Moscou après l'incendie, avançant vers le sur pour achever l'armée de Koutouzov et détruire le grand arsenal de Tula, ou vers le nord, pour prendre saint Petersbourg. La Russie, à genoux, est démembrée.

1813 : Napoléon parvient à sauver les meubles après son désastre russe. Une paix de compromis est trouvée.

1814 : le maréchal Augereau parvient à vaincre les troupes autrichiennes et les repousse de Lyon à Genève. Menacés sur le flanc sud, les coalisés acceptent que Napoléon abdique en faveur de son fils. L'Empire est amintenu.

1815 : Napoléon ne revient pas au pouvoir, soit qu'il reste à Elbe, soit qu'il soit éliminé au cours du vol de l'Aigle.
Excellente idée Demetrios, je vais essayer de commenter la faisabilité de chacun et en proposer d'autres :
1785 me semble improbable vu l'âge de Napoléon. Je ne pense pas non plus qu'il se serait mouillé pour Robespierre au vu du mépris qu'il avait pour la République et de son cynisme politique légendaire qui le faisait s'engager avec le plus puissant pour servir sa propre puissance.
L'expédition irlandaise me parait être une bonne idée qui aurait pu durablement destabiliser le Royaume-Uni en provoquant la révolte des celtes et en les détournant de l'Europe. Après ça pourrait vouloir dire que Jersey et Guernesey deviennent français et que Malte reste aux mains des hospitaliers. Mais surtout que la pluriséculaire alliance franco-ottomane n'est pas brisée.
Le POD de Siéyes peut paraitre interessant même si je vois l'instabilité du directoire se prolonger avec ce régime.
Pour la défaire de Marengo, il aurait pu être remplacé par l'une des nombreuses factions de Paris, c'est un POD aussi intéressant à explorer.
La paix en 1805 semble également porter des ramifications intéressantes, quid de la guerre avec les Anglais ? Cela aurait permis une poursuite des réformes intérieures surement et un regard porté vers les colonies.
L'indépendance de la Pologne en 1807 aurait provoqué une forte destabilisation de la Russie que Napoléon aurait pu renforcer par son passage.
En 1809, je ne sais pas si les ennemis de la France aurait osé attaquer mais je vois plutôt une dispute entre les héritiers de l'empereur pour le trône.
Le mariage avec la fille du Tsar aurait été une bien meilleure idée que celui avec Marie-Louise effectivement.
Le POD Russe me semble assez complexe mais celui d'un meilleur succès de la campagne de France ou d'Allemagne me parait intéressant.
Quant au retour de Bonaparte, si Louis XVIII avait respecté le traité de Fontainebleau, il serait surement resté à Elbe.
Flosgon78
Flosgon78

Messages : 271
Date d'inscription : 19/03/2019
Age : 23
Localisation : Paris

DemetriosPoliorcète, LFC/Emile Ollivier, Collectionneur et Rayan du Griffoul aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Flosgon78 Lun 8 Nov - 16:40

DemetriosPoliorcète a écrit:Quelques idées de PoD pour la période napoléonienne :

Bonaparte avant napoléon:

1785: Bonaparte est engagé comme mathématicien sur le navire de l'expédition Lapérouse. Il n'en reviendra pas...

1794 : Augustin de Robespierre convainc Bonaparte, son protégé, d'accepter un commandement à Paris. Le jeune officier sauve les frères Robespierre lors de Thermidor. Son destin est dès lors intimement lié à la survie du régime montagnard.

1798 : l'expédition de Bonaparte est dirigée, comme initialement prévu, vers l'Irlande et non vers l'Egypte.

1799 : le coup d'Etat du 18 brumaire se passe selon le plan initial de Siéyès, les troupes de Bonaparte ne faisant qu'apporter leur soutien à un coup politique. Siéyès gardera le premier rôle et le régime sera un grand électorat.

1800 : Bonaparte est défait à Marengo. Privé de gloire militaire, le Premier consul devra laisser la place...


L'Empire :


1805 : après Austerlitz, Napoléon suit les conseils de Talleyrand et ménage l'Autriche, pour éviter des conflits futurs. La Russie accepte la paix et la Prusse ne voit pas l'utilité de rentrer en guerre. L'équilibre européen en restera là.

1807 : le Tsar Alexandre refuse la paix malgré la défaite de Friedland. Napoléon passe le Niémen et provoque une insurrection générale dans la Pologne russe.

1808 : le général Dupont n'est pas vaincu à Bailen. La Grande armée conserve son aura d'invincibilité, et Metternich préfère ne pas s'engager dans une nouvelle guerre.

1809 : c'est Napoléon et non son frère d'armes Lannes qui est tué à Essling. L'Empire s'effondre, mais à Paris, toutes les factions pensent leur heure arrivée.

1810 : Napoléon épouse l'une des soeurs d'Alexandre Ier. L'alliance franco-russe va dominer le continent pour longtemps... Etouffée par le blocus continental (OTL, cela aurait bien pu arriver si Napoléon n'avait pas organisé lui-même une contrebande pour financer sa campagne de Russie).

1812 : averti par ses espions qu'Alexandre n'a pas l'intention de négocier, Napoléon quitte immédiatement Moscou après l'incendie, avançant vers le sur pour achever l'armée de Koutouzov et détruire le grand arsenal de Tula, ou vers le nord, pour prendre saint Petersbourg. La Russie, à genoux, est démembrée.

1813 : Napoléon parvient à sauver les meubles après son désastre russe. Une paix de compromis est trouvée.

1814 : le maréchal Augereau parvient à vaincre les troupes autrichiennes et les repousse de Lyon à Genève. Menacés sur le flanc sud, les coalisés acceptent que Napoléon abdique en faveur de son fils. L'Empire est amintenu.

1815 : Napoléon ne revient pas au pouvoir, soit qu'il reste à Elbe, soit qu'il soit éliminé au cours du vol de l'Aigle.

Pour ce qui est de mes POD, je dirai personnellement
1793 : Bonaparte échoue à relever le siège de Toulon, il reste dans l'anonymat.
1795-1796 : Bonaparte rencontre Joséphine de Beauharnais qui tombe immédiatement enceinte de lui, ce qui fait qu'il aurait un enfant agé de 16-17 ans en 1812-1813, apte à lui succéder.
1798 : Bonaparte refuse la négociation autrichienne et marche sur Vienne avec son armée
1799 : La flotte française n'est pas détruite et Napoléon progresse au travers de la Syrie, pulvérise l'armée ottomane et assiège Constantinople. Il peut alors créer une série de république soeurs sur les ruines de l'Empire Ottoman.
1802 : L'expédition de Louisiane réussit, l'Amérique est conservée, les USA se tournent vers les Anglais.
1805 : Nelson est vaincu par les franco-espagnols à Trafalgar, la route de l'Angleterre est ouverte pour la grande armée, les anglais négocient la paix.
Flosgon78
Flosgon78

Messages : 271
Date d'inscription : 19/03/2019
Age : 23
Localisation : Paris

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Rayan du Griffoul Lun 8 Nov - 16:49

DemetriosPoliorcète a écrit:Novembre 1824

Dans sa chambre du palais de Saint-Cloud, Napoléon Ier sentait la fin s'approcher. Sa santé s'était, depuis longtemps, alrgement dégradée, mais la présence des meilleurs médecins de l'Empire, combinée à sa volonté ferme de diriger aussi longtemps que possible son Empire pour le laisser à un fils capable de régner. Mais cette fois, il ne tiendrait plus...

"Vous héritez de droit de l'Empire. Que cela ne vous fasse pas oublier que rien n'est jamais acquis, si l'on ne cultive pas ses talents et que l'on ménage trop ses efforts...".

En s'éteignant, l'Empereur laissait une France immense : aux 130 départements s'étaient joints ceux du royaume d'Italie. Les provinces illyriennes avaient été agrandies des territoires croates de l'Empire ottoman, du Montenegro, de la côte albanaise. S'étaient également ajoutées les Provinces byzantines, la Thrace et la côte ionienne, autour de Constantinople, la nouvelle Rome, rattachée comme l'ancienne à l'Empire français.

L'Europe entière respectait l'Empereur, mais peu allaient le pleurer sincèrement. Son beau-père, l'Empereur d'Autriche, avait sauvé l'essentiel et gagné quelques compensations dans les balcons, mais il gardait l'aigreur de ses défaites passées.

Le Tsar, installé dans Moscou reconstruite, il s'enfermait dans son mysticisme, se persuadait qu'après la perte de la Pologne et de la Courlande, son pays ne devait jamais plus regarder vers l'Ouest...

L'Angleterre avait acceptée, la mort dans l'âme, une paix armée. Mais elle était sortie de l'épreuve du blocus plus forte qu'avant la Révolution française.

Le royaume de Pologne, reconstitué, et la monarchie saxonne, qui avait reçu la Courlande en compensation de la fin du Grand duché de Varsovie, restaient les deux plus fidèles alliés.

Alors que la nouvelle de la mort de l'Empereur se répandait, un vent de révolte la suivait de près. Dans les départements néerlandais, les célébrations organisées par les sociétés secrètes étudiantes se transformèrent en émeutes. Les campagnes se soulevèrent bientôt, dans des scènes qui rappelaient la guerre de Hollande contre Louis XIV.

L'édifice impérial était appelé à s'effondrer. Mais cela, dans la capitale française même, on s'en doutait déjà. Talleyrand, Fouché, et tous ceux qui espéraient depuis longtemps un après-Napoléon, étaient prêts à reprendre du service...

Du coup on aurait quand même eu un souper entre le Prince de Bénévent (Talleyrand) et le Duc d'Otrante (Fouché) ?
Rayan du Griffoul
Rayan du Griffoul

Messages : 335
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 30
Localisation : Au pied des Pyrénées

https://www.fanfiction.net/u/11862879/Rayan-du-Griffoul

Anaxagore, LFC/Emile Ollivier et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Anaxagore Mer 10 Nov - 9:46

A Marengo, Napoléon a pris le drapeau est à chargé à a tête de ses hommes. En fait, il ne s'attendait pas à ce que cette charge 'pour l'honneur' retourne le cours de la bataille... il souhaitait mourir! Il s'avait que sa défaite lui coûterait tout et préférait encore ne pas y survivre. 
Napoléon a toujours été obsédé par l'image qu'il laisserait de lui après sa mort et préférait être un héros mort qu'un général vivant mais vaincu.
D'ailleurs, le mémorial de Saint Hélène a eu le même rôle que la charge de Marengo, faire de Napo un héros.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
Anaxagore
Anaxagore

Messages : 2075
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 48

LFC/Emile Ollivier, Collectionneur et Rayan du Griffoul aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Collectionneur Sam 13 Nov - 4:10

Je rappelle ce site. Et si Napoléon n'avez pas quitté l'île d'Elbe :

Après une tentative d'assassinat, Napoléon reste son île qu'il développe tandis qu'une guerre éclate entre les Russo-Prussiens et les Franco-britanniques :

http://uchronie1815.simplesite.com/

https://facebook.com/uchronieelbe1815/


Dernière édition par Collectionneur le Sam 13 Nov - 11:46, édité 1 fois
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 1925
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 51
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

LFC/Emile Ollivier et Flosgon78 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Flosgon78 Sam 13 Nov - 10:04

Collectionneur a écrit:Je rappelle ce site. Et si Napoléon n'avez pas l'île d'Elbe :

Après une tentative d'assassinat, Napoléon reste son île qu'il développe tandis qu'une guerre éclate entre les Russo-Prussiens et les Franco-britanniques :

http://uchronie1815.simplesite.com/

https://facebook.com/uchronieelbe1815/
Je l'ai lu, c'est très intéressant
Flosgon78
Flosgon78

Messages : 271
Date d'inscription : 19/03/2019
Age : 23
Localisation : Paris

LFC/Emile Ollivier et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Sam 13 Nov - 14:37

Collectionneur a écrit:Je rappelle ce site. Et si Napoléon n'avez pas quitté l'île d'Elbe :

Après une tentative d'assassinat, Napoléon reste son île qu'il développe tandis qu'une guerre éclate entre les Russo-Prussiens et les Franco-britanniques :

http://uchronie1815.simplesite.com/

https://facebook.com/uchronieelbe1815/

Merci pour la découverte! Vraiment un super travail...mais quelle frustration qu'il soit incomplet, j'aurais bien aimé savoir à quoi ressemble cette Europe sans Congrès de Vienne!
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Collectionneur Sam 13 Nov - 14:54

L'auteur est quasiment seul et a demandé de l'aide pour ses simulations de bataille sur Facebook. Il y également une chaîne youtube. La dernière bataille est une navale en mer Baltique entre la marine royale française et la marine russe. Il m'a envoyé les règles il y a plusieurs mois. Mais je n'ai pas vraiment pas le temps pour y participer.
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 1925
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 51
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

DemetriosPoliorcète et LFC/Emile Ollivier aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Sam 13 Nov - 15:02

Collectionneur a écrit:L'auteur est quasiment seul et a demandé de l'aide pour ses simulations de bataille sur Facebook. Il y également une chaîne youtube. La dernière bataille est une navale en mer Baltique entre la marine royale française et la marine russe. Il m'a envoyé les règles il y a plusieurs mois. Mais je n'ai pas vraiment pas le temps pour y participer.

Si le projet est toujours en cours, alors je saurai être patient!

C'est très intéressant en tout cas, imaginer que la France ait eu l'occasion immédiate de redorer son blason avec une partie des puissances européennes de son côté. Et de rabaisser immédiatement la Prusse...
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

Anaxagore, LFC/Emile Ollivier et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Dim 9 Jan - 17:56

Une autre idée :

1799 : à la place de Bonaparte, les conspirateurs décident de s'appuyer sur Hoche (qui n'est pas mort de maladie et est même rentré victorieux d'Irlande), sur les généraux plus jacobins Bernadotte ou Jourdan, ou encore sur Moreau, qui pourrait bien amener par la suite une restauration pacifique des Bourbons.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier et Flosgon78 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Flosgon78 Dim 9 Jan - 23:37

DemetriosPoliorcète a écrit:Une autre idée :

1799 : à la place de Bonaparte, les conspirateurs décident de s'appuyer sur Hoche (qui n'est pas mort de maladie et est même rentré victorieux d'Irlande), sur les généraux plus jacobins Bernadotte ou Jourdan, ou encore sur Moreau, qui pourrait bien amener par la suite une restauration pacifique des Bourbons.
Ils auraient très bien pu servir la volonté présidentialiste de Siéyes et maintenir la république
Flosgon78
Flosgon78

Messages : 271
Date d'inscription : 19/03/2019
Age : 23
Localisation : Paris

LFC/Emile Ollivier, Collectionneur et ezaski aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par ezaski Lun 10 Jan - 11:17

Allez Hop, quelqu'un un ptit POD sauvegarde la république avec Siéyès consul ? ça existe déjà ?
ezaski
ezaski

Messages : 249
Date d'inscription : 08/11/2020

DemetriosPoliorcète et LFC/Emile Ollivier aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Lun 10 Jan - 15:54

ezaski a écrit:Allez Hop, quelqu'un un ptit POD sauvegarde la république avec Siéyès consul ? ça existe déjà ?

Je ne crois pas.

Il me semble que son idée était un "grand électorat" où il aurait servi de point d'équilibre entre les chambres. Pas sûr que ça soit beaucoup plus stable que le Directoire...

L'idée de Moreau faisant office de Monk français et servant de marchepied aux Bourbons pourrait être intéressante. Mais pas sûr que Louis XVIII ait accepté de revenir en amnistiant tout le monde et en prêtant serment à la constitution. Peut être déjà un roi des Français avec Louis-Philippe?

Pour ce qui est de l'hypothèse Hoche, je l'imaginais dans une uchronie plus large avec une victoire en Irlande.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier, Collectionneur et ezaski aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par ezaski Lun 10 Jan - 16:22

DemetriosPoliorcète a écrit:
ezaski a écrit:Allez Hop, quelqu'un un ptit POD sauvegarde la république avec Siéyès consul ? ça existe déjà ?

Je ne crois pas.

Il me semble que son idée était un "grand électorat" où il aurait servi de point d'équilibre entre les chambres. Pas sûr que ça soit beaucoup plus stable que le Directoire...

L'idée de Moreau faisant office de Monk français et servant de marchepied aux Bourbons pourrait être intéressante. Mais pas sûr que Louis XVIII ait accepté de revenir en amnistiant tout le monde et en prêtant serment à la constitution. Peut être déjà un roi des Français avec Louis-Philippe?

Pour ce qui est de l'hypothèse Hoche, je l'imaginais dans une uchronie plus large avec une victoire en Irlande.

Tu pourrais m'expliquer ce que tu veux dire par Monk ?

Louis Philippe c'est une hypothèse intéressante, peut-être après avoir quand même demandé à Louis XVIII (si jamais) ?

On peut imaginé une victoire stratégique à défaut d'une victoire militaire qui me semble infaisable sur le long terme en Irlande, mais provoqué une révolte généralisé pourrait effrayé les Anglais et les contraindre à une paix plus rapidement ?
ezaski
ezaski

Messages : 249
Date d'inscription : 08/11/2020

LFC/Emile Ollivier et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par DemetriosPoliorcète Lun 10 Jan - 16:33

Monk est le général anglais qui a succédé à Cromwell à la tête de la Grande-Bretagne. Une fois son pouvoir conforté, il a mis en place le retour de Charles II et le rétablissement de la monarchie britannique.

En Irlande oui, une victoire totale est inenvisageable, mais Hoche est un général talentueux et il a une bonne connaissance de la guérilla, il peut remporter de belles victoires et convaincre l'Angleterre à négocier la paix plus tôt.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier, Collectionneur, Flosgon78 et ezaski aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Uchronies napoléoniennes Empty Re: Uchronies napoléoniennes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum