Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 21:46

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais


1er janvier 1945 : L’armée allemande, rejetée dans son pays d’origine, les Alliés occidentaux s’apprêtent à lui porter l’estocade en attaquant au cœur du Reich d’ici quelques jours.

Mais les Nazis ne l’entendent pas de cette oreille…

En effet, Hitler veut infliger un « grand coup » aux Occidentaux pour les contraindre à accepter une paix de compromis afin de lui permettre de se retourner contre Staline.

Peut être rêve-t-il secrètement d’une entente avec les Anglo-saxons ? N’est ce pas en Angleterre et non en France que s’est enfui Rudolf Hess en août ?

Le motif antisémite n’est pas à exclure non plus, Hitler ne cachant pas son dégoût de voir « l’armée africaine du Juif Mandel » marcher sur l’Allemagne et vouloir empêcher cela à tout prix.

Le navet de Goebbels, « Le sac du Palatinat », sorti en octobre, semble abonder dans ce sens...

Le moyen ? Un important mouvement en tenaille qui permettra d’encercler les troupes anglaises et américaines engagées aux Pays-Bas et au nord de la Belgique.

C’est l’opération « Garde sur le Rhin », « Wacht am Rhein », du nom d’une chanson patriotique allemande de 1870.

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais 800px-17

En parallèle, la Luftwaffe a été massée à l’ouest pour lancer une gigantesque attaque avec des milliers d’appareils sur les bases aériennes alliées en Belgique, France et Luxembourg.

C’est l’opération Bodenplatte, pendant aérien de « Wacht am Rhein ».

Goering a insisté pour retarder l’offensive des Ardennes au 1er janvier, le temps étant trop exécrable au 16 décembre, date initiale de l’assaut.

Hitler peut-il refuser cette faveur à son sauveur ?

De plus, les Allemands espèrent que les Américains seront en train de fêter la nouvelle année. Une tactique déjà utilisée durant le conflit mais par l’armée rouge contre les Allemands !

D’ailleurs, voir les armées alliées pilonnées par l’aviation allemande joue aussi sur l’imagination démoniaque du Führer.

Ainsi, à l'aube du nouvel an 1945, les opérateurs radar alliés en Belgique et dans le nord de la France sont surpris de voir soudain apparaître sur leurs écrans une masse en provenance de l'est. Si tous pensent au retour d'un énième raid nocturne britannique sur le Reich, la plupart prennent la peine de contacter l'état-major. Cependant, quelques-uns, inconscient des risques, certains qu'il s'agit d'Anglais, ne donnent pas l'alerte… Ailleurs, les sirènes hurlent.

La Luftwaffe attaque en force !

Escortés par des Me-262, les bombardiers et les chasseurs s'en prennent aux pistes alliés afin d'obtenir pour un temps la supériorité aérienne à l’ouest !

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais 1024px11

Des centaines d’appareils sont détruits au sol ou dans les airs.

Hitler a, pour cette opération de la dernière chance, regroupé 3000 blindés, 90 % de ses panzers, sur un front étriqué de 160 km.

Le meneur du IIIème Reich a donc pris un énorme risque, comme à son habitude, en massant l'essentiel de la Panzerwaffe dans la région et en dégarnissant en conséquence le front de l’Est, à la colère de Guderian qui n’a presque plus rien pour défendre la Pologne et, surtout, la Prusse.

Les fantassins alliés sont non seulement attaqués de face par des Allemands largement supérieurs en nombre mais également sur leurs arrières, les parachutistes allemands étant de nouveau utilisés dans leur véritable emploi. Ces derniers s'emparent des principaux carrefours et de plusieurs dépôts d'essence américains (qui serviront à abreuver les redoutable Tigres royaux).

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Bundes21

Le front allié s’effondre rapidement. Des milliers de soldats alliés, issus d’unités de seconde main que l’on a placé là car ça n’était pas depuis les Ardennes que devait être lancé l’offensive finale sur le Reich allemand, sont fait prisonniers.

L'objectif allemand initial allemand est donc largement atteint. Infliger des pertes insupportables aux Occidentaux pour les pousser à négocier (ont-ils à l’esprit la victoire japonaise aux Philippines ?) ou, au pire, gagner assez de temps pour permettre la mise en ligne des fameuses « Armes miracles » dont le Me-262, les V1 et les V2 ne furent que les prémices.

Cela a-t-il d’ailleurs convaincu Dewey, président élu à cette date, d’accepter le « Fake surrender » ? Plusieurs historiens pensent que cela a facilité son choix…

Mandel et ses ministres, eux, ne paniquent pas. Ils s’activent à trouver une solution à la crise qui éviterait de supplier Staline d’attaquer à l’Est...

Patton, qui s’apprêtait à porter l’offensive en Moselle en direction de la Ruhr via le bassins sarrois, a un plan qui va dans ce sens. Il propose à Eisenhower de confier le front mosellan aux Français de la seconde armée de Catroux et d’envoyer ses blindés transpercer la tenaille allemande à sa base par une attaque brusquée partant de la région de Luxembourg.

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Th10

Mieux, une semaine après le déclenchement de l'opération, les Allemands sont de nouveau sur la Meuse mais ils n'iront pas plus loin. Ceux-ci sont en effet stoppés par l'association d'une pénurie d'essence et du raidissement de la résistance alliée. Cette fois, contrairement à 1940, ce sont les Allemands qui finiront écrasés sous les bombes de l'aviation de leurs ennemis, qui après une série de furieux combats, a repris le dessus sur son homologue allemande.

Le Britannique Montgomery, soucieux de se racheter de l'échec de Market Garden, lance ses propres chars vers le même objectif que Patton mais cette fois, depuis le nord et la région de Liège. Le but étant de prendre en tenaille les Panzers du IIIème Reich bloqués sur la Meuse.

De Gaulle aura ses mots envers les décisions stratégiques d'Hitler.

« Hitler n'est pas seulement un monstre, il est aussi un imbécile. N'ayant de Bismarck que la brutalité politique, il n'en a absolument pas la clairvoyance dans ce domaine. Par sa haine démesurée du Judaïsme, il préfère attaquer à l'Ouest, en y regroupant ses dernière forces, que de tout faire pour bloquer Staline à l'Est. Les Russes seront les premiers à Berlin ! »

Staline, de son côté, n'en attendait bien évidemment pas tant ! Le Tyran rouge, lance l'Opération Kościuszko contre les provinces occidentales de la Pologne encore occupées par l’armée nazie mais, surtout, contre le corridor de Dantzig, afin d’isoler les chevronnés et déterminés défenseurs de la Prusse orientale. Les troupes aux ordres de Heinz Guderian n'ont bien évidemment pas les moyens de stopper la ruée rouge à l’est…

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Lodz_l10

Le Groupe d'armée Nord et la Prusse orientale sont rapidement isolés.

Qu'à cela ne tienne, Hitler mobilise sa flotte. Tandis que d'Hambourg partent des renforts et du ravitaillement, de Königsberg repartent les Prussiens, évacués vers le cœur du Reich…

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Bundes23

Le Reich est mourant lorsque le 20 janvier, Thomas Dewey entre en fonction.

À cette date, certes, l’offensive allemande dans les Ardennes est brisée et les colonnes panzers encerclées et laminées, mais le nouveau résident de la Maison blanche, encore marqué par le carnage de Leyte, a découvert, au prix du sang des GI’s, que les Allemands avaient encore une capacité de résilience inattendue.

Certes, leurs forces sont désormais anéanties, mais Staline se dirige désormais relativement facilement vers l’Oder tandis qu’enfin, la Hongrie des Croix fléchées commence à plier et que les Soviétiques se lancent à la conquête de Budapest (futur véritable Stalingrad sur le Danube).

Si on continue la guerre dans le Pacifique, ce scénario se reproduira sûrement. Des centaines de milliers de Boys, voire plus, mourront.

Un scénario dans lequel une fois l’armée nippone détruite, Staline prétextant l’alliance, se taillera sa part du gâteau asiatique.

Dewey ne pouvait pas se permettre de compter sur la seule « bombe atomique » pour faire plier le Japon en attendant encore.

Pire, qu’est-ce qui prouvait seulement qu’elle marcherait ?

Le seul moyen était le « Fake surrender »...


Dernière édition par Emile Ollivier le Jeu 2 Avr - 9:09, édité 5 fois
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2008
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 31

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Re: Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par Thomas Jeu 26 Mar - 22:59

J'avoue que le terme fake surrender sonne assez mal, bien qu'il soit assez vrai dans le sens.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
Mon Shop
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 2491
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 36
Localisation : Lyon

https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Re: Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par Thomas Ven 27 Mar - 8:40

En fait en Français la fausse capitulation japonaise pour être, en Français dans le texte, le "Simulacre de reddition Japonaise", raccourci en "Simulacre Japonais". La ou en anglais, moins élégant, ce serait le "fake surrender".

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
Mon Shop
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 2491
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 36
Localisation : Lyon

https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Re: Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par LFC/Emile Ollivier Ven 27 Mar - 8:41

J'ai déjà le nom français, Thomas. Et les grands esprits se rencontrent. C'est le "Simulacre de reddition inconditionnelle" Wink
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2008
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 31

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Re: Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par Uranium Colonel Lun 15 Fév - 17:44

Passionnant, quid de la Hongrie?
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 214
Date d'inscription : 31/07/2019
Localisation : République populaire de Bourgogne Franche Comté

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Re: Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par Anaxagore Lun 15 Fév - 18:00

Uranium Colonel a écrit:Passionnant, quid de la Hongrie?

Tu penses àl'opération "Panzerfaust"? La percée vers le lac Baalaton ?

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
Anaxagore
Anaxagore

Messages : 1732
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 46

LFC/Emile Ollivier aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Re: Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par LFC/Emile Ollivier Mar 16 Fév - 8:36

Voir le sujet sur le retournement roumain pour pour Panzerfaust, cher colonel Wink
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2008
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais Empty Re: Wacht am Rhein : L'autre origine du miracle japonais

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum