Un Embrasement Limité....

Aller en bas

Un Embrasement Limité....

Message par Berold le Ven 7 Sep - 23:01

Manche 1944 :

Début octobre 1938, Maurice Bavaud : un citoyen suisse, se rend en Bavière avec l’intention d’abattre Hitler au pistolet lors d'une marche commémorative à Munich de son putsch manqué en 1923. Ce jour-là, il se pose en supporter nazi enthousiaste. Arrivé aux abords du défilé il tire à tout va et abat Himmler, Bormann et Goering qui entourent leur Führer qui n’est pas touché : Bavaud est trop loin et gêné par les spectateurs devant lui. Hitler affecté sombre dans une agressive dépression : Il s’entoure alors de conseillers militaires dévoués avec qui il planifie l’attaque de la Pologne.

Johann Georg Elser : un ébéniste opposé au nazisme, décide d'assassiner Adolf Hitler après l’invasion de la Pologne : Pour éviter qu’on ne verse encore plus de sang. Pendant un mois, nuit après nuit, il prépare son attentat. Il a observé en 1938 que la Bürgerbräukeller : La brasserie munichoise où Hitler commémore tous les 8 novembre son putsch manqué de 1923, n’est pas surveillée. Il a travaillé quatre ans dans une usine d’horlogerie et son savoir-faire lui est précieux pour fabriquer le mécanisme qui mettra à feu l’explosif récupéré dans une carrière où il s’est fait embaucher. Tout fonctionne parfaitement : à 21 h 20, huit membres du parti nazi trouvent la mort dans l’attentat du 8 novembre 1939, dont Adolf Hitler qui voulait écourter son séjour mais les conditions climatiques l'ont empêché de prendre l'avion qui devait le ramener à Berlin. Il n’a pas pensé prendre le train.

Le pouvoir est alors assuré par une junte militaire qui décide de traiter avec les Alliés qui ne conçoivent la Paix que si la Pologne est évacuée, chose inconcevable par les Soviétiques. Fort de ce soutien à l’Est, le Reich se retranchent derrière la Ligne Siegfried et les Franco-anglais s’installent dans une drôle de guerre à l’Ouest et imposent un blocus maritime au Reich pour le faire céder.

En Sibérie les Russes écrasent les Nippons qui reportent leurs visées militaires sur le Pacifique. Les Anglo-américains réagissent énergiquement contre le Japon après Pearl-Harbor et les Invasions des Pays du Sud-est Asiatique. A l’Ouest, les Allemands décident de profiter de l’absence des Battleships Anglais et de forcer le blocus maritime des Alliés : Leur Flotte de Guerre renforcée par le Plan Z sort en Haute-Mer pendant que la Royal-Navy est occupée dans l’Océan Indien. Les Français alertés prennent le relais et rencontrent les navires allemands au large de Dunkerque….

1 – Sous la conduite du “Frédéric le Grand“, les Deutschland, Scharnhorst, Prinz Eugen, Cheer, Bismarck, les porte-avions Europa et Graf Zeppelin soutenus par plusieurs destroyers et des escadrilles aériennes tentent de passer en Atlantique Nord. Les barrages de mines maritimes sont neutralisés par des Sperrbrecher : des navires dragueurs de mines.

2 – Les Français avec les Cuirassiers Richelieu, Jean Bart, Strasbourg et Dunkerque bordés par des croiseurs et des destroyers, soutenus par le Béarn et de nombreuses escadrilles aériennes basées au sol, foncent vers leurs adversaires dont les fumées sont visibles de Douvres à Calais.

3 – Ciblés d’entrée par toute la “Royale“ les Deutschland et Scharnhorst essuient une pluie d’obus et coulent corps et bien. La stupeur est totale pour les Allemands. Cela stoppe net leurs perspectives.

4 - Les Amiraux du Reich décident tout de suite de faire demi-tour : Le Frédéric le Grand et le Bismarck couvrent la retraite de la Flotte Allemande. Les présomptueux Dunkerque et Jean Bart qui se sont trop avancés vers les navires ennemis sont envoyés par le fond après avoir subis de nombreux tirs et torpillages. Les Français ont plus que des sueurs froides et n’osent poursuivre leur ennemi. Pourtant, le “Frédéric“ prend une torpille par un destroyer sur bâbord et la Flotte française ravage son pont.

5 – Le Richelieu fonce vers les Porte-avions Allemands. Il est stoppé par un orage d’acier qui s’abat sur lui depuis les Frédéric le Grand et Bismarck, et le mettent en feu. Le Cuirassier se sauve in extrémis d’un humiliant naufrage.

6 – Les adversaires se séparent : Les Allemands maussades retournent sur Kiel, les Français heureux…. Ont eu très chaud.

Mai 1945, les Allemands sous la conduite de l’Amiral Canaris qui a prit la tête du Reich évacuent la Pologne de l’Ouest, Mais obtiennent que Dantzig soit annexée à la Prusse. L’Urss qui occupe toujours la Pologne de l’Est et les Pays Baltes devient l’adversaire des Occidentaux. Les Russes Forment alors un état communiste polonais avec Bialystok comme capitale. La Guerre Froide est de mise. Un Rideau de Fer vient de tomber sur la Baltique ainsi qu'entre deux Polognes....

avatar
Berold

Messages : 119
Date d'inscription : 28/08/2018
Age : 50
Localisation : Le Village

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum