Stargate en France

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Collectionneur le Sam 2 Déc - 6:06

C'est ce que prévoyez les premières capsules spatiales américaines Smile Les futurs astronautes ont du insister pour qu'on en mettent une sur la porte. Et cela a aidé pour vérifier les indications des instruments. Les premiers gyroscopes n'étaient pas si fiable que cela et voir ou se trouvait réellement la courbure de la Terre a aidé.
avatar
Collectionneur

Messages : 603
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 47
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Zarbi le Ven 15 Déc - 14:29

C'est ce que j'ai découvert en regardant ce dimanche "L'étoffe des héros" et on voit dnas un scène que cela aide l'astronaute dans son pilotage de sa capsule.

Pour les hublots dans les vaisseaux spatiaux, je rappelle à tous qu'il n'y a aucun hublot dans les sous-marins militaires. Le seul est le périscope. Donc les vaiseaux spatiaux militaires, il y en aura pas. Pour le moral des spationautes, on peut créer des pièces montrant des paysages idyklliques de manière très réaliste qui serviront au repos et à la détente des passagers. Dans Startrek, il existe ces pièces.

Zarbi

Zarbi

Messages : 34
Date d'inscription : 28/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chapitre 12 – Premier Contact

Message par Zarbi le Ven 15 Déc - 14:38

Chapitre 12 – Premier Contact

Lendemain, Temple égyptien de la planète désertique,

Daniel Jackson est furieux. Il pensait avant de partir, trouver facilement le point d’origine pour retourner sur Terre. Mais il n’y a pas d’indice autour de la porte, ni a priori dans le temple. Aucun cartouche comme celui trouvé par les Allemands à Guizeh. Son jeune collègue va tout traduire dans le temple. Mais pour l’instant, ils ne peuvent pas repartir. Bon dans 6 jours, la Terre rouvrira la porte et ils pourront repartir en espérant que cela ne sera pas un voyage à sens unique parce qu’alors, ils seront tous bien embêtés.

Pour l’instant, il passe la porte sous les drapeaux de la France et de la CEE.
Dommage, il n’y a pas de drapeau américain, pensait-t-il.
Alors il en avait planté un petit devant la porte. Les USA sont ainsi présents. Les autres membres avaient souri devant cela.

Mais il découvre qu’ils sont plus présents qu’il ne le pensait au départ. Des militaires sont en train de déployer un étrange engin volant. Le colonel le pousse contre le mur en disant :
- Regardez et voyez.

L’engin roule un instant puis décolle et il se monte rapidement à très haut dans le ciel. Alors le colonel emmène Daniel devant des petits écrans. On voit le désert au loin. Le colonel dit à l’adjudant Dupont :
- Faites quelques ronds sur le désert pour calibrer les instruments puis on survole la ville pour tout filmer et photographier.
Puis se retournant vers Daniel Jackson, il dit :
- Les Etats-Unis sont encore plus présents que vous le voyez. Vous avez ici un drone de reconnaissance, un petit avion sans pilote bourré d’appareils photos de caméra et d’autres outils de reconnaissance. L’US Air Force nous l’ont prêté pour que nous fassions des tests et ils espèrent que nous en commanderons un bon nombre d’exemplaires. S’ils sont aussi bons qu’ils le prétendent, je recommanderai sans problème cet achat en attendant que nous développions les nôtres.

Sur l’écran, on voit le désert de sable avec quelques étranges bêtes qu’on dirait apparenté de loin au chameau terrestre. Puis il se dirige vers la ville et la survole à haute altitude pendant une bonne demi-heure. D’après ce qu’il voit, Daniel se dit qu’une bourgade égyptienne de l’époque pharaonique devait avoir le même aspect. On voit peu de cultures. Mais avant d’arriver à la ville, on observe une vaste excavation dans la montagne. Vu l’activité à la sortie, tout le monde pense à une mine. Le géologue ne connaît pas le minerai exploité tel qu’il le voit à travers les yeux du drone. Jackson se pose la question : est-ce qu’on a amené ici ces gens pour exploiter le minerai ? Mais on ne voit aucun appareil moderne, tout à l’air de se faire comme dans l’antiquité. C’était à l’époque une des travails les plus durs avec des très nombreux morts. C’était souvent réservé aux esclaves souvent renouvelés.

Pendant ce temps, un buggy est préparé à l’intérieur du temple. Il sortira après le retour du drone et l‘analyse des images enregistrées pour déterminer la prochaine étape. La question : Quand aura lieu la première rencontre du 3e type ? va être décidée par le colonel.

Le colonel décide d’y aller à la fin de l’après-midi. Pendant ce temps, Daniel Jackson étudie attentivement les images de la ville et de ses abords. Il essaye de déterminer à quoi correspondent les différents bâtiments. Le colonel le fait aussi avant de lui faire remarquer qu’avoir l’adresse de la Terre serait une bonne idée avant cette première rencontre de 3e type au cas où tout cela terminerait mal et qu’il faudrait partir en 4e vitesse. Il dit même :
- Ils auront raison de toute façon, car ils sont beaucoup plus nombreux que nous.

Alors Daniel retourne dans le temple aidé son adjoint Olivier. Ils avancent bien mais ils n’arrivent pas à déterminer l’adresse complète de la Terre et surtout son point de départ. Le repas apporte un moment de pause.

Vers 17 h, c’est le moment de départ. Le buggy descend l’escalier conduit par son chauffeur. Les autres descendent à pied, c’est plus confortable et plus sûr.

L’équipe monte à bord. Nous avons ainsi : Le chauffeur : le caporal Lebrun, le colonel Neille, Daniel Jackson, la journaliste Lebel et la médecin Duval qui pour une fois a sorti ses habits de travail en Terre d’Islam pour éviter toute mauvaise interprétation. Car personne n’a pu répondre à la question : est-ce que la femme est considérée comme un être inférieur ou alors comme un être égale à l’homme comme il semble lors de l’époque de l’Egypte antique ?

La première rencontre fut au bout de 10 mn. C’est un grand quadrupède velu avec un long cou, plus grand qu'un cheval qui est train de brouter la rare végétation. Cela leur fait penser au chameau et au dromadaire, mais ce sont des animaux à bosse et l’allure générale leur fait penser lus à un cheval. Jackson précise qu’ils sont très certainement utilisés comme bête de somme. Le colonel sourit en disant que vu le harnais que porte l’animal, c’est plus que probable. Pour des analyses ultérieures, le médecin recueille un échantillon de poils et de bouse de cet animal. La journaliste prend de nombreuses photos ainsi qu’une vidéo de Jackson étant tiré sur le sol sur prendsque 100 m par l’animak. Le colonel Neille dit :
- C’est pour le bétisier de l’expédition. Tout le monde sourit sauf Daniuel qui est entrain de e secouer te des etaper poiur teire le sable des ses vetements.Puis ils poursuivent la route vers la mine, principal lieu de travail un peu avant la ville.

On les a vus arriver. Le buggy descend la dernière dune vers la mine. Plusieurs mineurs de dirigent vers eux. Le buggy s’arrête à une cinquantaine de mètres d’eux pour ne pas leur faire peur. Mais ils ont l’air plus curieux qu’autre chose.
Le colonel descend du buggy et dit à Daniel :
- Go, montrez-nous tous vos talents de linguiste.

Suivi du colonel et du médecin, Daniel s’avance ver les mineurs en montrant bien ses mains vides tout en leur faisant ainsi un salut qu’il espère être considérer comme amical.
Son collier avec l’œil de Râ est visible de tous. Un travailleur prononce une phrase en le montrant du doigt et tous se prosternent devant lui. Il a reconnu quelques consonances de copte, mais il n’a reconnu aucun mot part celui de Râ. Ils ont été en contact au minimum avec la civilisation égyptienne antique pour reconnaître l’œil de Râ. Ils doivent le considérer comme une sorte de prêtre. Le colonel se rapproche de lui dit :
- Qu’est ce qu’il se passe ?
- Je n’en sais rien, je pense qu’ils doivent me considérer comme une sorte de grand prêtre de Râ. Mais je ne comprends pas leur langue, mais je pense que c’est un dérivé de copte. Cela sonne comme cette langue, mais ils n’ont pas été en contact depuis des siècles, voire des millénaires.

Le colonel s’approche d’un jeune mineur et lui fait signe de se relever. Il commence à lui approcher sa main pour monter qu’il vient en ami. Mais celui-ci fuit vers la ville.
Les autres mineurs restent agenouillés marmonnant une sorte de prière. Notre médecin ramasse quelques minerais et les met dans des sacs d’échantillon et commence à les observer les pierres. Mais mes connaissances en géologie sont limitées.

De la ville, on les a vus et en sort une foule de gens plutôt d’apparence pacifique et sans arme apparente et encadrant un grand animal indigène noir avec une nacelle et quelqu’un assis à l’intérieur. Cela doit être le chef de la ville ou d’un poste proche. Le jeune mineur s’approche de la bête qui s’agenouille sur l’ordre de son conducteur. L’homme dans la nacelle, un chef, crie quelque chose et les gens présents se relèvent. 4 femmes s’approchent portant des bols d’eau. Une femme par visiteur. Chacun boit de l’eau et se désaltère ainsi.
Daniel leur a dit :
- Il faut boire sinon nous les offensons gravement car nous refusons leur hospitalité.

Daniel à son tour s’approche du chef sort de sa poche une barre de céréales qu’il sort de son emballage et l'offre au chef. D'abord sceptique, celui-ci commence à sentir la barre puis goûte, semblant la trouver très bonne. Le chef parle et Daniel comprend très vaguement. Alors le chef redit les même paroles avec force geste. Daniel a compris
Il dit aux autres :
- Il faut les suivre. C’est le meilleur moyen de rentrer dans la ville et de savoir qui ils sont. J’espère tomber sur un scribe qui maîtrise les hiéroglyphes.

Le chef descend de son animal et leur fait signe de les suivre vers la ville. Il dit plusieurs fois Nagada.
Daniel dit aux autres :
- Je crois comprendre que la ville s’appelle Nagada.

Le médecin a bien observé les échantillons du minerai et dit :
- Je me demande si ce minerai pouvait bien être un des constituants de l’anneau de Prospero. Mais il faudra faire bien plus de tests dessus.

Sur le chemin de Nagada, Daniel éternue et dit :
- Voyage, Voyage sur l’air de la chanson.
Il utilise son mouchoir et le laisse tomber malheureusement. Mais avant qu’il ait le temps de la ramasser, des jeunes le récupèrent et s’amusent avec. Les adultes mettent un peu de temps à réagir avant d’obliger les jeunes à rendre le mouchoir à Daniel avec des grands gestes de contrition. C’est ce qu’il semble à Daniel juste avant d’entrer à Nagada.


Nagada,

Le chef donne un ordre et se révèle un grand disque représentant l’œil de Râ suspendu. Tout le monde se prosterne. Daniell reconnaît l’œil de Râ comparable au collier qu’il porte. Tous les indigènes doivent penser qu’ils sont les envoyés du Dieu Râ.
Daniel pense en lui-même :
- S’ils nous prennent pour des envoyées de Râ. Ils en ont certainement reçus d’autres envoyées et peut-être même quelqu’un qui se fait passer pour le Dieu Râ.

Le talkie du colonel grésille. Il le prend et dit :
- Oui, Caporal Lebrun.
Il entend une voix avec plein de fritures qui la rend difficilement compréhensible.
- Je n’arrive pas à enter en contact avec le camp de base. Il y a trop de fritures sur les ondes. Je connais le désert. Et je pense que nous allons avoir le droit à une tempête de sable importante pour cette nuit. Les indigènes sont en train de renter tout ce qu’ils peuvent.
- Bon, continuer à essayer de contacter le camp de base et si les indigènes vous incitent à rentrer. Faites-le avec le buggy. Mettez-le en sécurité et rejoignez-nous après.

Ce fut ainsi que tous les 4 participèrent au banquet. Mais pour éviter tout empoissonnement involontaire ou criminel, chacun d’entre eux à tour de rôle, mange un petit morceau de chaque nouveau plat et on attend 5 bonnes minutes pour voir comment il réagit. SI le met est bon, la personne lève un pouce discret que toute la salle remarque. Tout le monde a compris la tactique des envoyés du Dieu Râ.


Zarbi

Messages : 34
Date d'inscription : 28/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Collectionneur le Ven 15 Déc - 23:58

Merci pour le chapitre mais il faudra réviser le passage sur le 1er contact avec le ''chameau'' qui est rempli de fautes de frappe.

avatar
Collectionneur

Messages : 603
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 47
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Wardog1 le Lun 2 Juil - 21:23

Pour remonter un peu le sujet et pour donner une idée sur la création de futre vaisseaux spatiaux imposant, pourquoi ne pas déléguer cette tache à des peuples plus avancée comme les asgards ou les serrakins, (avec la présence ingénieurs de la tauri pour suivre la construction) le temps que la terre puisse créer des chantier spatiaux digne de ce nom?

Cela éviterai également que de petit curieux sur terre ne mettent pas le nez la où il ne faut pas.

Ils auraient aussi pu faire ca dans la série, la terre fournit les matériaux, et les aliens construisent les vaisseaux, les elements dit"sensible" seraient quand à eux effectué par des terriens durant les finitions.

Sur terre des pays puissant comme le japon on bien fait construire des navires chez les français et britanniques.
avatar
Wardog1

Messages : 101
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Collectionneur le Lun 2 Juil - 23:53

On règle la facture comment ? Du troc ? Que produit la Terre que n'a pas d'autres mondes technologiquement évoluées ?
De la ''culture'' en général de la musique aux recettes de cuisine ?
avatar
Collectionneur

Messages : 603
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 47
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Anaxagore le Mar 3 Juil - 14:09

Bon, en général on échange des produits bruts ou traités... mais ce n'est pas intéressant pour ce genre de civilisations qui peuvent aller exploiter des planètes mortes pour presque rien (ressources abondantes à fleur de terre, exploitation par des robots et des technologies "miracles" comme la téléportation). 

Il reste évidemment la culture mais aussi tout simplement le travail humain. Je m'explique, dans Stargate les Tau'ri apparaissent toujours comme particulièrement entreprenant et avec une technologie relativement efficace ce qui en fait de bons auxiliaires pour les Asgards (par exemple) qui sont physiquement fragiles et donc bien incapables de se lancer dans des missions d'exploration pour la recherche de ressources rares. Un exemple : le trinium. Ce métal découvert par une mission de SG-1 est offert en cadeau par une race extraterrestre amicale. Les vaisseaux Tau'ri ont des blindages en alliage trinium/naqda ( le trinium a une résistance mécanique incroyable et le naqda absorbe l'énergie) qui sont plus efficaces que ceux utilisés par toutes les autres races de l'univers Stargate. Revendre une partie du trinium (donné pour rien, je le rappelle) serait une bonne affaire commerciale... cela dit pas du point de vue militaire, vu que le secret du blindage des vaisseaux Tau'ri est une des raisons de leur supériorité sur des vaisseaux plus avancés.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 1231
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Collectionneur le Mer 4 Juil - 11:04

Le fait que la porte des étoiles à un débit peu élevé (si le diamètre estimê a 6,7 m sur certains sites est correct, la porte à des limitations de durée d'ouverture) pose problème pour une exploitation économique a grande échelle.

On ne peut pas faire envoyé des cargaisons de milliers de tonnes a priori.
avatar
Collectionneur

Messages : 603
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 47
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Anaxagore le Mer 4 Juil - 11:41

Collectionneur a écrit:Le fait que la porte des étoiles à un débit peu élevé (si le diamètre estimê a 6,7 m sur certains sites est correct, la porte à des limitations de durée d'ouverture) pose problème pour une exploitation économique a grande échelle.

On ne peut pas faire envoyé des cargaisons de milliers de tonnes a priori.

c'est ce que je vaux dire en parlant du manque d'intérêt d' envoyer des substances bruts. Non, c'est bien les contacts avec les peuples, pour servir d'intermédiaire commercial.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 1231
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stargate en France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum