Et si? : Pas de "France Libre"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et si? : Pas de "France Libre"

Message par LSCatilina le Lun 23 Nov - 1:21

Imaginons que, pour quelque raison que ce soit, De Gaulle ne puisse aller à Londres et qu'il n'y aie pas de mouvement politique organisé dès 40 dans un pays Allié.

La situation en serait grandement changée, pas de doute, mais comment?

En France
On pourrait s'attendre à ce que les mouvements de résistance intérieure ne s'unissent pas, ou alors que très imparfaitement. Sans le mouvement gaulliste, et les fonds Alliés, il me semble que les différente branches de la Résistance restent très distinctes.

De plus, la "vichysto-résistance" aurait un poids particulièrement important, ne serait-ce qu'à cause d'une résistance communiste (ou assimilée, à tort ou à raison) plus menacante.

Cette division pourrait-elle aller jusqu'au conflit physique? Surement pas comparable à ce qui exista au même moment en Yougoslavie, certes, mais bien présent?

Alors que les Alliés occidentaux prefereraient probablement maintenir leur faveur à des personnes comme Giraud, Darlan, Muselier, c'est à dire à des groupes ayant des conceptions conservatrices (voire maréchalistes) de l'après-guerre; serait-il possible que le mouvement communiste donne naissance à la Libération à des situations comparables à celle du Limousin en 1944 ("la petite Russie" dirigée par Gingouin)?

Evidemment, un AMGOT après la Libération me semble quasiment impossible à ne pas mettre en place, faute d'organisme (disposant de soutien populaire en France et dans les pays alliés) pour s'y opposer.

Je ne m'attends pas à une guerre civile façon Grèce, mais peut-être à quelque chose comparable à l'Italie de la fin des années 40 : peu dé-fascisée (ici peu dé-maréchalisée), avec un fort PC qui se désoviétise rapidement, une importante démocratie-chrétienne, et peut-être un retour en force de La Roque ici sans rival?

DALT, cela pourrait dire un tripartisme entre Radicaux, Chrétiens-Démocrates et un équivalent au PSF, alors que les Communistes (et peut-être la SFIO, si les deux ne fusionnent pas comme cela a été envisagé DNLT) ont un poids électoral plus important, mais marginalisées institutionellement.

De manière intéressante, cela pourrait mener à une France plus "européenne", dans une Europe plus liée aux Etats-Unis que DNLT.

En Afrique du Nord et dans l'Empire colonial
Ici, guère de surprises. Darlan, Giraud, peut importe quelle baderne plus ou moins dé-vichysée, les Américains la soutiendrons comme DNLT.
Une présence américaine plus directe pourrait-elle amener à une décolonisation plus rapide, peut-être moins sanglante et brutale?

Mais peut-être me trompe-je, ou avez vous d'autres idées?

LSCatilina

Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si? : Pas de "France Libre"

Message par Thomas le Lun 23 Nov - 9:20

Sans De Gaulle.
Je pense que la résistance sera plus désorganisé, mais peut être que des groupes rivaux vont ce lancer dans un sorte de compétition de celui qui fera le meilleur coup. Cela pourrait "agacer" l'occupant.

J'avais lu un truc comme quoi il y avait eu des pourparlers entre les USA et Darlan. Peut être qu'une partie de vichystes pourrait se rallier à l'Alliance sous Darlan au moment de TORCH, "hop on débarque et on poutre l'Axe en AFN".

Darlan étant un opportuniste, l'AMGOT sera accepter à la libération.

Par contre sans un forte personnalité charismatique à la tête du pays, le risque de "guerre civile" est réel. Je pense au communiste ,principalement, pour eux Darlan ne serai qu'un pantin aux mains d'un autre occupant.

Si la France est moins stable et "asservie" aux US, la décolonisation est inévitablement démarré plus tôt politiquement ou par les armes. Les indépendantistes gagnant probablement le soutien des "bolchévique de la métropole".


_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1114
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si? : Pas de "France Libre"

Message par LSCatilina le Lun 23 Nov - 20:02

Pour ce qui est de la compétition interne, sûrement, mais il ne faut pas oublier que les capacités de la résistance intérieure était déjà très limitées même avec l'aide (très intermittante et conditionelle, certes) de Londres.

DCLT, leurs ressources seront encore plus maigres : je ne pense pas qu'on en sera encore à "Germanes eunt domus" peints sur les murs de la Kommandatur à la Libération, mais enfin...

Pour ce qui est des communistes, c'est pas brillant brillant. Ils ne sont absolument pas prêts à prendre le pouvoir, n'ont qu'une idée très vague question objectifs stratégiques, et ne sont même pas particulièrement supportés par Moscou.
Je m'attends à des libérations spontanées façon Corse (encore que les Vichysto-Résistants risque de faire le ménage très vite) ou Limousin, des situations très tendues...

Mais au final, Staline ne voudra pas d'une guerre civile à ce moment là, et donnera probablement la consigne au PCF de la fermer et de faire ce qu'on lui dit, si tant est que les communistes veuillent partir dans un conflit ouvert (ce dont je doute, voir le cas Gingouin).

Cela dit, une sission dans la SFIO entre "crypto-bolchéviques" et "sociaux-traitres", amenant à la création du POF que Thorez planifiait...

LSCatilina

Messages : 30
Date d'inscription : 15/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si? : Pas de "France Libre"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum