Forum des Uchronies Francophones
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -50%
– 50% sur les baskets Nike Air Max Dia
Voir le deal
60 €

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par PauL62 le Mer 12 Fév - 18:48

J'en ai lu plusieurs articles à ce sujet. Des chercheurs danois avaient en 2015 suggéré que sans la civilisation humaine, le monde entier, y compris l'Europe, ressemblerait au parc sauvage africain de Serengheti, en Tanzanie. En effet, nous connaitrions en Europe, sans moindre trace de l'homme, des loups, des ours, plus de cerfs, et même des éléphants et des rhinocéros, preuve que les gros mammifères dans nos contrées ont été chassés par l'Homme. En plus d'une faune variée, la flore irait avec aussi car à mon avis, l'Europe serait presque entièrement couverte de forêts..

Voici les articles:

nouvelobs.com/sciences/20150824.OBS4605/a-quoi-ressemblerait-la-terre-sans-l-humanite.html

https://sciencepost.fr/a-quoi-ressemblerait-terre-lhomme-navait-jamais-existe/
PauL62
PauL62

Messages : 154
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 30
Localisation : Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Préhistorique le Mar 3 Mar - 13:01

Voici un exemple (non exhaustif) de la faune actuelle (en vert) avec la mégafaune disparue (en noir). En Eurasie et en Afrique les animaux ont évolué avec des espèces d'hommes primitifs et s'en sont assez bien tiré. par contre dans les Amériques, en Australie et sur les îles ils se sont pris directement Homo sapiens dans la gueule.

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Q0uphj5ebcd41

Je conseille pour la mégafaune disparue deux sites illustrés.

L'un sur la faune de la Yukon préhistorique.

L'autre sur la mégafaune en général : End of the Megafauna Cliquez pour agrandir les images, ensuite une fois l'image agrandie cliquez en dessous sur le texte, cela vous mènera à une page où vous pourrez avoir le nom scientifiques des espèces représentées.

Pour savoir ce que serait la terre sans l'homme il faut remonter à l'interglaciaire Eémien quand Homo sapiens n'avait pas fait beaucoup de dégâts. Et encore d'après certains les prédateurs africains avaient déjà commencé à disparaitre avant (plusieurs millions d'années) par la concurrence des espèces d’humains archaïques. Par exemple comme en Afrique on retrouve des rôle écologiques similaires : éléphant de savane/Palealoxodon antiquus, rhinocéros de Mercks/rhinocéros noir (dans le rôle du folivore), rhinocéros des steppes/rhinocéros blanc (dans le rôle du graminivore), lion des cavernes/lion africain. Il y avait aussi des espèces d’hippopotame (Hippopotamus antiquus) de buffle (Bubalus murrensis).

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé 7ptgayeb4qt41

Voir l'illustration. On peut y voir le buffle européen, Palealoxodon antiquus, Hippopotamus antiquus, une hyène des cavernes, des aurochs, un chevreuil, un rhinocéros des steppes.

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé 1bfceda3h3251
L'Angleterre lors de l'Eémien. On peut y voir Palealoxodon antiquus, Hippopotamus antiquus, le bison des steppes, un rhinocéros des steppes, un lion des cavernes et un auroch.

En Europe la plupart de la mégafaune tempérée s'est éteinte lors du dernier maximum glaciaire (comme l'ours des cavernes ou les rhinocéros et éléphants de milieux tempérés par exemple). Ces espèces se réfugiaient en Europe du sud lors des ces périodes.

Il y a aussi la mégafaune de climat froid qui est plus connue : mammouth laineux, rhinocéros laineux, saïga.

De nos jours on pense que les tortues géantes sont exclusive aux îles mais ce n'est pas le cas, par exemple l'Asie possédait Megalochelys atlas et l'Amérique du nord Hesperotestudo. Comme animaux plus répandu il y avait les autruches du genre Pachystruthio en Europe.

L'Australie avait un assemblage de marsupiaux  (les plus gros étant Diprotodon et Procoptodon) et de reptiles tel le varan de Komodo, Varanaus priscus (syn Megalania prisca), la tortue Megalania (avec des cornes et une queue massue), Quinkana (un crocodile terrestre du Genre Mekosuchus).

L'Amérique avait elle un assemblage de faune mélangeant la faune nord-américaine (elle même souvent en contact avec l'Eurasie) avec la faune sud-américaine (isolée durant 60 millions d'années jusqu'à il y a 3 millions d'années). Il y avait des proboscidiens (mastodon, mammouth, etc), des smilodons, des camélidés et des équidés (tout deux originaires d'Amériques). venant d'Amérique du sud il y avait les glyptodon et les paresseux terrestres.

La faune insulaire
Il faut faire un chapitre spécial sur les îles. Les île abritaient pleins d'animaux nains car il n'y a plus besoin de fuir les prédateurs et les ressources alimentaires sont moindres. Sur les îles on ne trouve en général pas de mammifères carnivores (à l’exception des loutres) mais plutôt des herbivores. Les reptiles sont également bon pour traverser les mers ainsi que les oiseaux qui ont tendance à devenir aptères (beaucoup de chouette d’ailleurs). Les micromammifère eux ont tendance à grandir (le rapport masse/surface leur permettant de garder plus efficacement leur chaleur).

Sur ce site vous pouvez voir ce que l'évolution insulaire à donné (Le site présente principalement la faune récente avec parfois une faune plus ancienne de plusieurs millions d'années)

La Méditerranée était pleine d'éléphants (et même un mammouth en Sardaigne) et d'hippopotames nains qu'ils soient venu à la nage ou lors de la baisse du niveau des mer lors des ères glaciaires. Les cervidé ont aussi fait le voyage comme en Corse ou en Crête. En Crête ils se sont diversifié en huit espèces adapté chacune a une niche écologique (Candiacervus). Ces espèces méditerranéennes ont disparue au Néolithique quand les humains sont arrivé. La chèvre des Baléares à par exemple fait l'objet d'une tentative de domestication mais ne faisait pas le poids face aux chèvre domestique. Cette chèvre était adapté a son milieu, hétérotherme (à sang froid) avec les yeux de face (contrairement sur les côtés pour une chèvre normale). Les espèces de micromammifères ont disparu plus tard a cause de la destruction de leur milieux (défrichement, agriculture) et de l'introduction de concurrents et prédateurs continentaux. Le dernier survivant est le lagomorphe Prolagus sardus encore vivant au XVIII siècle

L'Asie du sud est
Le royaume des stégodons nains, on aussi trouvé des espèces de porcins et de buffles (dont certaines subsistent encore : anoa, babiroussa, etc). A noter la survie d'une espèce de rongeur géant sur l'île de Flores (Papagomys) et de deux espèces d'humains naines Homo floresiensis et luzonensis.

Les  îles du détroit de Californie comportent aujourd'hui des espèces de renard nains. A l'ère glaciaire elles ne formaient qu'une seule île et abritaient aussi Mammuthus exilis une espèce de mammouth nain. Disparus à l'arrivée de l'homme.

Les Antilles étaient le royaume des paresseux terrestres (dont les derniers ne disparurent que vers 2500 av JC) de rongeurs (Hutia), de singes et d'oiseaux aptères. C'est même étonnant  qu'on n'ait pas retrouver de proboscidiens nains. Disparues à l'arrivée de l'homme.

Madagascar
Isolée depuis le Crétacé l'île abritait des lémuriens (jusqu'à la taille d'un gorille) des oiseaux éléphants  (Aepyornithiformes) des tortues géantes (Geochelone grandidieri), une espèce de crocodile (Voay robustus), des hippopotames nains, un fossa géant (Cryptoprocta spelea).

Nouvelle Zélande
Le royaume des Moa, oiseaux géant chassé par des aigles de Haast. Disparues à l'arrivée de l'homme.

Nouvelles Calédonie
Présence d'une tortue du genre meolania, d'un crocodile (Mekosuchus inexpectatus) avec des dents capable de casser des coquillages, de l’oiseau Sylviornis neocaledonidae. Disparues à l'arrivée de l'homme.

Les derniers survivants

Certaines espèces ont survécu à l'ère glaciaire soit qu'elle étaient isolées sur les îles soit qu'elle ont bénéficié d'un sursit sur les continents. ON peut mentionné les espèces méditerranéennes qui ont survécus jusqu'au Néolitihique, les malgaches qui ont commencé à pâtir après l'arrivée des agriculteurs il y a 2000 ans, les espèces insulaires ont pâti de l'arrivée de l'homme. Des mammouth laineux ont survécu sur l'île de Wrangel jusque vers 1700 av JC et sur l'île de Saint Paul jusque vers 6000 AV JC, des megaloceros sur l'île de Man et en Sibérie jusque vers 5000 av JC. Notiomastodon (un gomphothère) a survécu en Amérique du sud jusque vers 4000 av JC, même chose pour Toxodon qui survécu sur le même continent jusque vers 3000 av JC. On peut aussi mentionner la survie d'une espèce d’autruche asiatique (Struthio asiaticus) jusque vers 6000 av JC en Chine et Mongolie.

Comme hypothèse de survie tardive il y les éléphants nains de l’île de Tilos cela s’appuie surtout sur  une fresque de la tombe de Rekhmire ou l'ont voit un petit éléphant (sachant qu'on voit aussi une girafe à peine plus grande qu'un homme c'est sans doute un éléphant asiatique de Syrie représenter à la mauvaise taille). Autre hypothèse la survie de l'éléphant Paleoloxodon namadicus en Chine du nord jusqu'à l'âge du bronze. Cette hypothèse s’appuie sur ces bronzes représentant des éléphants avec deux lobes à l'extrémité de la trompe, les éléphants asiatiques n'en ont pas. Ainsi qu'une photo de mauvaise qualité d'une dent attribué à Paleoloxodon qui est plus probablement une dent d'éléphant asiatique. Autre hypothèse : l'élasmotherium, un sorte de rhinocéros d’Asie centrale qui aurait inspiré la légende la licorne.

La flore

En plus d'une faune variée, la flore irait avec aussi car à mon avis, l'Europe serait presque entièrement couverte de forêts

L'Europe ne serait pas entièrement couverte de forêt car la présence de grand animaux limite la pousse des plantes. Au Mésolithique (c'est à dire après l'ère glaciaire quand la flore tempérée pouvait repoussé de grandes forêts se sont développées sans limites mais ceci n'est pas une situation normale car les grand animaux avaient disparus. Pour retrouver la flore véritable il faut remonter lors de l’interglaciaire Eémien (les analyses palynologiques dans les sédiments indiquent la composition de la flore, plus ou moins de pollens de graminée, d'arbres, etc)

Il y a plusieurs exemples modernes. Dans la savane africaine les éléphants peuvent déraciner des bosquets entiers. En Allemagne des bucherons protestent car la réintroduction de bison fait beaucoup de dégâts (ils mangent l'écorce et cela entraine la mort des arbres). L'exemple du parc de Yellowstone est le plus intéressant : après la disparition des loup les wapiti se sont mis a proliférer et le surpâturage a entrainé une augmentation de l'érosion, troublant les eaux et gênant la reproduction des poissons. Les ours ayant moins de poisson ils se sont rabattu sur les jeunes élans mettant en danger leur survie. Puis les loups ont été réintroduits, ceux-ci ont fait diminuer les wapitis et les faisait fuir, du coups moins de pâtures et de plus ils étaient obliger d'aller brouter ailleurs. L'eau est redevenu limpide et les poissons et les castors sont revenus.

Concernant la flore il y a aussi les anachronisme évolutifs (ou fantôme de l'évolution). Certaines plantes ont coévolué avec des animaux et quand l'un disparait la plante disparait aussi ou alors son aire de répartition se réduit.

Voir la page de wikipedia sur le sujet qui donne plein d'exemples.

Dispersion des graines.
La disparition de l'animal qui répand les graines est problématique, l'aitre de répartition de la plante sera réduite ou confiné aux plaines aluviales.

Le marronnier d'inde.
En fait il est originaire des Balkans (voir le sujet sur wikipedia) Balkans durant la dernière ère glaciaire puis comme l'animal qui répandait ses graines a disparu il n'a pas pu se répandre vers le nord.

Il y a une autre espèce en Floride qui a le même problème Torreya taxifolia.

L'avocat
L'avocat a une grosse graine et la forme sauvage a peu de pulpe et aucun animal actuel ne le répand efficacement. Par contre un megatherium ou un gomphothère feraient parfaitement l'affaire. Hors de son air naturelle de répartition l'éléphant de forêt en Afrique se nourris parfois de ce fruit.

L'oranger des Osages
Un fruit avec une aire de répartiton très réduite. Probablement répandu par un mammouth de Colomb, un megatherium ou un gomphothère.

Défense des plantes
Pour ce qui est de la défense certaines plantes ont bien plus qu'il n'en faut pour se défendre de la faune actuelle.

Févier d'Amérique
Un  arbre avec des épines impressionnantes sur le tronc qui font jusqu'à 20 cm , parfait pour repousser les mammouths.

Houx européen
Les feuilles de houx ont des épines jusqu'à 4 ou 5 mètres du sol, bien plus qu'il n'en faut pour la faune actuelle mais utile pour se défendre de l'éléphant paleoloxodon.

Le pin de bunya bunya
Un fantôme de l'évolution très ancien, il datte du Jurassique. Cet araucaria est originaire d'Australie  c'est un arbre au tronc épineux qui produit des cône de 20 à 35 cm de diamètre (voir la taille des graines), ces cônes se développent au somment de l'arbre. Qui pourrais donc se nourrir de ses  d'une cône situé au sommet d'un arbre : un indice.  Un hypothèse est que ce serait un sauropode, le cône étant assez grand pour ne pas être avalé d'un coup par un sauropode.

Relation entre animaux
Certains animaux dépendent d'autres animaux.

Coprophages
Helictopleurus giganteus[/b] (scarabée de Madagascar) et Stephanoaetus mahery (mouche australienne)
Il sont totalement dépendant des excréments humains et du bétail, ils devaient donc se nourrir des excrément de la mégafaune locale puis s'est rabattu sur ceux des hommes et du bétail après sa disparition.

Crocodile de Cuba et le Varan de Komodo.
Des animaux assez petits, 2 mètres pour le crocodile et 3 m pour le varan. Des fossiles d'animaux allant jusqu'à 6 mètres ont été retrouvé ce qui suggèrent une alimentation avec des proies plus grosses, le paresseux magalocnus rodens pour le crocodille et un  Stegodon sondaari et Stegodon florensis (proboscidiens nains) pour le varan.

Pronghorn
Un herbivore d'Amérique du nord (sur les huit espèce de l'ère glaciaire il n'en reste plus qu'une) similaire à une antilope qui peut courir jusqu'à 90 Km/h, bien plus vite que n'importe quel prédateur vivant. En Afrique on a le guépard qui se nourrit d'antilopes, en Amérique il y avait un parent du puma le Miracinonyx.

Lémurien de Madagascar
Ces lémurien se cachent quant ils voient un oiseaux de proie approcher alors qu'aucun ne représentent un danger pour eux. Ils pourrait se cacher pour éviter l'Aigle couronné de Madagascar il y a 500 ans. (Stephanoaetus mahery) qui a disparu.

L'article de wikipedia mentionne aussi des espèce d'oiseaux qui profitent des grands herbivores soit en mangeant les insectes déranger par ceux-ci ou en se nourrissant des graines qui défèquent.

Le réensauvagement

Certains voudraient soit ressusciter des espèces disparue ou introduire des espèces ayant un rôle écologique similaire, cela s’appelle le réensauvagement (rewilding en anglais). Au pays bas la réserve d'Oostvaardersplassen dispose de cerf de tarpan reconstitué  et d'auroch reconstitué avec une densité importantes de grand mammifères. le problème de cette réserve est qu'elle est trop petite. En Sibérie il y a le pleistopark qui tente de reconstitué la faune du Pleistocene (il manque juste a cloner les mammouths).

En Amérique du nord il existe plusieurs projet avec de belles illustrations.

Voici un projet

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé 800px-Rewilding_vision

Agrandir l'image

Agrandir l'image version plus nette

La faune du Mexique préhistorique

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Pleistoceno-mexico

Et le projet de réensauvagement

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Repoblamiento-mexico

Différent projet de réensauvagement pour l'Amérique du nord s'inspirant de l'Inde, de l 'Afrique ou de l'ancienne biodiversité nord-américaine.

Lien vers l'image

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Pleistorewilding_


Dernière édition par Préhistorique le Lun 31 Aoû - 5:54, édité 6 fois
Préhistorique
Préhistorique

Messages : 87
Date d'inscription : 03/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Emile Ollivier le Mar 3 Mar - 13:43

Tout d'abord, bienvenu sur le forum, Préhistorique ! Ton post est vraiment intéressant (le sujet aussi d'ailleurs). Je prendrai le temps de le lire ce soir.
Emile Ollivier
Emile Ollivier

Messages : 1712
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Thomas le Mar 3 Mar - 14:24

Salut Préhistorique,
Merci pour se poste très fourni et globalement instructif.

N'oublie pas de passer par la casse présentation: http://forumuchronies.frenchboard.com/f11-presentation-des-membres

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
Mon Shop
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 35
Localisation : Lyon

https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Préhistorique le Mar 3 Mar - 14:51

L'échange euraso-australien


Les Amérique se sont jointe il y a trois millions d'années cela à donné lieu un échange de faune : l'échange interaméricain (en fait il avait commencé quelques millions d'année avant, certaines espèces faisant le voyage à la nage ou en radeau). De la même manière dans quelques millions d'années se produira l'échange euraso-australien mais la faune eurasienne et surtout australienne ayant été profondément modifié par Homo sapiens il n'aura rien à voir avec ce qui se serait produit naturellement. Il y a quelques règles, par exemple plus l'espace pour évoluer est grand plus une faune aura l'avantage (la faune sud américaine a évolué sur ce continent alors que la faune nord américaine était en contact avec l'ancien monde)

Le continent australien (qui comprend aussi la Nouvelle Guinée) entrera en collision avec l'Asie, formant une chaine de montagnes. L'Australie quittera la zone climatique des désert et rentrera totalement dans la zone équatoriale. Et ça va très mal se passer pour la faune australienne.

Il a en fait déjà commencé, il y a 20 et 2 millions d'année des rongeurs sont déjà passés en Australie et le varan de Komodo à atteint Java.

Carnivores
On sait déjà ce qui s'est passé pour les carnivores marsupiaux, ils ne supportent pas la concurrence avec les placentaires. Il y a 4000 les humains ont introduit le dingo qui a exterminé les thylacines en 2000 ans et les diables de Tasmanie en 3400 ans les confinant en Tasmanie. Il y a aussi les dasyures (chat marsupiaux) ils ont bien résisté aux dingos car ils n'occupent pas la même niche écologique mais à mon avis il ne résisteront pas aux félins. Dernier type de carnivores les opossums. Comme leurs homologues sud américains ils survivront et s'étendront en Asie.

Autre carnivore marsupial : le thylacoleo, une sorte de léopard marsupial, il risque de ne pas survivre au léopard placentaire.

Les carnivores reptiles (mégalania prisca, varan de komodo, serpent wonambi et le crocodille terrestre quinkana) ont de bonnes chance de survie. Le varan de Komodo survit bien et le climat leur sera favorable.

Mammifère planeur

Il existe les phalangers marsupiaux et la version placentaire les dermoptères. Je parie sur la survie du placentaire.

Fouisseur
Taupes placentaire contre taupe marsupiale.
Le pronostic est plutôt favorable pour les taupes marsupiales car les taupes placentaires auront du mal a atteindre l'Australie (nage impossible et chaines de montagne). Les taupes ne sont aussi pas sujette a beaucoup de prédation et la taupe marsupiale ayant d'abord évolué dans un environnement de forêt avant que celui-ci ne se désertifie elle pourra sans problème se réadapté à un milieu forestier.

Fourmmilivore
En Asie existent les pangolins et en Australie le numbat et les monotrèmes échidnés. Le numbat n'as pas de protection contrairement aux deux autres, en plus c'est un marsupial donc il est mal barré. Qui des deux autre va gagner, je parie sur le pangolin il est plus évolué et mieux protégé.

Herbivore
L'Asie du sud est est littéralement bourré de mammifère herbivore insulaire. Les premiers a passer en Australie seront sans doute les stégodons (d'autre proboscidiens étaient déja passé d'Amérique du nord en Amérique du sud avant la formation de l'isthme de Panama) Ensuite viendront les porcins et les buffles. Les rhinocéros seront les derniers du voyage (on connait une espèce de rhinocéros sur l'île de Luzon). Pour le reste des mammifères herbivore d’Asie il faudra attendre qu'un passage terrestre soit bien formé.
Pour les herbivores australiens les petits seront sans doute la proie des félins (actuellement les chats et les renards font des ravages) Les gros comme les diprotodons et les kangourous géant seront aussi en concurrence avec les placentaires et devraient disparaitre.
Pour les kangourous actuellement existant une forêt devraient gêner leur mouvements de saut contrairement aux environnements de prairie. Une possibilité de survie serait de devenir des bouquetins marsupiaux et de s'adapter à l'environnement de plus en plus montagneux (on connait déjà un espèce de wallaby qui se déplacent sur des rochers).

Herbivore arboricole
Les singes contre les kangourous arboricoles. Les singes devraient faire le voyage assez rapidement par radeau végétal et supplanter les kangourous arboricoles par leur intelligence supérieure.

Insectivore
En Asie les musaraignes sont présente et en Australie ce sont les souries marsupiales (genre Sminthopsis) qui en fait sont insectivore (la niche écologique des souries étant occupée par des rongeurs endémiques). ici aussi les marsupiaux devraient disparaitre.

Koala
Il a de très bonnes chances de survie, c'est un peu le paresseux arboricole d'Australie, il vit en hauteur a de bonnes griffes pour se défendre consomme peu d'énergie et se nourris d'un aliment qu'il est quasiment le seul a digérer : l'eucalyptus. Il devrait survivre, prospérer et même s’entendre dans les forêts d'Asie du sud est.

Oiseaux herbivores terrestres
Il y avait le genyornis et sont encore présent l'émeu et les casoars. Ceux là survivront, surtout les casoars qui sont déjà adaptés à la forêt tropicale. L'émeu aura peut-être un peu de mal a s'adapter à la forêt tropicale à cause de la concurrence de son cousin le casoar et pourrait s'éteindre.

Ornithorynque
En général il n'aime pas trop les crocodiles, or l'Australie va devenir de plus en plus tropicale, en compensation elle va aussi d’humidifier car elle quitte la latitude des déserts. Il devrait survivre encore quelques millions d'années de plus.

Tortues géantes
Megalochelys atlas (Asie), Megalania (Australie). Elles rentreront en concurrence, peut-être qu'elles occuperont chacun un côté des montagnes

Un refuge montagnard pour les marsupiaux ?

Il y a des montagnes en Australie et en Nouvelle Guinée, alors que c'est un milieu plus rare en Asie du sud est et comme il existe déjà des espèces adaptées au froid dans ces milieux les marsupiaux pourront résister plus longtemps en altitude. ce serait aussi un bon refuge pour les échidnés.  Voici a quoi ressemblait la Nouvelle Guinée Autre exemple de milieu néo-guinéen
Préhistorique
Préhistorique

Messages : 87
Date d'inscription : 03/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Thomas le Mar 3 Mar - 16:13

Thomas a écrit:Salut Préhistorique,
Merci pour se poste très fourni et globalement instructif.

N'oublie pas de passer par la casse présentation: http://forumuchronies.frenchboard.com/f11-presentation-des-membres
D'ailleurs, si j'ai la place dans le tome 3 d'Au Bord de l'Abîme, j’espérais parler d'une version uchronique de Pléistocène Park.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
Mon Shop
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 35
Localisation : Lyon

https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Thomas le Mar 3 Mar - 16:24

Les singes contre les kangourous arboricoles. Les singes devraient faire le voyage assez rapidement par radeau végétal et supplanter les kangourous arboricoles par leur intelligence supérieure.
On a des exemples de primates non-homo ayant pratiquer le radeau?

Il a de très bonnes chances de survie, c'est un peu le paresseux arboricole d'Australie, il vit en hauteur a de bonnes griffes pour se défendre consomme peu d'énergie et se nourris d'un aliment qu'il est quasiment le seul a digérer : l'eucalyptus. Il devrait survivre, prospérer et même s’entendre dans les forêts d'Asie du sud est.
J'ai un doute quand à la survie de l'eucalyptus quand l'Australie ce sera suffisamment déplacer au nord pour devenir tropicale.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
Mon Shop
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 35
Localisation : Lyon

https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Préhistorique le Mar 3 Mar - 17:15

On a des exemples de primates non-homo ayant pratiquer le radeau?
Quand je dis radeau végétal j’entends par là un arbre arraché par une tempête. Et les exemples ne manquent pas : singes passés d'Afrique en Amérique du sud, lémuriens de Madagascar, macaque nègre de Sulawezi, une espèce de macaque aux Phillipines, tarsiers aux Phillipines et à Sulawezi. Singes des Grandes Antilles.

Les eucalyptus sont déjà présent jusqu'aux Phillipines, dont le très beau eucalyptus arc-en-ciel.
Préhistorique
Préhistorique

Messages : 87
Date d'inscription : 03/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Thomas le Mar 3 Mar - 20:24

OK, autant pour la dérive sur des arbres et amas végétaux je savais. Autant avec le terme radeau je pensais à autre chose.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
Mon Shop
Thomas
Thomas
Admin

Messages : 2288
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 35
Localisation : Lyon

https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Collectionneur le Mar 3 Mar - 20:45

Sans interventions humaines, il y aurait eu beaucoup moins d'espéces invasives.

Quel animaux domestiqué n'aurait pas survécu sans l'homme ? Au niveau alimentation, les céréales sont devenu la nourriture de base de nombres d'oiseaux et petits rongeurs. L'évolution aurait été totalement chamboulé Exclamation
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 971
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 49
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Anaxagore le Mer 4 Mar - 11:10

On peut retrouver des porcs sur toutes les îles du Pacifique. Les navires qui traversaient cet océan relâchaient des couples pour qu'ils se reproduisent et permettent de trouver de la viande fraîche lorsque l'on fait escale... oui, le terme "écosystème" n'était pas connu des marins du XVII -> XIXeme siècle...

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
Anaxagore
Anaxagore

Messages : 1633
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par PauL62 le Mer 4 Mar - 18:14

Merci Préhistorique pour tous ces précieux détails !!
PauL62
PauL62

Messages : 154
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 30
Localisation : Pas-de-Calais

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Uranium Colonel le Mar 10 Mar - 14:49

Bravo Préhistorique pour ce post passionnant, je voudrais ajouter juste quelques choses en complément.

"(certaines espèces faisant le voyage à la nage ou en radeau)." le cas du Panamacebus confirme finalement cette hypothèse et montre que le grand "échangeur américain" a commencé à fonctionner beaucoup plus tôt que prévu.

d'ailleurs pour ceux qui voudraient en savoir plus, je vous invite à consulter le dernier numéro de la revue "Espèces" (que je recommande chaudement) qui porte justement sur le sujet abordée par Préhistorique du point de vue de la faune des mammifères sud américains.
Uranium Colonel
Uranium Colonel

Messages : 162
Date d'inscription : 31/07/2019
Localisation : République populaire de Bourgogne Franche Comté

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par alexpay24 le Jeu 30 Avr - 16:41

Imaginez si notre Paris actuel était téléporté dans cette univers en plaine hiver, on découvrirai l'existence de la neige, avant que nos poumons ne se liquéfie ne supportant pas un air si sein.

alexpay24

Messages : 24
Date d'inscription : 22/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Collectionneur le Jeu 30 Avr - 20:29

Attention, même sans humanité, il y a des virus. Et l'on voie que les feux de forêts pollus autant que l'industrie lol!
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 971
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 49
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par alexpay24 le Jeu 30 Avr - 22:23

Sûrement, mais la, température serait quand même bien moins élevée, et pas d'être humain veux dire plus de forêt pour aspirer le CO2. Pour les poumons qui se liquéfie, c'est évidemment une blague (je suis parisien, pourtant je respire parfaitement l'air de la campagne).


Dernière édition par alexpay24 le Mar 26 Mai - 10:08, édité 1 fois

alexpay24

Messages : 24
Date d'inscription : 22/04/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Préhistorique le Mar 26 Mai - 2:11

La pompe a nutriments

Les animaux permettent de faire de transporter les nutriments. Avec le ruissellement ceux-ci sont emporté vers les océans. Par exemple les saumons remontent les rivières pour se reproduire et à leur mort leur cadavres apportent des élément nutritifs qui nourrissent les plantes. Les animaux domestiques sont trop enfermés pour jouer ce rôle. Article source : Global nutrient transport in a world of giants (Transport global des nutriments dans un monde de géants)

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé F4.large

D'autres articles sur la présence ou non de la mégafaune sur PNAS :  Environnemental consequence of megafaunal extinction
Certains parle de réensauvagement, de l'impact des grands carnivores sur la mégafaune (les juvéniles sont vulnérable), de la modification de la végétation.

Un article traite aussi de extinction de la Rhytine de Steller qui ne serait pas du exclusivement à la chasse à la rhytine mais a celle de la loutre. Les loutres de mer sont connues comme espèce clef de voute, quand elle disparaissent les oursin prolifèrent et mange tout le kelp (une algue) dont se nourrissent les rhytines qui meurent de faim.

Éléphants nains de Méditerranée

J'ai trouvé quelques cartes

Sur celle ci on peut voir la réduction de taille sur les iles égéennes et à Chypre

https://browse.startpage.com/do/show_picture.pl?l=francais&rais=1&oiu=https%3A%2F%2Fars.els-cdn.com%2Fcontent%2Fimage%2F1-s2.0-S0277379119300848-gr7.jpg&sp=7074cdbd6680cec2f81cd5dd12ad4370&t=default

Les deux autre présente les route de migration et le paléorivage.

https://browse.startpage.com/do/show_picture.pl?l=francais&rais=1&oiu=https%3A%2F%2Fbioone.org%2FContentImages%2FJournals%2Fanzf%2F51%2F1-2%2F086.051.0204%2Fgraphic%2Ff05_27.jpg&sp=dd87e36a1631ef9811156759ef51d6ca&t=default

https://browse.startpage.com/do/show_picture.pl?l=francais&rais=1&oiu=https%3A%2F%2Fars.els-cdn.com%2Fcontent%2Fimage%2F1-s2.0-S0031018214001862-gr7.jpg&sp=a45e1db181120eea7e9fed078672e997&t=default

Un cas intéressant est celle de l'éléphant nain de Sicile, son cerveau n'a pas réduit par rapport à l'individu de taille normal sur le continent.

Lien vers l'article : Body size, biology and encephalization quotient of palaeoloxodon ex gr. P. falconeri from spinagallo cave (hyblean plateau, sicily

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Comparison-between-the-brain-case-of-Palaeoloxdon-ex-gr-P-falconeri-female-from

Et pour finir voici Coryphomys le rat géant de Timor (6 Kg, plus grand que les Papagomys de Flores avec leur 2 Kg). Disparu il y a 1000 ans.

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Coryphomys_comes_for_dinner_by_hodarinundu_dc784kx-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3siaGVpZ2h0IjoiPD00NzIiLCJwYXRoIjoiXC9mXC8yZmUyZDM0My00OGNkLTQ0ZjEtYjc5Ny1jYzc1OWExYTMxMzFcL2RjNzg0a3gtNTlhY2U2M2UtMTlhMC00NDVlLWEyMjctNDQzMDM5YzJiZjgxLmpwZyIsIndpZHRoIjoiPD0xMDI0In1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0
Préhistorique
Préhistorique

Messages : 87
Date d'inscription : 03/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Collectionneur le Mar 26 Mai - 11:00

Beaucoup d'animaux que je ne connaissait pas; Le rat géant à inspié beaucoup d'histoires d'horreurs...
Collectionneur
Collectionneur

Messages : 971
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 49
Localisation : Languedoc-Roussillon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Le monde si l'humanité n'avait jamais existé Empty Re: Le monde si l'humanité n'avait jamais existé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum