La Crise de 1929 sans Keynes

Aller en bas

La Crise de 1929 sans Keynes

Message par PBX117 le Jeu 8 Nov - 19:44

Que ce serait-il passé si, après la crise de 1929, les idées interventionnistes n'aient pas fait foi aux États-Unis et dans la plupart des autres pays développés occidentaux?

Le point de divergence pourrait être la non popularisation ou parution des écrits de Keynes et autres interventionniste.

Je pense déjà que l'arrivée du NSDAP en Allemagne est inévitable puisse que c'est lui qui sort le pays de la crise.
Ensuite, on pourrait penser que Mussolini, plus libéral que les Nat-So, ait moins intervenu dans l'économie de l'Italie (aide aux banques comme dans la réalité).
Les États-Unis auraient sombrés dans l'anarchie (sans mobilisation ouvrière de grande ampleur ni de reprise de l’économie).

Qu'aurait-il pu arriver:
Une seconde guerre mondiale perdu par les Alliés et le Comintern?
Une prise de pouvoir en France par les ligues? Le Front Populaire, bien plus révolutionnaire?
Un maintien des colonies impossible pour tous les pays?
Une URSS aussi peu interventionniste (au niveau diplomatique) dans l'avant guerre?
Une Chine envahi plus tôt par le Japon?

En général je pense que les pays auraient pour la plupart penché pour le socialisme (communisme, anarchisme...) ou l'autoritarisme (fascisme et autre...).

Et je vous laisse la parole pour m'éclairer sur ce à quoi je n'ai pas réfléchi et vos avis sur ce que j'ai dit ou mes questionnements.
avatar
PBX117

Messages : 16
Date d'inscription : 18/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Crise de 1929 sans Keynes

Message par Thomas le Jeu 8 Nov - 23:27

Certains disent « Un autre homme se lèvera pour accomplir l’histoire. » Donc peut-être quelqu’un d’autre viendra sauver le capitalisme.

Plus sérieusement, sans théorie permettant de limiter la crise de 1929, les USA et l’Europe vont droit vers le chaos économique et politique. Pour les pays les plus industrialisés du lot, peut-être même vers la guerre civile. Dans ce contexte, certaines colonies avec déjà un gros terreau indépendantiste pourraient se soulever de la première moitié des années 30. L’Inde par exemple.

L’URSS et son économie autarcique seront, je pense, les moins touchées. Les grandes purges n’ont pas encore commencé, l’URSS à l’opportunité de « libérer » l’Europe du capitalisme défaillant.

La Chine de l’époque à une économie peu développée et très fragile. Si l’économie de grandes puissances s’effondre, l’économie chinoise fera de même.

Si OTL le Japon ne s’en est pas trop mal sorti c’est grâce à l’application des idées de Keynes. Et c’est la politique économique qui en découle qui amène une grosse poussée de nationalisme. Sans Keynes, l’économie japonaise sera plus durement affectée, amenant elle aussi une poussée de nationalisme. Le Japon ira en Chine probablement plus tôt qu’OTL. Si dans le reste de l’Asie, l’emprise des puissances occidentales s’effondre, le Japon aura deux options :
— soutenir les indépendantistes et s’en faire des alliés politiques et économiques, bâtir un nouvel ordre asiatique.
— Ou se lancer dans la conquête par la force suite au vide créé.
Toutefois cela dépend de deux facteurs :
— le degré d’importance de la montée du nationalisme et du militarisme qui l’accompagnera immanquablement.
— le fait que le Japon de la période 1932-1935 est loin d’avoir les mêmes moyens militaires qu’en 1941.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1607
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 33
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Crise de 1929 sans Keynes

Message par Emile Ollivier le Ven 9 Nov - 8:25

Un scénario inquiétant PBX. C'est pour le mod ?
avatar
Emile Ollivier

Messages : 1059
Date d'inscription : 26/03/2016
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Crise de 1929 sans Keynes

Message par PBX117 le Ven 9 Nov - 18:01

Pas pour le mod, sinon ça ferait 2 POD et j'aurais publié dans lautre sujet.
Par contre je pourrais faire un mod si ça part assez loin. Mais les mod commençant en 1936 ça sera surement minimale.
avatar
PBX117

Messages : 16
Date d'inscription : 18/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Crise de 1929 sans Keynes

Message par Anaxagore le Ven 9 Nov - 19:54

Il y aurait probablement eut quelqu'un pour sortir une réforme économique. Par exemple en annulant la dette mondiale..; peut-être qu'il y aurait même eu quelqu'un pour comprendre que croître indéfiniment dans un espace restreint c'est contraire aux règles de la physique... peut-être que cela aurait abouti à une économie raisonnée. Mais je n'y crois pas, la réponse du capitalisme a l'excès de production a toujours été la guerre... c'est facile, ça ravage tout et les vendeurs d'armes deviennent encore plus riche... tout bénef quoi..

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 1279
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Crise de 1929 sans Keynes

Message par le roi louis le Ven 9 Nov - 22:21

Houla on va vite en besogne!
Autre possibilité est un repli autarcique des nations européennes sur leur domaine coloniale. Des nations comme la GB, la France voir les Pays-Bas peuvent se permettre de ne développer que leur seul marcher intérieur+colonie. Enfin dans une certaine mesure.
Dans cette optique nous aurions une monté des nationalismes accompagné d'un développement des colonies avec une poussé de protectionnisme. Cependant la Grande Guerre est passée par là et dans le cas de la France et la GB, j'ai du mal à imaginer le développement d'un nationalisme aussi agressif et militariste que celui des nazis.

Par contre l'Italie est déjà fasciste en 1929, pas de raison que cela change.

De plus, je doute que le régime de Weimar tiennent longtemps, avec ou sans petit caporal moustachu. La paix en Europe est donc compromise.

Si la GB et/ou France sont isolationnistes, le duo de l'Entente Cordiale ne va pas tenir.
Par contre un régime plus "nationaliste" en France pourrai taper du poing sur la table à propo du respct des traités, Versailles, Trianon et consort. Du coup pour des raison de prestige il est possible que la France en tant que garante des traités, soit interagissante sur les réparations de guerre allemande, le réarmement, la remilitarisation de la rive du Rhin... bref la marche à la guerre. Mais que peut faire la France seule sans le soutient anglais...
Je pense que dans ce contexte la guerre éclatera avant Dantzig, peut être même avant Munich.

Quand à l'oncle Sam j'avoue être dubitatif. Le New Deal a eu le mérite de donner de l'espoir aux masses laborieuses et de relance la machine. Il faudra la guerre et ses commandes d'armes pour pérenniser le tout mais sans une politique d'état providence+grand travaux d'inspiration keynésienne, une révolution ou des troubles graves sont ils inévitables? Je ne sais

le roi louis

Messages : 94
Date d'inscription : 19/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Crise de 1929 sans Keynes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum