Une histoire vraie qui a tout l'air d'une uchronie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une histoire vraie qui a tout l'air d'une uchronie

Message par Anaxagore le Mar 22 Nov - 11:33

Comme le dit le titre, il ne s'agit pas d'une uchronie.
Pourtant, je vais vous raconter une histoire qui, malgré son caractère véridique, serait rejetée avec un gros rire comme "irréaliste" si je la proposait en uchronie. Comme quoi la réalité va toujours plus loin que notre imagination.


L'histoire commence près du lac Tchad en Afrique noire et se termine à St Petesbourg.
Quel point commun entre cet enfant enlevé par des esclavagistes musulmans, et le meilleur ingénieur des fortifications du Tsar de toutes les Russies ? Et bien.... il s'agit du même homme !

Abraham Hanibal est un pur produit de l'Afrique noire et de la société tribale de son époque (il serait né en 1696). Enlevé par des esclavagistes, il est acheté à Constantinople par un envoyé du Tsar Pierre 1er. Ce dernier est un humaniste, il croit que la couleur de peau n'a rien à voir avec les qualités des hommes. Ayant probablement lu Socrate et partageant - en tout cas - sa vision, il pense que l'ignorance est le plus grand des vices. Aussi, il fait venir à sa cour le jeune noir, le fait baptiser sous le nom de Piotr Petrovitch Petrov (1), mais il préfère Abraham, nom qu'il a reçu des esclavagistes et qui lui rappelle son prénom de naissance Broua. Le tsar lui fournit la meilleure éducation possible. D'abord en Russie puis, à partir de 1716, à Paris.

Et l'expérience est un clair succès ! Non seulement Hannibal se révèle brillant - en particulier dans les matières scientifiques- mais en plus il est reconnaissant envers son protecteur. Pierre 1er ne s'en sépare plus. D'abord secrétaire de nuit du tsar (à parir de 1705), il reçoit bientôt une instruction millitaire et accompagne son maître lorsqu'il visite ses généraux. Âgé de 20 ans, bien que simple adjudant, il fait déjà parti de état major de Pierre le Grand. Au cours de sa tournée européenne de 1716, le tsar confie l'éducation d'Abraham Petrov à Louis Auguste de Bourbon, duc de Maine qui est également... le superviseur de l'éducation du jeune rois Louis XV. Pierre 1er repart (2), mais laisse Abraham à Paris, lui laissant en cadeau une garde robe digne de la cour du Régent.

En dépit de l'arrestation du duc de maine (pour complot contre le Régent en faveur du roi d'Espagne, autre fils de Louis XIV) Abraham Petrov continu ses études de mathématique, et d'ingénieurie. Le jeune noir apprend également plusieurs langues. Il veut entrer à l'école d'artillerie royale, mais ne le peut parce qu'il n'est pas Français. Il participe aux fêtes de la cour comme à celles du duc du Maine et y rencontre Voltaire et Monstesquieu dont ils serait devenu ami. Voltaire le surnommant d'ailleurs " l'étoile noire des Lumières". Toutefois, comme une brève guerre éclate cette année là, il est admis dans l'armée en tant qu'élève ingénieur du roi et participe aux sièges de Fontarabie, Urgel et San sébastian (Pays basque espagnol). Son courage, son mépris de la peur lui valent plusieurs blessures mais aussi le surnom d' Hannibal ! Car en effet, on le compare au célèbre général carthaginois. Devenu ingénieur-lieutenant, il est enfin admis à l'école royale d'artillerie.

En 1722, il quitte la France avec un brevet de capitaine et un diplôme d'ingénieur. Mais il ne s'agit que du début de sa carrière. A la mort de son protecteur, il est exilé en Sibérie en 1727, mais revient en grâce dès 1730. il deviendra rapidement le meilleur ingénieur de son temps, le Vauban russe. Major-général en 1742, c'est un personnage incontournable de la cour de la Grande Catherine. Gouverneur de Talinn jusqu'en 1752, il est annobli par la souveraine. sa devise est : Fortuna Vitam Meam Mutavit Oppido ( la fortune - dans le sens de destin- à changé ma vie entièrement). Il continue à cette période à fortifier les villes et les ports dle long de la Baltique pour le compte de la Russie. En 1759, il devient général en chef de l'armée, et donc le troisième personnage de Russie derrière la tsarine et le premier ministre.

L'arrière petit-fils d'Abraham Hannibal est plus connu que lui, puis qu'il s'agit d'Alexandre Pouchkine. Ce grand écrivain russe laissera un roman historique inachevé sur son ancêtre(3) car une balle tiré par un rival mettra fin à ses jours en 1837.
Son fils Ivan Avramovich Hannibal est le fondateur de la ville de Kherson, en Ukraine.


(1) Pourquoi Petrov ? Et bien son parrain n'est autre que le Tsar Pierre le grand.
(2) En fait, deux Russes sont laissés à Paris pour parfaire leur éducation, le second est Alexis Jourov
(3) Le nègre de Pierre le Grand

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 794
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie qui a tout l'air d'une uchronie

Message par Thomas le Mar 22 Nov - 12:19

Wouah c'est énorme cette histoire.
Du coup j'ai vérifier et c'est vrai.
L'histoire en elle même parait dingue à la base, mais pour un noir à cette époque ça parait encore plus dingue pour les gens de nôtre génération. Par ce qu'on part du principe qu'à cette époque tout les africains étaient traités comme des sous hommes.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1194
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie qui a tout l'air d'une uchronie

Message par Anaxagore le Mar 22 Nov - 12:38

C'est bien pourquoi je dis que cette histoire parait trop invraisemblable pour une uchronie.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 794
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie qui a tout l'air d'une uchronie

Message par Collectionneur le Mer 23 Nov - 11:58

J'avais lu quelques paragraphes sur lui dans une biographie de Pierre le Grand.

Mais considéré ce tsar comme un humanisme me fait tiqué. Certe il apprécié et récompensé les talents de ces amis - un meurtrier bon artisan peut devenir chef d'atelier sur un de ces nombreux chantiers -, mais gare a ses colères sanglantes. Il a tout de même fait torturé a mort son propre fils.
avatar
Collectionneur

Messages : 327
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie qui a tout l'air d'une uchronie

Message par Emile Ollivier le Mer 23 Nov - 14:13

Je connaissais ce fait mais je te remercie pour les détails Anaxagore.

Histoire fascinante en effet !
avatar
Emile Ollivier

Messages : 762
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie qui a tout l'air d'une uchronie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum