Navires militaire multicoque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Navires militaire multicoque

Message par Thomas le Lun 16 Mai - 15:55

On voit souvent des concepts art de navires militaire multicoque, mais dans la pratique ils sont plutôt rares que ce soit OTL ou en uchronie. Il y bien sûr eu des prototypes et démonstrateurs, mais pour l’instant le seul vrai navire de combat multicoque en service est l’USS Independence (LCS-2) un trimaran.

Pourtant les avantages du multicoque sont réels :
Absence de roulis grâce à la largeur du bateau.
Surface de pont plus élevé grâce à la largeur du bateau. Donc plus d’avions, de VLS, de matériel amphibie selon le type de navire.
Tirant d’eau réduit grâce à l’absence de quille ce qui permet d’approcher au plus près du littoral.
Confort au mouillage grâce à l’absence de roulis
Insubmersibilité, car construit en sandwich et pas de quille à briser.
Réactivité face au gros temps et vents de traverses de par leur vitesse, on peut soit éviter ces phénomènes, soit être moins longtemps dedans.
Navires plus rapides et plus hydrodynamiques, réduisent le temps de parcours et la consommation.
Échouage à plat, les navires militaires s’échouent rarement, mais dans le cas d’un catamaran qui pourrait s’approcher plus près du littoral le risque remonte. Les deux coques permettent de s’échouer à plat et donc avec peu de dégâts.
Plus maniable, grâce à deux points de propulsion distincte. Le navire peut faire demi-tour quasiment sur place.
Plus de fiabilité, si les moteurs de la section gauche tombent en panne ceux de la section droite continuent à propulser le navire.

Bien entendu il y a aussi quelques inconvénients :
Plus cher à construire, car deux coques et plus de moteurs.
Maintenance plus chère pour les mêmes raisons.
Navigation potentiellement bloquée dans des endroits comme le canal de Suez ou de Panama pour des raisons de dimensions. Encore qu’il faudrait vraiment faire un navire énorme.
Prends plus de place dans un port.
Dans le cas du pont central d’un catamaran, il serait moins solide qu’un monocoque. Mais en réalité vu le faible blindage des navires moderne cela ne compte plus vraiment puisqu’on mise l’interception et les leurres


Je pense que le multicoque est vraiment intéressant au niveau militaire.
Voici quelques cas ou le catamaran, fais sens selon moi :
Dans le cas de porte-avions et porte-hélicoptères, cela permet d’emporter beaucoup plus d’appareils.
Pour les navires d’assaut amphibie cela veut dire qu’ils peuvent se rapprocher du littoral ou entré dans zones où ils se seraient échoués par le passé offrant donc des zones de débarquement supplémentaire.

Catamaran ou trimaran :
Pour les navires de combats comme les croiseurs/destroyers/frégates, cela permet d’embarquer plus de VLS, de CIWS, de leurres et de canon (conventionnel ou railgun). Un moyen de faire revivre le fantasme de l’Arsenal ship.

Conclusion :
À mes yeux selon l’univers uchronique ou futuriste dans lequel vous évolué les navires de guerre multicoques sont vraiment une option à envisager.

Et vous quel est votre avis ?


Dernière édition par Thomas le Mar 28 Juin - 19:57, édité 1 fois

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Navires militaire multicoque

Message par Jolou le Lun 16 Mai - 20:01

Plutot intéressant !
Tu pensent que les militaires dans les années 40 pourrait mettre en place cette idée?
Genre, au Japon ?
avatar
Jolou

Messages : 644
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Navires militaire multicoque

Message par Thomas le Lun 16 Mai - 22:34

A cette époque, le seul type de navire pour lequel ça ferais sens c'est les porte-avions en catamaran.

Un cuirassé ou un croiseur en trimaran ou catamaran serait trop fragile dans un combat au canon, surtout le catamaran en fait. Et sera trop compliqué à construire.
Par contre cela nécessitera de la préparation en amont car il faudra modifier ou construire une cale sèche spécifiquement pour accueillir un navire de cette largeur.

D'ailleurs l'avantage du porte-avions catamaran c'est qu'il peu récupérer des avions d'un côté pendant qu'il en fait décoller de l'autre.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Navires militaire multicoque

Message par Jolou le Lun 16 Mai - 23:36

Ok merci !
Je m'y prend a l'avance, mais peut etre qu'il y aura un porte avion de ce genre dans ma LT !
avatar
Jolou

Messages : 644
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Navires militaire multicoque

Message par Thomas le Mar 17 Mai - 12:03

Jolou a écrit:Ok merci !
Je m'y prend a l'avance, mais peut etre qu'il y aura un porte avion de ce genre dans ma LT !
Sur le site Combined Fleet, tu as des navires uchroniques. Parmi eux un PA catamaran:
http://www.combinedfleet.com/furashita/nibai_f.htm

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Navires militaire multicoque

Message par Anaxagore le Mar 17 Mai - 23:38

Je connaissais le concept grâce au Jeu de Rôle Rift. Kitsune, un créateur de suppléments non officiel a décri de nombreux vaisseaux de guerre de la fin du XXIème siècle dont le Jean-Bart un navire français mixte croiseur/ porte chaland qui est un trimaran http://kitsunesden.xyz/Rifts/Rifts-Pre-Rifts-Vehicles/French/French_Jean_Bart_Amphibious_Support_Cruiser.htm

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 776
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Navires militaire multicoque

Message par Thomas le Mer 6 Juil - 22:03

Du coup toujours pour parler des multicoques je vais vous faire un comparatif entre trois navires.
Il s’agit de trois corvettes d’attaque rapide, aussi appelé patrouilleurs lance-missile. Mais d’abord, je vais vous expliquer un ou deux trucs.

Qu’est-ce qu’une coque perce-vague ?
C’est une coque conçue pour les navires multicoques, elle permet aux de passer à haute vitesse à travers la vague au lieu de passer dessus ou dessous. Dans le cas d’un trimaran, c’est la coque centrale qui est utilisée en perce-vague et dans le cas de certains catamarans la forme perce-vague est intégrée dans le pont central. Dans le cas d’un trimaran, cela rend la navigation par forte mer plus dangereuse, car le navire court le risque d’être pris sous les vagues plutôt que de passer à travers.


Qu’est-ce qu’une propulsion hydrojet ?
L’hydrojet est une propulsion initialement utilisée sur les ferries.
L’eau est pompée dans une conduite carénée (donc intégré à la coque) et sa vitesse y est accélérée par une pompe, une turbine ou une hélice avant d’être rejetée à l’arrière du navire, assurant ainsi sa propulsion.

Des déflecteurs permettent d’orienter le jet et remplacent ainsi les gouvernails. Ce système propulsif ne nécessite aucun organe extérieur à la carène, ce qui génère habituellement de la traînée. D’autre part le confinement de l’hélice dans un conduit diminue les pertes de rendement. Le rendement propulsif des hydrojets est généralement supérieur à celui des hélices classiques, surtout à grande vitesse (plus de 25 nœuds). En revanche, à basse vitesse l’hélice classique peut être plus efficace.
Il est aussi possible de renverser la direction du jet afin de faire marche arrière. Cependant, dans ce cas, la puissance du jet dirigé vers le fond peut conduire à une érosion rapide de celui-ci et à des problèmes environnementaux.
Plus complexe qu’un système classique, il est plus cher. En outre, des précautions doivent être prises pour éviter l’obstruction de la conduite d’eau (par des algues par exemple).


Voici un comparatif rapide :

Concernant le Type 022, tout en tenant compte qu’il est de conception plus récente et de taille plus réduite on note qu’il est bien plus léger et rapide que le Skjold qui lui aussi est un catamaran. Leur armement est comparable, mais le norvégien à un rayon d’action bien plus large. Mais, ce sont des navires qui sont sensés opéré en protection de littoral du coup le rayon d’action plus court du navire chinois n’est pas si dramatique. Le Hamina finlandais qui est un monocoque à des dimensions et un rayon d’action à mi-chemin des performances de ces concurrents. Par contre il est deux fois moins rapide, dommage pour un navire dit d’attaque rapide. Par conte il est au moins deux fois mieux armé que le chinois et le norvégien. Ces dimensions plus imposantes en font un navire plus facile à détecter. De toute façon dans ce domaine le Type 022 surclasse ses concurrents, sa structure et les matériaux de construction utilisés le rendent tellement furtif qu’il utilise un amplificateur de signal pour que les autres navires de la flotte puissent le détecter.
La grande inconnue, pourtant décisive en matière de défense, le prix ! Il n’a pas été communiqué au publique.

Bonus, l’étrave inversée (X-bow)

Dans ce domaine c’est encore le secteur civil qui a servi de pionnier comme pour l’hydrojet. Pourtant le concept était utilisé à l’époque des Dreadnoughts.
La tenue à la mer est meilleure. Le navire passe mieux dans les vagues, ce qui réduit les efforts sur la structure, avec des gains sur la résistance à l’eau. Cela permet ainsi d’avoir une vitesse plus importante dans une mer formée.
Le deuxième grand avantage de l’étrave inversée est une amélioration de la signature du bâtiment. Sur une configuration classique, le dévers réfléchit plus  les ondes radar.
En matière d’armement, le design présente un avantage pour l’artillerie de proue, qui dispose avec l’inversement de l’étrave d’un meilleur champ de manœuvre sur l’avant. Dans le domaine de la consommation des gains sont possibles en cas de forte houle, les navires dotés d’une étrave inversée franchissant mieux les vagues et, par conséquent, présentent moins de résistance.


La suite.. quand je peu ^^

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Navires militaire multicoque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum