L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Page 2 sur 16 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une envie pour les 3000 vues?

20% 20% 
[ 1 ]
60% 60% 
[ 3 ]
20% 20% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Dim 22 Nov - 22:50

Et pour Kerenski? Si l'affaire Kornilov qui discrédite le gouvernement provisoire n'a pas lieu, possible de le mettre a la tête d'une partie de la russie?
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Dim 22 Nov - 23:50

Ben étant donné que les soviets voulait sa peau pour trahison et que son territoires c'est celui des soviets...
En faites pour la Russie séparé en plusieurs bouts il faut l'intervention d'alliés européens. Sinon cherches pas à l'époque c'est tout le pays qui se révolte et c'est même la Pologne et la Finlande qui tombe si la 1ère guerre mondiale ne s’arrête pas vite. Fais la liste des forces extérieures pouvant intervenir sur le territoire russe et t'auras les zones qui peuvent échappé aux contrôles des prolétaires.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Thomas le Lun 23 Nov - 9:25

En fait dans cette TL on pourrait assister à une balkanisation de la Russie, avec différents état ayant différent soutien internationaux.

Dans Kaiserreich, il y une "République du Primorsk" dirigé par Koltchak avec Vladivostock comme capital et le Japon comme soutien.

Les cosaques pourrait aussi vouloir tirer leur carte du jeux.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Lun 23 Nov - 9:30

Ça dépend quels cosaques. Certains ont rejoints les forces révolutionnaires, d'autres les blancs , d'autres les verts et d'autres sont devenu des chefs de guerres roulant pour eux.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Mar 24 Nov - 18:17

Pas trop le temps en ce moment avec trois partiels en une semaine pour continuer la LT, si j'ai le temps je ferais une mise a jour mercredi ou ce week end sinon faudra attendre un peu ...
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Sam 28 Nov - 18:11

Election Américaine de 1916


L'Election Américaine de 1916 est une redite de celle de 1912 (Trois parties qui se présente) et certainement inattendu.
En effet, depuis le début du mandat, le Président Clark subit des critiques vis-à-vis de son attitude envers l’Empire britannique par notamment Théodore Roosevelt. Critiques qui se sont amplifié depuis le début de la guerre et surtout depuis la défaite de Verdun en France qui montre que la France et la Grande-Bretagne sont dans une mauvaise posture sans soutien important américain. Roosevelt aidé de son parti progressiste va donc se positionner sur les élections de 1916 avec comme mot d’ordre : Il faut aider la France notre allié le plus ancien et une république où tout le monde est égal et la Grande-Bretagne pays de liberté face à l’Ogre allemand qui s’il gagne la guerre va mettre fin à toute liberté en Europe puis dans le monde. Il va aussi s’appuyer sur l’influence féminine en leur promettant le Droit de Vote puis sur les plus démunis en annonçant la création d’une aide médicale et d’une assurance sociale.

Du côté des républicains, ceux-ci, toujours furieux envers Roosevelt pour avoir créé son propre parti veulent trouver un anti-Roosevelt. Hughes est exclu trop proche de lui et Elihu Root est considéré comme trop interventionniste. C’est Charles Fairbanks qui va trouver grâce auprès des républicains. Il va se positionner comme un pacifiste tout en reconnaissant que la France et la Grande-Bretagne défendent la liberté, mais en assurant bien que jamais les États-Unis n’iront combattre. Cette nomination de Fairbanks par les républicains va provoquer le départ de Root qui va devenir le candidat à la Vice-Présidence de Roosevelt et lui permettre de récupérer des votes

La situation du coté des démocrate est simple : Soutien au Président Clark qui est en faveur d'un isolationnisme total tant que ça ne concerne pas l'Amérique. Il subit néanmoins des critiques de la part de Woodrow Wilson qui pense que l'amérique doit intervenir diplomatiquement pour mettre un terme un conflit en Europe (Agir en tant que médiateur) et amener la création d'un organisme pour mettre fin aux guerres[1] 
                                                   

Les trois candidats a la présidence des états unis d'Amérique en 1916



La candidature de Roosevelt bénéficiera d'une grosse aide quand un sous-marin Allemand coule par mégarde un paquebot comportant des passagers américain, le RMS Lusitania [2]. Roosevelt va alors saisir l'occasion et faire des discours sur l'assassinat de "brave citoyen américain lachement assassiné par l’Ogre Allemand", il va aussi se servir de rumeurs concernant Clark qui serait prêt a avoir le canada en entrant dans la guerre du coté allemand [3] 

Tout ceci nous amené au 7 novembre 1916 et a l'élection de .....


Roosevelt qui obtint 180 Grands Électeurs, Fairbanks 179 et Clark 172.[4]

L'Amérique est sous le choc, pour la première fois depuis George Washington, c'est un "indépendant" qui gagne les élections et qui devint Président. Malgré tous les recomptent réclamé par Fairbanks et Clark, c'est bien Roosevelt le vainqueur. En France et en Grande Bretagne, les gouvernements sont heureux d'apprendre l'élection de Roosevelt et l’ambassadeur Français sera le premier officiel étranger a féliciter Roosevelt de sa victoire tout en lui donnant un message de Clemenceau qui fait de même et qui propose une rencontre avec Roosevelt le plus tôt possible. 


[1]Dans les carnets de notes de Wilson, on retrouvera un passage dans lequel il aurait envisagé de concourir en tant qu'indépendant pour l'élection mais qu'il y aurait renoncé a cause de problème de santé.
[2]Il n'y a pas d'état d'entreprise faisant du transport de personne entre l’Amérique et l'europe qui soit américaine, donc j'ai reprit le RMS Lusitania qui grâce aux modification temporel réussit a tenir un an de plus mais coule quand même.
[3]Seulement des rumeurs sans fondement
[4]Roosevelt aura obtenu des soutien financier de la part des banques américaines qui ont prêté de l'argent a la Triple Entente et qui ont peur de le perdre si l'Amérique ne participe pas a la guerre


Dernière édition par Jolou le Sam 28 Nov - 22:58, édité 1 fois
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Sam 28 Nov - 22:33

Oh! Cette timeline ne connaitra donc pas la partie de ping pong entre les démocrates et les républicains! Envisage tu que d'autres candidats issus d'autres organisations puissent gagner ou compte tu en faire une exception? Et à ce que je vois Roosevelt à été élus de peu, laissant une majorité de la classe politique anti-guerre.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Thomas le Sam 28 Nov - 22:51

Je me suis permit de corriger ton texte dont certaine phrase sont excessivement longue.
Tu as réussi l'exploit d'une phrase de 127 mots ici.
En effet, depuis le début du mandat, le Président Clark subit des critiques vis-à-vis de son attitude envers l’Empire britannique par notamment Théodore Roosevelt. Critiques qui se sont amplifié depuis le début de la guerre et surtout depuis la défaite de Verdun en France qui montre que la France et la Grande-Bretagne sont dans une mauvaise posture sans soutien important américain. Roosevelt aidé de son parti progressiste va donc se positionner sur les élections de 1916 avec comme mot d’ordre : Il faut aider la France notre allié le plus ancien et une république où tout le monde est égal et la Grande-Bretagne pays de liberté face à l’Ogre allemand qui s’il gagne la guerre va mettre fin à toute liberté en Europe puis dans le monde. Il va aussi s’appuyer sur l’influence féminine en leur promettant le Droit de Vote puis sur les plus démunis en annonçant la création d’une aide médicale et d’une assurance sociale.

75 mots ici.
Du côté des républicains, ceux-ci, toujours furieux envers Roosevelt pour avoir créé son propre parti veulent trouver un anti-Roosevelt. Hughes est exclu trop proche de lui et Elihu Root est considéré comme trop interventionniste. C’est Charles Fairbanks qui va trouver grâce auprès des républicains. Il va se positionner comme un pacifiste tout en reconnaissant que la France et la Grande-Bretagne défendent la liberté, mais en assurant bien que jamais les États-Unis n’iront combattre. Cette nomination de Fairbanks par les républicains va provoquer le départ de Root qui va devenir le candidat à la Vice-Présidence de Roosevelt et lui permettre de récupérer des votes.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Sam 28 Nov - 22:58

Merci, je l'ai éditer !

Sinon, oui il y aura d'autres président issue d'autres partis que les démocrates et les républicains !
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Dim 29 Nov - 19:01

Voici une wikibox de l'élection faite par Thomas, encore merci ^^
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Thomas le Dim 29 Nov - 19:02

De rien.

Vivement la suite, que je sache pourquoi "L'ombre de l'Europe".

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Mar 1 Déc - 18:51

La Première Guerre Mondiale de l'Election de Clemenceau a la fin de l'année 1916




Clemenceau qui vient d'être nommer a la tête du gouvernement va dire devant la chambre son programme de gouvernement : "Vaincre pour être juste, voilà le mot d'ordre de tous nos gouvernements depuis le début de la guerre. Ce programme à ciel ouvert, nous le maintiendrons". Il rend aussi hommage aux poilus, aux hommes et femmes de l'arrière : "ces silencieux soldats de l'usine, sourds aux suggestions mauvaises" . Mais affirme également la fin des campagnes pacifiste : "Ni trahison, ni demi-trahison : la guerre !".
Aidé de Henri Mordacq, Clemenceau va remettre en place l'armée Française et la République Française via différente mesures,il s'attache d'abord à épurer l'administration ensuite il révoque le préfet de police et le préfet de la seine, ainsi que nombre de fonctionnaires jugés incompétents.Il veut bénéficier de toute l'aide possible des troupes coloniales (A peu prés 100 000 hommes seront mobilisé jusqu'en 1918) tout en menant une lutte importante pour le morale des troupes.Il n'hésite pas à s'avancer jusque dans les zones de combat sans casque où certains généraux ne vont jamais, les pieds dans la boue afin d'être au plus près de ces valeureux poilus qu'il admire. 


Clemenceau sur le front

L'armée française a la mi-1916 est dans un sale état, les troupes mal équipé sont exténué et rien qu'une grande offensive pourrait les amener a la mutinerie, Clemenceau décide alors d'un nouveau plan. L'armée Française va se reposer jusqu'en 1917 avec plus de permissions et de repos des unités, elle va se tenir sur la défensive pour refaire sont équipement et sont ravitaillement et se préparez pour une offensive en 1917 qui pourrait changer la situation française avec qui sait une entrée en guerre américaine[1] 





[1]Avec la victoire de Roosevelt, l'entrée en guerre américaine parait beaucoup plus probable.



P.S : Vous avez une idée d'un général français(ou anglais) qui pourrait prendre la place de Foch en tant que Généralissime des armées alliés?
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Thomas le Mar 1 Déc - 19:38

Dans l'ordre:
Joseph Joffre ?
Louis Franchet d'Espèrey?
Joseph Gallieni ?
Charles Lanrezac?

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Ven 4 Déc - 19:59

J'ai deux gros partiels qui arrive, donc peu de temps pour écrire. Mais j'ai déja prévu le théme de mes trois prochaines update :
-La Présidence Roosevelt jusqu’à l'affaire Zimmerman
-Le début de la Révolution Russe (Et un petit interlude sur Lénine probablement )
-La Première Guerre Mondiale jusqu'a l'offensive de Mai/juin 1917.
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Ven 11 Déc - 14:49

Le début de la Seconde Présidence Roosevelt


Théodore Roosevelt durant son discours inaugural




"L'Amérique se doit d'être le champion de la liberté et de la démocratie" C'est ainsi que Roosevelt termine son discours clairement pro-entente et qui laisse envisager une intervention plus importante des Etats-Unis dans la guerre. Mais Roosevelt a un obstacle majeur a la réalisation de son programme. Le Congrès dans lequel les Progressiste n'ont que quelques représentants, il dépend donc entièrement des votes Démocrates et Républicains qui se remette encore de leur défaite a l'élection et ont une envie de montrer que malgré l'élection de Roosevelt, ce sont encore eux qui possède le pouvoir législatif. C'est ainsi que l'on peut expliquer le premier échec législatif de Roosevelt, la création d'un service nationale de la santé visant a regrouper toutes les agences gouvernemental et financer par une taxe sur l'héritage. Malgré cet échec, il va y avoir quand même quelques succès comme la soumission du XVIIeme amendement (Le droit de vote pour les femmes) devant le congrès le 13 Avril 1917 sera ratifié le 20 décembre 1917 par le Congrès suite a l'acceptation des Etats. Mais tous les projets majeur de Roosevelt furent bloqué d'abords par la chambre des représentant majoritairement Républicaine et Démocrate mais aussi par le début de l'affaire du Télégramme Zimmermann. 

Arthur Zimmermann

L'Empire Allemand a accueillis la victoire de Roosevelt aux élections de 1916 avec une certaine déception. Roosevelt faisant entendre a tout le monde qu'il soutenait clairement l'entente dans la Grande Guerre Européenne et par le fait que durant son discours inaugural il annonce que les Etats Unis se tiendront toujours du coté de la liberté font penser aux allemands que l'entrée en guerre des EUA est proche alors que l'opinion américaine est elle encore favorable a la neutralité du pays. Cette méconnaissance allemande va provoquer deux événements qui s'ils n'avaient pas eu lieu, aurait pu empêcher une entrée en guerre américaine. C'est ainsi que l'Empereur autorise le lancement d'une guerre sous-marine a outrance mais aussi le ministre des affaires étrangère allemande va proposer un pacte secret au Mexique le 24 mars 1917. Ce télégraphe sera intercepté par le Bureau 40 du service de renseignement de l'Amirauté qui ne pouvant pas en avertir les Américains sans leur avouer qu'ils espionne leur voies de communication [1]ont envoyé un agent pour récupérer une copie a Mexico. Copie qui fut passer au ministre britannique des affaires étrangère Arthur James Balfour qui passa le télégramme a l’ambassadeur Américain Walter Page le 20 Avril 1917 qui l'amena au Président le 30 Avril qui le fit entrer dans une rage folle et le télégramme fut donné a la presse dés le lendemain tandis que le Président préparait un discours pour convaincre la chambre des représentant d'autoriser l'entrée en guerre des Etats-Unis .


Le 15 mai, un premier vote eut lieu et la proposition du Président avait été rejeté. L'opposition de l'ancien Président Clark et des Lobbyiste Pro-Allemand qui dénoncèrent une contrefaçon y fut certainement pour quelque chose mais Roosevelt ne s'avoua pourtant pas vaincu et attendit une occasion qui arriva le 3 juin. Le 3 juin, Zimmermann dans un discours confirme l'authenticité du Télégramme et l'opinion américaine commence a se retourner et a soutenir le Président. Ainsi les Républicains et les Démocrates se trouvent dans une situation inédite soit ils soutienne l'initiative du Président et l'affirme comme chef d'une Amérique unie et donc être obligé de le soutenir dans certains projets de loi ou ils refuse de soutenir le Président et s'éloigne petit a petit de la base populaire qui devient de plus en plus pro-guerre. En conséquence, quand Roosevelt redemande au Congrès de déclarer la guerre a l'Allemagne le 9 juin, celui ci accepte le 12 juin et déclare la guerre a l'Allemagne



[1]Clark ayant ouvert l’accès au télégraphe Américain aux Allemands durant les derniers mois de sa présidence pour "promouvoir" la paix en échange du soutien de Wilson. Roosevelt ayant oublié de l'annuler, les Allemands l'ont encore.


Dernière édition par Jolou le Dim 24 Juil - 13:53, édité 1 fois
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Sam 19 Déc - 22:47

Interlude


Zurich, 9 Avril 1917


        
                                                                            Grigory Zinoviev                                                        Vladimir Lénine                                       


Dans un des quartier ouvrier de Zurich deux hommes sont en train de discuter, l'un faisant clairement un rapport au second.

V.L : Alors comment nos discussions avec les Allemands avance camarade Zinoviev ?

G.Z : Au point mort camarade Lénine. Les Allemands ont l'air de nous voir comme des agitateur dangereux. Nous n'arriverons pas a les convaincre. [1]

V.L : Hum... Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps, la révolution nous attend en Russie. Le plan de secours est t'il en place? 

G.Z : Oui, camarade Lénine. Notre contact nous attendra de l'autre coté de la frontière et nous donnera de quoi rejoindre les pays du nord puis enfin la Russie.

V.L :  Alors prévenez tout le monde de se préparez pour un départ le 15, nous nous séparerons en plusieurs groupes une fois arrivé en Allemagne.


Non loin de Seewald, 20 Avril.


Le Fledgendarme Hans Grübel ne rêvait que d'une chose, combattre pour l'Allemagne mais le voila relégué a l’arrière a maintenir l'ordre. Lui qui voulait obtenir gloire et promotion dans l'armée. Mais la il étais sur un gros coup. Il avait remarqué avant-hier un petit groupe très discret, trop discret pour n'avoir rien a cacher, surement des espion français...


C'est ainsi que vers 22heures, le Fledgendarme se tint prêt a les prendre par surprise sur une petite route non loin de Seewald. Alors que les trois "espions" s'approche, il se met en travers de leur route en les tenant droit dans viseur. Celui du milieu avec le crâne du milieu semble alors faire un geste suspect pour Hans Grübel qui sous le coup de la pression fait feu le touchant en pleine poitrine, les deux autres se mettant immédiatement face contre terre.

Bien deux espions capturés, un mort, même si je n'obtient pas la gloire sur le champ de bataille, je peut toujours traquer ces maudits espions français.




Rapport de la Fledgendarmerie locale.


[...]
Il apparaît que d'après les interrogatoires des deux individus Martov [2] et Zinoviev, plusieurs groupes de Russe se soit dirigé vers le Danemark pour rejoindre la Russie qui fait face a de graves remous politique.
[...]
Ils étais accompagné par un troisième individus Vladimir Ilitch Oulianov dit lénine,  considéré comme le chef du groupe tué par Hans Grübel qui le croyait être un agent Français.
[...]
Il n'y a aucun fait qui montrerait que les individus sus nommés soit des agents secrets au service de la France, je recommande de les placer en résidence surveillé.








P.S : Désolée si je ne fait pas une grosse update, mais je sort de deux semaines intensives et j'avais vraiment pas envie de faire un gros truc, j'ai un peu plus de temps durant les vacances, je ferait certainement quelques updates !



[1]L'Empire Allemand voit l'absence d'offensive de l'Entente comme une marque de faiblesse et pensent pouvoir en finir rapidement pour se retourner ensuite sur la Russie. Le contact entre Bolshevik et Allemand se fait mais ne se concrétisera pas.

[2] Il sera relâche suite a l'offensive réussie de l'Entente en Juin 1917 et envoyé en Russie avec un certain soutien financier.
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Dim 20 Déc - 12:17

Oula, entre le camp à trotski, celui de Staline et les autres factions bolcheviques qui gagnera les élections des soviets? Ça va en changer des alliances ça.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Mer 23 Déc - 19:18

La Révolution Russe, Première partie

 Lénine : Il n'y a nulle part en Europe un pays aussi sauvage. 

La Famille Impériale Russe

La Russie de 1917 est un état arriéré, archaïque et au bords de l'explosion. Contrairement aux autres états européen, la révolution industrielle commence a peine, depuis la réforme de Stolypine des propriétaire apparaisse mais l'industrie est a 51% aux mains des capitaux étrangers (Français notamment). Il y a toujours une grande importance de la population rurale (85 % des Russes vivent à la campagne) qui a part les Koulaks , ne possède collectivement qu'une faible partie de la terre(Et qui fait face a une mortalité infantile importante) . Terre qui est toujours entre les mains de la noblesse qui dirige clairement le pays malgré la création de la Douma suite a la révolution de 1905.

L'Empire Russe en tentant d'unifier sa population derrière le Tsar par la guerre ira vers sa fin. 

L'armée, essentiellement paysanne, subit de lourdes pertes (900 000 prisonniers en 1915). Elle coûte cher, ce qui déclenche l'inflation et la crise du ravitaillement dès la fin de 1915.
L'hiver 1916-1917 marque le sommet de la crise : le froid est intense et tout manque dans les villes ; les prix montent de 25 % en trois mois ; les grèves, très suivies en octobre (près de 200 000 grévistes), reprennent en janvier ; les désertions se multiplient au sein de l'armée.
Le 1er mars, le pain est rationné. La ville ne dispose de réserves de farine que pour une dizaine de jours. À la suite d'une tentative de grève, l'usine Poutilov est fermée. Le 8 mars, à l'occasion de la journée internationale des femmes, grèves et manifestations pour le pain et la paix se multiplient dans les faubourgs. Le 9 mars, les manifestations reprennent ; les ouvriers se heurtent à la police, qui tire. Le 10 mars, les manifestants s'arment en pillant les commissariats. Le tsar et l'état-major envoient vers Petrograd des troupes sûres. Tandis que les manifestants, découragés, s'en retournent chez eux, le gouvernement triomphe, proclame l'état de siège, ordonne le renvoi de la douma.
Le 12 mars, deux régiments se joignent aux ouvriers du faubourg de Vyborg. Le ralliement d'une partie de l'armée est essentiel : il permet l'armement des ouvriers (40 000 fusils sont pris à l'arsenal). La ville est aux mains des insurgés. Le tsar ayant dissous la douma le 11 mars, celle-ci élit un comité provisoire pour le rétablissement de l'ordre.
Une commission pour le ravitaillement est créée, les détenus sont libérés et les bâtiments officiels (dont le palais d’Hiver) sont occupés.
Le 14 mars, des soviets se créent à Moscou et en province. 
Le tsar abdique le 15 mars en faveur de son frère le grand-duc Michel, mais ce dernier renonce au trône. C'est la fin de la monarchie tsariste.
Le même jour, les députés modérés de la douma forment un gouvernement provisoire, présidé par le prince Lvov qui garantit des libertés démocratique

Dès le 19 mars, le gouvernement provisoire, rappelle aux soldats qu'ils doivent obéissance aux officiers et non pas au soviet de Pétrograd qui par le prikaz n°1 tenté de placer les troupes sous son contrôle.
La position des bolcheviks eux-mêmes n'est pas nette : après une première dénonciation du gouvernement, le comité de Petrograd décide de le soutenir « tant que ses actes correspondent aux intérêts du prolétariat ».Lénine, cependant, adresse de Zurich quatre « Lettres de loin » à la Pravda pour lutter contre ces tendances conciliatrices, dans ses Lettres, il exige de tenir le parti bolchevique en dehors de toute coalition et demande la rupture immédiate entre le soviet et le gouvernement. Cela sera appliqué jusqu’à la disparition de Lénine  [1]. 
Lev Kamenev

Kamenev qui va prendre provisoirement sa suite va adopter une attitude plutôt conciliatrice avec le gouvernement provisoire ce qui va amener a une division des bolchevik puis a leurs éclatement. 

La plupart de ces infos vienne du Larousse sans qui je n'aurais et ne pourrait pas faire ces update sur la révolution Russe !
[1]Sa mort sera confirmée en juillet par Martov après l'envoi de celui ci en Russie par les Allemands.


Dernière édition par Jolou le Jeu 8 Sep - 18:48, édité 1 fois
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Jeu 24 Déc - 8:57

Quand tu dis que les bolcheviques éclatent, c'est à dire? Parce que Lénine n'est qu'une des têtes pensante. Si il crève il y en a une tonne d'autre en stock dont Staline et Trotsky (qui sont pas encore ennemi et sur la même tendance que Lénine au sujet du gouvernement). A moins que tu ne parles de la séparation entre Bolcheviques et Mencheviks.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Jeu 24 Déc - 12:02

D'après ce que j'ai lu, Lénine a eu le role d'un rassembleur, sans lui les différences d'opinion pourrait amener a une division du partie.
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Jeu 24 Déc - 13:07

Oula. C'est que tu connais pas le principe du démocratisme centralisé.
En gros en interne ils s'engueulent comme n'importe qui mais en externe ils font bloc face à leurs adversaires. Certes il a eut un rôle de rassembleur à un moment donné, mais là la révolution est en cours et d'autres chefs révolutionnaires le remplacent. Au moins le temps de finir la révolution. Enfin pour le moment ils ne savent pas à quoi s'attendre avec le gouvernement en place. Donc il est possible que pour le moment, une partie attendent voir ce qui se passe.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Lunarc le Jeu 24 Déc - 14:31

Centralisme Démocratique.
avatar
Lunarc

Messages : 231
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 19
Localisation : Poitiers, ou dans sa région

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Jeu 24 Déc - 14:34

Ouai bon c'était pas dans le bon ordre. Mais l'idée y est.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Jolou le Jeu 24 Déc - 15:02

J'essaie de faire un truc plutôt cohérent, je ne connais que les grandes lignes de la révolution russe, et j'essaie donc de trouver un chemin qui m’amène a mon but (Qui est une désorganisation des "rouges"). Après si vous avez des idées n'hésitez pas.
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Maraud le Jeu 24 Déc - 15:25

Faudrait que le gouvernement de février soit plus révolutionnaire. C'est à dire qu'il se coupe de sa partie bourgeoise et mette en avant les SR. Ainsi les bolcheviques seront tiraillé entre deux feux: Les durs qui voudront absolument se battre jusqu'au bout pour leur version du marxisme et les modéré qui soutiendront les avancé des SR. Bon par contre avec ce scénario tu risque de te retrouver avec le SR en chefs de la Russie.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ombre de l'Europe : Un autre XXème Siécle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 16 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum