Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Funko POP! Jumbo One Piece Kaido Dragon Form : où l’acheter ?
Voir le deal

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

2 participants

Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mer 7 Fév - 14:39

Bonjour à tous, après avoir constaté le net succès de notre chronologie "TRT" sur ce forum, j'ai demandé (et obtenu) l'autorisation de Gillan1220 (mon co-auteur) de traduire sa première chronologie (qui par bien des aspects préfigurera ce qui sera écrit un an plus tard).
Ici Gillan1220 qui est un grand fan de "un train pour Busan" de Yeon Sang-ho, sorti en 2016, a voulu rendre hommage à l'univers zombie du film se déroulant en Corée du Sud (les éléments du prequel anime "Seoul Station" sont compris ici, mais pas ceux de la suite "Peninsula" sorti en 2020).

Donc accrochez vos ceintures, le train va partir.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mer 7 Fév - 15:00

Jour zéro - Le début


Le 20 juillet 2016[1], ce qui semblait être un simple accident dans une usine biochimique est devenu l'une des pires épidémies de l'histoire. L'accident a provoqué une fuite d'un agent biochimique ou biologique alors inconnu qui a réussi à infecter un chien errant dans l'un des quartiers les plus pauvres de Séoul. Une fois touchée, la pauvre créature s'est mise à convulser et à s'écumer la bouche. Les passants, ainsi que certains vagabonds, l'ont pris pour un chien enragé. Soudain, le chien s'est redressé et a fait preuve d'un comportement agressif que personne ne lui avait jamais vu auparavant. Ayant jeté son dévolu sur le vieil homme, il lui a immédiatement sauté dessus et l'a mordu à plusieurs endroits du corps. L'attaque a suffi à effrayer quelques piétons et sans-abri, qui se sont enfuis en courant. Malgré sa faible force, le vieil homme a réussi à rassembler plusieurs bouteilles de bière vides ainsi que des éclats de verre qu'il a alors utilisés contre le chien. Après plusieurs coups à la tête, le chien infecté a été abattu. L'homme a survécu, mais il était mortellement blessé.

Il a essayé de demander de l'aide aux habitants, mais beaucoup l'ont ignoré par peur d'être infecté par la rage. L'homme a marché pendant des kilomètres sans que personne ne lui propose de l'aide. Il a simplement été vu par des citoyens apathiques qui se souciaient peu des sans-abri. Il s'est ensuite effondré devant l'entrée de la gare de Séoul, où un autre sans-abri a remarqué son état. Le bon samaritain a fait tout ce qu'il a pu pour chercher des soins, mais même la maison de retraite voisine n'a pas pu le soigner car elle était pleine. La nuit venue, il est retourné à l'endroit où le vieil homme était allongé ; sa fièvre s'était aggravée. Craignant pour le sort de son ami, le sans-abri s'est rendu au bureau de police de la gare de Séoul pour demander de l'aide. Alors qu'il se rendait avec les policiers à l'endroit où le vieil homme avait été retrouvé, ils ne virent rien d'autre que beaucoup de sang sur le trottoir. Confus, le vieil homme a tenté de convaincre les policiers de la présence du vieil homme. Les policiers ont furieusement réprimandé le sans-abri, pensant qu'il s'agissait d'une mauvaise blague, et l'ont chassé.

Se sentant coupable, ce dernier a tenté de trouver les endroits où le vieil homme aurait pu se trouver. Dans une des ruelles, il finit par apercevoir l'homme blessé et agenouillé sur quelque chose. Il cria pour l'alerter mais la réponse qu'il obtint ne fut pas celle d'un lvieil homme mais celle d'une bête enragée qui se tenait face à lui. Des nervures veineuses se dessinaient autour des yeux du vieil homme, alors que sa bouche était pleine de sang. Le sans-abri vit que ce qui était autrefois son camarade d'infortune avait mutilé un autre SDF à mort.
Ignorant encore son état, le sans-abri a tenté de calmer le vieil homme. Il en a payé le prix fort, car le vieil homme l'a immédiatement pris à la gorge. Par la suite, le premier SDF déjà infecté s'est relevé et a rejoint la curée. Ils allaient, tout au long du début de soirée rôder dans les rues malfamés et grossir la horde de plus en plus nombreuse d'infectés. Les habitants du quartier pensaient simplement qu'il s'agissait d'une énième bagarre parmi les sans-abri, mais ils ne tardèrent pas à être infectés à leur tour lorsque ces créatures firent irruption dans leurs maisons et les infectèrent par la même occasion. Une fois qu'ils se sont aventurés dans les rues, la horde infectée, qui comptait alors entre 50 et 100 individus, a commencé à contaminer d'autres personnes qui rentraient simplement du travail. La gare de Séoul était l'épicentre de cette infection toujours plus fréquente, où plusieurs banlieusards et vagabonds ont été poursuivis par une horde d'infectés.

Les survivants de la station de Séoul, seulement trois personnes, ont accouru au poste de police le plus proche pour demander de l'aide, mais les policiers, en sous effectif, ont simplement considéré qu'ils avaient déclenché une bagarre entre les sans-abri. Les policiers l'ont appris à leurs dépens lorsque les "émeutiers" ont simplement brisé la vitre et attaqué le poste de police. Pris par surprise l'un des policiers a été tué sur le coup lorsque les infectés se sont rués sur lui, tandis qu'autre a été mordu avant de se réfugier dans une cellule, à proximité de celle contenant deux vagabonds et une jeune fille. Furieux, il les a menacés d'une arme avant de succomber à ses blessures.
L'un des vagabonds, un vieil homme, a constaté que le policier mordu était réanimé et se mêlait aux efforts de la horde qui tentait de dévorer les trois rescapés, enfermés dans leur cellule.
Les rescapés ont alors remarqué que les personnes mordus revenaient à la vie. Prenant les choses en main, l'un des vagabonds de la cellule a réussi à récupéré le revolver calibre 38 du policier tué et a tiré une balle dans la tête de l'infecté. isolé et ne disposant plus que d'une seule balle, les trois rescapés étaient coincés et assièges par une dizaine d'infectés.

Ailleurs, les infectés avaient atteint les rues de Bongnae-dong et de Dongja-dong à Séoul, mordant et tuant tous ceux qui avaient la malchance de se trouver sur leur chemin. Ceux qui ont réussi à s'échapper ont appelé le 119, les services d'urgence, immédiatement, des voitures de police, des ambulances et des pompiers ont pris la route. Mais impréparés et surpris les premiers intervenants qui sont intervenus ont payé un très lourd tribut à Séoul.
Quelques patrouilles de Police ont pu se replier, grâce la plus souvent à des tirs chanceux dans la tête des infectés mais ils n'étaient pas équipés pour juguler la situation et il faudrait atteindre l'intervention des unités de la police anti-émeute de Séoul en plein milieu de la nuit pour tenter (sans réussite) d'inverser la situation qui empirait de minutes en minutes. Au cours de la nuit, plusieurs centaines d' appels au 119 ont été passés dans les faubourgs de Séoul, peu ont été entendus.

Notes de l'auteur
[1] Date de sortie du film au Festival International du Film de Cannes
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Thomas et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mer 7 Fév - 15:20

Jour zéro-jour 1: La quarantaine de Séoul échoue


Le 21 juillet 2016, juste avant minuit, la présidente Park Gyuen-hye et le premier ministre Hwang Kyo-ahn, ainsi qu'une poignée de représentants du gouvernement et d'officiers de l'armée, ont été réveillés et réunis à la Maison Bleue pour superviser la crise. Les médias n'étant pas encore pleinement conscients de la situation, il a été décidé de ne pas informer les chaînes d'information afin d'éviter toute panique.

Les forces anti-émeutes avaient réussi à mettre en quarantaine une poignée de civils qui avaient réussi à repousser quelques groupes d'infectés voraces à l'aide de battes de baseball et de tuyaux grossiers, quelques barricades improvisées avaient puis être déployés par des survivants dans les rues de la ville et certains accès étaient en train d'être bloqués par la police à l'aide de cars et de véhicules blindés.
Mais des centaines de civils non infectés avaient été repoussés à coups de gaz poivré et de canons à eau par les policiers paniqués et dépassés par les événements, faisant de facto le jeu des infectés qui progressaient de plus en plus vite à travers la capitale sud-coréenne.

Environ une heure plus tard, la pression des infectés sur les barricades improvisées devenait trop forte pour les forces de l'ordre. À 1 heure du matin, la présidente Park a déclaré la loi martiale dans toute la Corée du Sud, bien que beaucoup l'aient ignoré car les premiers signes de l'épidémie sont apparus plus tard cette nuit, lorsque les gens étaient rentrés chez eux après le travail et allaient se coucher. La troisième armée de la République de Corée, ainsi que certains éléments du premier corps d'armée et du sixième corps d'armée, ont été mobilisés pour maintenir l'ordre: les soldats ont reçu l'ordre strict d'éradiquer toute personne infectée ou non infectée dans la zone de quarantaine. Des camions utilitaires KM-250 et KM-500 ont commencé à rouler dans les rues de Séoul, à la grande surprise des citoyens qui ne se trouvaient pas dans la zone de quarantaine. Les soldats ont débarqué, armés de fusils d'assaut K2 soutenus par des mitrailleuses légères K3, et ont tous pointé leurs canons vers les barricades.

Le premier à être tué fût un vieil homme non infecté qui a essayé d'escalader les barricades, et qui a été tué d'une balle dans la tête. À ce moment-là, les contaminés ont commencé à se répandre à travers la foule de réfugiés, provoquant une avalanche humaine, de nombreux citoyens de Séoul préférant essuyer les balles des soldats plutôt que d'être déchiquetés par les infectés.
Parmi les personnes qui se trouvaient dans cette cohue une seule a survécu : une jeune femme qui a réussi à se mettre à l'abri à l'aide d'une échelle improvisée par un jeune homme, lui même tué au cours de sa tentative de sauvetage. Elle a été aperçue pour la dernière fois en train de courir sur les toits alors que les infectés des bâtiments alentours se lançaient à sa poursuite. Personne ne sait ce qui lui est arrivé ensuite.



D'innombrables infectés ont été abattus par les soldats alors qu'ils commençaient à escalader les barricades. Cependant, en raison de la nature de l'attaque par vague humaine, les infectés ont submergé les premiers soldats mobilisés. Les unités de police et de l'armée se sont repliées sur un périmètre plus défendable pour les retenir. Cet effort s'est avéré inutile, car ils ont été déportés d'une barricade à l'autre. De plus en plus de soldats ont été appelés, mais le ministre de la défense insistait pour ne pas retirer autant de soldats, car la Corée du Nord aurait pu y voir un signe de faiblesse, ouvrant ainsi la possibilité d'une attaque ou d'une invasion venue du nord. Comme il faisait nuit, les deux parties de la zone démilitarisée, la zone de sécurité commune et les forces américaines en Corée n'étaient pas encore au courant de la situation à Séoul, mais ce n'était qu'une question de temps.

Les infectés se sont déchaînés dans Séoul, tandis que les militaires tentaient désespérément de les retenir. Il était clair que les infectés allaient se déverser hors de Séoul: dès 4 heures du matin, ils étaient déjà dans la banlieue d'Incheon.

Au milieu du chaos, un groupe de personnes continuait à mener une vie décontractée dans le train KTX. Parmi eux, une équipe de joueurs de baseball d'un lycée, un couple de sœurs âgées, un homme d'affaires en route pour retrouver sa mère et un père (ainsi que sa fille) en route pour retrouver sa femme divorcée. Dans l'une des cabines, un vagabond sans domicile fixe avait cependant réussi à s'introduire clandestinement dans le train alors qu'il échappait aux infectés. À l'aube, des incendies et des véhicules d'urgence ont été aperçus par les passagers du train, à leur grand étonnement.
Ce qu'ils ignoraient c'est qu'un à l'insu du personnel du train, une femme mordue fuyant également les infectés avaient pu elle aussi s'introduite clandestinement à bord du KTX. C'est elle qui, en fin de compte conduirait les voyageurs à leur destin.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Thomas et Collectionneur aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mer 7 Fév - 15:25

Des cartes pour des références ultérieures, de la Corée du Sud.


Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Politi10
Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Korea210
Cartes des bases de l'armée américaine en Corée du Sud.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Collectionneur Ven 9 Fév - 11:33

La Corée du Sud est relativement petite. Avec de la chance, un arrêt des liaisons aériennes et maritimes peut empêcher les infectés d'aller ailleurs, à condition que les gardes cotes nippons et chinois coulent à vue toute embarcations, ce qui sera difficile à mettre en oeuvre. La Corée du Nord avec la DMZ ne risque pas grand chose.
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 2310
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Collectionneur et Uranium Colonel aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Ven 9 Fév - 18:19

Exact mais tu vas voir que tout ne se passe pas comme prévu dans cette TL.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mar 13 Fév - 17:17

Jour 0-1: Propagation de la maladie

Le train KTX a poursuivi sa route en toute tranquillité, les passagers n'étant pas encore au courant de l'épidémie qui sévissait à Séoul. Ils ignoraient également la présence de la femme infectée dans le train. Au moment du départ du train, Séoul était déjà envahie, de même que les villes de Songnam, Anyang, Puchon, Goyang et les localités avoisinantes. L'épidémie s'est propagée trop rapidement car les gens ont été attaqués alors qu'ils se rendaient à leur travail, la plupart d'entre eux n'étant pas au courant de l'épidémie qui s'était déclarée à Séoul la veille. Les forces de police d'Incheon, soutenues par l'armée de la République de Corée, ont fait ce qu'elles pouvaient pour lutter contre la maladie, mais elles ont été débordées en deux heures en raison du nombre de personnes infectées. La présidente Park et son cabinet ont été évacués vers la ville portuaire de Busan au moment où la Maison Bleue tombait sous les coups des infectés, établissant ainsi une capitale temporaire. À la mi-journée, toute la province de Kyonggi est tombée aux mains des infectés, au moment même où les rapports sur l'épidémie atteignaient Chungchung Nord et Chungchung Sud. Dans la ville de Chongju, l'armée sud-coréenne a fortifié l'aéroport qui constituait une ligne de ravitaillement essentielle pour les défenseurs de la province de Chungchung Sud, en particulier la grande ville de Taejon. Dans les rues, seuls quelques chars K1, de vieux véhicules de l'ère soviétique (donnés par les Russes dans les années 1990) et des véhicules blindés de transport de troupes jalonnaient les routes menant à Taejon. Toutefois, en raison de la nature du virus, on s'attendait à ce que la résistance soit faible. À 13 heures, les infectés ont atteint Taejon et une fusillade massive a lieu entre la police, les soldats et les infectés.

La femme infectée qui se trouvait dans le seul train KTX s'est transformée en infectée et a attaqué les passagers qui se trouvaient à proximité, propageant ainsi le virus. Les passagers, totalement inconscients du virus, se sont transformés et se sont retrouvés à leur tour transformés. Heureusement, comme les infectés se trouvaient à l'arrière du train, les passagers de l'avant ont réussi à les enfermer dans les parties arrière du train. Ils étaient désormais pleinement conscients de la situation, grâce aux bulletins d'information diffusés par la télévision du train et grâce aux téléphones portables des passagers qui montraient des vidéos des attaques des infectés contre les habitants des villes. Souvent, aux arrêts de train, ils voyaient des innocents qui suppliaient de monter dans le train, avant de se faire massacrer par les infectés. Le conducteur du train a annoncé sur l'interphone que le train serait redirigé vers Taejon, sans savoir que l'armée gardait désespérément la ville.

Pendant ce temps, les forces américaines en Corée ont finalement été engagées lorsque leurs bases militaires autour de Séoul ont été attaquées par les infectés, causant de lourdes difficultés aux forces américaines stationnées dans la péninsule. Les camps Casey, Dodge et Red Cloud ont été envahis, obligeant les soldats de l'armée américaine non évacués à bord des UH-60 Black Hawks à se regrouper dans des bâtiments individuels plutôt que de reprendre la base. Cependant, d'autres bases de l'armée américaine, comme la garnison de Yongsan et d'autres, ont été fortifiées avec des murs de fortune, des mines terrestres, des fils barbelés et des bus. Des blindés M2 Bradley et M1 Abrams apportaient leur soutien, tandis que des tireurs d'élite et des nids de mitrailleuses étaient mis en place. Plus au sud, des avions de l'USAF en provenance de la base aérienne d'Osan ont commencé à larguer du matériel aux bases restantes de l'armée américaine dans les zones infectées, tandis que la base militaire de Camp Humphreys a commencé à aider les forces sud-coréennes à évacuer et à combattre les infectés.

Quelques heures auparavant, des médias internationaux tels que CNN, MSNBC, CBS, ABC et BBC avaient reçu des images des personnes infectées et les avaient diffusées dans le monde entier. Le monde entier a suivi la frénésie médiatique en Corée du Sud.

La Maison Blanche, le Pentagone et le Département d'État ont publié des déclarations concernant la situation en Corée du Sud à 23 heures EST (20 juillet 2016). Le président américain Barack Obama s'est présenté devant la salle de presse de la Maison Blanche pour informer la nation de l'apparition d'un virus inconnu en Corée du Sud. Le général Vincent K. Brooks, commandant de l'USFK, en a informé le Pentagone. Ash Carter, secrétaire à la défense, lui a donné l'ordre de faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider les forces sud-coréennes, tout en examinant la situation dans la zone de sécurité commune de la DMZ, où des agents nord-coréens pourraient se livrés à des "activités suspectes". Le président Obama a assuré au public américain que le virus n'atteindrait pas les États-Unis et que les autorités américaines aideraient la Corée du Sud dans cette crise, tout en avertissant la Corée du Nord que tout signe d'invasion ferait l'objet de représailles militaires de la part des États-Unis. Enfin, le président Obama a déclaré que son pays se coordonnait avec les Centres de contrôle des maladies (CDC) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour tenter de trouver un vaccin contre le virus, tandis que le département d'État s'efforçait d'assurer la sécurité des citoyens américains en Corée du Sud. Une bonne nouvelle pour l'administration Obama est que le personnel de l'ambassade américaine à Séoul a été évacué avec succès par des hélicoptères de l'armée américaine et de l'armée de l'air vers la ville fortifiée de Busan, ce qui a permis d'éviter un nouveau Benghazi.

Mais à l'approche des élections de 2016, les candidats du DNC et du GOP tenteront évidemment d'utiliser la situation en Corée du Sud à leur avantage...

De retour en Corée du Sud, le train KTX a poursuivi son voyage jusqu'à Taejon, où il a été signalé sain et sauf pour la dernière fois.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mer 27 Mar - 16:57

Carte ferroviaire entre Séoul et Busan.

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Map_1_10
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mer 27 Mar - 17:06

Jour 1: Daejon et Daegu

Les survivants à bord du KTX ignoraient l'état actuel de Daegu. Aussi, lorsqu'ils sont arrivés au terminal, les nombreux équipements de police abandonnés ne les ont pas rassurés. Ce n'est qu'en descendant l'ascenseur que le premier groupe de voyageurs a vu des soldats et des policiers ensanglantés se rassembler dans une zone avant de les charger. Ceux qui étaient situés en contrebas n'ont pas eu la moindre chance, car ils ont été les premiers à être infectés. Ceux qui se trouvaient derrière eux se sont précipités vers le haut pour regagner le train, piétinant les autres sur leur passage. Une fois que l'on a réalisé que Daegu avait été submergée, il était trop tard pour les navetteurs. Beaucoup d'entre eux ont rejoint les rangs des infectés. Les survivants sont retournés sur les rails, mais ils ont ouvert accidentellement les wagons en quarantaine, ce qui a eu pour effet d'augmenter le nombre d'infectés dans la zone. Voyant qu'il n'y avait plus de temps à perdre, le chef de train a remis les moteur en marche, direction le sud.
Des passagers du train vers Busan il n'en restait qu'une poignée après cette escale à Daegu.


L'infection a continué à se propager vers le sud malgré les efforts des forces armées de la République de Corée et des forces américaines de Corée. Les frappes aériennes et navales des navires de la ROKN et de l'USN ont permis de ralentir la progression de l'infection, mais ce n'était qu'un pis-aller. Les pays voisins, tels que la Chine, le Japon et la Russie, ont commencé à mobiliser leurs armées en cas d'urgence. La flotte de la mer du Nord de l'APL-N, basée à Qingdao, a été envoyée pour patrouiller dans les eaux au large de la péninsule et contrôler soigneusement les navires en provenance de Corée. La force maritime d'autodéfense japonaise et les garde-côtes japonais ont également été déployés en mer du Japon pour superviser une telle opération. La flotte russe du Pacifique a déployé un destroyer et un croiseur près de la ville portuaire de Vladivostok. Pour l'instant, il n'y avait pas de blocus officiel de la péninsule coréenne, mais il semblait qu'il y en avait un.


Pendant que le Sud était en difficulté, quelq'un en profitait.

Kim Jong-un était calmement assis dans son bureau et regardait les vidéos des villes sud-coréennes envahies. Il savait que c'était l'occasion d'envahir le Sud, puisque l'armée sud-coréenne et les forces américaines étaient occupées à combattre l'infection. Il a convoqué ses généraux pour une réunion afin de discuter du déroulement de l'invasion. La DMZ reste inviolée, mais elle n'est gardée que par un maigre contingent de soldats sud-coréens et de troupes américaines, bien entendu en état d'alerte maximale. Il était déterminé à frapper rapidement.

Il connaissait les contaminés grâce aux films d'horreur de la culture pop qu'il avait stockés pour lui seul, ainsi que la nourriture et le vin occidentaux qu'il ne voulait pas partager avec les masses nord-coréennes affamées. Pour Kim, tout ce qu'il voulait, c'était prendre le Sud pendant que les impérialistes étaient distraits par un ennemi qui n'aurait dû exister que dans les films d'horreur de la science-fiction.




Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Sam 30 Mar - 15:03

Jour 1: Réactions des médias sociaux à l'épidémie dans la péninsule coréenne

Les médias sociaux ont implosé à la mention d'une "épidémie de zombies" en Corée du Sud. Le monde entier ne s'attendait pas à ce que cela se produise, car il s'agissait principalement d'un phénomène de fiction. Pendant les quelques mois qui ont suivi l'épidémie, toutes les plateformes de médias sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, la plupart des messages portaient sur les #zombies #zombieapocalypse #outbreak.

"Les zombies sont réels ! Putain de merde ! Notre prévision était correcte !"
Zombie Squad, @ZombieSquad, Twitter

"C'est la première fois que je vois une épidémie de zombies dans ma vie. Depuis que j'ai publié le Guide de survie des zombies...
...qui était une satire, maintenant nos cauchemars sont devenus une réalité...Prières et condoléances au peuple sud-coréen...et que l'humanité gagne sur ce fléau.
Maximilian "Max Brooks, @MaxBrooks, Twitter

"Chers fans, nous vous conseillons de faire des réserves d'armes et d'équipements. Nos cauchemars se sont confirmés."
Zombie Go Boom, @ZombieGoBoom, Twitter

L'apocalypse zombie est arrivée. Mes amis et moi, au Texas, sommes prêts !
- Utilisateur anonyme (la photo montre une douzaine d'hommes et quelques femmes armés de fusils AR-15 ou M4A1 et d'une mitrailleuse M2 Browning à l'arrière d'une camionnette avec les drapeaux des États-Unis, du CSA et du Texas.

"Le peuple américain est solidaire de ses alliés sud-coréens dans les moments difficiles qu'ils traversent actuellement.

"J'ai promis d'aider militairement la Corée du Sud dans cette épidémie.
Président Barack Obama, @BarackObama, Twitter

"La 7e flotte américaine en route vers la péninsule coréenne.



"La 7e flotte américaine se dirige vers la péninsule coréenne.

"Certains navires de @RIMPAC seront détournés pour aider la situation en Corée du Sud.
Département de la défense, @DeptofDefense, Twitter

"Ces connards d'infectés se sont enfin montrés dans la réalité. Il est temps de blâmer la Corée du Nord !"
Donald J. Trump, @realDonaldTrump, Twitter

"Prières et pensées au peuple sud-coréen".
Hillary Clinton, @HillaryClinton, Twitter

"Vous voyez, beaucoup de Sud-Coréens sont morts ou infectés à cause du manque de possession d'armes à feu. Dieu merci, nous avons le deuxième amendement dans notre pays. Je sais que je demande à chaque Américain de s'armer et de faire des réserves au cas où ces personnes infectées atteindraient nos côtes. Ces libéraux et ces militants anti-armes ne connaîtront jamais l'importance de la possession d'une arme à feu avant d'être des cadavres ambulants. Nous ne nous laisserons pas abattre sans combattre. Prières et pensées au peuple sud-coréen, qu'il puisse vaincre ce fléau !"
Outlaw Morgan, Facebook

"Les voyages en Corée du Sud ont été interdits. Tous les vols à destination de la Corée du Sud ont été détournés vers le Japon, Taïwan, la Chine et les Philippines. Vous avez un parent en Corée du Sud ? N'hésitez pas à nous contacter en nous communiquant les informations ci-dessous.
Bulletin du Département d'État américain, Facebook et Twitter

"Oh non, qu'arriverait-il à la K-pop si des zombies apparaissaient ? J'espère que mes idoles sont en sécurité Sad"
- Utilisateur anonyme aux Philippines, Facebook

#PrayforSouthKorea
- 19,5 millions de tweets
- 1 894 183 posts, Instagram


Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Collectionneur Sam 30 Mar - 16:58

Tout les avions de ligne civils provenant de Corée détournés vers des bases militaires et placés en quarantaine. Les avions et hélicoptères privés se dirigeant vers le Japon ou la Chine interceptés par la chasse et abattu s'ils ne respectent pas les consignes !
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 2310
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mar 9 Avr - 19:19

moi-même et mes amis de la vie réelle dans ce scénario

"Je n'arrivais pas à y croire. Je savais qu'un jour cela arriverait. Les infectés comme ceux de 28 jours plus tard sont là. Mais nous avons l'avantage : Nous sommes profondément imprégnés de la culture pop des zombies. Utilisons cette connaissance à notre avantage. Je prie également pour la Corée du Sud.
- Gillan Baclayon, Facebook
52 likes et réactions
Franz Cimafranca : Nous, les humains, allons gagner. Nous avons une puissance de feu supérieure !
Alessio Melis : Même si les troupes sud-coréennes et américaines sont déroutées, elles finiront par reprendre le contrôle. Les zombies sont faciles à vaincre depuis qu'ils apparaissent dans les films.
Blaze Kodak : Mes voisins préparent des armes, du matériel de survie et du matériel de camping. Les ventes d'armes ont augmenté à Port Clinton, OH, et je suppose dans tout le pays.
Miguel Ramos : Je me souviens de la fois où tu étais si accro aux zombies au lycée. Je ne douterais plus jamais de toi.
Jose Espenido : Ayaw lng ka hadlok bai, islands bitaw ang Philippines. Daghan ta ug islands ma escape hahaha (Traduction : N'ayez pas peur mec, les Philippines sont composées d'îles. Nous avons beaucoup d'îles où nous échapper hahahaha".

"Tant pis pour le K-Drama. Je prie pour leur sécurité.
- Cara Ambowang, Facebook
Noelle A. Catalo : Huhuhuhuhu Je suis à la fois effrayée et triste.




"Je prie pour la sécurité de mon idole de la K-pop et du peuple de Corée du Sud".
- Analee Alcantara, @ItsMariaAna, Twitter


Ngano na tinoud mani ang mga zombie uy ! Yawa ! Unsaon nalang ning mga Kpop ug K-Drama" (Pourquoi les zombies sont-ils devenus réels ?)
(Pourquoi les zombies sont-ils devenus réels ? En parlant du diable ! Qu'arrivera-t-il à la Kpop et au K-Drama ?)

"Kung mo abot sila, tago ko balik sa Camotes."
(Si ces enfoirés infectés arrivent jusqu'ici, je retournerai à Camotes).
- Kimberly Mae C. Dondon, @kimkardapya, Twitter

"Ma famille est saine et sauve. Elle est arrivée à Busan. Merci pour votre soutien. Vous n'avez pas idée du soulagement qu'Audrey et moi éprouvons."
- Edwin Jeong (expatrié coréen à Cebu, Philippines), Facebook

"Je vais au stand de tir ce week-end pour un combat anti-zombie. Je fais tout ce qu'il faut pour survivre.
- Marco Bryll L. Tan (Cebu, Philippines) , Facebook

"La B.R.I.G.H.T. Academy souhaite présenter ses condoléances au peuple sud-coréen. Notre école compte de nombreux Sud-Coréens et nous sommes solidaires avec eux. Nous prions pour la sécurité de leurs proches et de leur famille. Messe à 17h à l'AVR, n'hésitez pas à vous joindre à nous".
- Responsable de la Bright Academy, Facebook

"Il est temps de rejoindre l'armée de l'air.
- Adam Avro Lancaster (de Surrey, BC), Facebook

"J'ai appris que ma ville natale avait été envahie. J'ai le cœur brisé. Il n'y a pas de mots pour exprimer ma tristesse. Merci de prier pour moi et pour le peuple coréen."
- Benjamin Pegg (Coréen-Américain du New Jersey), Facebook
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mar 9 Avr - 19:21

Les titres de l'AFP, 20 juillet 2016 - L'aube, 21 juillet 2016

20 juillet 2016 (Heure normale de Corée, UTC+9)

2030 : SEOUL, COREE DU SUD : Des émeutes et des troubles civils sont signalés dans les rues autour de la gare de Séoul. Des témoins affirment que des dizaines de personnes ont été agressées et que beaucoup ont rejoint les émeutiers. La police est appelée pour réprimer les émeutes.

2145 : Les émeutes continuent de se propager. Des dizaines de civils et de policiers ont été blessés.

2210 : La police anti-émeute est déployée dans les rues de Séoul. Des témoins décrivent des combats entre la police et les émeutiers.

2300 : La violence continue de s'étendre. Le maire déclare la loi martiale.

23:25 : NON CONFIRMÉ : La police a arrêté certains émeutiers et effectué des tests. Les émeutiers semblent être atteints d'un nouveau type de maladie. En attente de confirmation.

00:00 : La présidente Park Gyun-hye et son cabinet ordonnent le déploiement de l'armée.

00:20 : Quarantaine en vigueur dans différents quartiers de Séoul. Le couvre-feu est imposé du crépuscule à l'aube. Toute personne surprise dans les rues sera arrêtée, tandis que les pillards et les actes de violence seront réprimés par la force meurtrière.

00:50 : Coups de feu contre la quarantaine. Des témoins affirment que des soldats tirent sur les émeutiers et les civils.

00:59 : La quarantaine initiale de la gare de Séoul échoue. Les émeutiers ont apparemment engagé une mêlée avec les soldats et se sont répandus dans la zone.

0100 : La présidente Park déclare la loi martiale après que les émeutes aient échappé à tout contrôle.

0146 : Des cambriolages sont signalés dans un quartier résidentiel. 119 Appels d'urgence débordés.

0300 : Les émeutes semblent s'être étendues aux villes voisines.

0400 : Aucune information sur l'annulation des trains KTX. Des émeutes ont été signalées à Incheon.


Dernière édition par Uranium Colonel le Jeu 11 Avr - 14:12, édité 1 fois
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Mar 9 Avr - 19:26

La zone de sécurité

La fortification de Busan en tant que capitale temporaire du gouvernement de la Corée du Sud a été colossale. Surnommée la "deuxième bataille du périmètre de Busan", nom emprunté à une bataille de la guerre de Corée au cours de laquelle les soldats américains et sud-coréens ont vaillamment défendu la ville portuaire contre les Nord-Coréens, c'est là que les forces conjointes de la République de Corée et des forces américaines en Corée sont parvenues à contenir l'infection. Les ponts, les routes et les voies ferrées ont été détruits par des frappes aériennes, bloqués par des véhicules ou volontairement incendiés. D'autres réfugiés sont arrivés par la mer, aidés par les navires de guerre de la République de Corée et les navires marchands civils. D'autres ont été réinstallés sur l'île touristique de Jeju, qui servait de solution de repli en cas de chute des fortifications. Les garde-côtes coréens, dissous par la présidente Park en 2014 après le naufrage du M/V Sewol, ont été officieusement mis à contribution, en utilisant les policiers et les volontaires civils qu'ils pouvaient rassembler, puisque toutes les réserves de l'armée et des marines de la République de Corée ont été mobilisées. Ceux qui ont pu atteindre Busan ont reçu l'ordre de défendre la ville, mais il restait encore des unités militaires isolées au nord, vers le 38e parallèle, soit isolées par les infectés, soit tenant bon dans des garnisons fortifiées à la hâte, dans l'attente d'un réapprovisionnement ou d'une extraction.


Un seul train KTX s'est approché du tunnel fortifié menant à Busan.
Il ne réagissait pas aux avertissements et, après une inspection plus approfondie par des éclaireurs de l'armée de la République de Corée perchés sur des conteneurs et utilisant des jumelles très puissantes, le train était envahi par les infectés. Des hélicoptères AH-1 Cobra de la République de Corée ont immédiatement ouvert le feu sur le train. Les infectés se sont alors répandus hors du train et ont couru vers les fortifications, où ils ont essuyé les tirs de tireurs d'élite et de mitrailleurs. Ceux qui ont réussi à atteindre les fortifications ont été électrocutés dans les clôtures électriques érigées à la hâte.

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Images?q=tbn:ANd9GcTH3nhZfgi_UeXX2m_UnRYZF03btXUld4MErwAci6thZELNP-HW

Les défenseurs de Busan.

À 17 heures, le 21 juillet 2016, environ 1 300 000 réfugiés avaient atteint le périmètre de Busan, la zone de sécurité de l'île de Jeju et diverses îles du sud de la péninsule. Parmi ces réfugiés était ce qui semblait être une mère et son enfant. Presque pris pour des infectés et visés par des tirs, elles ont été immédiatement secourus par les défenseurs des fortifications de Busan avant d'être emmenés dans un camp de réfugiés, où elles ont été interrogés sur ce qui s'était passé et ont révélé leur nom, Seong-kyeong, et celui de l'enfant, Su-an. Seong-kyeong a admis aux responsables militaires et aux autorités être les seuls survivants du dernier train KTX qui avait quitté Séoul ce matin-là, que le père de Su-an avait été tué à cause de l'infection, que son mari avait également été tué et qu'elle n'était donc pas la mère de l'enfant.

En raison de l'urgence, les autorités ont autorisé Seong-kyeong à accompagner Su-an dans la zone de sécurité de Busan. Su-an a ensuite été soumise à des séances de débriefing sur le stress avant de rencontrer sa mère, qui avait divorcé de son défunt père il y a quelque temps. La mère de Su-an a ensuite remercié Seong-kyeong d'avoir protégé son enfant alors qu'elles étaient transférés sur l'île de Jeju pour le bien de l'enfant et de l'enfant à naître de Seong-kyeong.

À l'ouest, vers le Pacifique, les exercices RIMPAC débutent à Hawaï. Cependant, en raison des événements survenus en Corée du Sud, le contingent de la ROK-N a reçu l'ordre de rentrer au pays pour participer à la reprise de la péninsule. En raison du caractère opportun des exercices navals, l'amiral Scott H. Swift a demandé à la plupart des navires des différentes nations participant aux exercices de Hawaï de se diriger vers la péninsule coréenne afin de soutenir la crise humanitaire. Les exercices d'Hawaï ont finalement pris fin lorsque les navires participants de l'Australie, du Brunei, du Canada, du Chili, de la Chine, de la France, de l'Inde, de l'Indonésie, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis se sont dirigés vers la Corée du Sud. Les navires se sont regroupés autour du porte-avions USS John C. Stennis, dans le cadre de ce qui est considéré comme la plus grande coopération navale de l'histoire de l'humanité.

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. 7665784024_10e1f55549

Les participants au RIMPAC 2016 conduits par l'USS John C. Stennis en route vers la péninsule coréenne.

L'USS Ronald Reagan, actuellement déployé en mer de Chine méridionale avec le Carrier Strike Group 5 en réponse à l'arbitrage de l'ONU entre la Chine et les Philippines, a reçu l'ordre de se diriger vers la Corée par le commandement américain du Pacifique.

Pour la première fois depuis la fin de la troisième crise du détroit de Taiwan en 1996, la plus grande démonstration de force de la puissance militaire américaine se dirigeait vers l'Asie de l'Est.
*******************
Notes de l'auteur :
EDIT (29 septembre 2019) : Je viens de découvrir que le Reagan se trouvait dans la zone de la mer de Chine méridionale à ce moment-là en juillet 2016, il serait donc logique que les États-Unis le redéploient pour soutenir leurs alliés sud-coréens, car le Stennis était toujours dans le Pacifique.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Collectionneur aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Collectionneur Mer 10 Avr - 19:52

Merci, mais un lapsus amusant dans cette tragédie dans les titres de l'AFP Wink


0100 : La présidente Park déclare la loi maritale après que les émeutes aient échappé à tout contrôle.
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 2310
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 52
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Uranium Colonel aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Jeu 18 Avr - 23:56

La réaction du Nord

"Ces porcs capitalistes ont enfin eu ce qu'ils méritaient". déclare le commandant suprême Kim Jong-un en buvant un cognac de luxe qu'il s'est procuré en secret. Devant lui se trouvent le général Pak Yong-sik, ministre des Forces armées populaires, et le vice-maréchal Ri Myong-su, chef de l'état-major général, ainsi que plusieurs généraux et officiers de l'Armée populaire coréenne.

"En effet, camarade Kim ! répondit le général Pak.

"Maintenant qu'ils sont occupés à s'occuper de ces monstres infectés, il est temps de frapper. Mais je serai d'abord clément, je dirai à nos frères du Sud d'accepter d'être libérés par nous, les vrais Coréens, en échange de la réunification."

"Avec tout le respect que je vous dois, monsieur, les Américains, les Chinois et les Nations unies ne sont pas prêts à accepter cela."

La salle s'est figée, et tous les loyalistes sont restés silencieux. C'est une offense que d'insulter ou de questionner directement le commandant suprême. Cet officier était en effet courageux, mais pour cela, il en paierait le prix. Et pour les personnes présentes dans la salle, elles savaient que ce fonctionnaire n'était qu'à un mot de la mort, selon l'humeur du Commandant Suprême. Kim a tourné son regard vers l'homme qui l'a défié et a tapé du poing sur la table. Heureusement pour lui, Kim était d'humeur à raisonner, mais l'homme ne devrait pas abuser de sa seconde chance.


"Tout ce que nous avons à faire, c'est de montrer au monde que nous sommes prêts à faire quelque chose de bien. Avant que notre glorieuse armée ne franchisse le 38e parallèle, nous libérerons Séoul des infectés dans une mer de feu. Bien sûr, beaucoup d'infectés mourront. Ensuite, nos armées soutenues par nos chars et nos véhicules blindés traverseront et élimineront tous les infectés, ainsi que les porcs impérialistes qui oseront s'opposer à notre libération. En libérant le Sud des infectés, le monde nous verra d'un œil positif. En effet, c'est une bénédiction pour les camarades piégés dans leurs appartements et leurs immeubles alors que ces monstres grattent à leurs portes. Cela montrerait que nous sommes plus courageux que nos camarades du Sud, qui se sont repliés jusqu'à Busan.

Bientôt, il y aura une seule Corée unie sous le Président éternel de la République démocratique de Corée !" a déclaré Kim Jong-un avec enthousiasme.

Les généraux et les ministres ont alors porté un toast. Ils allaient envahir le Sud quoi qu'il arrive, car la menace d'un virus zombie était le moment idéal pour le faire. Kim avait également de meilleurs plans pour riposter aux Américains et aux démons japonais de l'Est. Après la réunion, les deux principaux généraux sont restés sur place tandis que les scientifiques ont été appelés. Son plan consistait à envoyer une forme militarisée du virus et à la faire tomber dans la zone de sécurité de Busan, ainsi que dans les principales villes japonaises et les bases militaires américaines au Japon.

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. 010

"LES PORCS IMPÉRIALISTES ONT ENFIN CE QU'ILS MÉRITENT."

"LE COMMANDANT SUPRÊME DÉCLARE QUE L'HEURE DE LA LIBÉRATION ET DE L'UNIFICATION A SONNÉ."

"LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DÉMOCRATIQUE DE CORÉE VAINCRA CE FLÉAU QUI AFFECTE NOS FRÈRES DU SUD."

" LES INFECTÉS MOURRONT DANS UNE MER DE FEU "


- Titres de l'Agence centrale de presse coréenne (KCNA), 21 juillet 2016.

Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Uranium Colonel Lun 22 Avr - 15:11

Conseils aux voyageurs

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. 1000px10

NIVEAU 4 : NE PAS VOYAGER
Les voyages en Corée du Sud sont interdits. Le département d'État a émis le niveau 3 pour les Américains se rendant au Japon (y compris Okinawa), en Chine, en Russie (côte Pacifique), à Taïwan, à Hong Kong et à Macao. Tous les vols antérieurs au 21 juillet ont été déroutés vers plusieurs aéroports de la région, notamment en Chine, au Japon, à Taïwan et aux Philippines.

L'ambassade des États-Unis a été transférée dans notre consulat de Busan, que l'armée de la République de Corée a jugé sûr pour le moment. Par ailleurs, le département d'État a assuré la sécurité d'environ 120 000 Américains dans les zones de sécurité établies par le gouvernement sud-coréen. À l'heure où nous publions ces lignes, un nombre incalculable d'entre eux n'ont toujours pas été retrouvés.

Avez-vous un parent en Corée du Sud ?

Contactez-nous à l'adresse suivante : https://travel.state.gov/content/travel/en/contact-us.html
Pour les services d'urgence : https://travel.state.gov/content/travel/en/contact-us/Emergencies-Abroad.html
Contactez le Consulat des Etats-Unis à Busan :

Consulat des Etats-Unis à Busan, Corée
#993, Joongangdae-Ro, Busanjin-Gu,
Room 612 (Lotte Gold Rose)
Busan, Corée 47209
Pour un service d'urgence en dehors des heures de bureau, veuillez contacter l'agent de service de l'ambassade au (02) 397-4114.

Suivez le Département d'État sur Twitter, Facebook, Instagram, Flickr, YouTube et RSS pour plus d'informations.
- Bulletin du Département d'État des États-Unis, 21 juillet 2016

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Seal_o11

Interdiction de voyager en Corée du Sud émise immédiatement aujourd'hui 21 juillet 2016. Le personnel de l'ambassade des Philippines a été transféré à Busan. À ce jour, le ministère des Affaires étrangères tente de retrouver plus de 63 000 Philippins, la majorité d'entre eux se trouvant à Séoul. 10 000 ont été recensés à Busan et sur l'île de Jeju.

Connectez-vous avec nous sur Facebook, Twitter, YouTube
Contactez-nous au 556 0000 ou au 234 4488
Ou visitez-nous sur

Bureau central du DFAE
2330 Roxas Boulevard
Pasay City
Metro Manila, Philippines

Bureau des affaires consulaires
Bradco Avenue, angle
Boulevard Macapagal
Parc d'affaires ASEANA
Paranaque City, Metro Manila
Philippines (en anglais)

- Site officiel du ministère des affaires étrangères des Philippines



Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 1519
Date d'inscription : 31/07/2019
Age : 25
Localisation : République Démocratique de l'Icaunais

Thomas aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220. Empty Re: Une epidémie au pays du matin calme, une tl élargie de l'univers de "un train pour Busan" par Gillan 1220.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum