La folle randonnée lunaire de Lucien de Samosate.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La folle randonnée lunaire de Lucien de Samosate.

Message par Anaxagore le Mar 5 Juil - 21:30

L'antiquité grecque ne semble peuplé que d'écrivains sérieux, géographes comme Denys de Milet, historiens comme Hérodote, dramaturge comme Eschyle... à peine un Aristophane pour nous faire rire avec sa République des femmes et Les nuées.

Et pourtant les Grecs anciens aimaient rire, au point que l'un d'entre eux, l'incroyable satiriste (et philosophe) Lucien de Samosate ait rédigé le récit le plus bouffon de l'antiquité... très faussement appelé L'histoire vraie mais oui... et les licornes défèquent des arcs en ciel...

L'histoire de L'histoire vraie :

Alors que Lucien de Samosate été parti avec cinquante compagnon explorer des terres lointaines (on cherche encore qui a été assez sot pour lui vendre un bateau) un ouragan saisit le navire et l'envoya sur la Lune... (Bon Lucien de Samosate étant souvent dans la Lune, il doit y avoir un lien de cause à effet). Les voilà donc égaré au loin et pire les Sélenites dirigées par Endymion sont entrés en guerre avec les habitants du Soleil (les Héliotes) dirigés par Phaéton (pourtant bien connu pour avoir provoqué le déluge parce qu'il n'était pas capable de conduire le char du Soleil de son père Hélios).

On a pas là un sujet très différent du Microméga de Voltaire..; mais en l’occurrence on plutôt là la source d'inspiration de L'histoire comique des états de la Lune de Cyrano de Bergerac... parce que Lucien de Samosate raconte une histoire complètement absurde et démesurée... Les armées sont constitués de créatures absurdes comme des puces de la taille de douze éléphants... les armes et les tactiques ne valent pas mieux... les danseurs aériens se battent en lançant des radis empoisonnés sur leurs ennemis. les armures sont soignées cuirasse en feuille de lupins, casque en fève...

La visite de la Lune permet aussi de découvrir une citée peuplée de... lampes à huile. Lucien finit par revenir sur Terre, mais suivant Jonas et précédant Pinocchio il se fait avaler tout rond par une baleine de 270 kilomètres de long (!!!) dans laquelle il découvre une ville entourée de champs et de forêts.... affraid

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 776
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum