Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €

La révolution du camarade Beria

3 participants

Aller en bas

La révolution du camarade Beria Empty La révolution du camarade Beria

Message par DemetriosPoliorcète Dim 27 Mar - 14:19

Une ébauche d'uchronie sur Lavrenti Beria, sous forme de chronologie :

26 juin 1953
: au dernier moment, Georgui Malenkov retourne sa veste et prévient Beria du complot qui se trame contre lui. Khrouchtchev, Molotov et Mikoyan sont fusillés. Le général Joukov est éloigné en étant nommé ambassadeur à Pyongyang.

Dans les jours qui suivent, la révolte berlinoise est utilisée comme prétexte pour se débarrasser de Walter Ulbricht et des dirigeants de la RDA, que Beria sait hostiles à son pouvoir.

1954 : en visite à Berlin, Beria prononce un discours où il se déclare favorable à la détente et au retrait des troupes soviétiques d'Allemagne, si les Occidentaux acceptent de faire de même. L'URSS apparaît ainsi aux yeux des opinions comme le champion de la paix. Ne pouvant pas vraiment faire autrement, les alliés acceptent une conférence internationale sur l'Allemagne à Berlin.

Dans le même temps, Beria poursuit les réformes intérieures : les kholkozes sont de fait démantelés au profit d'une propriété d'usage des paysans, tandis que l'accent est mis sur l'intensification de la production plutôt que sur la conquête de nouvelles terres. La gestion des entreprises d'Etat est également revue en profondeur.
Les mêmes réformes économiques sont encouragées dans les républiques satellites, comme dans le Hongrie d'Imre Nagy, qui sont dans le même temps invités à conserver la façade monolithique du pouvoir. Dans tous les Etats socialistes, la nouvelle politique est claire : développement contre maintien du régime.

1955 : RFA et RDA sont fusionnées dans une nouvelle entité, la République Allemande, neutre et démilitarisée. C'est un triomphe diplomatique pour l'URSS.

1959 : révolution cubaine.

1960 : déçu par la modération des conseillers soviétiques, qui le poussent à freiner ses réformes économiques, Fidel Castro ne transforme jamais son régime en Etat marxiste-léniniste, et demeure un nationaliste de gauche, aligné sur l'URSS sans adhérer au communisme? Déçu, Ernesto Guevara quitte Cuba dès 1962.

1962 : "campagne anticorruption" lancée contre les cadres du parti des Républiques, qui avaient constitué la clientèle de Beria lui-même dans ses premières années. Les "purges de Beria", qui touchent aussi les milieux artistiques et littéraires, marquent la volonté de l'Etat soviétique de réaffirmer son contrôle sur la société.

1968 : un soviétique est le premier homme sur la lune.

1969 : mort de Lavrenti Beria après 16 ans de pouvoir.

1973 : Youri Andropov, un homme logiquement issu du KGB, arrive au pouvoir en URSS. La réforme économique se poursuit progressivement.

1976 : une manifestation de chômeurs mécontents de la politique économique et de jeunes étudiants libéraux est brutalement réprimée. Néanmoins, les revenus tirés du pétrole suite à la crise de l'énergie permet d'acheter facilement la paix sociale.

1978 : les services tuent dans l'oeuf de putsch afghan, au profit de la poursuite de la collaboration avec le régime de Daoud.

1985 : accession au pouvoir de Mikhail Gorbatchev. Le nouveau dirigeant a moins de poigne que son prédécesseur, et se contente de poursuivre la libéralisation. Il se montre néanmoins plus favorable à une ouverture politique et culturelle.

1988 : nouvelle constitution de l'Union Soviétique, qui renforce le rôle de l'Etat par rapport à celui du parti.

1990 : l'Irak de Saddam Hussein annexe le Koweït après le veto de l'URSS sur l'intervention de l'ONU. L'Irak jusqu'ici anticommuniste se rapproche de Moscou.

2000 : relance de la guerre froide par le président américain George W. Bush. L'agressivité américaine conduit au rapprochement entre les deux frères ennemis communistes, URSS et Chine.

2006 : affrontements conventionnels en Corée, qui font plusieurs milliers de morts. Les tensions internationales atteignent leur maximum depuis les années 1980.

2011 : vague des "printemps arabes" qui touchent aussi bien les alliés de Washington que ceux de Moscou et de Pékin. Face au veto soviétique, les européens ne peuvent intervenir en Libye, où le colonel Kadhafi se maintient au pouvoir.

2012 : révolte chiite et kurde en Irak. Pour éviter une guerre prolongée comme dans la Syrie voisine, l'armée irakienne renverse Saddam et ses fils. Un processus de transition se met en place.

Dans l'ensemble du Moyen Orient, les opinions se divisent entre frères musulmans favorables aux Etats-Unis et nationalistes de gauche favorables à l'URSS.


DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier, Collectionneur et Rayan du Griffoul aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

La révolution du camarade Beria Empty Re: La révolution du camarade Beria

Message par Thomas Dim 27 Mar - 14:58

J’ai un doute sur les vetos soviétique à l’ONU. Je veux dire par là que ça n’a jamais empêché les coalitions étasuniennes d’intervenir ou que ce soit. À moins de menace de l’URSS, les USA interviendrons contre Saddam et Kadhafi.
Quid de la Yougoslavie, de l’Indochine et de l’Iran dans cette TL ?

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Au Bord de l'Abîme et au-delà
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 3245
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 38
Localisation : Lyon

https://auborddelabime.com/

LFC/Emile Ollivier et Rayan du Griffoul aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

La révolution du camarade Beria Empty Re: La révolution du camarade Beria

Message par DemetriosPoliorcète Dim 27 Mar - 16:25

Thomas a écrit:J’ai un doute sur les vetos soviétique à l’ONU. Je veux dire par là que ça n’a jamais empêché les coalitions étasuniennes d’intervenir ou que ce soit. À moins de menace de l’URSS, les USA interviendrons contre Saddam et Kadhafi.
Quid de la Yougoslavie, de l’Indochine et de l’Iran dans cette TL ?

C'est vrai, notamment pour la Libye, d'autant que l'URSS n'aurait pas risqué un conflit nucléaire pour Kadhafi.

Pour l'Irak c'est autre chose, ce conflit est vraiment ancré dans le contexte de l'après guerre froide où l'on veut montrer qu'on peut mettre la guerre hors la loi.
Cela dit, c'est aussi tout à fait possible que les Etats-Unis ne voient pas d'inconvénient à ce que leur allié se serve après ses huit ans de guerre contre l'Iran, et que l'Irak reste dans le camp occidental.

Pour l'Indochine et l'Iran, aucune raison que l'URSS ait des politiques différentes, les événements y resteraient à peu de choses près les mêmes.

Pour la Yougoslavie, j'avoue ne pas avoir d'idée claire.
DemetriosPoliorcète
DemetriosPoliorcète

Messages : 1062
Date d'inscription : 05/03/2016

LFC/Emile Ollivier et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

La révolution du camarade Beria Empty Re: La révolution du camarade Beria

Message par Anaxagore Lun 28 Mar - 14:35

En fait, je pense que la Yougoslavie devrait se maintenir. L'occident a intérêt à son maintien... et... paradoxalement, l'URSS aussi.  Donc ce consensus devrait calmer les indépendantistes.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
Anaxagore
Anaxagore

Messages : 2075
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 48

LFC/Emile Ollivier et Uranium Colonel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

La révolution du camarade Beria Empty Re: La révolution du camarade Beria

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum