Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les trouver ?
Voir le deal

Flamen Dialis

5 participants

Aller en bas

Flamen Dialis Empty Flamen Dialis

Message par DemetriosPoliorcète Mer 28 Oct - 15:33

2103 Ab Urbe Condita, Rome

« Audi, Iuppiter ! ». Le prêteur faisait de son mieux pour faire raisonner sa voix sur la colline du Capitole, malgré le peu de personnes présentes pour l’entendre. Mimant la conviction, il répétait les unes après les autres les paroles du pontife qui l’accompagnait. Puis, la prière terminée, il saupoudra le dos de la victime de la mola, la farine sacrée préparée par les Vierges Vestales. La suite se déroula sans accrocs : le victimarii présents étourdirent l’animal puis le mirent à mort. On commença à le découper, et l’haruspice étrusque présent examina ses entrailles, constatant l’absence d’anomalie. Il ne se risqua à aucune prédiction précise. Pendant tout le sacrifice, Titus Athaulfus Minor avait tenu son rôle de flamine, image humaine de Jupiter, présent sans dire un mot. Il avait assisté à des rituels semblables des centaines de fois. Le même cérémonial depuis sa naissance, le même depuis des siècles. Une fois la bête emmenée à la boucherie, le prêteur lui lança un regard interrogateur, comme pour lui demander s’il pouvait enfin rentrer chez lui ; il acquiesça.

Il enleva avec précaution ses oripeaux de Jupiter, les confia au temple et enfila sa toge. Il quitta son rôle de flamine pour redevenir le consul Athaulfus et commença à descendre la colline en direction du forum romain, accompagné simplement de ses licteurs. C’était bien son autorité de consul qui contraignait l’ensemble de ses subordonnés à venir participer au sacrifice, malgré leur réticence et leur peur. Le chemin, bordé de temples divers que les siècles avaient juxtaposés sur le lieu le plus sacré de tout l’Empire, était pratiquement désert ; depuis le début de la grande épidémie, ceux qui n’étaient pas morts avaient fui la ville, ou se terraient chez eux, craignant le mal qui semblait présent partout, prêt à frapper au hasard riches et pauvres, dignitaires et anonymes. Athaulfus savait que sans la Peste, jamais il n’aurait atteint aussi jeune le rang consulaire, pas plus qu’il n’aurait été investi de la fonction ô combien prestigieuse de flamine de Jupiter. Ce fléau n’en avait pas moins été une tragédie : sa jeune épouse avait succombé, dans des toux à lui faire cracher ses poumons, d’affreux bubons sur le corps et le teint déjà semblable à celui d’un cadavre. Nombre de ses amis, de l’enfance ou de la carrière, avaient succombé également. Combien d’habitants de la Ville avaient succombé ? La moitié ? Plus sans doute, sans oublier ceux qui avaient fui mais que le mal avait rattrapé. Cela ferait bientôt deux ans, il n’y avait plus de piles de cadavres dans les rues, certes, mais le mal tuait toujours, et tout Rome semblait vide, dépeuplé. Jamais il n’aurait cru qu’il pourrait un jour, en plein Capitole, entendre l’écho de ses propres pas…

Il aurait pu fuir lui aussi, comme ses amis survivants, comme la famille impériale également, qui cherchait tant bien que mal à gouverner depuis Capri et les forteresses de la côte sicilienne. Mais il considérait que ses nouvelles fonctions e lui interdisaient. Certes, cela faisait des siècles que les interdits pesant sur le flamine de Jupiter avaient peu à peu été atténués ou abandonnés, il ne lui était plus interdit de quitter Rome. Mais sa mission, c’était sa conviction la plus profonde, était au moins d’y rester dans les moments les plus difficile. Elle était d’assurer le bon déroulement du culte de Jupiter, le culte le plus ancestral, sans lequel Rome n’aurait plus été Rome. Sans ces rites, l’Empire cesserait définitivement d’exister. Il usait de toute son autorité pour que les autres cultes ne tombent pas à dans l’abandon, et avait accepté pour se faire la direction de nombreux collèges. « Peut-être suis-je l’homme qui a cumulé le plus de sacerdoces sans être empereur » se dit-il, amusé par sa réflexion. Mais on ne pouvait les assurer tous. De tous les temples qu’il voyait, la plupart semblaient peu entretenu, la peinture qui les recouvrait s’effritait partout.

Il ralentit un instant pour observer plus en détail une impressionnante statue de bronze, encore éclatante, représentant un Hercule portant massue et peau de lion couronné d’une imposante coiffe en plumes d’oiseaux exotiques. Hercules Occidentalis, protecteur des citoyens romains installés sur les terres que ceux de l’Empire nommaient, avec leur pragmatisme habituel, la Terra Occidentalis, avait été installé sur la colline l’année qui avait précédé l’épidémie. Athaulfus se dit, en le regardant, que là-bas, sur les îles de Venetia et de Sicilia Nova, malgré le fait qu’on ne rétablirait sans doute aucun lien avant des années, sinon des siècles, un flamine effectuait sans doute les mêmes rites que lui, les rites ancestraux des romains. Cette idée l’emplit de fierté.

Il continuerait, dusse-t-il être le dernier romain vivant dans toute l’Italie, il poursuivrait ses obligations de prêtre, comme il assumerait toutes les fonctions politiques nécessaires pour que la ville ne bascule-t-il pas dans le chaos. Comme il poursuivrait le culte domestique, celui des lares de sa famille, et de Wotan le voyageur, lointain protecteur de ses ancêtres goths. Dusse-t-il être le dernier de sa lignée, il continuerait.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

Thomas, Anaxagore et LFC/Emile Ollivier aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par Thomas Mer 28 Oct - 20:00

2103 Ab Urbe Condita, ça fai combien après JC?

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Au Bord de l'Abîme et au-delà
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 3245
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 38
Localisation : Lyon

https://auborddelabime.com/

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par Préhistorique Mer 28 Oct - 20:03

2103 - 753 (fondation de Rome) = 1350
Préhistorique
Préhistorique

Messages : 487
Date d'inscription : 03/03/2020

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par DemetriosPoliorcète Mer 28 Oct - 20:11

C'est bien ça!

Deux ans après 1348 donc (je suis parti du principe que les bacilles n'ont pas été affectés par les variations de l'histoire des hommes...).
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par Anaxagore Jeu 29 Oct - 9:58

La grande peste noire a été autant provoquée par les hommes que par les rats; Après tout, les Mongols l'ont délenché en bombardant une vilel de la mer Noire avec des cadavres de gens décédés de la peste. Les Habitants de la ville ont fuit vers d'autres ports qui ont été autant de foyer de la propagation du mal.
Il faut donc imaginer un équivalent pour que la peste se répande.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
Anaxagore
Anaxagore

Messages : 2075
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 48

DemetriosPoliorcète et LFC/Emile Ollivier aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par DemetriosPoliorcète Jeu 29 Oct - 10:33

Anaxagore a écrit:La grande peste noire a été autant provoquée par les hommes que par les rats; Après tout, les Mongols l'ont délenché en bombardant une vilel de la mer Noire avec des cadavres de gens décédés de la peste. Les Habitants de la ville ont fuit vers d'autres ports qui ont été autant de foyer de la propagation du mal.
Il faut donc imaginer un équivalent pour que la peste se répande.

Bien d'accord.

Dans cet univers, le monde méditerranéen est resté dans l'ensemble unifié sous un seul pouvoir politique, certainement très intégré aux réseaux mondiaux de la route de la soie, via les ports de la Mer noire et les routes terrestres qui traversent l'Empire perse (également resté en place et relativement unifié), le toute rejoignant des transports maritimes intenses au sein de la Méditerranée.

Dans ces circonstances, on peut imaginer qu'il n'y ait pas eu qu'une seule mais plusieurs foyers de contamination, et que la contagion ait été pire que dans notre continuum, vu le degré d'intégration à l'intérieur de l'Empire.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par LFC/Emile Ollivier Sam 31 Oct - 15:52

Quel est le POD qui permet à l'empire de rester uni ?
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par DemetriosPoliorcète Sam 31 Oct - 17:14

Emile Ollivier a écrit:Quel est le POD qui permet à l'empire de rester uni ?

Dans l'idée que je me fais de cet univers, c'est la bataille du Pont Milvius, et la défaite de Constantin, qui sont le premier POD.

La crise des IVe-Ve siècle a tout de même lieu, mais l'Empire finit par s'en sortir et rester uni et païen.

Evidemment, on est ici très loin du PoD. Je compte écrire des textes qui couvrent cet univers jusqu'à aujourd'hui.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par LFC/Emile Ollivier Sam 31 Oct - 18:37

Hâte de les lire.
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par Anaxagore Dim 1 Nov - 12:30

DemetriosPoliorcète a écrit:

Dans l'idée que je me fais de cet univers, c'est la bataille du Pont Milvius, et la défaite de Constantin, qui sont le premier POD.

La crise des IVe-Ve siècle a tout de même lieu, mais l'Empire finit par s'en sortir et rester uni et païen.

Evidemment, on est ici très loin du PoD. Je compte écrire des textes qui couvrent cet univers jusqu'à aujourd'hui.

Certes, mais à l'époque la religion romaine traditionnelle était mourrante. Les Romains étaient à la recherche de religiosité alternative. Il faut bien comprendre ce qu'était la religion romaine avant de poursuivre... la religion romaine traditionnelle c'est de la politique. Pour être plus précis, l'otention de postes religieux fait entièrement parti du Cursus Honorum tout comme sénateur,  consul, pronconsul. Par exemple, Jules César fut Pontifex Maximus. La religion romaine n'a rien de mystique ou de spitituel, il s'agit juste de rites visant à organiser le monde... de la superstition.
Au départ, au début de l'ère républicaine, les fonctions cléricales sont dévolues aux seuls aristocrates. Les plébéiens en sont exclus (sauf dans les postes mineurs). Toutefois, de réformes en réformes, tous les postes à part ceux des flamines ont été ouverts aux plébéiens.
Autour du Premier Siècle de notre ère, la mentalité romaine change.
Les Romains, qui étaient jusque là assez contents de leur regigion se découvrent une soif de mysticisme et une recherche de vraie valeur dans la poursuite de la religion. Des rites sans réelle substance ne les intéressent plus. C'est à ce moment que fleurissent la première vague de "cultes orientaux": Cybèle, Orphée, les mystères d'Eleusis... la religion grecque (qui d'ailleurs finira par phagocyter les dieux romains au point que l'on ne puisse plus les différencier) Isis et Osiris... c'est parmi ces cultes que le Christianisme arrive à Rome avec le succès qu'on lui connait.
Par la suite, il y eut une seconde vague de rites orientaux, à l'époque où le christianisme était déjà bien implanté. Une victoire du culte de Mithra (très apprécié des légionnaires) serait alors possible dans une TL alternative.
Les Romains essayèrent aussi de créer leur propre culte monothéïste avec le culte d'Helios, le dieu soleil.

La bataille du Pont Milvius est un POD trop tardif, la religion romaine est déjà très largement délaissée à cette époque.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
Anaxagore
Anaxagore

Messages : 2075
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 48

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par LFC/Emile Ollivier Dim 1 Nov - 13:32

Comme POD : L'empereur Aurelien n'est pas assassiné. S'ensuit le triomphe du culte de Sol Invictus ?
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par DemetriosPoliorcète Dim 1 Nov - 14:09

Que de pistes de réflexion intéressantes ici, merci pour vos messages!

Ta vision est intéressante, Anaxagore, cela étant, je pense, pour étudier la religion romaine depuis quelques temps, qu'elle doit être nuancée au vu de l'historiographie de ces dernières décennies. L'abandon d'une religion "froide" pour des formes de religion plus personnelle est une lecture qui, à mon avis, lit l'ensemble du processus à la lumière du triomphe final du christianisme.

A mon avis, si la présence d'autres expressions religieuses est un indice de déclin de la religion romaine, alors toute l'histoire religieuse romaine est celle d'un long déclin.
Rappelons que c'est en 204 avant notre ère que le Sénat décide d'adopter officiellement le Culte de Mater Magna/Cybèle dans le Panthéon romain, très officiellement, ce qui indique sans doute un culte personnel qui existait déjà. De façon intéressante, les autorités établissent volontairement une dualité entre un culte public rendu à la déesse selon des rites strictement romains et des formes de religion clairement orientalisantes, avec le collège des galles, prêtres castrés (mais auxquels on donne pour chef un citoyen romain, l'archigalle). De la même façon, on sait que le culte d'Isis existe dès l'époque de Sylla parmi les Romains, et est tantôt combattu tantôt accepté, avant que Vespasien ne décide officiellement de l'intégrer au culte public.
Plus généralement, la religion publique et les cultes privés ne s'annulent pas les uns les autres: dès les débuts de Rome, il existe une religion privée dans le cadre familiale, clairement empreinte de mystique (on remarque d'ailleurs que les empereurs chrétiens ne l'interdisent que longtemps après la religion publique). Et les dévotions personnelles pour un dieu dont on se reconnaît personnellement le disciple, à travers des rites initiatiques, n'interdit pas de pratiquer dans le même temps la religion publique, puisque ces cultes ne sont pas exclusifs, que ce soit Mithra ou le Soleil.

Alors oui, la mentalité religieuse change, et il y a des "modes" du point de vue religieux qui touchent largement certains segments de la population. Mais je ne pense pas que cela mette réellement en cause la religion publique autour de Jupiter et des rites accomplis par les magistrats.
La réaction religieuse sous Sévère Alexandre, qui insiste sur le culte de Jupiter après l'épisode bizarre d'Héliogabale, montre qu'au IIIe siècle de notre ère, les élites y sont profondément attachées. Puis, avec Dioclétien, le statut des deux empereurs est renforcé par l'assimilation à Jupiter pour l'un, Hercules pour l'autre.
Sans Constantin et sa conversion au Christianisme (dans une optique purement polythéiste d'ailleurs: j'ai essayé plusieurs dieux, je garde celui qui m'apporte la victoire), on peut penser que le culte public se soit maintenu, comme un ferment identitaire pour les citoyens romains, aux côtés des dévotions privées. Evidemment, c'est un débat complexe sur lesquels les spécialistes discutent depuis trop longtemps, pour l'écriture de cette uchronie, je ne fais que choisir un parti pris.

Pour ce qui est de Sol Invictus, son culte va rester important dans cet univers. Les Romains entrés en contact avec les civilisations précolombiennes ne vont pas manquer d'assimiler leur culte solaire à celui pratiqué par ces peuples...
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

Anaxagore, LFC/Emile Ollivier et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Flamen Dialis Empty Re: Flamen Dialis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum