9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Message par Anaxagore le Dim 25 Sep - 13:54

Ce que je vais vous raconter une théorie développée par des historiens, des romanciers, des archéologues. Ces gens sont pris pour des lunatiques par la science officielle. je ne vous demande pas de les croire, mais la variante "soft" de leur théorie (oui, il y a des variantes encore moins soft) peut être un excellent sujet d'uchronie.

Les origines de la théorie


Tout commence avec la découverte de la carte de Piri Reis en 1929
https://fr.wikipedia.org/wiki/Carte_de_Piri_Reis

selon l'interprétation qu'en fait Charles Hapgood, cette carte figurerait la côte de l’Antarctique. Comme souvent, dans ce genre de débat d'expert, à moins de maîtriser la trigonométrie et d'avoir accéder à des sondages sismique du pôle dus, vous pouvez juste (comme moi) être intrigué.
Il reste que ce n'est pas la seule représentation de l’Antarctique, voici la carte d'Orontius Fireus :

Cette carte est également insérée dans le livre  de l'historien Charles Hapgood Les cartes des anciens rois des mers (1966)

Il faut savoir que depuis les grecs (et les Chinois) on place un continent dans l'hémisphère sud et donc qu'il est habituel d'en trouver sur des cartes antérieures à la découverte (officielle) de l’Antarctique en 1818. Les Anciens grecs appelaient ce continent Gondwara ou terre de Gond (Note : le paléocontinent réunissant l'Antartique, l'Inde et l'Australie au cours de l'ère primaire appelé "Gondwana" a reçu le nom de cette terre légendaire par les spécialistes de la dérive des continents) voire Mégallanica. Connaissance infuse ? Pas du tout... symétrie....  les Anciens savaient que l'Afrique (Sud et ouest) et l'Eurasie (Nord et est)  étaient deux continents distincts. Pour que le monde soit symétrique, ils rajoutèrent deux continents, l'un au nord (Hyperborée) et l'autre au sud (Gondwara). Si on s'extasie que les Anciens "connaissent" l'Antarctique, on oublie volontairement qu'Hyperborée soit un mythe. D'ailleurs, dès l'antiquité, l'historien Hérodote se moque de cette croyance. Ayant voyager au nord de la mer Noire dans l'Ukraine actuelle, il n'a jamais trouvé quiconque ayant entendu parler d'Hyperborée. Il propose même par ironie de nommer le continent sud "Hypernotée" ( "Par delà les vents du sud", hyperborée voulant dire "par delà les vents du nord").

Bref, tout ça pour dire que la légende du continent de Gondwara, peuplé d'hommes sages, même si elle a le soutient d'écrivain comme Renée Barjavel ( https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Nuit_des_temps ) ou Clive Cussler (Atlantide), de physiciens comme Albert Einstein, ou d’historiens comme Hapgood, ne repose sur rien.

Une théorie datant du début du vingtième siècle, basée sur la tectonique des plaques, soutiendrait que l’Antarctique n’aurait pas toujours occupé la place qui est la sienne à présent. Il y a seulement dix mille ans, elle aurait été située plus au nord et aurait jouis d’un climat tempéré. C’est un déplacement violent de la croûte terrestre qui serait à l’origine de son repositionnement au pôle sud. Cette théorie qui a été en son temps plébiscitée par Albert Einstein connaît actuellement un certain renouveau, notamment dans le roman « Atlantis found » de Clive Cussler.
   Alfred Wegener, le père de la dérive des continents, pensait que les mouvements de subduction et d’accrétion n’étaient pas forcément continus ou constants. Au cours des âges, îles et continents auraient pu se déplacer à des vitesses variables en fonction des tensions qui s’exerçaient dans la croûte terrestre. Des mouvements très rapides (quelques millénaires voir quelques siècles) auraient pu remplacer les déplacements quasi-insoupçonnables qui ont lieu ailleurs. Toutes les approximations utilisées actuellement pour connaître la position des continents de par le passé sont basées sur l’hypothèse d’un mouvement constant et d’une amplitude similaire à celle constatée aujourd’hui. Une hypothèse contredite de fait par le deuxième principe de la thermodynamique. Si la Terre ne cesse de se refroidir, les mouvements qui résultent de ses feux intérieurs ne peuvent que se ralentir. D'autres données, comme la distance Terre Lune, influent sur l’importance des marées qui s’exercent aussi sur le manteau de roche liquide. Selon l’éloignement ou la proximité du satellite, les mouvements tectoniques doivent diminuer ou s’accentuer. or, la Lune s'éloigne progressivement de la Terre (quelques centimètres par an).
    Il n’y a malheureusement aucun moyen certain de reconstituer les déplacements des terres à la surface du globe. Néanmoins, l’étude des fossiles nous permet d’apprendre quelles conditions y régnaient. A ce sujet, on a longtemps cru que l’Antarctique connaissait un climat glacial depuis au moins deux millions d’années. Cependant, des recherches récentes en matière de paléoclimatologie ont modifié ce point de vue. En effet, il y a six à neuf mille ans le continent a connu un important réchauffement qui aurait libéré les côtes de leur chape de glace. Les raisons d’un tel bouleversement ne peuvent être appréhendées, on peut tout de même supposer que l’Antarctique s’est retrouvé baigné durant près d’un millénaire dans des eaux plus tempérées. Comme le continent ne peut avoir rebroussé son chemin vers le sud, il ne nous reste plus que l’hypothèse d’un déplacement de la croûte terrestre qui pourrait avoir infléchit sa trajectoire. Si un tel phénomène a eu lieu, il est probable qu’il soit en relation avec la fin de l’âge glaciaire.

Au cours de ces trois mille ans où le climat fut plus doux, une civilisation assez avancée pour voyager au loin et exploiter des mines de cuivre vit le jour.
Selon la théorie forgée par les fans de Gondwara, tout aurait pris fin en l'espace d'une journée, comme un cataclysme brutal se serait abattu sur la Terre.  
La théorie repose cependant sur une base réelle qui met met à l'aise tous les tenants d'une histoire "classique". Par exemple, l'extinction brutale de la vie vers -7000 ou -6000 est véridique. https://fr.wikipedia.org/wiki/Extinction_de_l%27Holoc%C3%A8ne#Causes_des_extinctions_pr.C3.A9historiques_et_protohistoriques
En Amérique s'éteignait d'un coup de nombreuses espèces animales: Smilodon, chameau, boeuf musqué, mammouth laineux, cheval. On a également trouvé des prairies fossilisées, des huîtres, des méduses et des étoiles de mer tuées en grand nombre dans les sédiments. Ce phénomène ne se limite pas à l'Amérique du Nord. L'Europe et la Sibérie montrent également des signes d'une mort brutale de la faune et de la Flore. En particulier ces mammouths que l'on a retrouvé congelé, avec encore de l'herbe non-digéré dans l'estomac. Tout montre les signes d'une mort brutale et très rapide. Une extinction massive qui toucha tous les animaux de plus de 50 kilos.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 789
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Message par Thomas le Dim 25 Sep - 18:02

Au cours des âges, îles et continents auraient pu se déplacer à des vitesses variables en fonction des tensions qui s’exerçaient dans la croûte terrestre. Des mouvements très rapides (quelques millénaires voir quelques siècles) auraient pu remplacer les déplacements quasi-insoupçonnables qui ont lieu ailleurs.
L'Australie se déplace bien 3cm par an^^

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1192
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Message par Emile Ollivier le Jeu 29 Sep - 14:12

Ce que tu racontes est vraiment fascinant Anaxagore. Smile
avatar
Emile Ollivier

Messages : 756
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Message par Anaxagore le Jeu 29 Sep - 22:16

Merci !

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 789
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Message par Anaxagore le Mer 29 Mar - 12:05

Quelques "preuves" supplémentaires.


Avertissement : nombre des données qui suivent sont des hypothèses plus ou moins réalistes et des postulats qui ne sont guère étayés. Ce qui les rends intéressant, c'est leur convergence.

Tihuanaco : Il existe une hypothèse littéraire ( Rolf Müller, Arthur Posnansky,) popularisée par le livre de Robert Charroux " Histoire inconnue des hommes depuis cinquante mille ans" selon laquelle la vilel de Tihuanaco aurait plus de 10 000 peut-être 15 000 ans. Il s'agit d'une interprétation de bas reliefs "reconnaissant" dans des créatures mythiques des animaux du pléistocène (ère qui s'est achevée en -12 000). Mais aussi des constructions comme les "docks" qui se trouvaient sur le rivage occupé par le lac Titicaca il y a 15 000 ans.
Pour être honnête, s'il n'y avait que cela, j'en sourirais. Vu le style des bas reliefs de Tihuanaco je ne reconnaîtrais pas ma mère, alors voir des animaux disparus dans ces sculptures... avec de l'imagination (beaucoup !) c'est possible !  Quand aux docks, ce n'en sont peut-être pas et qu'ils se trouvent sur le rivage fossile du lac pourrait n'être qu'une coïncidence.

Cependant, il y a beaucoup plus intéressant. La civilisation de Tihuanaco  avait une connaissance impressionnante de l'astronomie. Tout le monde connaît la "Porte du Soleil". Construite en seul bloc d'andésite de 10 tonnes de 3 mètres de hauteur et sur quatre mètres de bas, elle présente une fenêtre centrale au travers de laquelle se lève le soleil à certaines périodes de l'année (solstice ou équinoxe, je ne me souviens plus).

Plus impressionnant mais moins connu, il y a également le temple dit "Subterrano" qui fait d'ailleurs partie du complexe cérémonial de Kalasasaya au même titre que la Porte du Soleil. Les guides touristiques attirent l'attention sur les canaux qui montrent la maîtrise hydraulique des constructeurs de Tihuanaco. Seulement ce temple semi-souterrain est une vaste place - aligné sur le temple principal- avec des piliers aux angles. Or, ces piliers se trouvent " approximativement" là où le soleil se lève aux deux équinoxes et aux deux solstices... approximativement...  Et ça c'est tout simplement pas possible. Mettez-vous un instant à la place du prêtre-roi de Tihuanaco qui voit arriver ses prêtres-mathématiciens : " On a eu l'idée d'un super temple semi souterrain, avec maîtrise de l'eau et tout et tout, on va même l'aligner sur les équinoxes et les solstices, mais comme on ne le sait que les calculer à peu près (1), on ne va pas construire d'abord une maquette au 1/1 sur le site pour vérifier que nous avons raison. Comme ça si on se plante les touristes qui visiteront le site dans deux mille ans nous prendrons pour des crétins." Laughing
En admettant que les prêtres-mathématiciens et les architectes de Tihuanaco soient compétents (plus que certains zouaves qui construisent des immeubles de nos jours), les quatre piliers devaient être correctement alignés à l'époque de la construction. Or, la précession des équinoxes est un phénomène qui résulte du lent changement de l'axe de rotation de la Terre. Et les quatre piliers devaient être correctement alignés à l'époque de la construction du Subterranno... il y a 10 000 ans.

Gizeh :

Les constructions de Tihuanaco sont connues pour leur grande résistance. Ils ont subis plusieurs tremblements de terre est sont toujours debout. On le doit à la manière dont ils ont été assemblés. Il s'agit d'un puzzle tridimensionnel de blocs ayant parfois jusqu'à douze face (!) de formes très variés et conçus pour s'ajuster sans que l'on puisse glisser une feuille de papier entre eux ! Il existe une autre construction reposant sur le même principe. C'est la Grande Pyramide de Gizeh. Pour l'archéologie officielle, elle date de Khéops. Attribution que l'on doit à Hérodote (Euterpe 124), et je pense l'avoir déjà dit ailleurs, ce passage de son enquête est truffé de rumeurs et de on-dit. La source ultime de cette information c'est les bavardages de commerçants égyptiens avec leurs collègues grecs des milliers d'années après les faits. Posez donc la question " Qui a construis le Louvre ?" au café du commerce, écrivez un livre et... imaginez que deux mille ans plus tard cela soit le seul ouvrage qui subsiste sur le sujet et que les écoliers disent " Le Louvre a été construis par Louis XVI"Evil or Very Mad ... pitié.

Le plus étonnant ( un véritable mystère de l'histoire d'ailleurs) est qu'entre les pattes du grand sphinx se trouve une pierre couverte de hiéroglyphe appelée stèle de l'inventaire. Selon l'archéologie officielle (je n'invente rien). Elle aurait été placée là par Thoutmosis IV ( donc autour de 1400 avant J.C. ) qui fit déterrer le Grand Sphinx ensevelis par les tempêtes de sable. Or cette stèle indique clairement que la Grande Pyramide et le Sphinx existaient déjà à l'époque de Khéops. Le sphinx était même déjà ancien puisque Khéops (souverain de la IIIème dynastie) du le faire restaurer.

Je l'ai dit ailleurs ( http://forumuchronies.frenchboard.com/t190-l-ancien-empire-egyptien-entache-par-les-erreurs-des-egyptologues )
Spécialiste de l’érosion des roches tendres, Robert M. Schoch évoqua une hypothèse surprenante (revue Khadath n° 81, 1993). En dépit des siècles passés dans le sable, le Grand Sphinx porterait les stigmates d’une érosion due à des pluies incessantes. Or, la dernière période de forte précipitation qu’ait connue l’Egypte s’étend entre -10 000 et -3 000 ans. Schoch en a déduit « que la construction du Sphinx, à l’origine, aurait pu commencer plusieurs millénaires avant la date habituellement proposé ». En affinant son analyse, le géologue proposa une datation aux alentours de -7000 à -5000 ans. D’autres géologues et des paléontologues (notamment l’équipe de l’université de Tokyo)  estimeraient l’âge du Sphinx à un minimum de 9 000 ans. D'exotiques théories vont encore plus loin, datant le monument de parfois 12 500 ans voir 15 000 ans.

Absurde ?

Laissons la réponse à l'astronomie. Les Égyptiens pensaient que le ciel et la terre étaient alignés. Ils appelaient d'ailleurs la Voie Lactée le Nil Céleste. En faisant des calculs astronomiques sur le site de Gizeh certaines choses prirent un tour inattendu. Il y a deux prétendus "conduit d'aération" dans la grande pyramide. En les prolongeant vers le cosmos, on s'aperçoit qu'ils sont " à peu près" dirigé l'un vers Sirius, l'autre vers Orion. Or, Sirius c'est Isis dans la mythologie égyptienne et Orion c'est Osiris... Or "comme par hasard" Isis est la sœur et l'épouse d'Osiris. On se trouve avec une situation qui ressemble beaucoup au cas du Subterrano de Tihuanaco. Un résultat qui a trop de sens pour être le fait du hasard... mais qui ne tombe pas juste, ce qui est absurde. Si on applique le même raisonnement, en remontant le temps, jusqu'à ce les étoiles soient à la bonne place on se retrouve.... en moins 10 000 ! Et c'est que les choses se corsent. Tout le plateau de Gizeh est un seul ensemble répondant à un but unique. Les différent monuments ne sont pas placés au hasard. Il y a dix mille ans, le Nil et la Voie Lactée étaient orientés dans la même direction....comme dans l'imaginaire égyptien ! Ils étaient à cette époque bel et bien un reflet l'un de l'autre. Et preuve supplémentaire, à certaines dates astronomiques (équinoxes ou solstices, je ne me souviens plus) le soleil se levait derrière le Grand Sphinx... qui est une représentation de Ré le dieu soleil des Égyptiens. Quand une coïncidence marche trois fois de suite, ce n'est plus une coïncidence.

(1) Les maths sont une science exacte soit on sait calculer les équinoxes soit on ne sait pas...  un résultat "à peu près" est impossible. Si une personne peut se tromper dans les calculs, il est inimaginable qu'ils n'aient pas été vérifiés plusieurs fois avant les premiers travaux... à moins de supposer que le Subterrano ait été construit par Numérobis... l'architecte d' "Asterix et Cléopâtre".

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 789
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Message par Anaxagore le Mer 29 Mar - 13:42

Pourquoi les théories alternatives sont autant dénigrées ?

Prenons un seul exemple, je le réexplique sans cesse le "sphinx de Képhren" existait déjà à l'époque où Khéops (le père de Képhren) est devenu roi. Il y a des preuves de cela, en particulier la stèle de l'inventaire, entre les pattes même du sphinx.

Alors pourquoi ?

Il y a une vidéo virale sur internet. C'est une assiette avec des fraises. Vous voyez les fraises rouges... tout le monde voit les fraises rouges... pourtant la photo a été prise avec un filtre bleue. Les fraises sont en faite... grises !

Le professeur de psychologie japonais Akiyoshi Kitaoka explique que notre cerveau corrige notre perception du monde. Les fraises sont rouges parce que nous les avons toujours vues rouges. C'est vrai pour tous nos sens, notre mémoire, notre imagination. Nous corrigeons toujours le monde pour qu'il corresponde à ce que l'on "sait" vrai.

En savoir plus : http://www.ohmymag.com/insolite/vous-voyez-du-rouge-la-photo-de-ces-fraises-ne-comporte-pourtant-pas-un-pixel-rouge_art106670.html?utm_source=cma&utm_medium=cpc&utm_campaign=cma
Copyright © Ohmymag

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 789
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 9000 ans avant J.C. une comète chute sur la Terre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum