30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Anaxagore le Sam 7 Jan - 14:47





Vous connaissez tous ce classique de la radio, probablement l'émission la plus célèbre de toute l'histoire. Le lundi 30 octobre 1938 (la veille d'halloween), sur CBS, l'émission Mercury Theatre on the air (Le Théâtre Mercury sur les ondes) adapte La Guerre des mondes de HG Wells. Présentée comme un reportage radiophonique de CBS (de manière à rendre la chose la plus effrayante possible) ce programme annonce l'arrivée belliqueuse des Martiens sur Terre.
Le "reporter" Orson Wells arrive à faire croire à près d'un million de personnes (sur les 6 millions qui écoutaient l'émission) que les Etats-Unis sont bel et bien attaqués par des extraterrestres venus de Mars et qu'il faut impérativement fuir. Le chaos se répand dans tout New-York. Les troupes en permission, sont rappelées dans le but de défendre la patrie. La radio est submergée d'appels de gens prétendant avoir aperçu des OVNI...un réservoir d'eau sera pris pour un engin extra-terrestre et criblé de balles par des citoyens. En fait, la panique n'a eu lieu que le lendemain, dans la presse.

Nous sommes le 30 octobre 1938, à la veille d'Halloween. Ce dimanche après-midi, Orson Welles rencontre l'équipe de CBS, pour finaliser le contenu d'une émission hebdomadaire intitulée Mercury theather on the Air. Halloween oblige, l'émission devra avoir quelque chose d'effrayant. Plutôt que d'évoquer de traditionnels revenants à la tête de citrouille, Welles décide de donner vie à des entités tout aussi terrifiantes, mais bien plus originales : il va réaliser une courte adaptation radiophonique du roman de Herbert Wells, la Guerre des Mondes.

Bon, ça, c'est l'OTL.... maintentant et si les martiens avaient vraiment débarqué ?




Partons du principe que l'action suit celle du livre. Les premiers affrontements tournent en faveur des Martiens. Les tanks M2 et les Curtiss P-3- utilisés par l'armée américaine de l'époque sont complètement inefficaces. Par contre, l'artillerie longue portée permet de détruire quelques tripodes (1). Toutefois, à partir du 2 novembre, les Martiens entrent dans New-York où la population en pleine panique bloque les rues... le massacre commence. les tripodes tirent sur toute forme de vie et leurs armes désintègrent les immeubles. Les tanks M2 lancent une nouvelle contre-attaque, soutenus par des canons de 75mm mk 1917 contre les tripodes.

VS


Malheureusement, la panique dans les rues et l'incroyable capacité des engins martiens à découvrir les canons cachés dans les rues et les bosquets empêche les défenseurs de New-York de repousser l'ennemi. En fin de journée, alors que la ville entière brûle, les Tripodes entrent dans la zone portuaire, défendue par l'infanterie retranchée dans les immeubles et les hangars. Les armes légères (fusils, mitrailleuse, grenades) se révèlent complètement inutiles.

Dans la matinée du 3 novembre (quatre jours après les débuts des combats), un avion de reconnaissance de l'US Navy survole la ville et n'y découvre d'autres signes de vies que des Tripodes arpentant les rues et tirant sur les immeubles encore debout.
Depuis deux jours, d'autres "aérolithes" n'ont cessé de tomber autour de différentes localisation. Londres, Tokyo, Montevidéo, Dakkar sont également attaqués. Partout les Martiens l'ont emportés sans guère de pertes. La puissante armée japonaise a été balayée, les premiers Tripodes débarqués sur les îles britanniques ont franchi le pas de calais pour affronter l'armée française hâtivement mobilisée. Les pertes sont monstrueuses. A Berlin, Le chancelier Adolf Hitler fait un discours véhément incitant à la guerre totale contre les envahisseurs. A Moscou Saline ordonne la mobilisation.

Le 4 novembre, les unités de renforts entrent dans l'état de New York, mais l'armée américaine est arrêtée nette. Une fois encore, seule l'artillerie réussit à détruit quelques engins martiens. En Afrique Noire, les troupes coloniales françaises sont repoussées. Dans l'après-midi, une nouvelle vague "astéroïdes" est signalée. Les engins extraterrestres se crachent en Yougoslavie, près de Sarajevo et en Chine près de Shanghai.

Le 5 novembre, les troupes américaines affrontant les Tripodes autour de New York racontent que les Martiens se comportent de manière aberrantes. Au bout de quelques heures tous les Tripodes s'immobilisent. Les patrouilles envoyées en reconnaissance découvrent que les Martiens sont mourants. L'autopsie des extraterrestres révélera qu'ils ont succombé à divers maladies terrestres contre lesquels il n'avaient pas d'immunités. Les épidémies se propageront également chez les contingents débarqués sur les autres continents.

Le 8 novembre, le dernier tripode se sera immobilisé près de Shanghai. L'invasion aura été repoussé non par les plus puissantes armes de l'humanité, mais par d'insignifiants bacilles et microbes. Toutefois, les martiens auront eut le temps en seulement neuf jours de combat, d'exterminer plus de 30 millions d'êtres humains ! De grandes villes comme Londres, Tokyo et New-York ont été ravagées et offrent à présent le visage de ruines fumantes.

La question "sommes-nous seuls dans l'univers ?" a reçu une réponse effrayante. l'homme est loin d'être la créature la plus avancée du Cosmos. Sur Mars, l'ennemi a pris conscience de l'échec de sa première tentative d'invasion mais aussi des raisons de cet échec. Alors que des engins martiens isolés filent dans l'atmosphère, probablement pour en ramener des échantillons, une réunion internationale s'organise à Washington.

Alors que la guerre civile espagnole et l'invasion japonaise de la Chine se sont arrêtées d'elle-même, l'humanité entière se découvre solidaire. La conférence internationale lance un programme d'étude des Tripodes et des atterrisseurs extraterrestres. En France, en Allemagne, en Urss et aux Etats-Unis, les fabriquants de canons se lancent dans un programme pour créer un engin léger, tracté ou sur châssis auto-moteur qui soit capable d'engager les tripodes à grande distance. L'armée française ayant découvert que son canon de 25 mm AC était incapablke de percer le blindage des tripodes, mais que le 75 en était capable, développe une nouvelle version de cette arme ainsi qu'un nouvel obus antichar. Les Allemands ont fait la même constatation avec le 3,7 cm Pak 36. Les USA, qui n'ont pas de canon antichar spécifique, se lancent dans des études en prenant pour base le canon français de de 75 (dont ils possèdent un stock depuis la première guerre mondiale). Nikola Tesla, le célèbre scientifique - qui a pu constaté de visu l’efficacité des rayons de la mort martiens, vu qu'il habitait New York- est parmi les premiers chercheurs à pouvoir examiner un Tripode intact. Ses premières observations sur l'arme à énergie font grand bruit. selon Tesla, l'arme serait un désintégrateur... le faisceau ferait s'effondre les liaisons moléculaires. Aucun blindage ne peut résister à la désintégration. Toutefois, comme il s'agit d'une onde, il est possible de la dévier en utilisant une cage de Faraday ! Vu que l'onde de désintégration agit sur une longueur d'onde extrêmement courte - de l'ordre du micromètre- aucun barrage matériel n'est efficace. Cependant, un champ électromagnétique sur le bonde fréquence brouillerait le fonctionnement de l'arme, exactement comme un émetteur radio émettant sur la fréquence d'un autre émetteur brouillerait celui-ci.

1er septembre 1939 : Après leur premier échec, les Martiens reviennent. Vaccinés, ils n'ont plus à craindre les microbes terrestres. Toutefois, les Terriens sont près cette fois-ci ! Les canons anti-tripodes - des antichars de calibre 75 voire 88 ou même 100mm- souvent montés sur des affûts de char ont une mobilité suffisante pour affronter les Tripodes. Qui plus est, s'ils sont démunis de blindage - inefficace contre le rayon de la mort- ils sont munis de puissants émetteurs d'onde qui ont bénéficié des recherches de Tesla et de la rétro-ingénierie sur les tripodes capturés. Bien que le "bouclier à énergie" ne soit pas 100% efficace, surtout à courte portée, il se révèle cependant salutaire pour nombre de servant de canons anti-tripodes. Leurs armes offensives, bénéficiant des recherches de l'année écoulé et de plusieurs siècles d'expertise balistique se révèle efficaces. D'autant plus que plusieurs Tripodes capturés intacts sont remis en service et utilisés contre leurs précédents maître.

Après trois jours de combat acharné autour des différents points de débarquement, la seconde invasion est jugulée avec des pertes relativement faibles -quelques dizaines de milliers de morts. Il n'y aura même pas fallu recourir aux armes chimiques et bactériologiques préparées en cas de coup dur.

seulement, dans le ciel du soir, mars bille rouge... la guerre est-elle vraiment terminée ?

(1) dans le roman d'HG Wells, les Tripodes n'ont pas d'écran énergétiques protecteurs comme les deux films tirés de cette oeuvre.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 940
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Emile Ollivier le Sam 7 Jan - 16:00

J'ai dévoré "La guerre des Mondes". Terriblement novateur pour l'époque quand même !

Ton récit est super Wink
avatar
Emile Ollivier

Messages : 848
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Collectionneur le Dim 8 Jan - 10:48

J'ai un doute sur le fait qu'en un an, on est passé au matériel de brouillage électronique de série anti tripode distribué à l'ensemble du monde.

Sinon, n'oublié pas le génie militaire qui peut préparer des champs de mines et chausse trapes contre les engins martiens Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 474
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Maraud le Dim 8 Jan - 11:44

On ne peut pas lutter contre les martiens de Orwell!
Ils sont obligatoirement plus fort que nous pour nous coloniser, ceux que nous venons de battre était juste les diplomates.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Maraud le Dim 8 Jan - 11:45

On ne peut pas lutter contre les martiens de Wells!
Ils sont obligatoirement plus fort que nous pour nous coloniser, ceux que nous venons de battre était juste les diplomates.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Collectionneur le Dim 8 Jan - 13:48

Diplomatie de la canonnière Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 474
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Thomas le Dim 8 Jan - 14:14

Maraud a écrit:On ne peut pas lutter contre les martiens de Wells!
Ils sont obligatoirement plus fort que nous pour nous coloniser, ceux que nous venons de battre était juste les diplomates.
C'est surtout parce qu'ils viennent de la planète rouge ^^

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Collectionneur le Dim 8 Jan - 14:43

Deux fautes de frappe signalé, a Dak(k)ar et S(t)aline.

Avec les principales démocraties occidentales ayant eux des lourdes pertes, l'Allemagne et l'URSS auront un poids bien plus importants dans l'Après Guerre... Leurs modèles militaristes s'imposeront ils dans le reste du monde ?
avatar
Collectionneur

Messages : 474
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Emile Ollivier le Dim 8 Jan - 15:34

Mode Reaganien de base : ON

Ils viennent de la planète ROUGE, comme par hasard !

Mode Reaganien de base : OFF
avatar
Emile Ollivier

Messages : 848
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Emile Ollivier le Dim 8 Jan - 15:41

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aelita_(film)

C'est simple, il faut envoyer Jdanov pour enseigner le Communisme aux Martiens !
avatar
Emile Ollivier

Messages : 848
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Maraud le Dim 8 Jan - 19:05

Collectionneur a écrit:Diplomatie de la canonnière Smile

Rigoles mais Wells voulais montrer ça dans son livre^^ N'oublions pas comment on a commencer a négocier avec les Vietnamiens par exemple.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Emile Ollivier le Dim 8 Jan - 19:09

Maraud,

Pas sûr que l'invasion martienne du roman soit de la "diplomatie" même à coup de laser.


Dernière édition par Emile Ollivier le Dim 8 Jan - 20:29, édité 1 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 848
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Maraud le Dim 8 Jan - 19:56

Je sais pas trop^^
Je sais juste que Wells voulait dénoncer via ce roman (en plus du divertissement en soit) les colonisations des occidentaux dont l'invasion des philippine la même année, le confortera dans cette position.

Maraud

Messages : 566
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Wardog1 le Dim 8 Jan - 20:33

Dans le même genre ww2 avec des aliens il y à l'animé japonais strike witches et la série des livres Worldwar: Striking the Balance.
avatar
Wardog1

Messages : 75
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Thomas le Dim 8 Jan - 21:00

D'ailleurs il y a un cheat code pour déclencher une invasion alien dans Darkest Hour.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Anaxagore le Lun 9 Jan - 12:26

Collectionneur a écrit:J'ai un doute sur le fait qu'en un an, on est passé au matériel de brouillage électronique de série anti tripode distribué à l'ensemble du monde.

Sinon, n'oublié pas le génie militaire qui peut préparer des champs de mines et chausse trapes contre les engins martiens Smile

C'est juste que faire commencer la seconde invasion le 1er septembres 1939 faisait un beau clin d’œil.... dès le départ cette uchronie n'est pas très sérieuse.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 940
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Anaxagore le Lun 9 Jan - 14:24

Bien connaître l'ennemi

Le Tripode martien

Caractéristique :

Hauteur : 12,5 m
Surface couverte au sol : un triangle isosèle de 8 mètres, lorsque les trois pieds sont au sol.
Blindage : 12 mm d'acier martien sur le cockpit
Vitesse de pointe : estimée à 80 km/h
Armement : rayon de la mort, pinces tranchantes (x2)
Équipage : 1 pilote, 1 navigateur/ radio/ opérateur détecteur, 1 canonnier


Le reconnaître :
Haut de près de douze mètre, et reposant sur trois pieds disposés en triangle, le Tripode offre une silhouette dégingandée nettement reconnaissable. Ses autres caractéristiques : un habitacle oblongue capable de se tourner sur tout l'arc avant et portant un "œil" servant à émettre le trop fameux rayon de la mort, deux pinces au bout de tentacules articulés rétractables.

Comment réagir :
-Les patrouilles ne doivent en aucun cas intervenir de leur propre chef contre un Tripode. Toute rencontre doit être rapporté à vos supérieurs.

Les points forts des Tripodes
- Les tripodes sont rapides, ils peuvent avancer à plus de 80 km/h, et amphibies. Ils peuvent traverser un bras de mer en marchant sur le fond
- Ils enjambent les obstacles tel que les barrages antichars et les barricades sans se laisser arrêter
- Ils ont excellente vision périphérique et des détecteurs efficaces qui leur signalent la présence d'humain isolés à courte portée (essentiellement par détection de la chaleur corporelle et peut-être détection des fréquences cérébrales du cerveau de l'homme). A longue distance (plusieurs kilomètres) les Tripodes perçoivent la présence d'attroupement humains.
- La pression au sol d'un Tripode est faible et les grandes enjambées de cet engin rendent les champs de mine peu efficace.

Armement
- Le rayon de la mort : sa portée est estimée à trois kilomètres, bien qu'il ne soit rarement utilisé à plus de deux cent mètres. L'arme agit par désintégration de la matière via l'effondrement des liaisons moléculaires. L'effet produit un grand dégagement de chaleur qui brûle le sol et fait même fondre l'acier. Un tir peut détruire un objet de la taille d'un tank. sa cadence de tir est estimée à dix tirs par seconde, sa précision approche 100%.
- Les pinces : utilisées pour la préhension, elles peuvent saisir un homme avec délicatesse, mais aussi le couper en deux grâce à ses bords tranchants.

Blindage :
Les Tripodes sont puissamment blindés. Ils ne craignent pas les armes individuelles ou collectives des fantassins. La plupart des canons antichars ne se montrent efficaces qu'à courte portée, c'est à dire bien après que les servants aient été découverts par les Martiens. Seuls les canons de campagnes, les canons anti-forteresses et les canons de marine peuvent détruire un Tripode sur un coup directe.

Tactique :

La tactique des Martiens est sommaire. Ils envoient près des grandes leurs Tripodes grâce à des atterrisseurs semblables à des astéroïdes, puis avancent vers leur objectif en détruisant tout sur leur passage. Les Tripodes coopèrent rarement ensembles, et uniquement lorsqu'ils sont en vus les uns des autres.

Comment les combattre :

L'aviation :
L'aviation s'est révélée très vulnérable, avions d'attaque au sol, bombardiers en piqués et chasseurs étant également inefficace contre les Tripodes. Les bombardiers lourds opérant en altitude peuvent attaquer les Martiens sans craindre une riposte, mais les bombardements de zone - peu précis- n'ont encore jamais détruit de tripodes.
Piste : On a suggéré d'utiliser des bombardiers légers armés d'un canon antichar tirant des obus en tungstène pour attaquer les Tripodes. Des essais chronométrés sur des maquettes grandeur nature laissent entendre qu'il faudrait sacrifier 8 à 10 bombardiers pour un seul coup au but.

La marine :
La plupart des canons de marine sont efficaces contre les Tripodes. Toutefois les engins martiens n'ont rarement été mis face à des unités navales. Pris dans un bombardement massif, soit les Tripodes se replient dans l'intérieur des terres soient au contraire ils entrent dans l'eau pour échapper aux tirs. Les essais de grenadage se sont révélés non concluants. Par chance, le rayon de la mort ne peut fonctionner sous l'eau.
Piste : Les navires peuvent être utilisés comme n'importe quel autre forme d'artillerie contre les Tripodes.

Infanterie :
Jusqu'à présent l'infanterie s'est réduite à un rôle passif de reconnaissance. Les armes individuelles et collectives sont impuissantes. Même les fusils et les grenades antichars semblent incapables de traverser le blindage d'un Tripode.
Pistes : Durant l'invasion du Japon, des soldats nippons ont réussi à détruire plusieurs Tripodes grâce à des mines antichars qu'ils ont fixé sur une patte de l'engin. Incapables d'approcher discrètement, ils ont chargé en masse acceptant la mort de plusieurs milliers d'hommes pour qu'un seul d'entre eux arrive au contact. Français, Allemands et Américains projettent tous de construire une arme roquette ou grenade propulsée, nantie d'une puissante charge destructrice. Là aussi il faudrait s'approcher très près... et donc se faire repérer.

Chars, canons d'assaut

Les chars se sont révélés très peu efficaces durant la première invasion. Un seul tir suffisait à les détruire et leurs canons étaient souvent incapables de percer le blindage des Tripodes. Depuis l'invention du bouclier énergétique par par le docteur Tesla, les nouveaux chars construits depuis un an, - sans blindage, mais avec un puissant canon- sont devenus capables de s'approcher assez près des Tripodes pour les détruire.
Pistes : de nouveaux modèles de char sont à l'étude partout dans le monde, l'accent est mis sur leur manœuvrabilité, leur rapidité et la puissance de leur canon. de nouvelles munitions antichars sont développés pour permettre une pénétration optimale des Tripodes. Les épaves des véhicules martiens sont soumis à des tests divers pour découvrir leurs points faibles.

Artillerie :

Les canons de campagne de 65/75/76 mm se sont révélés relativement efficaces. Mais seuls les canons de fort calibre Anti-Aérien de 88mm, artillerie lourde de 100/105/150 ; canons de siège de 200mm sont réellement capables de détruire un tripode en un coup (en cas de tir directe !). En fait 80 % des Tripodes détruits jusqu'à présent l'ont été par l'artillerie lourde. Cependant, la rapidité et la manœuvrabilité des Tripodes rend difficile un tir sur cible. A cet égard, les mortiers spéciaux -bien que capables de saturer une zone d'explosions- n'ont pas été capable d'enregistrer un seul tir directe et se sont donc disqualifiés dans ce combat.
Pistes : l'artillerie est déjà l'arme la plus efficace contre l'ennemi. Nous nous consacrons à la rendre plus mobile et à développer des obus plus efficaces. Cependant, les tirs ne peuvent être précisément ajustés que grâce à la présence d'observateurs au sol ou dans les airs. Les Tripodes éliminent rapidement toute présence à proximité.




_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 940
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Thomas le Mer 11 Jan - 21:41

J'ai déplacé le sujet dans ASB puisqu'il s'agit d'une invasion E.T.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1346
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Collectionneur le Mar 29 Aoû - 10:55

Je signale un mot manquant dans la tactique des Martiens : Ils envoient près des grandes ....( villes)...leurs tripodes.

Et erreur a tir direct(e)

Et des champs de mines a déclenchement magnétique comme pour ceux utilisé contre les navires ? Cela est il possible ?
avatar
Collectionneur

Messages : 474
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: 30 octobre 1938, les Martiens débarquent près de New York

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum