Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces – Inox
63 €
Voir le deal

De Gaulle au pouvoir en 1945

+2
LFC/Emile Ollivier
Trixy
6 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Trixy Mer 12 Juin - 12:06

De Gaulle voulait créer une quatrième république du genre bonapartiste, mais il n'a pas pu et on s'est retrouvé avec un régime parlementaire pas vraiment stable.

Que se serait-il passé si De Gaulle avait pu diriger la France dès 1945 ? Qu'est-ce que ça aurait changé, notamment pour la guerre d'Indochine ?

La France aurait-elle rejoint l'OTAN ? (on se doute bien que non)

Est-ce la construction européenne aurait pris une autre direction ? (genre plus de régulations, on garde les frontières, etc)

Trixy
Trixy

Messages : 107
Date d'inscription : 01/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Mer 12 Juin - 12:34

Je t'invite à lire LFC pour avoir mon opinion Wink
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Trixy Mer 12 Juin - 12:36

J'avais commencé à lire, mais j'ai pas fini car c'est super long.

Du coup j'y retourne Smile
Trixy
Trixy

Messages : 107
Date d'inscription : 01/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Mer 12 Juin - 15:49

Wink
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Collectionneur Mar 18 Juin - 14:12

Attention, De Gaulle était pour une alliance Ouest Européenne sachant bien que séparés, France, Royaume-Uni et autre ne faisait plus le poids devant l'Armée Rouge et l'économie américaine.

On aurait certainement eu le traité de Dunkerque avec Londres en 1947 puis le traité de Bruxelles en 1948 avec le Benelux.

Premier drapeau, assez moche, de l'Union Occidentale qui deviendra en 54  l'Union de l'Europe occidentale

https://en.wikipedia.org/wiki/Western_Union_(alliance)

De Gaulle au pouvoir en 1945 Flag_of_the_Western_Union

Poster à la gloire du chasseur Gloster Meteor, fer de lance de l'aviation de l'Union Occidentale  Laughing

De Gaulle au pouvoir en 1945 Gloste10
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 1925
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 51
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Mer 25 Mar - 10:23

Quelques idées LFC

Annexion (ou retour) par la France de Sarrelouis et Landau.

Promotion de l'idée d'un territoire international... rhénan ! Comprenant la rive gauche du Rhin. (Échec ?)

Promotion de l'idée européenne avec égalité entre les nations européennes. Succès certain.

Échec à réformer la IIIème République et démission.

En Indochine, dans le prolongement de la politique de Mandel, véritable combat anti-communiste avec soutien à une réelle indépendance (accordée dès 45) aux 3 États indochinois. Dans "l'interdépendance" cela va de soi.
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Collectionneur Mer 25 Mar - 11:21

Pour l'Indochine. Peut on éviter une guerre ouverte avec l'Oncle Ho ?
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 1925
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 51
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Mer 25 Mar - 11:45

Vu comment ça démarre après le "fake surrender", impossible.

L'Asie prend feu






En Amérique, le président Roosevelt est très préoccupé. Pas seulement par sa propre réélection (la campagne bat son plein) mais aussi par les rapports faisant état de négociations secrètes en Suisse entre Européens et Japonais ! Malgré sa maladie et sa faiblesse qui grandit de jour en jour, il décide de convoquer les ambassadeurs britanniques et français pour demander des explications et, surtout, pour leur rappeler qui est le patron et que le Japon sera puni pour Pearl Harbor !

Malgré son amitié envers lui, Roosevelt eut un entretien orageux avec Paul Reynaud dans ce sens, au cours duquel il rappela que jamais l'Amérique, elle, n'aurait entreprise la moindre négociation avec un partenaire de l'Allemagne hitlérienne, quelque fusse les circonstances, qu'il ne fallait pas provoquer Staline, dont l'Armée avait anéantie à elle seule 80 % de la Werhmacht et qu'au contraire, il valait mieux voir avec lui pour en obtenir des concessions concernant la tenue d’élections libres en Europe orientale.

Paul Reynaud subit la tempête sans broncher et ses talents d'avocat parviennent à calmer le Président américain.

Du soir, Reynaud envoie le code secret « Il fera bientôt nuit à Tokyo » à Georges Mandel pour signifier que les États-Unis sont opposés à tout compromis avec l'Empire du Soleil levant et que sans capitulation de la part des Japonais, leur pays sera voué à la destruction totale…

Mais l'ancien Président du conseil sait que tous les Américains ne partagent pas l'enthousiasme pro-soviétique de Franklin Roosevelt. Henry Wallace, son Vice-Président, a ainsi été écarté au profit de l'inconnu Harry Truman comme co-listier, moins Stalinobéât.

Pendant ce temps, les Américains débarquent dans les Philippines et, plus précisément, sur l'île de Leyte. Cette île a été choisie car elle est l'une des plus grandes de l'archipel. De plus, elle présentait de nombreuses plages qui rendaient le terrain adapté pour un assaut amphibie. Les routes du détroit de San Juanico, reliant Leyte à Samar, étaient en outre adaptées pour des opérations de blindés et d'infanterie. La prise de Leyte permettrait à l'United States Army Air Forces d'installer des bases d'où l'ensemble de l'archipel pourrait être bombardé. De nombreuses opérations de guérilla avaient en outre été menées à Leyte par la résistance philippine, ce qui laissait augurer d'un bon soutien de la population locale.

L'Amiral Toyoda, commandant de la flotte japonaise, avait expliqué au Haut commandement naval japonais que la perte des Philippines signifierait la fin de la guerre, le Japon étant dès lors isolé de ses ressources en pétrole.

Mais les Japonais ne cherchent même plus à obtenir une victoire totale mais seulement à infliger des pertes telles aux Américains que ces derniers accepteraient de s’asseoir à la table des négociations et de signer avec le Japon une paix proche de ce que Tokyo négocie depuis plusieurs mois avec Paris et Londres.

Toyoda a donc conçu dans ce but le « Sho Ichigo sakusen », le Plan de la victoire. Un nom ronflant pour un Empire moribond...

Tandis que ce qui reste de la force aéronavale japonaise devra attirer à elle la fureur de l'armada US, la force cuirassée nippone devra foncer vers la Flotte d'invasion et l'anéantir à grands coups de canon. Plan risqué pour ne pas dire suicidaire…

Or, l'océan est à ce point couvert par les sous-marins alliés qu'à peine sortie de mer intérieure, la force aéronavale de l'Empire du Japon est détecté et est harcelé par les sous-marins.

Malheureusement pour les Nippons, les cuirassés partis des Indes orientales, sont également très vite repérés… Ce diable d'Halsey scinde alors sa force en deux. Il lance la majeure partie de la puissante IIIème Flotte contre l'armada japonaise qu'il pense être la force principale de l'ennemi mais laisse une partie de ses cuirassés couvrir les principaux détroits séparant les îles de l'archipel philippin.

Toyoda fait contre mauvaise fortune bon cœur de Samouraï et décide d'ordonner à Kurita et Nishimura de continuer leur marche en avant, et ce en dépit du harcèlement continuel de leurs flottes par les sous-marins alliés.

Que ce soit dans le détroit de San Bernardino ou dans celui de Surigao, les Américains exploitent la géographie des lieux et l'étroitesse des détroits pour barrer le T aux cuirassés nippons.

Cependant, les monstres japonais, le Musashi et le Yamato sont si puissants qu'ils parviennent à passer et, cette fois, ce sont les cuirassés américains qui sont pris par le flanc !

Kurita lance alors les 2 monstres sur la VIIème Flotte américaine.

C’est la curée. Le temps que les cuirassés chargés d’écraser les vaisseaux de Nishimura ne puissent intervenir…

D’ailleurs, le pourraient-ils ? En effet, ceux-ci sont à court de munitions et de mazout mais aussi bien inférieurs aux 2 monstres nippons.

Mais en tant qu’Américains, ils ne se débineront pas.

D’ailleurs, les destroyers se font massacrer pour tenter de retarder suffisamment les 2 vaisseaux géants japonais.

Déjà, 7 portes-avions d’escorte sont au fond de l’eau ou en train de sombrer (sans compter les destroyers réduits à l’état d’épave) lorsque, enfin, interviennent les cuirassés de la pince sud.

Kurita, qui ne sait pas que ces derniers ne sont plus vraiment en état de combattre, ordonne alors la retraite.

S’il savait à côté de quelle occasion il était passé…

Néanmoins le « miracle de la Maison Yamato » était en marche.

Notons qu'en dépit de sa retraite, la VIIème Flotte a lancé ses courageux pilotes à l'assaut des monstres de Hito Hito. Certes, équipés de bombes explosives (inefficaces contre les blindages), leurs intrépides assauts n'en ont pas moins déstabilisés les Japonais, ce qui a limité l’ampleur du désastre.

Revenu au Japon, le Musashi et le Yamato deviendront l’objet d’un véritable culte. Le second est d’ailleurs de nos jours, un musée amarré en baie de Tokyo.

Bien plus au nord, Halsey continue à traquer comme un fou furieux la flotte de diversion d'Ozawa. Et pourtant… Ce sont les Japonais qui attaquent les premiers. Le raid est cependant massacré sans casse pour les vaisseaux US. Halsey lance alors sa propre offensive qui balaye les cuirassés porte-avions et expédie au fond de la mer le plus gros porte-avion de l'époque, le monstrueux Shinano !

Halsey crie victoire et s'exclame. « Messieurs, n'ai-je pas tenu parole ? ». L'instant suivant, une série d'explosions anéantissent le Hancock ! Un sous-marin japonais, le I-58, est parvenu à s'infiltrer au sein de la Flotte et à exécuter le Porte-avion américain ! Notons que le I-58 sera détruit lors de la contre-attaque des destroyers américains.

D’ailleurs, au XXIème siècle, ces mots en version originale, à savoir « Gentlemen, have not I kept my word ? » devinrent un meme fameux.

Au sol, les Japonais lancent une contre-offensive générale contre la 6ème armée US qui, sans parvenir à la rejeter à la mer, lui inflige des pertes extrêmes.

Débute alors une sanglante guerre de position.

Halsey est humilié. Il est la cause directe de la mort de plusieurs milliers de ses hommes et d’un grave échec militaire au sol.

C’est un désastre en pleine campagne présidentielle pour Roosevelt…

Thomas Dewey, profondément choqué par la mort de ses compatriotes, amplifie ses attaques contre le président et est, finalement, élu président le 7 novembre 1944.

En Janvier 1945, l’un de ses premiers entretiens en tant que président fraîchement investi, est avec Paul Reynaud. Mis au courant du plan de paix négocié avec les Japonais, il y consent, à la condition que les îles du Pacifique deviennent des mandats américains (Dewey refuse que l’Amérique évacue des territoires conquis). En effet, le nouveau président américain, sans être un ultra-conservateur, est farouchement anti-communiste et est très inquiet de la progression des armées de Staline.

Déjà, les premières bombes commencent à pleuvoir sur Tokyo et le Japon, larguées par les B-29 décollant de Saipan.

Afin de rendre crédible aux yeux des citoyens américains l’idée que le Japon ai pleinement capitulé, un ultimatum, enjoignant le Japon de se plier à la déclaration du Caire, sera adressé au gouvernement Higashikuni auquel celui-ci répondra via une phrase qui aura le mérite d’être interprétée différemment par les militaires japonais.

Ainsi, à une question portant sur l'ultimatum allié ordonnant au Japon de se plier à la Déclaration du Caire, le premier ministre répond par le terme « Mokusatsu ». Compris par les militaires nippons comme un refus méprisant de se plier à l'ultimatum, les Alliés, informés par les représentants japonais à Berne, y voit là le « Oui » tant attendu concernant le fait que le Japon capitulerait dans les 2 semaines. Restait la déclaration impériale annonçant la situation au peuple japonais.

Le 2 Février, l'Empereur lit sur Radio-Tokyo une allocution appelant à la cessation des hostilités.

« ... Bien que chacun ait fourni ses meilleurs efforts – en dépit des vaillants combats menés par nos forces militaires et navales, de la diligence et de l'assiduité de nos serviteurs et dévouement de nos cent millions de sujets – la guerre a suivi son cours, mais pas nécessairement à l'avantage du Japon, tandis que les tendances générales prévalant dans le monde se sont toutes retournées contre ses intérêts.

En outre, l'ennemi a mis en œuvre une force aérienne d'une capacité de destruction incalculable et qui décime, au cours de raids d'une extrême cruauté, bien des vies innocentes. Si nous continuions à combattre, cela entraînerait l'effondrement et l'anéantissement de la nation japonaise.

Cela étant, comment pouvons-nous sauver les multitudes de nos sujets ? Comment expier nous-mêmes devant les esprits de nos ancêtres impériaux ? C'est la raison pour laquelle nous avons donné l'ordre d'accepter les termes de la Déclaration commune des Puissances.

Les maux et les douleurs auxquels notre nation sera soumise à l'avenir vont certainement être immenses. Nous sommes pleinement conscients des sentiments les plus profonds de vous tous, nos sujets.

Cependant, c'est en conformité avec les décrets du temps et du sort que nous avons résolu d'ouvrir la voie à une ère de paix grandiose pour toutes les générations à venir en endurant ce qui ne saurait être enduré et en supportant l'insupportable. »

À l'annonce de la capitulation, si aucune tentative de coup d’État n'est sérieusement envisagée, les militaires les plus jusqu'au boutiste ayant été exécutés en 1943, on recense une multitude de cas de suicides au sein des forces armées nippones tandis que certains militaires nippons décident de poursuivre quand même les hostilités, ne les cessant qu'après un sévère rappel à l'ordre de Tokyo.

Et ne parlons pas des « soldats fantômes » que l'on ne retrouvera que bien des années plus tard…

Le 6 Février 1945 se tient une entrevue secrète entre le général Tsuchihashi, qui commande les troupes japonaises en Indochine, et Hô Chi Minh ! L'officier nippon informe le vietnamien que c'est à sa milice que se rendront ses forces et qu'elles lui céderont leurs armes ! Hô ne se fait pas prier et double les Résistants français en occupant les grandes villes du Vietnam. Le Communiste proclame la « République démocratique du Vietnam » à Hué, la capitale impériale occupée par ses hommes le 8. Notons que les troupes du gouvernement collaborateur rallient Hô...

Commence alors, dans tout le Vietnam, le drame des « Vêpres indochinoises », en fait, vietnamiennes seulement. Soucieux de rendre le retour de la France impossible, le Viet-Minh attaque les Résistants français tandis que ses troupes massacrent les civils français détenus dans des camps depuis 1941-1942 !

C'est avec une horreur facile à deviner que Salan, entré en triomphateur à Vientiane, apprend le carnage. En effet, tandis que le Laos et le Cambodge font un accueil grandiose à leurs résistants, le Vietnam trahit la cause commune !

Les événements sont presque similaires en Indonésie. Les Japonais livrent leur matériel aux hommes de Sukarno qui se tiennent prêt à recevoir à grands coups de canon les Néerlandais dès que ceux-ci enverront un corps expéditionnaire et décident de montrer les dents aux Australiens et aux Britanniques, afin que ceux-ci ne se fassent pas les agents du retour de l'autorité coloniale dans l'archipel. En effet, ni Paris, dont l’armée marche sur le Reich, ni les Hollandais, qui eux, voient leur pays toujours occupé, n’ont les moyens de réoccuper leurs colonies pour le moment. C’est donc à Londres qu’ils ont chargé de désarmer les troupes japonaises en Indochine et dans les Indes orientales. Curtin, le Premier Ministre australien enjoint Churchill de négocier avec l'Indonésien.

D’ailleurs, si ces Indonésiens et Vietnamiens pouvaient devenir des alliés de Londres dans la région, on pourrait à peu de frais supplanter les influences françaises et néerlandaises dans la région…

De plus, pourquoi risquer la vie de soldats britanniques pour au final laisser aux Français et Néerlandais les territoires alors que l’on peut discuter avec Hô et Sukarno...

En revanche, les Britanniques font face à une situation très proche en Birmanie. Aug San ne promettant de ne déposer les armes qu'en cas d'autonomie immédiate suivie d'une indépendance dans les 3 ans !

Mais Londres, ici, ne rechigne pas à la guerre et lance une reconquête meurtrière de la Birmanie !

L'Asie prend feu…



L'Asie prend feu : Seconde partie






L’une des causes du « flottement » de la République française face à la crise en Asie est la passation de pouvoir entre Mandel et son successeur. Suite aux élections de Février 1945, aucune majorité claire n’avait émergée des urnes et Mandel ne savait même pas s’il allait être reconduit à son poste ! Néanmoins, le président du conseil, en accord avec le chef du « Front républicain », Léon Blum, transmet ses pouvoirs au Général, qui lui succède donc à la présidence du conseil.

De Gaulle, bien que ses armées foncent à travers le Reich et s’apprêtent à lui porter l’estocade, n’en oublie pas moins les affaires d’Asie.

Les Britanniques, en effet, non content de ne débarquer qu’une petite force à Saïgon, voient leur commandant assister à une parade militaire des forces Viet-Minh et participer à des dîners organisés par Hô ! Pendant qu’à quelques kilomètres de là, des Résistants français sont torturés par ses hommes et qu’un peu plus loin, on finit d’enterrer les victimes des vêpres…

Le Général bout intérieurement contre les Anglais. Le premier signe de cette volonté farouche de vengeance est qu’il rappelle Salan du Laos pour en faire son ministre de la guerre !

Salan commence à préparer activement sa revanche et celle de la France contre le Viet-Minh en fournissant à son successeur à la tête de l'Armée d'Extrême-Orient, l’inévitable de Hauteclocque, les moyens d'écraser Hô.

Mais pour l’instant, le Picard est en pleine ruée à travers le sud de l’Allemagne. D’ailleurs, on ne pourra monter un corps expéditionnaire qu’une fois les Nazis vaincus.

En attendant, les survivants de la Résistance sont placés sous le commandement d’un des seconds de Salan, Marcel Alessandri.

Mais De Gaulle a un plan pour déstabiliser préalablement Hô-Chi-Minh.

Un véritable coup de maître, de ceux qui changent le cours de l’histoire presque autant que le 16 Juin 1940.

Charles de Gaulle accorde par décret l'indépendance complète au Royaume du Laos, au Royaume du Cambodge et à… l'Empire du Vietnam ! Dans les heures qui suivent, c'est un Bao Daï dont l'émotion est nettement perceptible qui s'adresse à son peuple à la radio. Au delà de célébrer l'indépendance, l'empereur du Vietnam, désormais indépendant, appelle la France à l'aide et demande « aux citoyens vietnamiens » d’accueillir l'armée française à bras ouverts.

Hô, furieux, fera punir de mort quiconque célébrera l'indépendance de l'Empire ou transmettra l'appel de Bao Daï.

Mais comme le dira le colonel de la Rocque, dont l'intelligence politique prend le pas sur le principe sentimental du maintien de l'intégrité de l'Empire colonial, « le Président du conseil a fait à Hô Chi Minh la pire chose que la France, en l'état actuel des choses, pouvait lui faire. Offrir sûrement à l'Indochine, et au Vietnam en particulier, tout ce que les Communistes ne pouvaient que lui promettre. »

Mais comme en 1940, la flamme de la Résistance vietnamienne s'allume et ne s'éteindra plus. Rapidement, les groupes opposés à Hô, qu'ils soient Chrétiens, Vietnamiens pro-Français, anti-communistes et même métis, tous victimes de la brutalité des Communistes, prennent contact avec Alessandri qui, sur une suggestion subtile de Salan, a fait couvrir par ses troupes la frontière occidentale du Vietnam, pour éviter des incursions Viet-Minh, sans pour autant la franchir.

Pour le moment…

C'est à Vientiane que s'installent Bao Daï et Vinh San, son Premier ministre. L’officier français a l'intelligence de ne pas marcher sur les plates bandes du fraîchement indépendant Laos et c'est bien le roi Sisavang Vong qui accueille et installe l'empereur et son premier ministre dans un palais de la capitale, et non Alessandri.

Quant au Cambodge, le héros de 1940, le Monarque Sisowath Monireth, y fait un retour triomphal. Certes, le roi aimerait lancer de suite la tâche primordiale de modernisation de son pays, mais il sait que la priorité est la création d'une « Armée royale cambodgienne ». Or, ce ne sont pas les volontaires qui manquent, simplement les armes…

Churchill est mécontent du comportement français, qui accentue en effet la pression des indépendantistes des colonies britanniques sur Londres.

« Nous allons devoir vous imiter » conclue le « Prime Minister » dans un télégramme incendiaire au Général.

Première cible, et cette accession au statut de Dominion est cependant assez facile à accorder car le pays sera verrouillé par un dirigeant qui aurait facilement ses accès dans les meilleurs salons londoniens… Le Sarawak. En effet, c'est une dynastie britannique, surnommée les « Rajas blancs », qui règne sur le pays. Churchill fait rapidement voter par le Parlement britannique l'abandon du protectorat sur le royaume et lui cède même la pointe nord de Bornéo. Churchill est conforté dans ce choix par le retour triomphale du « Raja blanc » à Kuching, sa capitale.

Néanmoins, en dépit des appels de Wavell à négocier, la guerre continue en Birmanie, avec son lot d’atrocités commises par les 2 protagonistes.

Au Laos, Alessandri et bientôt de Hauteclocque, n'auront pas à affronter que la crise vietnamienne. En effet, ce diable de Phibun est toujours au pouvoir à Bangkok et n'a toujours pas évacué les régions laotiennes et cambodgiennes annexés par son armée !

Pire, s'appuyant sur les unités de l'armée japonaise encore présente dans l'ex-Siam, il a fait prendre d'assaut l'assemblée nationale qui avait voté la défiance contre lui puis a fait purger l'armée de ses opposants.

Étant aux premières loges de l'incendie de l'orient, il sait que les Occidentaux oublieront bien vite son alliance avec Tokyo au profit de son anti-communisme et, sûr de sa force, il abolit la monarchie.

Néanmoins, la Thaïlande ne portera pas le titre d’État thaï, dans le plus pur style fasciste, mais bien celui de République, il faut quand même s'adapter à l'ère du temps…

Mais que font les Américains pendant ce temps ?

Leurs forces débarquent au Japon impérial ainsi qu'en Corée où Yo Unhyŏng a proclamé, à l'annonce de la capitulation japonaise, la « République populaire coréenne ». Jeté en prison par les Japonais, il y est maintenu à l'arrivée des GI's, Dewey préférant installer à la tête du pays Kim Koo, président du gouvernement coréen en exil aux États-Unis tout en lui imposant comme premier ministre son jouet, Syngman Rhee, en lieu et place de Kim Kyu-sik.

Le futur despote sera bientôt l'instrument de la lutte anti-communiste dans la péninsule et engagera une lutte sans merci contre Kim-Il-Sung, qui dirigera l'insurrection communiste contre lui depuis Vladivostok.

Les Américains mènent également une « mission de sauvetage » inavouable. L’extraction vers les États-Unis de Shirō Ishii et de la redoutable Unité 731 après négociation avec le gouvernement impérial.
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 9:48

Un mème LFC

De Gaulle au pouvoir en 1945 Mzome10
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Collectionneur Jeu 26 Mar - 10:07

Merci pour le remaniement du chapitre. En Thaïlande, renverser la monarchie serait aussi facile a l'époque ?
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 1925
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 51
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 10:12

Merci Collectionneur. Le roi est déjà en exil pendant la guerre. Mais oui, va y avoir du rififi chez les Thaïs.
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Trixy Jeu 26 Mar - 11:25

Je me demandais, quelles îles sont occupées par le américains dans LFC ? Est-ce qu'il y a des bases américaines à Okinawa comme OTL ? Est-ce que ces îles seront restituées au Japon à un moment ? Et de quelle manière le Japon est "occupé" dans cette TL (s'il est occupé) ?
Trixy
Trixy

Messages : 107
Date d'inscription : 01/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 12:24

Bonjour Trixy,

Effectivement, l'Empire du grand Japon étant un allié de poids dans la lutte anti-communiste, il y a des bases américaines dans l'archipel mais plus comme en France, elles ne sont pas territoires US. Le Japon, en plus du territoire que l'on connaît, conserve Formose, Karafuto (le sud de Sakhaline) et les Kouriles. L'occupation est relativement symbolique, pour couvrir le "Fake surrender" mais aussi surveiller de près pour éviter un nouveau Tojo et mettre en place la démocratisation, ici très relative, du moins jusqu'en 1989.

De Gaulle au pouvoir en 1945 L_empi10
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Trixy Jeu 26 Mar - 14:07

J'vais peut-être me faire traiter de sympathisant fasciste, mais ça me rassure un peu de voir que le Japon LFC n'est pas occupé. Merci de tes explications !
Trixy
Trixy

Messages : 107
Date d'inscription : 01/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 14:22

Trixy,

Ménager le Japon est un peu l'idée défendue par de Gaulle, Mandel et Churchill, loin d'être des Fascistes Wink
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 16:43

Élections législatives japonaises d'octobre 1945



Les Japonais, qui n'ont pas le sentiment d'avoir été écrasés, du fait que le sol sacré du Japon n'a subi que quelques raids aériens et que l'armée impériale est rentrée dans une large mesure en bon ordre au pays, le parti le plus à droite autorisé par les Alliés, et qui soutient la cause Showa, le parti libéral, obtient 40 % des voix aux Législatives. Le reste des voix étant éclaté entre le Parti progressiste et le Parti socialiste qui arrive en deuxième position avec 28 % des voix (La partie du peuple japonais qui n'est pas anti-communiste par nature n'ayant aucune raison d'être effrayée par le terme socialiste, l'URSS n'ayant pas fait la guerre au Japon).

Ichirō Hatoyama devient premier ministre après une alliance avec les Progressistes, malgré quelques réserves américaines.

De Gaulle au pouvoir en 1945 52_hat10

Déclaration d'humanité



L'Empereur Hiro-Hito Showa prononce le Ningen-sengen, sa « Déclaration d'humanité » en Français, dans le cadre de sa déclaration de Nouvel An du 1er janvier 1946 à la demande du commandant suprême des forces alliées, l'Amiral Nimitz. L'Empereur renonce officiellement à son statut divin.

De Gaulle au pouvoir en 1945 Index10

La constitution showa


Le 3 Mai 1946 marque l'entrée en vigueur de la nouvelle constitution du Japon impérial, votée par le diète impériale.

Alors que la Quasi-guerre frappe le Monde, les Américains acceptent une constitution ressemblant fort à la constitution de 1869 du second empire français. Ainsi, le pouvoir impérial reste fort. Cependant, si le Japon renonce officiellement à toute guerre de conquête, il conserve une armée appelée non plus « Armée impériale japonaise » mais « Forces de défense japonaises », elles-mêmes divisées entre la Force de défense terrestre, la Force de défense aérienne et la Force de défense maritime. Son premier commandant sera...Tomoyuki Yamashita. Le Premier ministre Hatoyama, s'il n'est pas satisfait par le nom (il eut aimé conserver le nom précédent), l'est au moins sur le fond. le Japon retrouve en effet une armée…

La constitution japonaise du 3 Mai place toujours l'Empereur au centre et au sommet de la vie politique du pays. Ainsi, Showa est toujours le chef de l’État. Il est même considéré désormais comme « l'incarnation de l’État et du peuple japonais » ! La justice, comme en France sous l'Empire, est rendue en son nom (ainsi qu'en celle du peuple japonais). Certes, la diète est élue au suffrage universel direct sans « candidatures officielles » mais une nouvelle instance, le Haut-Conseil, nommé par l'Empereur et dont les membres sont désignés à vie, veille à la constitutionnalité des lois ! De plus, c'est l'Empereur qui nomme les ministres, la diète n'effectuant qu'un vote de confiance a posteriori.

Certes, la cruelle Kempetai est officiellement supprimée par la constitution Showa, certains de ses chefs sont mêmes jugés au procès de Tokyo, mais la plupart de ses membres reprennent du service au sein de la Teikoku no sekyuritisābisu (Services de sécurités impériaux) plus connue sous le diminutif Teikosekyu…

Le lendemain, 4 Mai, le parti communiste japonais organise d'importantes manifestations dans tout le pays pour protester contre la nouvelle constitution et réclamer rien moins qu'une véritable démocratie au Japon. Des agents du gouvernement infiltrés dans les cortèges en profitent pour « provoquer » la police qui ne se fait pas prier pour charger les manifestants, faisant des dizaines de morts et jetant en prison des centaines de manifestants pacifiques.

Les Américains, de plus en plus obnubilés par la lutte contre l'URSS, ferment les yeux face au retour de l'autoritarisme Showa.

De Gaulle au pouvoir en 1945 Nihon_10
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 17:27

Collectionneur :

Mars 1946 : Début du soulèvement monarchiste en Thaïlande. Celui-ci utilise comme emblème le drapeau rouge sur lequel figure l'éléphant blanc, symbole du pays et du roi. Il sera discrètement soutenu par Paris, soucieux de pousser Phibun à évacuer les provinces laos et khmers qu'il occupe toujours.

De Gaulle au pouvoir en 1945 900px-11

Août 1946 : Accords de Vientiane. La Thaïlande restitue au Laos et au Cambodge les territoires occupés par son armée.
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Trixy Jeu 26 Mar - 17:37

J'aime beaucoup ta timeline Smile
Trixy
Trixy

Messages : 107
Date d'inscription : 01/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 17:39

Merci !!!
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Thomas Jeu 26 Mar - 18:56

Trixy a écrit:J'vais peut-être me faire traiter de sympathisant fasciste, mais ça me rassure un peu de voir que le Japon LFC n'est pas occupé. Merci de tes explications !
Si tu veux du Japon différent d'OTL, je te recommande vivement de lire Au Bord de l'Abîme... il y a quelques lecteurs ici qui pourront te confirmer que le Japon y connait un destin bien différent Wink

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Au Bord de l'Abîme et au-delà
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 3245
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 38
Localisation : Lyon

https://auborddelabime.com/

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Jeu 26 Mar - 18:57

Moi notamment Smile
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Ven 27 Mar - 12:06

La France après mai 45 et le "retour" de Sarrelouis et Landau.

Par Paul62

De Gaulle au pouvoir en 1945 Carte_10
[/quote]
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Trixy Ven 27 Mar - 14:55

Mais enfin Thomas Smile

J'ai les deux tomes de Au bord de l'Abîme !
Trixy
Trixy

Messages : 107
Date d'inscription : 01/06/2019

Thomas aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par LFC/Emile Ollivier Ven 27 Mar - 14:55

Wink
LFC/Emile Ollivier
LFC/Emile Ollivier

Messages : 2393
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par DemetriosPoliorcète Sam 1 Jan - 15:41

Je me permets de remonter ce vieux topic pour ne pas créer de doublon.

A votre avis, que POD pour une République "gaulliste" en 1946, avec la même situation après-guerre qu'OTL? De Gaulle démissionne plus tôt de son poste de chef du GPRF et s'emploie à créer une force politique susceptible de remporter une majorité à la constituante?
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

Collectionneur, Flosgon78 et Uranium Colonel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

De Gaulle au pouvoir en 1945 Empty Re: De Gaulle au pouvoir en 1945

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum