Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mar 5 Sep - 16:38

Le tombeau de glace


(seizième partie)

Sur les écrans holographiques du poste central, le spatiojet de classe Leika n'était déjà plus qu'un point en train de s'éloigner. Zherna le regardait pensivement et ne se retourna qu'en entendant des bruits de pas. Horzik s'immobilisa à quelques mètres.
- Tout c'est bien passé, ils devraient sans peine rejoindre le système solaire. Vous auriez dû m'accompagner pour leur dire au-revoir.
Zherna se releva, ramassant au passage sa cape qu'elle avait jeté sir le fauteuil voisin et l'agrafa aux attaches magnétiques sur les épaulettes de son uniforme.
- Au-revoir ? Si nous les revoyons, ce sera d'un côté ou de l'autre d'un radiant. Nous avons survécu en nous entraidant, cela ne fait pas de nous des amis. Les Terriens vont pouvoir regagner leur planète, très bien. À présent, nous devrions nous préoccuper de la nôtre. Car il n'y a aucun vaisseau ici ayant un rayon d'action suffisant et notre corvette est bien trop endommagée pour repartir.
Horzick acquiesça. Il n'était pas besoin d'entrer dans les détails, scientifique de première caste, le vieil arkonide pouvait extrapoler sans difficulté à partir de ce que disait sa nièce.
- Donc, vous pensez que nous devrions appeler le Thektran d'Arkonis III.
- Exact, mon oncle, seul la Flotte peut venir nous chercher.
- Je pensais que nous étions d'accord pour éviter de signaler la présence... Oh, évidemment... la Flotte est bien la seule organisation qui cacherait l'existence d'une planète habitée par des Arkonides. Si elle y trouve son intérêt, et donc que le Régent y trouve le sien. Donc vous allez présenter un rapport qui ne devrait pas susciter l'intérêt de sa majesté la machine.
- Exactement.
Zherna da Zoltral sortit d'une poche le codateur qui lui permettait de donner des ordres à Zeugma. Après s'être fait reconnaître, elle fit établir la communication. Même si une hyperonde atteignait une vitesse de plusieurs dizaines de milliers de fois celle de la lumière, elle devait être amplifiées tout au long pour arriver jusqu'à leur destination. L'hyperécepteur du Thektran avait la taille d'un pâté d'immeubles, c'était le puissant de l'univers connu. En théorie, il permettait au Q.G. de l'astroflotte arkonide de recevoir les messages de tous les vaisseaux qui opéraient sous ses ordres au sein de la Grande Île (1).
L'un des écrans affichait des symboles qui informaient sur la qualité du lien entre Urdnir et Arkonis III. Au début les icônes étaient rouges. Cependant, elles passèrent progressivement au jaune; Une liaison était à présent établie et stable, mais ne permettait pas encore de dialoguer.
Zeugma continuait cependant à envoyer des informations d'authentification, à savoir l'immatriculation du croiseur Sotala et l'ID de son commandant, le tout envoyé en utilisant le dernier code du Thektran dont ait connaissance Zherna.
Lorsque le lien fut assez stable, l'écran central matérialisa un logo non figuratif bien connu. Un instant plus tard, il fut remplacé par une vue de l'immense dôme de la forteresse du Régent, un peu le "visage" de ce dernier.
- Votre rapport !
Comme à son habitude, le grand robot ne s'embarrassait pas de formule de politesse et allait directement au fait. Zherna frappa son poing sur son cœur.
- Votre Hautesse, selon les ordres reçus nous avons cherché à capturer un croiseur topside dans le système M1876. Il a cependant fait usage d'une arme inconnue. Sous son effet, les générateurs principaux ont été court-circuités. Nous avons cependant réussi à éliminer le vaisseau en utilisant des plateformes de défense. Dans l'affrontement seul le premier savant du conseil des sages, Horzik da Zoltal et moi-même avons échappé à la mort. Nous avons survécu en abandonnant en urgence le Sotala et uniquement pour échouer sur une planète plongée dans un âge glaciaire. Notre navire de sauvetage, la SO-I ayant lourdement été endommagée lors de l'explosion du Sotala nous nous sommes retrouvés piégés sur place. Le monde où nous sommes arrivés était heureusement peuplé de colons arkonides réduit à la plus grande misère par la catastrophe qui avaient transformé leur monde en inlandsis glacé. De plus, les Topsides avaient investi la forteresse planétaire. Mon oncle et moi-même avons heureusement pu retourner la situation à notre avantage et repris la citadelle de Zeugma à l'ennemi. Celle-ci disposant d'un puissant hyperémetteur nous avons immédiatement envoyé le message que vous venez de recevoir, Grand Coordinateur. Fin du rapport.
- Compris. Aucune question. Voici vos nouveaux ordres, Vere'Athor Zherna da Zoltral : vous rentrez sur Gor'ranton pour prendre le commandement d'un navire de guerre à destination de la Zone d'Interférence. Le navire qui vous ramènera contiendra le détail de votre nouvelle mission. Ka'Marentis (1) Horzuk da Zoltral, le même navire courrier vous ramènera sur Gos'Ranton, où vous vous tiendrez à ma disposition. Terminé.
Zherna avait caché sa surprise, mais elle ne s'attendait pas à cela. Bien sûr, Zeugma et le Grand Coordinateur avait échangé des paquets de données qui contenaient bien plus d'informations que le bref échange verbal. Seulement, il aurait été normal que le Régent demande plus d'information sur l'arme des Topsides... sauf si la connaissait déjà.    
Horzyk était dubitatif, lui aussi.
-  "Vous vous tiendrez à ma disposition"....
- Pardon ?
- C'est ce qu'a dit le Régent et vous noterez que vous avez également reçu un commandement en première ligne.
C'est vrai que c'était étrange. Après la destruction de la planète Elgir, et surtout sa réaction face à la manière cruelle dont le Régent l'avait conduite, Zherna avait été écartée.
Quelque chose s'était passé pendant leur absence, mais quoi ?



(1) Nom arkonide de la Voie Lactée.
(1) Ministre des sciences


Dernière édition par Anaxagore le Ven 6 Oct - 23:35, édité 1 fois

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Collectionneur le Mar 5 Sep - 17:21

Sera t'il poste d'avoir l'Histoire une fois fini en format PDF ?
avatar
Collectionneur

Messages : 405
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mar 5 Sep - 21:51

Euh non, malheureusement. Désolé.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Collectionneur le Mar 5 Sep - 22:28

Entendu, tu prévoit encore combien de chapitres ?
avatar
Collectionneur

Messages : 405
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mar 5 Sep - 22:47

Je ne sais pas, ce qu'il faudra ? Rolling Eyes

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mar 12 Sep - 16:09

La bataille de Sol

(première partie)

Ce monde avait oublié l'air pur, l'herbe, les fleurs, les rivières et même les ruisseaux, il ne connaissait plus non plus l'obscurité propice au repos. Une centaine de soleils artificiels illuminaient ses nuits.
À part les montagnes et les océans, Arkonis III avait été complètement nivelée, noyée dans une seule coulée de plasphate d'où émergeaient les alignements infinis de ses usines, de ses forteresses bardée de canons, auréolée de boucliers défensifs, sans autre espace libre que les astroports siège d'une activité incessante. Dans le jour éternel du Monde de la Guerre, des nuées de cargos, de transports de troupes, de patrouilles de chasseurs suivaient de véritables routes aériennes qui se coupaient à différents niveaux du ciel.
Le vacarme était infernal. En dépit des champs de force et des systèmes anti--bruits, les blocs-propulsions grondaient sans discontinuer alors que les sphères en acier d'Arkonis décollaient ou atterrissaient.
Les chantiers de construction accueillaient des centaines de croiseurs en cours de finition, entourés d'essaims d'ouvriers mécanisés et de bras mobiles.
Creusés dans les entrailles de la planète autour d'immenses puits anti-g, niveau après niveau, sur des kilomètres, s'alignaient de gigantesques halls de stockages. S'y accumulaient jusqu'au plafond pièces détachées soigneusement rangées, munitions de tous types depuis la grenade nucléaire jusqu'à la bombe capable de détruire une planète. Dans d'autres réserves, chasseurs, tanks, golems géants, robots de combats attendaient l'ordre d'activation... parfois depuis des milliers d'années.
De simples ascenseurs mécaniques, plus sûrs, permettaient de rejoindre les villes souterraines nichées dans de vastes cavités aussi artificielles que les soleils suspendus par des faisceaux-tracteurs qui les éclairaient. De vastes immeubles s'alignaient le longs de larges avenues rectilignes, bordées de bandes transporteurs. Partout brillaient des panneaux lumineux qui indiquaient restaurants, parcs, boutiques, attractions diverses. Presque une cité ordinaire, mais la foule qui circulait mélangeait plusieurs centaines de races colonisées toutes venues de monde ayant une gravité et une composition atmosphérique proche des normes d'Arkonis I. En dépit d'apparences très variés, il s'agissait exclusivement d'astrosoldats vêtus de l'uniforme bleu du Taï Ark'Tussan.
Depuis une fenêtre d'un quartier d'habitation, Zherna da Zoltral observait les soldats qui sortaient des magasins automatisés. Il y avait même des armuriers qui fabriquaient des radiants niellés d'argent et incrusté de pierres précieuses pour les officiers de haut rang. Cependant, nul n'avait le droit d'être armé dans ces villes souterraines... Telle était la paranoïa du Grand Coordinateur.
Elle se retourna comme la porte s'ouvrait. Bien que ressemblant à un Arkonide, celui qui venait d'entrer n'était qu'un androïde serviteur. Il posa une collation sur la table centrale et s'éclipsa.
Les quartiers d'un officier supérieur, plus vastes que ceux que l'on trouvait sur un astronef avaient des allures de palais. Les cloisons étaient en bois précieux, les tentures changeaient lentement de couleur, tandis que des plantes exotiques poussaient dans des jardinières le long des murs.
Dans un geste d'agacement, Zherna secoua la tête avec raideur. En dépit d'une apparence et d'une activité inchangée, le système d'Arkonis avait été subtilement transformé pendant son absence.
Alors que le Régent s'acharnait depuis des mois à combattre les Droufs aux abords de la zone d'interférence, la gigantesque bataille s'était interrompue d'un seul coup. Les armadas d'Arkonis avaient reculé de plusieurs années-lumière sans explication... ou alors cela avait un rapport avec ce qui s'était passé sur Arkonis III ?
Quelques heures avant que les nouveaux ordres ne soient donnés, le Régent avait déclenché une alarme générale sur toute la planète, suivie d'un début de fouille généralisée. Des légions de robots avaient fait irruption en tout lieu, brutalisant les soldats et en exécutant certains. Avant que l'opération n'aboutisse, des combats avaient éclaté devant la citadelle même du Régent.
Si son cerveau-second ne se trompait pas, les deux événements étaient liés. Il était en tout cas difficile de nier que depuis ces étranges événements, les ordres du Régent semblaient... plus humains.
Zherna grimaça, consciente de l'absurdité de sa réflexion. Au cours des premières années passée sous la domination de ce dictateur positronique, la jeune femme avait initialement jugé le Régent incapable de comprendre les motivations humaines. Bien que programmé par des humains, le Grand Coordinateur était toujours resté imperméable à toute humanité. La contradiction l'avait frappé sans qu'elle ne puisse s'expliquer cette lacune. Puis, Horzik l'avait éclairé. Ce n'était pas que le Régent ne comprenait pas les buts des créatures de chair sur lequel il régnait. Mais il faisait le choix - par une conception tordue de l'efficacité- de ne pas s'en préoccuper. Cela devait résulter d'un calcul du monstre cybernétique, jugeant pour rien les intérêts des citoyens par rapport avec ceux de l'empire dans son ensemble. Si les gens protestaient, le Grand Coordinateur refusait même de répondre. Poussés à bout par cette fin de non recevoir, il était arrivé que des planètes se soulèvent... au début. Elle avait servie d'exemples. Certains mondes avaient même été anéantis. Après cela, plus personne n'avait osé contredire la machine. Ce qui était probablement le but recherché...
Pendant soixante-quinze ans, la politique du Régent s'était résumée à l'usage du bâton...
Puis quelque chose s'était passé, quelque chose de si grave que le Régent avait jugé nécessaire de lever l'étrange "écran en nid d'abeille" qui rendait sa forteresse inexpugnable et de tuer des centaines de soldats sous le seul prétexte qu'ils n'obéissaient pas assez vite aux ordres.
Le Régent était suprêmement conséquent. Il ne prenait jamais une décision sans avoir mûrement pesé le pour et le contre. Pourquoi des mesures aussi extrêmes ? S'était-il senti en danger ? Ce dernier évité, avait-il décidé d'adoucir sa politique pour éviter une nouvelle attaque ?
Plongée dans ses réflexions, Zherna sursauta quand une voix monotone s'éleva dans la pièce.
- Vere'Athor Zherna da Zoltral vous êtes nommée commandante du Supercuirassé Ark-Koor (Classe Nolan), vaisseau amiral de la Quatrième Flotte sous les ordres du Keon'Athor Senekho.
En tout cas, le Régent jugeait toujours inutile de faire des politesses. Mais...
- Vous avez ordre de vous présenter à bord immédiatement. D'autres précisions vous seront données par l'amiral de flotte.
Zherna frappa son poing sur son cœur, se mettant au garde-à-vous,
- Ma vie pour Arkonis, Votre Hautesse !
Tandis que deux robots de combats ouvraient la porte, s'écartant pour la laisser passer. La commandante réfléchissait.
L'Ark-Koor était le meilleur vaisseau de la flotte ! Il avait mille-cinq cent Arkonides non-dégénérés en guise d'équipage. Ce qui en faisait un des astronefs les moins dépendants de robots dans toute la flotte. D'autre part, Senekho avait reçu une promotion le plaçant à la tête d'une force devant bien atteindre 10 000 unités.
C'était incompréhensible, jusque là le Régent les avait tout deux traités avec une claire méfiance. Le grand robot exigeait des hommes une obéissance de machine et voilà soudain qu'il voulait des êtres de chair à des positions de responsabilité. Définitivement, il s'était passé quelque chose pendant leur absence...

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Lun 18 Sep - 23:59



Cette image tirée de l'encyclopédie Perry Rhodan montre Arkonis III

Au premier plan un porte-container robot transporte une charge. On peut voir divers robots manutentionnaires à l'oeuvre la navette (24) donne une idée de leur taille.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mar 19 Sep - 13:46

La bataille de Sol

(deuxième partie)

Vaisseau de classe univers/ Nolan comme l'Ark Koor

Le poste central de l'Ark-Koor était immense, mais plus impressionnant encore était le fourmillement de vaisseaux présents à proximité de l'étoile géante Alpha Ursae Minoris aa, l'élément central du trio qui formaient ce que les terriens appelaient l'étoile Polaire.
Le supercuirassé Ark-Koor avait quitté Arkonis III avec une flotte relativement réduite, mais à son arrivé dans le secteur de l'étoile du Nord, des escadres entières l'attendaient au point de ralliement et d'autres continuaient à surgir. Il y avait là des flottes d'Arkonis, prélevées sur le front de la zone d'interférence, mais aussi des navires de guerre Franc-Passeurs commandés par le patriarche Cokaze.

Poste central d'un vaisseau de classe Nolan

Le Keon'Athor Senekho bascula une série de contacteurs sur le bras de son fauteuil hydropneumatique, tout en se carrant contre le dossier.
- Votre attention à tous, c'est votre amiral qui vous parle. Vous devez sans doute tous vous demander pour quel mission vos navires ont été conduits si loin des frontières du Grand Empire.  

Poste central d'un navire de classe Nolan, l'arche que l'on voit sur la gauche est un transmetteur de matière. le "pilier" au centre est un projecteur holographique.

Le vieil arkonide lança un programme grâce à la télécommande cylindrique qu'il tenait en main. Dans le poste apparut une représentation stellaire. Dans tous les autres vaisseaux, jusque dans les coursives, d'autres cartes holographiques apparurent pour permettre aux astrosoldats qui s'attroupaient de suivre les explications de leur chef.
- Les Droufs ont attaqué pour forcer le blocus que nous avons établi autour de leur point d'entrée dans notre univers. Il en a résulté un combat d'importance auquel certains d'entre vous ont participé. Au même moment, les Terriens nous ont alors envoyé un message très préoccupant. Leur service de contre-espionnage - la Défense Solaire- a démantelé un réseau clandestin de traitres qui se servait de transmetteurs de matière pour amener sur Terre une cinquième colonnes de saboteurs et de guérilleros droufs chargés de déstabiliser de l'intérieur l'Empire Solaire de Perry Rhodan.
Il y eut des murmures autour de Zherna, beaucoup d'officiers dans le poste de commandement étaient aussi surpris qu'elle. Bien que l'Empire Arkonide et l'Empire Solaire ne soient pas officiellement en guerre, les heurts avaient été violents ces derniers mois, surtout depuis la destruction de la colonie terrienne d'Elgir.


Sans paraître se préoccuper de la réaction de ses subornés, l'amiral continua.
- Manquant de donnés sur la technologique des Droufs, les Terriens voulaient savoir s'ils pouvaient trouver leur système d'origine à partir du gisement du récepteur de transmetteur de matière qui se trouvait sur Terre. Le Régent a effectué les calculs demandés, en tenant compte de la précision des instruments de mesure existant sur les nefs drouffes capturées. Sa réponse a été qu'il y avait 99% de chance que les étrangers trouvent le système solaire.
Manipulant sa télécommande, Senekho traça un cercle autour d'une étoile de peu d'importance.
- Il y a quatre jours une patrouille du 4ème groupe de sécurité de la 16ème escadre de chasse spatiale terrienne du commandant Untcher a détecté de monstrueuses décharges d'énergie hyperspatiale dans le système de Capella. Voilà l'enregistrement qu'ils ont fait...
La carte fut remplacée par une succession de colonnes chiffrées, d'algorithme et de sinusoïdales.
Les exclamations qui retentirent clamaient une certaine surprise. "On dirait la Zone d'Interférence" Senekho acquiesça.
- Comme vient de le faire remarquer un officier de détection au central, les mesures sont similaires à celles de la formation d'une Zone d'Interférence. Et regardez ceci à présent...
L'amiral fit réapparaitre la carte et entoura une autre étoile.
- À 42 années-lumière de Capella se trouve le système de Sol. Hier encore, nous l'ignorions... cependant les Droufs le savaient, eux. Et ils ont attaqué les Terriens.
La carte de ce secteur de la galaxie disparut, remplacée par une autre représentant un système planétaire.
- Voilà Sol, et la troisième planète - ici- est la Terre. Les premiers engagements ont eu lieu autours de Pluton, la neuvième planète (1) entre la 16ème escadre du Colonel Poliakov et une horde de croiseurs droufs. En dépit du soutien des forts cosmiques de Pluton et des escadres de chasseurs cosmiques de type "guêpe d'espace" basés à terre, les Terriens ont été submergés. En partie parce que les Droufs ont fait usage de lanceurs thermonucléaire à faible puissance comme batterie de DCA, créant des zones mortelles pour tous les chasseurs et escorteurs qui s'y risqueraient. Cependant, les défenseurs ont continué à lutter dans une bataille désespérée. Jusqu'à ce que le message "Catastrophe" soit émis à destination d'Arkonis. "Catastrophe" est le nom de code de l'opération auquel nous participons, l'intervention de la flotte du Taï Ark'Tussan dans le système solaire. Voici à présent la situation actuelle de la bataille de Sol.
Un zoom montra l'orbite de Mars. La flotte de l'Empire Solaire (en bleu) affrontait les Droufs (en rouge). C'était un véritable chaos. Inférieurs en nombre par un facteur de près de trois contre un, les 2600 vaisseaux de lignes Terriens combattaient face à 8000 navires droufs qui étaient en moyenne d'un tonnage double.
- Il s'agit de données qui datent de quatre minutes tout au plus. Juste le temps que nos éclaireurs nous les envoient. Le taux de perte est de un pour cinq en faveurs des terriens qui ont jusqu'ici réussi à éliminer 2000 vaisseaux droufs, avec des pertes s'élevant à seulement 400 croiseurs légers. L'astromarine solaire se replie lentement en offrant un combat de retardement. Sans la présence de cinq navires de classe Univers... l'équivalent de Notre classe Nolan, leur front se serait effondré il y a longtemps.
Sur la projection 3D, les navires de guerre étaient distingués par un sigle et leur nom : Hannibal, Général Pounder, Barberousse, Wellington et Alexandre. Ils se déplaçaient constamment par de brèves transitions... une manœuvre risquée à l'intérieure d'un système solaire. Mais chacun de ces colosses cosmiques était visé en priorité par des escadres dépassant cinquante vaisseaux, sans ces brusques passages dans l'hyperespace ils n'auraient survécu que quelques minutes. Cependant à chacune de leurs manifestations, leurs salves suffisaient à arrêter tout ce qui se trouvait en face d'elle, laissant bien souvent plusieurs ennemis réduits à l'état d'épave.
- En réserve opérationnelle se trouve le Titan, la nef capitane du Grand-Amiral Freyt.
- Le Titan... ou plutôt l'Ark-Vastor...
L'officier qui venait de marmonner dans sa barbe, ne cachait pas son mécontentement. Le vaisseau renommé "Titan" par les Terriens, n'était autre que le prototype de la classe Nolan, volé près de soixante-dix ans plus tôt.
- Le Drusus, le navire amiral de Perry Rhodan, ne se trouve pas actuellement sur la ligne de front.
Les Terriens disposaient donc encore de sept vaisseaux de classe Univers, ils en avaient perdu un huitième dans le système de Topside quelques semaines plus tôt. Face aux Arkonides... L'alliance actuelle avait quelque chose de surréaliste. Les deux empires stellaires s'affrontaient depuis leur rencontre. Senekho, qui continuait son exposé, ramena Zherna au présent.
- Nous disposons de dix mille croiseurs lourds et super-lourds, plus la flotte de nos alliés Francs-Passeurs, forte de quatre mille croiseurs, sous le commandement du patriarche Cokaze. Notre plan et simple, nous allons plonger et ré-émerger au large de la planète Saturne - ici- avant de prendre les Droufs à revers.
Voilà une bataille qui se présentait sous les auspices les plus favorables. Nette supériorité numérique, tonnage et armement supérieur, effet de surprise, attaque à revers...


(1) rappelons que le Système solaire de Perry Rhodan n'est pas le nôtre. Vénus est habitable et Pluton est une planète.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Collectionneur le Mar 19 Sep - 20:52

La cavalerie arkonide va t'elle arriver à temps ? Smile
Je n'est pas lu roman de cette bataille, mais dans les résumés, on a décrit une grosse surprise Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 405
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mer 20 Sep - 12:28

Collectionneur a écrit:
Je n'est pas lu roman de cette bataille, mais dans les résumés, on a décrit une grosse surprise Smile

Disons que pour ceux qui connaissent la série, la suite ne va pas être surprenante. Quand à ceux qui ne la connaissent pas, ils ne comprendront probablement pas la portée du coup de théâtre (bien que j'ai essayé de bien amener ça.... vous trouverez des indices sur ce qui est arrivé). D'ailleurs en fait, le coup de théâtre est DÉJÀ arrivé... c'est juste que les Arkonides ne l'on pas encore compris.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Sam 23 Sep - 18:19

La bataille de Sol

(troisième partie)

Les lois arkonides interdisaient de sortir de l'hyperespace à l'intérieur d'un système solaire. Il y avait deux raisons principales, la première était que - la loi des masses jouant-  la probabilité pour un vaisseau d'émerger à proximité d'un corps céleste augmentait... il est vrai qu'elle restait extrêmement basse surtout dans un système connu. La seconde, par contre, était beaucoup plus grave. Une plongée hypespatiale provoquait un ébranlement de la structure cristalline de l'espace-temps... ce qui engendrait une surcharge du champ électromagnétique dans l'univers quadrique, des modifications gravitationnelles et même des tremblements de terre sur les planètes proches.
Ce qui était vrai pour un vaisseau l'était encore plus pour une flotte de 14 000 croiseurs et cuirassés.
La décision d'émerger au large de Saturne restait cependant parfaitement sensée. Juste avant la plongée, la flotte avait appris l'évacuation de la forteresse de Pluton. Il fallait faire vite si on voulait sauver la Terre de l'invasion des Droufs.
De plus, la flotte émergea "derrière" Saturne du point de vue de la Terre et l'immense planète gazeuse absorba la décharge d'énergie hypespatiale.
Le choc de la plongée, de "seulement" 431 années-lumière fut assez supportable. Les officiers arcboutés à leurs postes serrèrent les dents, laissant passer la vague de douleur écarlate qui incendiait leurs nerfs.
Zherna cligna rapidement des yeux pour rétablir sa vision et se pencha sur les écrans de la console de commandement.
L'Ark-Koor été déjà en "situation rouge" avant le passage dans l'hyperespace et l'équipage au poste de combat répondit avec une rapidité encourageante. Aucune trace de l'incurie si souvent rencontrée à bord des vaisseaux qu'elle avait commandé jusque là. Le supercuirassé était vraiment un navire d'élite.
Zherna da Zoltral se tourna vers l'estrade de l'amiral.
- L'Ark-Koor est à vos ordres, Keon'athor Senekho.
- Parfait, Vere'athor Zherna.
Le vieil amiral s'était concentré sur les cartes que le cerveau positronique du bord assemblait à l'aide des données du réseau de détection. Il avait à peine jeté un regard au spectacle pourtant magnifique de Saturne jaune et grise entouré de ses multiples anneaux. La géante gazeuse était la proie d'orages fabuleux qui se propageaient sur toute sa surface. Sa magnétosphère surchargée d'énergie par l'irruption de la flotte du Grand Empire crépitait littéralement, provoquant l'apparition de parasites sur les écrans holographiques.
Senekho s'intéressait d'avantage à la projection tactique. Se servant de détecteurs supraluminiques qui retraçaient en temps réel l'utilisation de blocs-propulsion, elle situait chaque navire en déplacement jusqu'à cinq années-lumière. Il faudrait plusieurs minutes pour que les senseurs fonctionnant à la vitesse de la lumière permettent une compréhension raisonnable de la situation. Cependant, cela suffisait à se donner une première idée.
Des escadres manœuvraient sur l'orbite de Mars. Il y avait des navires en pleine accélération, s'éloignant rapidement vers le centre du système. Puis...
Un officier du central de la détection se retourna vers l'estrade de commandement.
- Vere'athor Zherna, un navire d'une masse importante vient d'effectuer un micro-saut. Position : X : 324 ;  Y : 123, distance : 356 000 kilomètres.  
Zherna et Senekho levèrent les yeux vers le secteur indiqué. Un curseur clignotait signalant un vaisseau il se rapprocha d'une formation dense de plusieurs engins... et les émissions de leurs blocs propulseurs disparurent les uns après les autres.
- Fort dégagement d'énergie.
Senekho sourit, pas besoin d'explication. Un des supercuirassés terrien venait d'utiliser un micro-saut hyperspatial pour attaquer une escadrille drouffe.
Une voix tomba à ce moment des haut-parleurs.
- Keon'athor Senekho, ici la centrale de communication. Un navire franc-passeur émet en direction de la Terre. Voulez-vous que je vous relaie la communication ?
Le vieil arkonide soupira. Les Marchands Galactiques participaient à la guerre en tant qu'alliés, ils n'étaient pas ses subordonnés, mais que ceux-ci établissent le contact avec les Terriens de leur propre chef l'irritait. Enfin, les Droufs étaient déjà au courant de leur arrivée... comme le reste de la galaxie ! Vu le dégagement d'énergie de leur sortie d'hyperespace tous les détecteurs de structure du système planétaire devaient avoir grillés sous l'effet de la surtension.
- Allez-y connectez-nous.
Un écran holographique plat apparut au dessus des têtes des officiers. Il montrait un colosse avec une formidable barbe rousse étalée sur la poitrine.
- Je suis Cokase, patriarche de ma tribu !  Je viens sur l'ordre du Régent ! Que se passe-t-il chez toi ?
Un deuxième écran s'alluma. Il montrait un Terrien maigre, en uniforme vert, les cheveux châtains et les yeux gris. Il y eut quelques murmures comme les Arkonides reconnaissaient Perry Rhodan malgré ses traits tirés et sa fatigue évidente.
Le tato de Sol expliqua en quelques phrases brèves que la flotte terrienne abandonnait la quatrième ligne de défense sur l'orbite de Mars pour se replier sur la cinquième et dernière position... autour de la Terre. Vu l'arrivée des renforts, il proposait de retirer ses unités légères engagées depuis près de 24 heures, pour les laisser se reposer.
Au cours des quelques minutes qu'avait duré la conversation, la flotte arkonide avait manœuvrée pour doubler Saturne et avançait rapidement vers Jupiter. Sur les écrans les premiers navires ennemis furent identifiés. Des croiseurs lourds et des cuirassés, qu'accompagnaient des essaims de chasseurs.
Senekho donna des ordres, la formation arkonide changea, prenant la forme d'une vaste coupe. Les premiers bombardiers ennemis se jetèrent sur les croiseurs de bataille de classe FUSUF et les cuirassés de classe TUSSAN qui avaient éjectés leurs chasseurs et leurs chaloupes justement pour les affronter. Radiants et désintégrateurs sillonnèrent le vide, faisant des ravages dans les formations d'engins légers.
- Attaquez selon la formation "Soleil" !
Les premiers croiseurs ennemis s'avançaient et les commandants du Tai Ark'Tussan obéirent à leur amiral. Alors que les ennemis se précipitaient au contact, en répartissant leurs tirs entre tous leurs adversaires, les Arkonides manœuvraient pour concentrer un feu d'enfer sur de plusieurs unités sur un seul ennemi. Les croiseurs droufs ainsi attaqués perdirent pratiquement immédiatement leurs boucliers et se désintégrèrent quelques instants plus tard. Ces premières victoires furent suivies d'autres et des explosions titanesques ne cessèrent plus d'éclairer le cosmos.
Comme à leur habitude, sentant venir la défaite, les Droufs se replièrent en "glissant" sans à coup dans l'hyperespace. L'espace devant la flotte arkonide fut en un instant dégagé. Le premier affrontement s'était terminé sans d'autres pertes que quelques chasseurs, mais des dizaines d'épaves de croiseurs ennemis achevaient de se consumer dans le vide.
La flotte drouffe avait arrêté son offensive vers la Terre. Sur les écrans de la détection à longue portée on pouvait voir leurs navires disparaître autour de l'orbite de Mars pour réapparaître dans le secteur de Jupiter.


Dernière édition par Anaxagore le Ven 6 Oct - 23:57, édité 1 fois

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Collectionneur le Sam 23 Sep - 21:55

Juste aux niveaux des coordonnées. Il faudrait une troisième série de chiffres. Saut en trois dimensions Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 405
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Dim 24 Sep - 5:02

La distance donne automatiquement le Z, comme les données sont sur une base 360 °, elles le sont dans une sphère la distance donne donc la troisième coordonnée.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Dim 1 Oct - 12:34

La bataille de Sol

(quatrième partie)


Zherna suivait les affrontements de chasseurs avec grand intérêt. Sur les écrans, Jupiter écrasait de sa masse les dérisoires ferrailles qui s'affrontaient sur son orbite. L'hémisphère nord de la titanesque planète gazeuse remplissait la moitié de l'immense écran en rotonde. On distinguait nettement la tâche rouge de l'ouragan permanent qui sévissait à sa surface.
Mais le souci le plus immédiat de la commandante était les droufs.
Contrairement aux prédictions du cerveau-P de l'Ark-Koor, les envahisseurs venus d'un autre univers s'étaient contentés de livrer un combat de retardement à proximité de la plus grande planète du système solaire. Ils semblaient plus qu'hésitant à l'idée d'affronter la flotte Arkonide. Il faut dire que le Grand Empire avait une nette supériorité numérique... déjà que le tonnage moyen des vaisseaux sphériques était supérieur au cylindres droufs qu'ils affrontaient. Sans compter les avantages en matière d'écran protecteur plus performant, d'armement plus puissant. Même les blocs propulsions des habitants de cet univers surclassaient ceux des étrangers de l'univers rouge. Au final, les insectoïdes n'avaient que deux avantages : de meilleurs équipages et cette propulsion hyperspatiale en douceur qui leur permettait des manœuvres ultra-rapides.
Quelques croiseurs droufs évoluaient à longue portée, guidant des hordes de chasseur vers l'armada de Senekho. Toutefois, les ennemis devaient certainement être déçus du peu d'efficacité de cette tactique. Non seulement les cuirassés du Tai Ark'Tussan n'avaient peu à craindre de poids mouches de ce type, mais de plus leur armement léger effectuaient des ravages dans les formations adverses.
- Engagez les escadrilles des rhagarn (1) Polvpron et Katsubo.
- À vos ordres, zdhopanda.
Sur les écrans tactiques les deux formations de vieux croiseurs porteurs de classe Penrose (2), changèrent de cap en fonction des instructions de l'amiral Senekho. Les gigantesques portes de leurs hangars s'ouvrirent lâchant des chasseurs par centaines.
- Qu'ils attaquent les astronefs ennemis en zone rouge !
- Bien, Zhopanda.
Les meutes d'appareils légers sortirent des rangs des croiseurs. Certains furent pris à parti par leurs équivalents ennemis. Cependant, la plupart rattrapèrent les deux divisions de croiseurs qui formaient l'arrière-garde des Droufs. Les explosions et les décharges d'énergies ne tardèrent pas à saturer le réseau de détection lointaine.
- Commandante, croiseur ennemi en X : 250 ; Y : 110, en approche à... top... 20 000 km.
- Artilleur, verrouillez l'adversaire.
- Bien, Zdhopanda.
Devant l'orgue à feu qui commandait les canons radiants de l'Ark-Koor, le Ver'ark (3) pressa plusieurs boutons transmettant les ordres de Zherna aux artilleurs robotisés.
Immédiatement, des faisceaux bleu-blanc se matérialisèrent sur les écrans de visualisation. Le navire drouf se retrouva auréolé d'un feu d'enfer et ses boucliers s'effondrèrent en quelques secondes, d'autant que plusieurs croiseurs proches se joignaient à l'hallali. Il explosa dans une fabuleuse décharge ne laissant derrière lui qu'une boule de plasma en expansion, complètement vaporisé !
L'Ark-Koor avait bien pris quelques coups en retour mais les boucliers n'avaient même pas tremblés. Zherna n'était pas inquiète, cependant s'assurer que tout allait bien n'était jamais un luxe. Ouvrant sa console, elle joignit le département des écrans énergétiques.
Dans la fenêtre holographique qui se matérialisa au-dessus de l'accoudoir de son fauteuil, apparut un Arkonide portant le scaphandre spatial noir de la flotte. Il frappa son cœur de son poing.
- Que puis-je pour vous, zdhopanda ?
- Ver'Ark Carda, quel est le taux de surcharge des boucliers ?
- La surcharge maximale a atteint 1%, zdhopanda. Nous pourrions subir l'attaque de dix croiseurs ennemis sans risque.
- Très bien, continuez à surveiller les accumulateurs.
La flotte dépassait à présent les positions occupées au début de l'affrontement par les Droufs. Les écrans montraient des épaves de leurs navires cylindriques, ravagées par des incendies nucléaires et des explosions.
Le gros des croiseurs venait juste de dépasser Jupiter, mais l'avant-garde traversait déjà la grande barrière des astéroïdes.
Les éclaireurs - quelques lakans (4) de chasseurs- furent rapidement balayés. Mais leurs robots pilotes avaient eu le temps de filmer d'impressionnantes formations d'appareils légers droufs et surtout une division de croiseurs lourds formée en hérisson, prête à résister à tout assaut de l'armada du Grand Empire.
Le Keon'athor Senekho dirigea  trois divisions de croiseurs lourds et cuirassés, soutenus par de nombreux dériveurs embarqués, pour frapper l'adversaire. Attaquant en arc de cercle, les bâtiments arkonides concentrèrent leur feu, négligeant les contre-attaques de deux autres divisions droufs.
Là-bas l'enfer se déchaînait, pris dans une nasse tissée de rayons radiants, les effectifs des droufs fondaient au milieu d'explosions continuelles. Ce fut réglé en quelques minutes. Une fois le hérisson défensif éliminé. Il ne restait plus  qu'à attaquer les deux autres formations. L'avantage des Arkonides en matière de tonnage était à présent écrasant. Confronté à leur anéantissement, les Droufs rompirent l'engagement en glissant dans l'hyperespace.
- cap vers Mars !  


(1) formation de 60 véhicules/ soldats correspond à l'escadron ou au peloton terrien.
(2) Penrose est le code d'identification donné par les Terriens. Le vrai nom de ces navires n'apparait jamais dans la série. Construit au cours de la guerre des Méthanés sur la base d'un croiseur lourd de 500 m, ces spationefs sacrifient armement, blindage et troupes de débarquement qui sont remplacés par des chasseurs et des bombardiers. Ils sont l'équivalent spatial des porte-avions.
(3) officier chef de département, ici l'artillerie.
(4) escadrille de 10 appareils


Chasseur arkonide


Dernière édition par Anaxagore le Sam 7 Oct - 0:04, édité 1 fois

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Collectionneur le Lun 2 Oct - 1:37

Tiens, il n'y pas l'équivalent des champs de mines navales pour gêner les mouvements adverses ?
avatar
Collectionneur

Messages : 405
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Lun 2 Oct - 13:57

Non, mais si tu y réfléchis c'est logique. Tu as l'idée du nombres de mines qu'il faudrait pour contrôler un système solaire ? Pendant la guerre contre les Biposis, l'alliance Arkonido-akonido-terrienne a isolé le système d'Arkonis en utilisant des milliards de torpilles spatiales, c'est le plus proche équivalent des mines. Elles peuvent rester en veilles passives pendant des années (si ce n'est des siècles !) si un navire ennemi s'approche, elle se réactive et se attaque.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Collectionneur le Jeu 5 Oct - 1:35

En effet, même de charges de dizaines de mégatonnes ont un rayon de destruction pure assez limité. Des systèmes de lance missiles automatiques furtifs sont plus adapté pour ralentir les flottes adverses.
avatar
Collectionneur

Messages : 405
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:L%27amateur_d%27a%C3%A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Jeu 5 Oct - 9:55

Exact, dans le vide il n'y a pas d'effet de souffle donc la zone de dévastation ne dépasse pas quelques kilomètres même pour l'équivalent d'une bombe capable de dévaster un continent.

D'ailleurs la défense du système d'Arkonis est le fait de croiseurs lourds de 350m dont l'armement principal est des lance-torpilles. Etant stationné près des usines d'Arkonis III, ils n'ont pas de problème de ravitaillement, et ils saturent les zones de combat de véritables ban de missiles qui viennent s'immoler en masse contre le moindre agresseur.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Sam 7 Oct - 16:45

La bataille de Sol

(cinquième partie)

La plateforme de projection centrale était entourée de plusieurs hologrammes en 3D, montrant la situation tactique. La flotte arkonide avait temporairement suspendue son avance pour attendre les croiseurs les plus lents qui se trouvaient éparpillés au large de Jupiter. Les multitudes de points bleus qui scintillaient dans la sphère d'espace virtuelle, non loin du modèle en fil de fer de la gigantesque planète, représentaient des escadres entières, des groupes de chasse en mission d'éclaireur, voire des engins isolés. Chacun était associé à une icône marquée d'informations. Leur forme permettait au premier coup d'œil de reconnaître l'unité en question et son importance. La plupart des logos étaient en bleu ce qui signifiaient que l'unité était intacte d'autres portaient un liseré jaune et certaines -plus rarement- orange. Il s'agissait là d'unités qui avaient déjà subis des pertes. Heureusement, seuls les chasseurs et les chaloupes avaient réellement souffert des combats, aucune unité de fort tonnage avec ses centaines d'hommes d'équipage n'avait été perdu jusque là.  
Près de la Terre, il y avait d'autres points en orbite. Leur couleur aigue-marine, celle d'unités alliés, les identifiaient comme des nefs terriennes. Les informations étaient plus rares, résultant de déductions et d'estimations. Certaines icônes clignotaient cependant dans le rouge vif des dégâts critiques.
Entre les deux formations, une troisième... les points étaient &carlates et la plupart des informations se limitaient à des estimations accompagnées d'un signe équivalent au point d'interrogation terrien.
Vêtu du scaphandre spatial noir de la flotte, nantie d'une cape rouge qui descendait jusqu'à ses chevilles, le Keon'athor Senekho marchait devant les représentations holographiques, réfléchissant à ses options tactiques. Un officier de rang inférieur, bien reconnaissable à sa cape violette plus courte, l'aborda pour lui murmurer quelques mots. Senekho parut surpris et se tourna vers les écrans virtuels montrant Le Grand Amiral Freyt et le tato Perry Rhodan à bord de leurs nefs capitanes respectives.
- Nos éclaireurs dans le système de Capella viennent de nous envoyer un message réjouissant mais que je ne comprends pas. Les vortex rouges de cette zone d'interférence seraient en train de s'effondrer. Leurs diamètres se réduisent et les mesures montrent que les décharges d'hyperénergie entre nos univers décroissent un même rythme. Le Régent estime que ce passage ne pourra plus être emprunté d'ici trois jours terrestres.
Perry Rhodan et l'amiral Freyt parurent tout deux soulagés. Ce fut le premier qui répondit.
- Keon'athor Senekho, nous attendions cette nouvelle. Elle ne peut avoir qu'une signification, l'équipe de sabotage que nous avons envoyé dans l'univers rouge a réussi à détruire la station de stabilisation du vortex, en orbite de Siamed.
Le patriarche Cokaze, qui apparaissait sur un autre écran, fut le premier à réagir.
- Et si les étrangers de l'autre univers ont d'autres machines de ce genre ? Qu'est-ce qui les empêche de rouvrir d'autres zones d'interférence ?
Rhodan secoua la tête.
- Nous avons un agent là-bas qui espionne l'ennemi depuis.... bien avant l'ouverture de la première zone d'interférence. Il nous a expliqué que celles-ci sont des phénomènes naturels. Et ils n'ont construit qu'une seule de ces machines comme vous dites... il est vrai que l'on parle d'une station spatiale gigantesque. Je pense que nous pouvons tenir pour assuré qu'ils n'en sortent pas une autre de leur poche. Non seulement le passage de Capela va disparaître d'ici quelques jours, mais celui de Myrtha est lui aussi condamné, bien qu'il mettra beaucoup plus longtemps à se refermer.
Le Passeur se caressa la barbe pensivement, sourcil froncé.
- Un phénomène naturel ? Tu es sûr, Terrien ?
- Tout à fait. Nos deux univers se trouvent en quelque sorte en "collision" depuis plusieurs années maintenant, ce qui a provoqué les apparitions de vaisseaux fantômes indétectables au radar - qui nous le savons maintenant étaient des navires droufs incomplètement matérialisés-  et la disparition d'êtres vivants, "happés" par le monde rouge. Ces événements ne sont pourtant que la partie visible de l'affaiblissement des barrières séparant nos deux univers. Fondamentalement, notre cosmos - plus énergétique- se déverse dans celui des étrangers depuis le début de ce heurt. Au moment de la conjonction maximale, les vortex se sont formés pour équilibrer ces décharges énergétiques, générant un passage si stable que des corps matériels pouvaient l'emprunter. La première zone d'interférence est alors apparue au large du système de Myrtha.
- Où vous étiez déjà installé, remarqua Senekho.
Rhodan comprit parfaitement la question implicite.
- Qu'il y ait eu une colonie... pénitentiaire d'ailleurs... sur Myrtha VII était une simple coïncidence. Cependant, nous avions prévu l'ouverture des vortex et l'avons transformé en base militaire avant même les premiers signes avant-coureurs.
- Je vois.... mais comment le saviez-vous ? Comment avez-vous pu prévoir cela ?
- Oh... nous en sommes incapables. Mais il y a un très vieux et très puissants cerveau positronique sur Vénus. Et ce dernier a déjà assisté au phénomène. Car, Il y a dix mille ans de cela, à l'époque de son achèvement, le système solaire était au cœur d'une zone d'interférence.
Senekho parut impressionné.
- Comment avez-vous arrêté l'invasion des Droufs ?
- À l'époque, les Terriens frappaient deux pierres l'une contre l'autre pour faire du feu. C'est le Grand Empire qui nous a sauvés. L'empereur Gnozal VII dépêcha une flotte de quarante-deux croiseurs sous le commandement de l'Has'athor (1) Atlan da Gnozal. Il devait défendre les colonies arkonides de Larsa sur Vénus et d'Atlantide sur Terre. Comme à l'époque, les Droufs ne savaient pas stabiliser les vortex, les colons aidés par la petite flotte arkonide réussirent à résister assez longtemps pour que la zone d'interférence s'effondre. Malheureusement, la flotte et les colonies furent détruites dans l'affrontement. N'en resta pour nous que des légendes, car notre monde ne fut que relativement épargnée. L'île d'Atlantide s'enfonça sous les flots, après un bombardement orbital. En conséquence, la planète bascula sur son axe provoquant un déluge qui plongea l'humanité dans cinq millénaires d'obscurantisme.
Le Keon'athor Senekho acquiesça lentement. Sur les écrans, les Droufs s'étaient remis en mouvement. La bataille allait reprendre.
- Et bien nous ferons en sorte que cette fois les Droufs ne puissent pas approcher de votre planète, Tato Rhodan. Je n'ai pas un simple Rhagarn de croiseurs sous mes ordres, mais une armada de quatorze mille unités. Je vais honorer le sacrifice de mon prédécesseur en leur donnant une leçon dont ils se souviendront. De sorte qu'il ne leur vienne jamais à l'idée de réattaquer ce système... même à la prochaine ouverture d'une zone d'interférence, fusse dans dix mille années. D'ailleurs je doute que les étrangers insistent très longtemps avec leur porte de sortie sur le point de disparaître.
Alors que Rhodan remerciait l'amiral de ses paroles, Zherna s'interrogeait sur le furtif sourire du Tato lorsque l'amiral arkonide avait évoqué "le sacrifice de son prédécesseur".


(1) amiral de quatrième classe, commande une flotte entre 10 et 60 unités.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mer 11 Oct - 9:27


Bataille spatiale, un croiseur drouf attaqué par une plateforme leucocyte et un croiseur Ultra-léger (60 mètres), les deux chasseurs sont des appareils droufs.


Croiseur drouf, l'encart à gauche en haut montre un drouf (oui, ils sont énormes, ils pèsent une tonne !)



Un squelette de terrien à côté d'un squelette d'Arkonide.


_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Anaxagore le Mar 17 Oct - 17:18

La bataille de Sol

(cinquième partie)

Sur l'immense écran en dôme, des points verts situaient les vaisseaux droufs en déplacement. Leurs bloc-propulsions utilisaient des flux corpusculaires que l'on pouvait tracer à près de cinq années-lumière de distance. Un outil utile qui suppléait en grande partie à l'inefficacité des détecteurs de structure. Le spécialiste de l'Ark-Koor ne voyait s'inscrire que de faibles amplitudes continues, pourtant les navires ennemis changeaient de positions.
La première partie de la bataille était à présent terminée. Les Droufs pris par surprise n'avaient fait qu'envoyer des effectifs assez faibles contre l'ennemi. Mais ils rassemblaient leurs forces et une contre-attaque n'allaient pas manquer de se déclencher.
Les mouvements des insectoïdes, analysés par le KSOL du bord, ne se laissaient pas interpréter autrement que comme des préparatifs pour une contre-offensive.
L'amiral Senekho s'y préparait sereinement, il avait la supériorité en tonnage et en puissance de feu, aussi ne craignait-il guère l'affrontement à venir.
Le premier signe avant coureur de l'attaque drouf fut l'apparition de chasseurs ennemis. Peu nombreux, ils se contentèrent de passer à proximité des croiseurs du Régent, sans doute en mission de reconnaissance. Cependant, leurs homologues du Grand Empire se lancèrent immédiatement en interception soutenus par des chaloupes.
Ce fut vite terminé.
Zherna se demanda si la rapidité de leur réaction avait été correctement interprétée.... probablement, vu la timidité des manœuvres suivantes.
D'abord, une division de croiseurs droufs s'avança seule pour engager le combat face à l'immense armada arkonide. L'échange de tir était complètement déséquilibré surtout que les vaisseaux du Tai Ark'Tussan manœuvraient de conserve, de manière à concentrer leurs tirs sur une seule cible. Cependant, le combat ne se prolongea pas, les croiseurs disparurent soudains et les dernières décharges d'énergie radiante se perdirent dans le vide.
En temps que Vere'athor d'un navire de guerre du Grand Empire, Zherna avait toutes les raisons de s'intéresser aux tactiques ennemis, et là elle ne comprenait pas. Jusque là, l'ennemi n'avait réussi qu'à infliger de très légères pertes à l'armada du Keon'athor Senekho.
Pourtant, ils continuaient à attaquer par petits paquets, ce qui leur était évidemment fatal au vu des tactiques de concentration de feu de leurs adversaires.
Arpentant la passerelle, Zherna vint se planter devant les écrans pour regarder les combats en cours. Une nouvelle fois, une force ennemie venait de "glisser" hors de l'hyperespace. Les navires les plus proches manœuvraient déjà. L'amiral Senekho avait donné l'ordre un peu plus tôt d'engager les Droufs à distance, en contournant leurs politisions. Trois groupes de croiseurs lourds, formés autour d'un cuirassé de classe Tussan participaient au mouvement d'encerclement. Les rayons des tourelles radiantes striaient le vide, au milieu des explosions et des essaims de chasseurs.
Zherna tourna la tête pour regarder Senekho qui donnait ses ordres devant la carte tactique, deux autres formations de croiseurs avaient été envoyées compléter l'encerclement.... Les Droufs saisirent bien la menace et se replièrent aussi vite qu'ils étaient venus.
Toutefois, les nuages de gaz embrasés qui se dissipaient sous l'action des vents solaires accueillaient des épaves tordues de plusieurs vaisseaux venus d'un autre univers...
En face, les étrangers avaient compris que le temps n'était plus aux demi-mesures. Les vaisseaux s'étaient rassemblés en une énorme sphère, non loin de l'orbite de Mars.
Pour attaquer, le Keon'athor Senekho scinda ses forces en deux, chacune formée en arc de cercle. Pendant plusieurs minutes, les deux amiraux aux commandes des flottes cherchèrent à se positionner de manière idéale, multipliant les feintes et les raids.
Arrivés à cent mille kilomètres, les deux flottes commencèrent à échanger des tirs de plus en plus denses.
Scaphandre bouclée, prise en charge par les automatismes de protection de son fauteuil, Zherna ne lâchait pas les divers détecteurs de sa console. Le déploiement d'énergie était fantastique, bien que situé loin en arrière du dispositif de la flotte. L'Ark-Koor attirait les tirs et des chasseurs droufs tourbillonnaient autour de lui, coursés par des engins arkonides de même classe.
En dépit de l'isolation phonique du central, on entendait le ronflement des générateurs déchargeant des millions de watts, mais ce n'était rien par rapport aux vibrations transmises par l'armement ou par les boucliers. Sans les protections auditives incluses dans leurs casques ils seraient devenus sourds ! D'ailleurs les conversations n'étaient plus possibles sans leurs microphones.
Dans les premières lignes, les croiseurs arkonides ne cessaient de changer de position pour dérouter les tirs, certains navires s'interposant volontairement entre les droufs et des vaisseaux endommagés.
Malgré cela, les explosions n'arrêtaient pas.
- Surcharge du bouclier : 40 %.
La voix Ver'Ark Carda serra la gorge de son supérieur. C'était un jeu de fou... Zherna tourna le regard vers les écrans hachés de parasite et flou à cause des vibrations. Là bas, les lignes droufs... oui, un jeu de fou... les écrans tiendraient-ils assez longtemps pour que les artilleurs détruisent ceux qui concentraient leurs tirs sur eux !
- Zhdopandha, ici la détection, le cuirassé classe Tussan Zhygoth envoie un SOS, il se trouve à proximité, secteur 75, en repli depuis les premières lignes.
Zherna effectua un grossissement... effectivement, un vaisseau se repliait dans leur direction. Les dégâts étaient terribles, deux coups au but ! Un incendie faisait rage à son bord, sans compter les chasseurs droufs qui tourbillonnaient autour de lui pour l'achever. Des tirs l'encadraient dans toutes les directions.
- Ici votre commandant, coordination de la chasse : escortez le Zhygoth en sécurité. Chaloupes de réserve : préparez-vous à une intervention de secours !
- Ici coordination de la chasse, reçu Zhdopanda.
- Ici chaloupes, reçu Zhdopanda.
Lorsque Zherna tourna son regard vers les écrans, l'Arkonide fronça les sourcils avant de comprendre ce qu'elle voyait... le front ennemi s'effondrait de larges brèches remplis d'épaves avaient fini par s'ouvrir dans leurs formation. À mesure qu'elles s'agrandissaient et que d'autres vaisseaux explosaient, la puissance de feu des Droufs diminuait. La balance de la bataille était définitivement en train de basculer en la faveur du Taï Ark'Tussan.
L'ennemi le réalisa et...
D'un seul coup, tous les navires droufs s'effacèrent, ne laissant derrière eux que leurs chasseurs.
Le silence revint en même temps.
- Détection, où sont passés les ennemis ?
Il y eut une longue attente. Tous les regards étaient tournés vers les écrans oùs les cahsseurs ennemis se faisaient massacrer. Puis la voix de l'officier de détection se fit entendre :
- Zhdopanda, aucune impulsion de blocs propulsions à part ceux des Terriens et les nôtres, et ce jusqu'à cinq années-lumière.
D'un poste à l'autre, les astrosoldats s'entre-regardèrent. Ils avaient de la peine à y croire. Les premiers cris de joie fusèrent presque contraints.

Les Droufs avaient été défaits. Mais il s'agissait plus que d'une victoire simple, pour la perte de seulement 900 navires arkonides et Terriens, 7000 vaisseaux venus de l'univers rouge avaient été détruits... moins de 3000 réussirent à fuir. Une déroute...

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 883
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan Fiction sur l'univers Perry Rhodan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum