Future War 198X

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Future War 198X

Message par Thomas le Sam 25 Nov - 18:11

Future War 198X est un film d’animation japonais de Toei Animation sorti en 1982. Il est réalisé par Tomoharu Katsumata et Toshio Masuda et produit par Toru Yoshida.
Le film est partiellement inspiré par « La guerre planétaire » de John Hackett.
La superbe affiche (cliqué dessus pour la voir en grand) du film est dessinée par Noriyoshi Ohrai (ainsi qu’un booklett)



Résumé Wikipédia :
À la fin des années 1980, un 16 septembre, un essai de satellite armé d’un laser antimissile américain, le Space Ranger est conclu avec succès sous la supervision du scientifique Burt Gains de la Defense Advanced Research Projects Agency depuis Vandenberg Air Force Base en Californie. Sa sœur Laura et son meilleur ami, Wataru Mikumo, astronaute participe à cette mission.
Celui-ci se fait enlever par les services secrets soviétiques qui l’embarquent à bord d’un sous-marin de la classe Alfa de la marine soviétique. Le président des États-Unis Gibson fait couler le sous-marin par une torpille nucléaire.
La tension s’aggrave entre les États-Unis et l’URSS à la suite du naufrage, le président Gibson tentant une solution pacifique avec les Soviétiques qui mettent rapidement leurs forces en Europe de l’Est en alerte. Wataru est promu pour diriger l’équipe de recherche du Space Ranger alors que Laura est médicalement confinée en raison d’une dépression suite à la mort de son frère.
La Troisième Guerre mondiale commence la veille de Noël suite à la défection d’un pilote d’un prototype d’avion de combat de l’armée de l’air soviétique en Allemagne de l’Ouest. Un commando spetsnaz est dépêché par l’abattre et détruire l’avion dans la base aérienne de la Luftwaffe ou il s’est réfugié.
Cette attaque fait boule de neige et les forces du pacte de Varsovie envahissent l’Europe de l’Ouest et affrontent les forces de l’OTAN. Un missile nucléaire MGM-52 Lance de la British Army of the Rhine explose sur la ligne de front suite à une initiative individuelle, mais l’armée soviétique arrive jusqu’à Paris
Des offensives ont lieu également en Turquie, Iran et Moyen-Orient pour s’emparer des réserves pétrolières. Le Japon subit des attaques aériennes russes. La Chine entre ensuite en guerre contre l’URSS et les États-Unis envahissent Cuba.
Le premier vice-premier ministre soviétique Kutuzov convoque le Politburo du Parti communiste de l’Union soviétique au nom du Premier ministre Orlov et propose un cessez-le-feu pour garantir les droits sur le pétrole au Moyen-Orient tout en complotant pour arrêter le ministre de la Défense, Bulgarin, qui a poussé Orlov à déclenché la guerre. Cependant, Bulgarin apparaît et l’ensemble du Politburo est arrêté.
Un sous-marin nucléaire lanceur d’engins soviétique alors qu’il se fait attaqué que l’United States Navy lance des missiles détruisant Washington (DC) et Londres. Le président Gibson lance une contre-attaque nucléaire.
Bulgarin lance une deuxième attaque alors qu’un de ses assistants tue Orlov alors qu’il essaie de négocier la paix avec Gibson par le téléphone rouge. L’attaque soviétique frappe plusieurs villes américaines et alliées, causant environ 20 millions de morts. Parmi les villes détruites se trouvent Moscou, New York, Paris et Tokyo.
Gibson apprend que la base spatiale de Vandenberg est toujours en sécurité et autorise le déploiement du Space Ranger embarqué dans une navette spatiale américaine avec Wataru à son bord. Pendant ce temps, les survivants dans les zones de guerre commencent un mouvement pacifiste avec des soldats déserteurs. Lorsque Bulgarin apprend que les déserteurs comprennent des troupes soviétiques et du Pacte de Varsovie, il se prépare à lancer tous les missiles nucléaires soviétiques restants, mais Kutuzov réapparaît dans le but de l’obliger à s’arrêter. Bulgarin est tué, mais pas avant qu’il appuie sur le bouton de lancement.
Le Space Ranger tente, avec quatre modules en orbite, d’arrêter les ogives. Alors que les satellites antimissiles détruisent de nombreuses ogives MIRV, trois sont détruites par le réseau de satellites tueurs des Soviétiques et une ogive endommage gravement le quatrième et la navette spatiale. Wataru décide de se diriger vers le dernier satellite restant et de le réparer pour arrêter une autre vague de MIRV avant que son oxygène ne soit épuisé. Le module est réparé et Wataru détruit sept MIRV, mais il est forcé de manœuvrer le satellite pour se rapprocher et abattre le huitième engin prenant pour cible Los Angeles, l’explosion l’éjecte du module et il dérive dans l’espace. Laura s’envole dans une autre navette pour récupérer Wataru tandis que Kutuzov ordonne à l’équipage d’une station spatiale soviétique proche de le sauver.
[



Résultat :
Projet très ambitieux l’animation n’est malheureusement pas terrible et la direction artistique loin d’être inoubliable. Cela gâche un peu certaines scène vraiment épiques ou à fort potentiel.
Vous pouvez trouver plain d’extrait sur YouTube, mais la basse résolution peu faire mal aux yeux.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1344
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Future War 198X

Message par Collectionneur le Mer 6 Déc - 11:33

J'ai écrit l'article sur cette animé pour le wikipedia et nautiljon Razz

Les affiches sont plus belles que l'animation elle même. Il est vrai que je ne l'ai vu que depuis des sites comme youtube, je n'ai pas réussi à trouvé une bonne qualité, un DVD est sorti en Allemagne, mais je n'ais pas trouvé d'extrait de celui ci pour voir si l'image était meilleure que ces extraits... J'ai réussi à mettre quelques images sur Nautiljon :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Future_War_198X

https://www.nautiljon.com/animes/future+war+198x.html

Sympathique, mais l'idée de base était déjà peu crédible à l'époque, il faut un équipage humain à bord des satellites de défense... L'invasion de l'Europe par les blindés soviétiques est plus crédible, malgré la résistances des britanniques de la BAOR, des Léopard II allemands et des hélicos allemands, la masse de manœuvre soviétiques parvient jusqu'a Paris (qui se fait atomisé on ne sait par qui à la fin du film).

Les intrigues de pouvoir au Politburo donnent une petite profondeur politique au film.
avatar
Collectionneur

Messages : 472
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum