Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Dim 4 Sep - 21:04

Actualités du topic (mises à jour via l'éditeur) : Chers lecteurs, visiblement, cette fiction m'inspire plus que je ne le pensais à l'origine. Je pense faire un récit long et réécrire, pour les améliorer, les premiers chapitres. Notamment via l'ajout de descriptions et de titres aux chapitres.

Je viens d'enlever plusieurs illustrations qui se sont révélées soit hideuses, soit inappropriées.

Réécriture de certains chapitres suite à la redécouverte de certains éléments dénichés grâce au visionnage de Let's Play sur Youtube.



Bonsoir à tous,

Pour m'occuper, et ayant redécouvert Empire Earth récemment (Merci Youtube), je poste une petite fiction en lien avec la campagne futuriste du jeu, celle de Novaya Russia.

Une petite vidéo pour découvrir la mission dont je m'inspire ainsi que le jeu en lui même.




Une attente insoutenable

2097

Moscou,

Novaya Russia, certainement l'Empire le plus puissant qui eut jamais existé sur cette Terre, attendait avec une fébrilité croissante, les nouvelles du front américain.


Novaya Russia à la veille de l'assaut contre l'Amérique.



Menée par son dirigeant robotique, Grigor II, l'offensive des armées russes ne pouvait qu'être victorieuse…




Grigor II accompagné de sa garde personnel de Robes noires harangue son peuple.



Pourtant, aux plus haut sommet de l’État, et bien que composé d'hommes de paille, car les plus hautes sphères de l’État russe avaient été soigneusement et méthodiquement purgé de ses éléments les plus indépendant et susceptibles de lui porter ombrage par Grigor II et ses hordes de Robes noires, un doute persistait.

La récente campagne chinoise avait été meurtrière. Le sang russe (et lui seul, car on ne pouvait bien évidemment pas compter sur les populations réduites en esclavage pour combattre pour Novaya Russia) avait coulé à flot sur le front mandchou et l'occupation des territoires conquis, en dépit du « resserrement démographique » comme l'appelait la monstruosité mécanique qui dirigeait l'Empire, en fait un quasi génocide qu'avait subis les malheureuses populations conquises, obligeait à maintenir un grand nombre de divisions dans ces territoires rien que pour les contrôler.

Comme l'avait souligner le seul Molotov à Grigor II, trop peu de moyens avaient pu être alloués à la conquête de la dernière puissance apte à s'opposer aux desseins russes, les États-Unis d'Amérique. Molotov n'avait pas été le seul à faire ce constat, mais il fut le seul à oser l'exprimer franchement au maître robotique du Kremlin.





Le général Sergueï Molotov, réduit à l'état de Cyborg suite à la campagne de Chine.



Désormais, après une série de communiqués de victoire envoyé par Molotov à Moscou, et alors que Grigor II en personne était parti à Cuba à la tête des renforts, subitement, Molotov cessa d'envoyer ses rapports. Les seuls messages parvenant aux Moscovites l'étaient pas Grigor II qui annonçait la « sécurisation » de Cuba et le début de l'offensive sur l'Amérique en tant que telle.

Puis, à son tour, Grigor II disparut ainsi qu'une bonne partie de l'Armée envoyée à Cuba.

Que s'était-il donc passé dans les Caraïbes ? Une défaite ? Une contre-attaque américaine alors que l'US Army semblait incapable, du moins officiellement, de contrer Novaya Russia ?


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 21:37, édité 10 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Dim 4 Sep - 21:27

La réussite d'un plan osé.

Washington

Le Président Géronimo Lincoln, premier président amérindien des États-Unis, fut élu dans ce que l'on peut affirmer comme étant la période la plus sombre de l'histoire de ce pays.




Le Président des États-Unis, Géronimo Lincoln


Novaya Russia sonnait à la porte. En effet, les Russes, après avoir écrasés l'Europe et broyés la Chine, avaient débarqués à Cuba, méthodiquement exterminés sa population puis s'étaient jetés sur la Floride, en flamme suite au passage de l'armée du « Tyran de métal » comme le surnommait CNN.

Géronimo avait presque perdu espoir pour l'avenir quand il reçut ce message stupéfiant en provenance de l'agent Molly Ryan, stationnée en première ligne à Miami.

Le général Molotov avait rallié les Américains et lui communiquait les plans d'une machine temporelle !

Molotov proposait rien moins que de changer l'histoire pour éviter la conquête du monde par Grigor II.

Pour des raisons que seul un scientifique pouvait comprendre, la machine devait être construite à Cuba, occupée par les hordes mécaniques de Grigor II et dont les charniers venaient à peine d'être comblés !

Géronimo vivait peut être dans un monde où tout semblait possible technologiquement, mais quand même, voyager dans le temps !

Sans compter toutes les conséquences que pouvaient avoir des modifications temporelles…

Mais quand Lincoln reçut les premiers rapports mentionnant le débarquement d'unités robotiques russes en Floride, il n'hésita plus et donna son accord.

Contre toute attente, Molotov, Molly Ryan, des troupes d'élites américaines surnommées « Stormtrooper » à cause d'un film ancien que Lincoln n'a jamais vu, ainsi que des ingénieurs spécialisés, parvinrent à débarquer à Cuba, à y construire la machine temporelle puis à tenir suffisamment longtemps face aux contre-attaques furieuses des armées de Grigor II pour pouvoir l'activer.



Molly Ryan (Magnifique Fan-Arts, non ?)




Molotov et Molly partir en même temps vers l'année 2018, année du début de la Seconde Révolution russe comme l'appelait les livres d'histoire.

Mais pourtant, rien ne se passa, rien ne changea, Géronimo existait toujours, était toujours Président !

Géronimo put entendre les appels au secours désespérés des défenseurs américains de la machine temporelle et puis… plus rien ! Tant du côté des Américains que des Russes. Brusquement, leurs assauts contre la Floride, qui avaient continué en dépit de l'incursion américaine à Cuba, cessèrent. Leurs Titans, qui avaient enflammé Miami, firent demi-tour. Leurs machines cessèrent de traverser le Canal séparant Cuba de la Floride pour attaquer l'Amérique.





Un bombardier Titan




Rien que le silence là où régnait encore le fracas des combats...


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 9:00, édité 6 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Dim 4 Sep - 21:56

Une terrible vérité et un Empire décapité

Moscou

Ce fut un rapport d'un obscur colonel de l'Armée régulière, qui se présenta comme le plus haut gradé encore présent à Cuba, qui dénoua le mystère.

Les Américains avaient construit une machine temporelle, y avaient expédiés 2 agents dont le « traître » Molotov. Puis, Grigor II s'était lancé à leur poursuite à travers le temps et ne cessait d'expédier des troupes à travers la machine. Son État-major entier avait traversé ainsi que les généraux de divisions et les commandants robes noires, d'où le fait que c'était un Colonel qui commandait désormais à Cuba.




La machine à voyager dans le temps utilisée construite par les Américains à Cuba.





Et puis, brusquement, la machine s'était arrêtée. Cela faisait 2 jours maintenant et Grigor II n'était pas toujours pas revenu ainsi que ses hommes.

Alors que la chose de métal avait expliqué qu'en traversant la machine, ses soldats rendraient Novaya Russia encore plus puissante qu'elle l'était déjà, rien ne s'était produit dans les faits, si ce n'est qu'il n'y avait presque plus de soldats russes à Cuba.

Mais surtout, que Novaya Russia n'avait plus de dirigeant ! Ce dernier, en plus d'avoir purgé les hautes sphères de l’État russe, n'avait pas désigné de successeur, se croyant immortel, du fait de son statut de machine.

Les Lieutenants de Grigor II à Moscou, en fait ses exécutants qu'il avait laissé en arrière pour appliquer ses ordres au cœur de l'Empire durant l'expédition américaine, décidèrent d'un Black-Out complet sur l'information le temps de clarifier la situation, notamment en décidant qui succéderait à Grigor II dans cet État ultra-centralisé qu'était Novaya Russia.

Le choix serait difficile, aucune personne ne se détachant du lot dans ce conglomérat de personnes plus soumises les unes que les autres et sans charismes qu'avait laissé vivre Grigor II à ses côtés à la tête de l’État.

Et pendant ce temps, Cuba ne recevait plus aucun ordre…


-------------------------------------

Une disparition soudaine


Washington

Les Américains attendirent 5 jours avant d'oser envoyer un appareil de reconnaissance au dessus de Cuba. Ce qu'il y découvrit stupéfia Washington.

La machine temporel ne fonctionnait plus et les armées russes semblaient avoir quasiment désertées l'île ! D'ailleurs, l'appareil de reconnaissance ne fut pris en chasse que par de la DCA fixe.

Où était parti Grigor II et ses troupes ? Le Président craignit une manœuvre téméraire comme savait  si bien les faire ce monstre métallique.

Il envoya donc ses sous-marins et ses avions de reconnaissance dans toutes les directions possibles, demanda au Mexique si les Russes avaient débarqués sur son territoire, demande à laquelle le Mexique répondit par la négative.

Après 3 jours de recherche infructueuse et alors qu'aucune attaque surprise russe n'eut lieu dans un endroit dans laquelle on ne les attendaient pas, il fallut se rendre à l'évidence. Grigor II et ses troupes avaient traversé la machine et étaient incapable, pour une raison ou pour une autre, de revenir en 2097 !

Géronimo Lincoln, jusque là des plus prudent depuis l'arrêt des attaques russes, se décida à passer à une action plus musclée et ordonna une contre-offensive pour écraser les Russes encore présent à Cuba, surtout pour empêcher Novaya Russia d'envoyer une nouvelle armée dans l'île bien que les rapports des satellites ne signalaient aucun départ de convoi russe à destination de l'Amérique. En effet, il n'y avait plus aucun cubain à libérer...

L'Armée américaine avait subie de lourdes pertes en Floride. Mais pourtant, il fallait faire vite pour regrouper les forces nécessaires à une contre-attaque sur Cuba, au cas où les Russes finiraient pas se ressaisir.


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 11:35, édité 8 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Jolou le Dim 4 Sep - 22:35

Très bon jeu Empire Earth, j'ai fait de ces partis ^^
avatar
Jolou

Messages : 632
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 19
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Dim 4 Sep - 22:38

J'aimerai tant y rejouer mais je n'y connais rien en Retrogaming :s
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Lun 5 Sep - 9:15

Un monde un peu trop familier...

Molly Ryan mais surtout, Molotov, avait accompli leur mission. N'ayant pas réussi à convaincre Grigor Stoyanovitch, qui s'avéra n'être qu'une monstre assoiffé de pouvoir, de renoncer à son projet de Novaya Russia, ils l'avaient abattus.

Mais avant d'atteindre Grigor, ils avaient dû affronter son successeur, Grigor II venu dans le passé à la tête des armées de Novaya Russia pour accélérer la conquête du Monde. Conquête qui semblait aisée du fait que ses armées à la pointe de la technologie en 2097 allait affronter les armées de 2018…

Mais c'était sans compter sur Molly Ryan et Molotov qui parvinrent à déjouer ses criminels projets et à détruire cette machine.

Juste après la mort de Stoyanovitch, Molotov et Molly furent renvoyés vers un futur dont ils ne savaient pas s'il serait meilleur ou pire…

Revenus dans le futur, Molotov et Molly furent d'abord surpris de revenir à l'endroit d'où ils étaient partis 79 ans plus tard…

La même machine, le même paysage sauf qu'il avait souffert des combats qui avaient opposés les soldats américains et russes.

Et ce monceau de cadavres et d’épaves de robots de combat…

Molotov et Molly comprirent rapidement qu'ils étaient revenus quelques jours après leur départ dans la même séquence temporelle d'où ils étaient partis.

Ils étaient effondrés, tout ce qu'ils avaient fait n'avait servi à rien… Du moins, Grigor II était mort et ses soldats survivants du combat de 2018 étaient prisonniers pour toujours d'une autre dimension.

Mais pourquoi rien n'avait changé dans le futur ?

Cela ils ne le sauront jamais exactement. On ne pouvait faire que conjecturer sur le fait qu'ils avaient en fait voyagé dans une dimension parallèle.

Mais le moment n'était pas aux réflexions de ce type. Récupérant un des appareils de communication des soldats américains qui s'étaient sacrifiés pour leur permettre de traverser la machine temporelle, ils entrèrent en communication avec le QG américain à Miami et leur expliquèrent toute leur histoire. En retour, Miami leur expliqua que l'offensive de Novaya Russia s'était brusquement arrêtée (mais au cas où les Russes intercepteraient le message, ne leur parla pas de la contre-attaque).

Miami donna un point de rendez-vous secret et en attendant, ordre leur fut donné de se cacher mais aucun soldat russe ne pointa le bout de son nez durant les quelques heures qu'attendirent nos amis.

Ramenés à Miami, on les informa de la contre-attaque imminente sur Cuba, désormais presque vide de soldats russes.

Tandis que Molly Ryan dirigerait un Commando, Molotov serait envoyé à Washington afin de partager avec le Pentagone ses connaissances sur les armées de Novaya Russia. Molotov avait certes reçu, dans le « passé », une transmission de Grigor II mais celle-ci était en clair et les codes secrets russes avaient tous étaient modifiés par Grigor II dès la défection de Molotov. Il ne pouvait donc plus espionner les transmissions de son ancienne patrie.


Dernière édition par Emile Ollivier le Mer 7 Sep - 10:07, édité 6 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Lun 5 Sep - 9:36

Choc et Effroi

Cuba

L'offensive américaine avait commencée. On se serait cru revenu au début du XXIème siècle, aux temps glorieux du « Shock and Awe » où rien ne résistait à l'Armée américaine.

C'était un autre temps pensa le soldat John Dubois, d'origine cadienne et dont les ancêtres vivaient dans le bayous avant que ceux-ci ne finissent immerger dans l'Océan…

Lorsque Grigor Stoyanovitch lança son attaque en Ukraine, et qu'en réponse, les puissances européennes soutinrent l'agressée, les États-Unis restèrent neutres, pensant que Novaya Russia serait rapidement balayée par les armées européennes, encore à la pointe de la technologie... De plus, le centre de gravité des intérêts US se trouvait désormais en Asie, plus en Europe...

Et puis, quelques voix s'élevèrent pour demander d'aider les Européens contre le nouvel Hitler qu'était Stoyanovitch lorsque ses armées furent aux portes de la France, mais le Président de l'époque se refusa à intervenir, estimant qu'il était trop tard et que l'Europe était perdue...

Si on avait pas aidé l'Europe, on allait sûrement pas aider les Nord-Africains et les Proche-orientaux lorsque que Grigor Stoyanovitch lança ses Robes noires contre eux…

Et puis, Novaya Russia cessa (temporairement) de s'étendre et se referma sur elle même ce qui calma l'ardeur belliqueuse de la plupart des Américains, bien que certains aidaient en secret les résistances à Stoyanovitch. Entreprises vaines, celui-ci écrasait toutes résistances à l'intérieur de son Empire sans aucune pitié. Les Résistances européennes furent brisées, le moral de ses anciennes glorieuses nations sapés.

Les Etats-Unis commencèrent enfin à se préparer lorsque Grigor II, le dictateur de métal qui avait succédé à son « père », se jeta sur la Chine et l'écrasa après une percée audacieuse à travers les steppes mongoles.




Plan de l'offensive de Grigor II à travers la Mongolie.




Le reste de l'Asie, alors sous influence chinoise, tomba rapidement après la chute de l'Empire du milieu.

Mais tout cela ne préoccupait plus John Dubois. Désormais, c'est son pays qui était menacé. Mais Dieu, auquel plus beaucoup ne croyaient en Amérique, semblait être intervenu. Sinon, comment expliquer cette disparition miraculeuse de l'armée russe qui avait déjà commencé à ravager la Floride, et cette possibilité offerte à l'Amérique de reconquérir Cuba.

Les rares défenseurs russes, fanatisés, se firent massacrer sur place en défendant leur position. Mais Cuba fut rapidement sécurisé.

Mais Novaya Russia n'allait certainement pas en rester là...


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 12:18, édité 3 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Lun 5 Sep - 21:02

De l'audace, rien que de l'audace, toujours de l'audace.

Paris

Le général Alexeï Achavine malgré son grade et sa position très élevée dans la hiérarchie militaire (il commandait les forces de Novaya Russia en Europe occidentale) russe, n'était pas mieux loti au niveau de l'information que le citoyen russe de base et que, et c'était un comble, les populations esclaves dont il avait la charge !





Alexeï Archavine






Moscou ne lui donnait plus d'ordre depuis maintenant une semaine. Pire, les autorités centrales ne répondait à ses messages que par cet ordre laconique. « Ne prenez aucune initiative prématurée ! Contentez-vous de maintenir l'ordre ! »

L'Opération en Amérique avait-elle mal tournée ? Il ne pouvait le croire tant il avait foi en Grigor II et en Novaya Russia !

Ne se contenant plus, il ordonna à un de ses appareils de reconnaissance capable de voler à Mach 2 de s'envoler pour les Antilles.

Dès l'arrivée de l'appareil sur place, il envoya la terrible nouvelle à Archavine. Les Américains étaient présents en force à Cuba et il n'y avait plus la moindre trace de Grigor II, du général Molotov et de leur armée.

Archavine dénoua alors le fil du mystère… L'offensive américaine s'était mal passée, et les laquais de Grigor II à Moscou ne savait comment gérer la situation !

C'est alors que ce plan subtil germa dans son esprit. Il aurait pu prendre la tête de son armée pour marcher sur Moscou mais cela aurait pu provoquer une guerre civile, et il avait encore à l'esprit la répression impitoyable du Putsch de 2064 et il ne voulait pas passer pour un factieux.

Ce qu'il voulait, c'était rassembler Novaya Russia, derrière un projet et accessoirement, derrière sa personne…

Archavine parti donc pour Moscou, seul.

Là bas, il découvrit que la « Capitale du Monde » était apathique, hormis les soldats de la garnison qui étaient sur les dents.

Archavine fut d'ailleurs interrogé plusieurs heures par les Robes noires gardant l'Aéroport sur les raisons de sa venue.

Du fait de son grade, une simple balle dans la nuque était impensable. De plus, nombre de hauts gradés de la garnison étaient proches d'Archavine et finirent par obtenir sa libération, comprenant assez vite les raisons de sa venue et désireux eux aussi d'être dans le bon train de l'histoire.

Archavine se rendit alors au Kremlin où aucune personnalité n'avait toujours pas réussi à émerger parmi les serviteurs les plus proches de Grigor II.

Là bas, Archavine exposa son plan et tous décidèrent de se rallier à lui. Archavine serait nommé Chef de l’État par intérim, les anciens exécutants de Grigor II conserveraient leurs fonctions avec cette fois le titre officiel de Ministre. Par ailleurs, les amis d'Archavine à la tête de la garnison de Moscou qui avaient obtenus sa libération furent récompensés également.

Le projet était simple. On allait reconstruire Grigor II…


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 12:21, édité 5 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Lun 5 Sep - 21:04

Le pouvoir des médias.

Visiblement, CNN avait une longueur d'avance sur les services de renseignement américains.

Mais il faut dire que les Russes, maîtres du secret, avaient envoyés par eux-même la nouvelle aux médias américains.

Le général Archavine annonçait sa prise du pouvoir à la fois aux peuples de Novaya Russia et au reste du monde, annonçait la reconstruction de Grigor II mais surtout, à l'instar de Napoléon Ier, il déclarait la paix au Monde !

Lincoln eut un sourire amer. Il voyait le mensonge dans chacun des mots de cette déclaration de paix mais il se doutait de l'effet terrible qu'elle aurait sur le peuple d'Amérique, effrayé par la guerre et qui craignait un retour en force des Russes.

Lincoln avait, tout comme Roosevelt et contrairement à Archavine, une opinion publique. Il se devait de composer avec un Congrès dont les membres devaient à leur tour composer avec leurs électeurs...




Le Congrès des États-Unis.



Molotov ne fit que confirmer les craintes de Géronimo Lincoln sur les véritables intentions du Général Archavine. En effet, ce général avait une réputation de cruauté et de fourberie même au sein des plus hautes sphères dirigeantes de Novaya Russia, pourtant blasées en la matière...

Que pouvait désormais faire l'Amérique et son Président ? Accepter cette paix des dupes en attendant que Novaya Russia reconstruise Grigor II et ses forces armées ? Ou bien refuser et risquer jusqu'à l'Impeachment ?

Lincoln était coincé...

Mais Molotov n'était pas un génie militaire pour rien. Un plan mûrit dans son esprit.

Pour faire baisser sa garde à Archavine, l'Amérique accepterait sa proposition de paix. Mais dans le même temps, Molotov prendrait contact avec la véritable 3ème force de la Planète Terre.

Le Front pour la Justice et l’Égalité humaine.

Le Front pour la Justice et l’Égalité humaine était au départ une organisation de résistance russe opposée à Stoyanovitch. Mais la répression des Robes noires contraignit nombre de ses membres à l'exil à l'étranger. Cela et les conquêtes des Novaya Russia firent que l'organisation cessa d'être simplement russe et devînt internationale.




Drapeau du Front pour la Justice et l’Égalité humaine. Notez que le nom du mouvement est écrit en Russe, en rapport à son origine de groupe d'opposition à Stoyanovitch.




La CIA d'ailleurs combat également l'organisation. En effet, elle était désormais opposée à tous les totalitarismes. Or, même la démocratie américaine est pour elle un totalitarisme...

Pourtant, Lincoln se rendit compte que Molotov avait raison. Seule le Front pour la Justice et l’Égalité humaine était suffisamment implanté en Novaya Russia pour pouvoir frapper à la tête de ce dernier. En effet, même la CIA était incapable de maintenir un réseau durable dans ce pays, tant la police secrète y était puissante et implacable.

Mais comment entrer en contact avec l'organisation tentaculaire ?

Le seul moyen que l'on trouva fut de prendre langue avec ses membres incarcérés aux États-Unis. Mais cela restait ardu. Ses membres ne parlaient jamais, même sous la torture des Robes noires.

Autant dire qu'ils étaient muet face aux méthodes d'interrogatoire nettement plus douces de la CIA.

Pourtant, l'offre de Lincoln serait tentante pour les membres du Front.

Détruire Novaya Russia valait bien une entente temporaire avec un "Totalitarisme"…


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 9:01, édité 1 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 8:48

Une petite leçon d'histoire.

Alexeï Archavine avait beau être quasiment le maître du Monde, il n'était pas pour ainsi dire un véritable Conquérant.

Il était plutôt de la caste des Occupants. Plus à l'aise à réprimer les divers mouvements de résistance anti-Novaya Russia que sur les champs de bataille, comme l'avaient prédit ses professeurs à l'académie militaire de Moscou, il n'avait pour ainsi dire participer à aucune des guerres de conquête de Novaya Russia. Jeune cadet lors du Putsch de 2064, il eut la chance que ses Camarades choisirent le camp de Stoyanovitch contre les Putschistes menés par le Général Yukov. Certes, son cœur allait du côté de l'idole de son enfance, Grigor Stoyanovitch, mais si les autres Cadets avaient choisi la voie de Yukov, il les aurait suivi et aurait fini exécuté comme les autres putschistes.

Archavine était déjà chargé de l'exploitation de l'Europe occidentale durant la campagne de Chine et il était trop jeune lors de la première guerre d'expansion de Novaya Russia contre les peuples d'Europe.

Cette guerre, il la connaissait pourtant sur le bout des doigts, l'ayant ressassé un nombre incalculable de fois sur les bancs de l'Académie militaire.

Bien que l'Europe unifiée fut nettement plus peuplée que Novaya Russia à l'époque, la mobilisation quasi-totale de la population russe derrière son chef permettait d'équilibrer les effectifs militaires, là où les Européens avaient abandonnés depuis longtemps le service universel au profit de petites armées d'élite. De plus, les Européens, habitués et préparés aux conflits asymétriques dans le monde arabe et en Afrique, les Européens étaient beaucoup moins à l'aise désormais avec les conflits dits traditionnels là où Grigor se préparait à la guerre depuis de longues années et pouvait compter sur des vétérans de la terrible guerre civile ayant suivi la Révolution de 2018.

Mais il y avait le fossé technologique…

Là où Novaya Russia abordait à peine la question des armées robotiques, les Européens disposaient déjà de divisions entières de droïdes !

Grigor savait qu'il se ferait écraser s'il faisait ce que les Européens attendaient de lui, disperser ses forces un peu partout pour tenir une front fixe.

Le « Crocodile » comme on le surnommait encore décida de frapper vite et fort en des points précis pour toucher ses ennemis au cœur.

Ainsi, il attaqua ses ennemis les uns après les autres. Tandis que ses troupes conventionnelles combattaient les divisions cybernétiques européennes, reculant lentement mais sûrement, les forces d'élites russes soutenues par la crème de la crème de ses forces blindées dévastèrent l'Ukraine ce qui permit son occupation en quelques semaines. Un trou béant était ouvert au cœur du dispositif de l'UE par lequel s’engouffrèrent les Robes noires tandis que paniqués, les Européens retirèrent de nombreuses troupes des autres secteurs du front où ils étaient pourtant victorieux, permettant la reconquête par les soldats de Novaya Russia des territoires russes perdus.

Les Européens, affolés, décidèrent de briser Grigor et Novaya Russia par une campagne de bombardements aériens. Mais le leader russe, qui se préparait à la guerre depuis longtemps, avait enterré les industries vitales à son effort de guerre, ce qui fit que les bombardements ne firent que frapper des objectifs civils, renforçant ainsi le soutien à Grigor, qui préalablement à l'assaut sur l'Ukraine, avait balayé les Rebelles à son pouvoir, concentrés à Kouïbychev.

L'utilisation par Grigor de son aviation, soigneusement modernisée par lui grâce aux travaux des savants russes mais aussi grâce au vol de technologies occidentales fut, au contraire, judicieusement employée. Grigor lança ses premiers bombardiers Titan en des points précis du Front puis lançait sur les positions européennes ainsi écrasées, ses troupes d'élites et ses chars d'assaut.

En un an, l'Europe était soumise à son pouvoir sauf la Grande-Bretagne, sauvée par son statut insulaire et sa Flotte moderne.

Mais les Titans furent encore une fois utilisés à bon escient. Ils couvrirent la Flotte d'assaut russe en pilonnant la Royal Navy, permettant l'occupation de l'Angleterre.

Désormais, l'Europe était brisée, broyée et exploitée. Réduite à l'esclavage par les hommes de Novaya Russia.

Et ce sont des hommes comme Archavine qui permirent aux Russes de conserver cette emprise grâce à une répression impitoyable et excellemment ciblée.


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 21:39, édité 4 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 9:04

Le système Ushi

Extrait d'un cours de Sciences politiques de l'université de Harvard de 2087.

Dans ce chapitre, nous nous intéresserons au système dit Stoyanoviste, en vigueur en Novaya Russia depuis la prise du pouvoir en 2023, et même, si l'on tient compte des territoires sous contrôle direct de Grigor Stoyanovitch, depuis la Révolution de 2018 et le soulèvement de Volgograd.

Les similarités entre ce système et celui de l'Allemagne nazie sont flagrantes.

Leader charismatique faisant l'objet d'un culte de la personnalité, ultranationalisme allant jusqu'à une xénophobie exacerbée par un ressentiment dû aux humiliations, réelles ou supposées, causées à la mère patrie par les Étrangers, volonté de revanche sur ces mêmes étrangers via une politique d'expansion territoriale, existence d'un Parti unique se confondant avec l’État (Novaya Russia et le Parti Ushi n'ont-ils pas le même drapeau ?), présence d'une police secrète réprimant sans pitié la moindre opposition.




Le drapeau de Novaya Russia et du Parti unique, le Parti Ushi.




Je m'arrête ici car les similarités sont extrêmement nombreuses.

Pourquoi me demanderez-vous, n'ai-je pas comparé le système du Parti Ushi avec le système communiste en vigueur en Russie jusqu'en 1991 ?

En vérité, bien que le drapeau de Novaya Russia ait le même fond rouge que le drapeau de l'Union soviétique, dans l'optique de lier un passé de puissance et un avenir qu'il espérait encore plus glorieux, et que Grigor Stoyanovitch eut des accents bolchéviques lors de ses premiers discours, le Ushisme est bien différent du Communisme. Là où le Communisme prônait officiellement l'unité humaine via l'égalité des peuples, le Ushisme s'y refuse, arguant qu'il n'est intéressé que par la nation russe. Or, la conquête de l'Europe puis surtout celles de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient, qui pourtant n'étaient pas intervenus dans la guerre entre Novaya Russia et l'Europe, démontrent s'il le fallait, la volonté de conquête territoriale du système ushiste.

Et c'est sans compter les bruits de bottes de plus en plus forts à la frontière sino-russe…

Les plus pessimistes, dont je fais partie, pensent donc que Novaya Russia et son parti unique, sans le prôner officiellement, désirent créer l'unité humaine par l'usage de la force et souhaitent établir une hiérarchie entre les Russes et assimilés (Ukrainiens, Biélorusses), qui seraient les maîtres du Monde et les non-russes, qui seraient leurs serviteurs.

Le Ushisme est en effet la forme actuellement la plus aboutie de ségrégationnisme et la seule nation à pratiquer le racisme d’État de manière officielle. Il est en effet interdit aux non russes de l'Empire ushiste d'être membre du Parti unique et il leur est donc impossible de participer ne serait-ce qu'à minima aux décisions les concernant. Pire, les populations non-russes de Novaya Russia, et ce de manière encore plus accentuée depuis la prise du pouvoir par Grigor II en 2064, sont tout simplement réduites à l'esclavage, étant utilisés comme de vulgaires outils au service de l'économie russe. Ces malheureuses populations sont parfois même l'objet d'une politique de destruction méthodique depuis 2064. Ma référence à l'Allemagne nazie n'est donc pas fortuite.

Quant aux Russes et assimilés, leur sort sans être enviable, est nettement meilleure. Toute la production économique n'étant pas destiné au renforcement constant de l'armée de Novaya Russia sert à garantir un niveau de vie, j'ose l'affirmer devant vous, supérieure au nôtre depuis au moins les années 2070. Grigor Stoyanovitch et son successeur ont achetés et achètent encore la loyauté des Russes en leur offrant un niveau de vie qui était inenvisageable pour eux au début de ce siècle. En échange, aucune contestation n'est tolérée et l'inscription au Parti est obligatoire depuis 2036. De plus, être encarté au Ushi ne vous donne pas forcément droit de cité, sauf en ce qui concerne les questions purement locales. Le vrai pouvoir est aux mains du seul Grigor II, être quasi-omnipotent et décidant de tout là où Grigor Stoyanovitch s'appuyait sur ses ministres et leurs conseils avant de prendre une décision. D'ailleurs, il n'y a plus de gouvernement autre que Grigor II depuis son accession au pouvoir…

Pour en revenir à ma comparaison entre le système politique en vigueur en Novaya Russia et l'Hitlérisme, il existe ce qui est paradoxalement une grande différence mais aussi un point commun entre ces 2 totalitarismes. Je parle bien sûr de la politique nataliste rigoureuse conduite par l’État russe.

Similaire à celle que pratiquait l'Allemagne d'Hitler. Mais à la grande différence de l'Allemagne, Novaya Russia ne prône pas, officiellement du moins, la conquête d'un Espace vitale, même à demi-mots. Au contraire, on parle uniquement à Moscou de défense de la Terre russe. Et ce, en dépit des multiples conquêtes territoriales conduites depuis la Révolution ushiste.

Cependant, cette politique vigoureusement nataliste n'a en réalité qu'un but. Fournir à Novaya Russia la plus puissante armée du monde et une masse humaine qui, supplée par les armées robotiques, pourra tout submerger sur son passage. La Chine pour commencer, mais aussi plus tard, notre pays.

Après cette courte introduction au système Ushi, je vous propose d'entrer dans les détails plus techniques de celui-ci...


Dernière édition par Emile Ollivier le Mer 7 Sep - 10:11, édité 4 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 9:07

Un prisonnier si arrogant.

Molotov pénétrait dans le pénitencier accompagné de plusieurs gorilles qui ne l'avait jamais lâché depuis son exfiltration de Cuba.

« Les Américains ne me font toujours pas entièrement confiance après tout ce que j'ai fais pour eux ! » Pensait le Cyborg.

Lincoln lui avait fourni toutes les autorisations nécessaires mais les gardes de la prison étaient forts tatillons et il fallut 30 minutes environ à Molotov pour enfin atteindre la cellule de William Tendy, un « Vert » comme on surnommait parfois les membres de l'organisation du fait de la couleur du poing sur leur drapeau mais aussi pour leurs idées écologistes radicales,malgré le fait que le Monde, et même Novaya Russia, ait fait d'énormes progrès en la matière depuis les années 2010, nécessité faisant loi il est vrai.

William Tendy était, comme tous les prisonniers « Verts », mis à l'isolement le plus complet. On craignait en effet tellement l'organisation, dont les membres étaient devenus les rois de l'évasion aux États-Unis (et du suicide au cyanure en Novaya Russia…) qu'ils étaient éloignés des prisonniers de droit commun et que les seuls gardes pouvant les atteindre étaient triés sur le volet et devaient avoir de nombreuses années d'expérience derrière eux ainsi qu'un parcours exemplaire.

Toujours entouré de son escorte inamicale renforcée de plusieurs des gardiens de la prison, Molotov se présenta à Tendy et commença à lui expliquer les raisons de sa présence.
Celui-ci eut pour toutes réponses un sourire narquois suivi de ces paroles.

« Je sais qui vous êtes, général Molotov. Veuillez m'excuser par ailleurs de vous avoir interrompu mais il est inutile de m'expliquer que vous avez trahi Grigor II, que ce dernier a disparu et qu'un nouveau tyran, de chair et de sang cette fois, dirige Novaya Russia. Archavine je pense qu'il s'appelle... » Ajouta-t-il en souriant de toutes ses dents.

Sur un signe de tête de ce qui semblait être leur chef, un des gardiens de la prison sorti un petit objet qui s'avéra être une matraque télescopique puis se dirigea vers Tendy.

Molotov, à moitié machine, avec les réflexes qui vont avec, réagit rapidement et s'interposa entre le gardien et le membre du Front pour la Justice et l’Égalité humaine.

Les 2 personnes se firent face mais bien qu'il savait qu'il vaincrait rapidement le gardien en cas de pugilat, Molotov préféra jouer la carte de la diplomatie.

« Vous pensez vraiment que c'est le meilleur moyen d'obtenir son aide ?... »

Après quelques secondes, le supérieur ordonna par un signe de tête à son homme de replier sa matraque et de rentrer dans le rang.

Durant toute la confrontation, Tendy ria aux éclats.

« Général… Je vous remercie du fond du cœur mais je préfère vous dire que ça n'est pas suffisant pour obtenir mon aide comme vous le dîtes. D'ailleurs, si je vous ai interrompu tout à l'heure, c'est non point pour seulement démontrer que nous savons tout, nous les membres du Front, mais également pour aller droit au but.

Que voulez-vous des « Poings levés » (Autre surnom des « Verts ») et qu'êtes vous prêt à offrir pour notre aide ?... »

« Monsieur Tendy (Molotov pensa que l'appeler par son nom et lui parler avec respect l'amadouerai peut être). La situation est grave, comme vous devez évidemment le savoir... » Ajouta Molotov soucieux de ne pas reproduire l'incident précédent et perdre encore du temps.
« Nous avons repoussé un premier assaut de Novaya Russia et... »

Mais Tendy l'interrompit.

« Général, ne soyez pas si modeste… Vous avez empêché l'invasion russe, d'après ce que nous avons appris... L'Armée de ce pays n'ait pour rien dans la défaite temporaire de Novaya Russia... »

Molotov se retourna et intima de la tête aux gardiens de ne pas brandir de nouveau leurs matraques.

« Bref, les Russes se sont repliés et leur nouveau dirigeant a proposé la paix à l'Amérique. Mais nous nous doutons que c'est une paix de dupes et qu'un nouvel assaut est inévitable. »

Tendy s'apprêtait à se montrer ironique de nouveau lorsque Molotov lui fit se taire malgré lui en dépit de l’énervement qui était perceptible en lui.

« Monsieur Tendy, si cela ne vous intéresse pas de détruire Novaya Russia et de libérer des milliards d'opprimés, vous pouvez nous le dire de suite car j'en ai assez de vos sarcasmes et de vos moqueries. Néanmoins, je pense qu'en tant que membre du Front pour la Justice et l’Égalité humaine, vous devriez accepter de nous aider, car une telle occasion ne se représentera sûrement jamais. De plus, vous savez comme moi que ce ne sera plus une simple matraque qui vous touchera lorsque les Robes noires seront ici...»

Tendy avait perdu son sourire.

« Général, sachez que nous n'avons pas peur de la torture, nous les « Verts ». Ce sont les hasards de la naissance qui m'ont fait naître ici, en Amérique, longtemps hors de portée de Grigor, choisissez le numéro qui va avec. Me pensez-vous insensible en tant que « Poings levés », à la souffrance inimaginable subie par les peuples que vous, Général, avez contribué à asservir ? Sachez que ma famille était riche, et que j'ai sacrifié une vie d’opulence pour la cause de la Liberté ! »

Oh que oui, Tendy et sa famille étaient riches. Quoi qu'ayant perdu beaucoup d'argent suite à la chute de l'Europe avec laquelle les entreprises familiales faisaient des affaire mirobolantes. Ce fut ce spectacle navrant des réfugiés européens, débarquant par flots dans les ports et les aéroports, dont certains, qui n'avaient plus que les vêtements qu'ils portaient sur leurs dos, étaient autrefois des associés de la famille Tendy et qui colportaient des récits d'atrocités commises par les Robes noires et d'attaques aériennes contre les colonnes de réfugiés fuyant vers la vie, dans le but criminel de désorganiser plus les arrières des armées européennes et saper leur moral, qui terrifia Teddy, alors un enfant.

Devenu un jeune adulte, il cru d'abord en la capacité de l'Amérique à s'opposer à la tyrannie mais celle-ci ne fit rien pour contrer Novaya Russia et pour s'opposer aux crimes de Stoyanovitch et de Grigor II. A cela s'ajouter la misère non seulement de la plupart des réfugiés qui fuyaient les hordes russes mais aussi de nombreux américains, un système politique de plus en plus sclérosé à ses yeux et aveugles face à la barbarie.

Revenu d'une réunion du Parti progressiste américain, encore une fois décevante et en dépit de la présence massive des forces de l'ordre, Tendy fut « contacté » par les "Verts" qui lui demandèrent son aide financière…

Tendy n’hésita pas longtemps et mis sa fortune au service de sa nouvelle cause.

Ce fut sa perte personnelle… Les transferts de fortes sommes à des sociétés fantômes ne purent rester indéfiniment invisibles aux yeux du FBI.

Pire, Tendy fut accusé de complicité dans l'assassinat du Vice-Président américain en 2073 car un de ses transferts de fonds finança l'achat de l'arme qui servi au meurtre selon le FBI.

Tendy fut condamné pour cet acte à une peine excluant toute sortie du pénitencier autrement que les pieds devants. Et il fut mis au régime d'isolement qui était celui des « Poings levés », ce qui ne l'empêcha pas d'être au courant de l'actualité mondiale et de s'évader à 3 reprises…

Sa dernière tentative avait échouée de peu. « Je me fais vieux... » expliqua-t-il au juge lors du procès consécutif à cet échec.

Molotov savait cela et c'est pour cela qu'il avait appuyé là où ça faisait mal.

« Alors, aidez-nous ! »

Le sourire revînt alors sur le visage de Tendy.

« Je suis prêt à vous faire entrer en contact avec le Front. Mais sous certaines conditions... »


Dernière édition par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 12:29, édité 2 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Mar 6 Sep - 12:07

Molotov découvre son nouveau pays.

A bord du véhicule qui conduisait Molotov de la prison où était Tendy au Pentagone, où celui-ci était logé par les autorités américaines, le général cyborg observait avec attention le peuple d'Amérique. Peut-être était-ce une déformation professionnelle dû à sa position d'ancien commandant en chef des armées de Novaya Russia que de vouloir tout connaître sur les autres peuples…

Mais contrairement aux études qu'il fit sur l'Amérique lors des mois précédents l'assaut sur les Antilles, cette observation était toute personnelle et n'avait rien d'hostile.

Après tout, il voulait en savoir plus sur sa patrie d'adoption, et aller au-delà des mensonges qu'avait colporté Grigor II à l'encontre de ce pays…

L'Amérique, loin d'être une nation belliqueuse qui voulait détruire un jour où l'autre Novaya Russia (ce qui était la principale justification de l'invasion de l'Amérique qu'avait donné Grigor II à Molotov), était en réalité effrayée à l'idée de l'affronter, comme le lui avait expliqué le Président Lincoln et comme le confirma la gigantesque manifestation pacifique qu'il pu observer devant le Pentagone.

Grigor II n'avait pas, au-delà du pseudo-bellicisme des Américains, insisté sur leur système politique. En effet, loin du cauchemar qu'était Novaya Russia, les habitants de l'Amérique étaient libres et pouvaient critiquer le gouvernement à leur guise. Il existait même un « Parti Ushi » américain, qui souhaitait mettre en place en Amérique le Régime politique de Novaya Russia ! Heureusement, son audience était minimale.

Mais tout n'était pas que mensonge. En effet, les Américains vivaient globalement moins biens que les citoyens russes de Novaya Russia, tout en ayant quand même pour la plupart un niveau de vie satisfaisant selon les critères de la fin du XXIème siècle. En effet, l'économie américaine avait souffert, comme le lui avait expliqué son ancien maître, de la perte de ses principaux partenaires commerciaux, tombés les uns après les autres aux mains de Novaya Russia (ce qui était un des arguments justifiant leur bellicisme, les Américains voulant récupérer leurs marchés économiques). Ainsi, une gravissime récession avait touchée l'Amérique après la chute de la Chine en 2092. Et c'était sans compter sur le fait que les immenses prêts consentis à des nations aujourd'hui esclaves ne seraient jamais remboursés…

Cependant, là où le bât blesse, c'est au niveau des inégalités sociales. En effet, en excluant les populations esclaves, les habitants de Novaya Russia disposaient d'un niveau de vie à peu près équivalents là où les disparités sociales étaient flagrantes aux États-Unis.

Les catégories les plus pauvres de la société américaine, parmi lesquelles ont comptaient les personnes ayant fuis la cruauté des Robes noires, vivaient dans des quartiers à l'architecture bloquée au début du siècle ! Voire plus tôt pour les plus défavorisées.

Parallèlement à ses séances d'observation, Molotov put découvrir la civilisation américaine via une encyclopédie (il n'avait pas accès à l'Internet. Décidément, on ne lui faisait pas encore confiance à Washington.) qu'il pu consulter sur un petit ordinateur.

Il apprit ainsi que le Président Lincoln était membre du Parti progressiste et qu'il avait été élu sur un programme de justice sociale, bien que cette encyclopédie n'insistait pas sur les inégalités sociales au sein du peuple américain.

Molotov apprit également que la devise des États-Unis était « In god, we trust ». Drôle de ressemblance avec Novaya Russia où le symbole d'Ushi et le drapeau du pays portaient une croix orthodoxe déformée et où les Popes bénissaient les Robes noires et les Cybers avant le combat.

Cependant, la comparaison pouvait s'arrêter là. En effet, là où les statistiques affichaient plus de 70 % d'athées aux États-Unis, le peuple russe était profondément croyant et pratiquant. En effet, on vénérait 3 choses en Novaya Russia. Le Leader, La Patrie et Dieu.

Alors que Molotov était en train d'étudier son encyclopédie, on frappa à sa porte puis un officier ouvrit celle-ci sans attendre la réponse du Cyborg et lui annonça que Tendy avait posé ses conditions...
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Collectionneur le Sam 10 Sep - 0:11

N'ayant jamais joué a ce jeu, je ne connaissais pas cet univers. Il est bien décrit ici, il faudra juste indiqué quand l'Inde est tombé et pourquoi les pays vaincus n'ont pas déployé l'arme nucléaire.
avatar
Collectionneur

Messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Sam 10 Sep - 8:26

"pourquoi les pays vaincus n'ont pas déployé l'arme nucléaire."

Merci Collectionneur ! Je commençais à désespérer d'avoir un retour sur ce récit :p

Le non usage de l'arme nucléaire, du moins pour les armes stratégiques, n'est pas expliqué dans le jeu. Mais j'avais pensé créer un chapitre avec une explication. Cette suite arriverai bientôt.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Collectionneur le Sam 10 Sep - 9:31

Systèmes antimissiles à la portée de tout le monde (mais cela n'aurai pas empêché une bombe planqué dans un camion) ou systéme neutralisant les réactions nucléaires ?

C'est bizarre de voir un pays qui ne compte que 3 % de la population mondiale s'emparé de géants démographiques dix fois plus peuplés...
avatar
Collectionneur

Messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Sam 10 Sep - 10:51

Ça reste un jeu :p

Et puis pour compenser la faiblesse démographique de Novaya Russia, Stoyanovitch a rapidement lançait une politique rigoureusement nataliste dans ma fiction. En 2092, les enfants nés grâce à cette politique démographique sont en âge de combattre.

avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Collectionneur le Sam 10 Sep - 20:50

Il faudra que prennent le temps de regardé les vidéos du jeu Smile

https://www.youtube.com/watch?v=xZAfY9DTzVQ&list=PL7zcOvsiNtkEXRjAGbB7mRn9guLZ3u2WJ
avatar
Collectionneur

Messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Dim 11 Sep - 8:49

Collectionneur,

Je te conseille pour découvrir ce jeu le let's play d'un youtubeur francophone sympathique.

https://www.youtube.com/watch?v=xZAfY9DTzVQ&list=PL7zcOvsiNtkEXRjAGbB7mRn9guLZ3u2WJ

Bon visionnage !
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Collectionneur le Dim 11 Sep - 9:04

Ce sont les mêmes vidéos Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Dim 11 Sep - 9:07

Very Happy J'ai pas pris assez de café X)
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Lun 12 Sep - 8:15

Un accord si faustien.

S'il était un domaine en 2035 où la Russie, devenue Novaya Russia, n'était pas en retard sur l'Occident, c'était bien celui de l'armement nucléaire stratégique.

Ces monstruosités, capables de détruire la planète sur simple demande, auraient été un frein aux plans de conquêtes de Stoyanovitch si l'ancien gouvernement russe n'avait pas développé dans les années 2010-2020 son système de bouclier anti-missile, capable d'intercepter tous missiles nucléaires stratégiques avant qu'il n'atteigne son but. Les armes nucléaires étaient donc devenues caduques, du moins pour celles installés sur des missiles à longues portée.

Désormais, seules les armes conventionnelles pouvaient stopper le dictateur de Novaya Russia mais celui-ci avait confiance en ses qualités de stratèges.

Et ses ennemis, divisés, furent vaincus les uns après les autres. L'Europe, puis, après sa mort, la Chine et l'Inde, tous étaient tombés entre les griffes de Novaya Russia.

Tendy avait posé une seule condition à son aide.

Mais celle-ci était inacceptable.

Il demandait rien moins que de participer à « l'opération » contre Novaya Russia en personne, quel qu’en fut la nature et qu'une fois que la mission serait un succès, tous les « prisonniers politiques » détenus aux États-Unis seraient libérés !

Comment accepter de telles conditions ? Certes, si Tendy demandait la libération des prisonniers « Verts » américains, il honorerait sa part du contrat en faisant tout pour mener la mission à son terme. Mais les « Verts » avaient une définition plutôt large du « prisonnier politique »…

Et puis, Tendy et beaucoup de ses amis étaient des criminels, dont certains avaient du sang sur leurs mains ! Comment accepter de les libérer ?
Le Président Lincoln proposa à Tendy d'accepter sa libération temporaire, mais qu'une fois que la mission serait accomplie, il retournerait dans sa cellule. Quand aux « Verts » détenus, seuls ceux n'ayant pas commis de crimes de sang seraient libérés.

Certes, on ne céderait pas complètement à Tendy mais cela était beaucoup trop pour plusieurs officiers de l'armée qui démissionnèrent ainsi que 2 secrétaires d’États.

Mais Lincoln savait que les « Verts » étaient le seul espoir de l'Amérique.

En effet, soit il cédait partiellement aux « Verts », soit le drapeau rouge à croix jaune flottait sur la Maison blanche dans moins d'un an !

Une chose surpris Lincoln. La plupart de ceux qui étaient contre un accord avec Tendy furent les plus farouches partisans de la paix avec Archavine.

Qu'est-ce que cela pouvait signifier ?

Néanmoins, l'accord fut conclu avec Tendy et Molotov en fut informé.

La mission. Frapper Novaya Russia à la tête en éliminant Archavine, en espérant que cela provoque la guerre civile que son coup de force avait évité.


Dernière édition par Emile Ollivier le Lun 12 Sep - 8:51, édité 2 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Lun 12 Sep - 8:16

Le Plan de Tendy

Prendre la lourde décision d'éliminer un chef d’État, surtout celui de l’État dont la riposte serait terrible en cas d'échec, était une chose. Trouver comment y parvenir en était une autre.

Le plan initial des Américains étaient de profiter d'une de ses nombreuses apparitions publiques à Moscou pour qu'un tireur embusqué, à savoir Molly Ryan, ne l'abatte.

Mais Tendy, qui semblait connaître Novaya Russia sur le bout des doigts, jugea les chances de réussite proche de zéro à moins d'un miracle, chose en laquelle il ne croyait pas.

« Vous croyez pourtant en la réussite de votre cause. Chose qui s'apparente à attendre un miracle. » Lui lança sèchement Molly.

Tendy eut le silence pour seul réponse.

Molotov, pour calmer la situation, expliqua que Tendy avait raison mais que celui-ci devait trouver une alternative.

Son alternative était toute trouvée.

« Mademoiselle Ryan… Je vous propose de faire ce que votre gouvernement n'a pas fait et aurait dû faire il y a plusieurs mois…

Attaquer Novaya Russia directement au lieu d'attendre qu'elle vienne à vous !!! Ne vous êtes pas rendu compte que cet Empire est considérablement affaibli depuis la Campagne chinoise qui fut un bain de sang sans nom ? Que l'occupation des pays réduits à l'esclavage lui coûte extrêmement cher en ressources humaines, si je puis m'exprimer ainsi ?  Et la situation est encore pire depuis la disparition du Corps expéditionnaire de Grigor II ! Comme disait un général français. « De l'audace, rien que de l'audace, toujours de l'audace ! »

Voyant que Molly allait à son tour de crier et que la « discussion » allait virer au pugilat, Molotov intervînt une nouvelle fois et expliqua que si cela était vrai, les ressources de Novaya Russia étaient encore immenses et qu'une offensive américaine avait toutes les chances de se terminer en désastre pour Washington.

« Vous pensez que nous l'ignorons ? Non Mademoiselle Ryan, mon objectif n'est pas de conduire volontairement l'Amérique au désastre, ce qui serait contraire aux intérêts du Front, en plus d'être contraire aux miens. Le plan, mûri par notre mouvement, et que nous avons essayé de faire approuver par le Pentagone avant que votre pâle président s'y refuse par peur des « bavures » contre la population civile (comme si que c'était une vie d'être esclave des Russes) est simplement de lancer une attaque contre le cœur de Novaya Russia, en Europe et en Sibérie. Les Robes noires étant attirés loin de Moscou, jamais les chances d'une insurrection ne furent et ne seront aussi importantes... »

Molotov fut époustouflé… Lui qui pensait Novaya Russia invincible… Et voilà que cet Américain lui expliquait que des mouvements si puissants existaient dans son ancienne patrie qu'ils pouvaient prendre le pouvoir simplement en attirant les Robes noires loin de Moscou ! Mais ce qui vexait le plus le Cyborg, c'était que cet « étranger » connaissait mieux l’état de Novaya Russia que l'ancien commandant en chef de ses armées !

Molly, quant à elle, était mécontente du plan, du moins de la partie insurrectionnelle, et le fit savoir à Tendy.

« Je vois ! Vos amis prendront le pouvoir et nous aurons comme nouvelle ennemi, non plus Novaya Russia mais un « Empire vert » ! Nous aurons le SIDA au lieu de ZIKA ! »

« Détrompez-vous Mademoiselle Ryan. Les « Verts » ne sont pas si puissants en Novaya Russia et les mouvements de Résistance ne sont pas tous ralliés à… nos idées…, mais nous sommes tous unis derrière la haine de Novaya Russia, ça je peux vous l'assurer. La Résistance à Novaya Russia est multiple. Elle va du Front à des mouvements nationalistes russes mais qui pensent que Novaya Russia a trahi la Russie. Sans compter que nous avons pris langue avec les populations esclaves de l'Empire. Elles se tiennent bien évidemment prêtes à briser leurs chaînes. Après tout, elles n'ont plus rien à perdre et pourront toujours détourner quelques divisions de Robes noires loin de Moscou... »

S'il avait été encore humain, Molotov aurait eu un frisson glacé dans son échine. En effet, Tendy venait de parler comme l'aurait fait Grigor II...


Dernière édition par Emile Ollivier le Lun 12 Sep - 8:54, édité 1 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Collectionneur le Lun 12 Sep - 8:32

Merci, j'attend le prochain chapitre avant impatience Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Emile Ollivier le Lun 12 Sep - 8:50

Non. C'est moi qui te remercie Very Happy
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un voyage sans retour (Inspiré d'Empire Earth et de sa campagne russe)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum