Le règne de Napoléon IV

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Lunarc le Sam 8 Oct - 9:39

Voila qui sème les graines de nouveaux conflits... Very Happy
avatar
Lunarc

Messages : 219
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 18
Localisation : Poitiers, ou dans sa région

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Sam 8 Oct - 10:14

Merci les gars !
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Anaxagore le Sam 8 Oct - 10:53

Pour parler du Calife (ou Sultan) ottoman et de son gouvernement on dit "La Sublime Porte" et non "La Porte" .

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 752
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Sam 8 Oct - 15:26

Anaxagore,

Oui mais j'ai déjà vu l'expression "La Porte" utilisée sans l'adjectif.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Sam 8 Oct - 15:50

Napoléon IV, Bazaine et l'Algérie.

Certes, priorité est donnée à la préparation de la Revanche sur l'Allemagne par le gouvernement Bazaine, mais Napoléon IV et son chef du gouvernement n'oublient pas que la France est aussi présente de l'autre côté de la Méditerranée.

Digne fils de son père, l'Empereur des Français a un grand projet pour ce pays qui ne va pas dans le sens de ce que veulent les colons, d'ailleurs pour cette raison favorables majoritairement à la République.


Scène de vie en Algérie coloniale.

Mais le Parlement français n'est pas forcément très ouvert sur la question algérienne. Bazaine et Napoléon IV le savent et c'est en menaçant de démissionner que Bazaine obtient le vote favorable du Corps législatif, le Sénat votant la réforme par fidélité à l'Empereur.

Par cette loi, la nationalité française pleine et entière est accordée aux Musulmans et aux Juifs d'Algérie sans qu'ils ne doivent pour cela renoncer à leur religion comme c'était le cas jusqu'à présent.

Cependant, on n'oublie pas de préparer la France au futur choc avec le Reich. Bazaine fait voter diverses lois modernisant l'Armée française notamment une loi contraignant les prêtres à effectuer leur service militaire.

En parallèle, de grandes manœuvres militaires ont lieu à la frontière allemande, dirigées par Napoléon IV lui-même, commandant en chef des armées en vertu de la constitution de 1870.


Manœuvres militaires françaises à la frontière allemande

Bazaine envoie également son Ministre des affaires étrangères à Londres afin d'y tâter le terrain en vue de la signature d'une Alliance militaire en bonne et dû forme mais il n'en revient qu'avec un Traité d'amitié, les Britanniques ne voulant pas s'engager plus loin tout en voulant démontrer leur sympathie pour la France impériale.


Benjamin Disraeli, Premier ministre britannique
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Sam 8 Oct - 15:58

L'occupation franco-britannique de l’Égypte.

L’Égypte était certes devenue un État pleinement et officiellement indépendant depuis le Traité de Berlin de 1878 grâce à l’action de l’Empire français, mais ce pays était bien trop important aux yeux de l’Empire britannique, car situé sur un axe stratégique conduisant à l’Empire des Indes depuis l’ouverture du canal de Suez en 1869, pour pouvoir rester longtemps en dehors de la mainmise anglaise.


L'une des premières traversées du Canal de Suez.

En effet, les Anglais connaissaient l’influence qu’avait la France auprès de celui qui se faisait désormais appeler le Sultan d’Égypte et ils désiraient par-dessus tout la supplanter. Dans les années 1870, la politique modernisatrice acharnée menée par Ismaïl Pacha avec le soutien des banques françaises conduisit constamment le pays au bord de la banqueroute, mais à chaque fois, le gouvernement français, soucieux de maintenir son influence dans le pays, épongeait les dettes du gouvernement égyptien. Dans le domaine militaire, bien qu’il eut conquis le Darfour en 1874, il subit plusieurs désastres en Abyssinie face aux armées éthiopiennes ce qui aggrave encore plus la situation économique de son pays.


Le Sultan Ismaïl

Bazaine connaît les ambitions anglaises sur le pays et, à la recherche de moyens de renforcer les liens Franco-britanniques, décide de proposer à Londres un « Gentlemen’s Agreement » sur l’Égypte avec l’établissement d’un condominium Franco-britannique sur le pays et l’installation de garnisons des deux pays dans les principales villes du pays et pour protéger le canal de Suez.

L’Empire britannique et son premier ministre, Benjamin Disraeli, acceptent et un ultimatum est envoyé au Sultan Ismaïl qui capitule et abdique en faveur de son fils, Tawfiq. Cependant, un révolte nationaliste éclate à l’annonce de l’occupation du pays par les Franco-britanniques et l’armée se range du côté des insurgés ce qui contraint Londres et Versailles à devoir mettre en place une véritable expédition militaire pour pouvoir occuper l’Égypte. Néanmoins, l’armée égyptienne est rapidement débordée par les alliés Français et Anglais.


Tawfiq Pacha

C’est alors qu’au Soudan, territoire égyptien depuis les conquêtes de Mehemet Ali, éclate un soulèvement indépendantiste mené par celui qui se fait appelé le « Mahdi ». Les garnisons égyptiennes sur place sont massacrées ou se rallient aux insurgés. Les commandants français et anglais de l’expédition qui a occupé l’Égypte décident de mater l’insurrection par la force.


Le Mahdi.

Les forces du Mahdi sont écrasées sous le nombre et des garnisons françaises et britanniques s’installent dans tout le Soudan. Ainsi, des garnisons françaises sont stationnées à la frontière avec l’Abyssinie, ce qui aura d’importantes répercussions quelques années plus tard, lorsque l’Italie se lancera à l’assaut de l’Empire de Ménélik.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Anaxagore le Sam 8 Oct - 19:05

A propos de Disraeli et de Glastone deux traits d'humours dont je garanti le caractère authentique, avec toutefois un doute sur qui est le premier ministre en exercice (Glastone ou Disraeli) dans chacune de ses plaisanteries.

Un jour, la reine Victoria demande à Disraeli la différence entre un accident et une catastrophe.
"C'est simple, Votre, Majesté. Glastone qui tombe dans la Tamise c'est un accident. Glastone qui est repêché vivant, c'est une catastrophe !"

Une autre fois, Glastone fait un discours aux Communes que Disraeli critique. Furieux Glastone l'injurie : " Vous finirez atteint de la syphilis ou fou dans un asile". Glacial, Disraeli réplique " Cela dépends de ce que j'épouse, votre femme ou vos idéaux".

Ambiance....

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 752
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Sam 8 Oct - 19:52

Laughing
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Thomas le Sam 8 Oct - 23:28

ahah énorme !!

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1114
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Jolou le Sam 8 Oct - 23:31

Dans AC Syndicate ils l'ont retranscrit vu qu'il est possible de parler avec les deux, plutot marrant ^^
avatar
Jolou

Messages : 632
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 19
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 9 Oct - 11:17

En tout cas, Mélanchon n'a pas dû gueuler contre cet AC vu l'histoire contrairement à celui sur la Révolution XD
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 9 Oct - 11:28

La politique coloniale de Napoléon IV et Bazaine

Bien qu'une certaine unanimité existait au sein de « L'Appel au Peuple » sur la politique à conduire et autour de la personnalité de Bazaine, le personnel politique de l'Empire hésitait, selon l'origine politique des députés et sénateurs et les différents groupes de pression qui les soutenait (ainsi il existait un « Parti colonial » informel au sein de la chambre), entre une politique de conquête coloniale ou bien une politique donnant la priorité à la revanche sur l'Allemagne.

Dans ce débat, Bazaine, en accord avec l'Empereur, tranchera. Il fait voter une hausse des crédits militaires destinés à l'Armée de terre de Métropole. Les gouverneurs coloniaux devront continuer à étendre l'influence outre-mer de la France quasiment par leurs propres moyens, comme ils le font depuis 1870 (A l'exception notable des opérations en Égypte, en Tunisie et, bien évidemment, de la guerre contre la Chine). La France privilégie une politique de traités d'amitié plus ou moins assimilés à des traités de protectorat à l'annexion pure et simple de territoires ultra-marins. C'est ce qu'on appellera plus tard la Politique d'association.


Louis Faidherbe, l'un des artisans de l'expansion française vers l'Ouest depuis le Sénégal.

En effet, l'Empereur est désormais le maître du pays par le contrôle qu'il exerce sur le pouvoir législatif, via Bazaine, en plus du pouvoir exécutif que lui confère le Constitution de l'Empire français. Or, celui-ci, s'il n'est pas contre une politique coloniale de grandeur et de prestige, ne veut absolument pas « dégarnir » la Métropole de ses troupes pour conquérir un domaine africain. Néanmoins, Napoléon IV commence à se laisser convaincre par la sphère catholique de mener une politique où « le crucifix, suivrait le fusil. ». En d'autres termes, conquérir des territoires africains pour y répandre la « bonne parole ». Cependant, économe en troupes, l'Empereur préfère quand même éviter l'usage du fusil et se contenter du crucifix. Néanmoins, si cette politique sera un succès dans les régions animistes, elle ne fera qu'accroître la résistance des populations musulmanes de la région du fleuve Niger à la pénétration française. Napoléon IV s'abstient cependant d'appliquer cette politique de prosélytisme religieux en Algérie, bien conscient que cela ruinerait sa politique d'intégration.


Un "Père blanc", un des porteurs du crucifix qui suit les fusils français en Afrique.

Dans le monde, Napoléon IV assiste impuissant à la défaite des Indiens de l'Ouest américain pour lesquels il a énormément de sympathie et est heureux que la même chose ne se soit pas produite en Algérie. Dans cette optique, il maintient une amitié sincère avec la Perse et signe un traité d'amitié et de coopération avec le Siam, tout en signifiant aux Britanniques que le pays fait partie de la sphère d'influence française. Les Français aideront le Roi Rama à moderniser son pays (En effet,en 1881 fut signé le Traité Franco-Siamois. Le Siam évacue Luang Prabang, qui devient un Protectorat français tandis qu'en échange, la France soutiendra l'indépendance et la modernisation du Siam). Dans le même temps, les militaires français basés au Sénégal signent une série de traité d'alliance avec les rois africains de la vallée du fleuve Niger, y installant l'influence française mais de façon loyale. Cependant, la politique prosélyte de l'Empereur provoque de nombreuses rebellions de la part des souverains africains musulmans à l'arrivée des missionnaires catholiques. Finalement, l'Empereur décidera de ménager également les populations musulmanes de la Vallée du Fleuve Niger. Les militaires français assurent aussi l'influence de l'Empire à l'intérieur des terres gabonaises et ivoiriennes, en s'associant aux rois locaux, monarques locaux qui se convertissent rapidement au catholicisme, assurant ainsi la pérennité de leurs royaumes. Au Sahara, les Français rencontrent une résistance acharnée de la part des Touaregs en plus du climat extrême.


Une colonne de Touaregs dans le Hoggar.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 9 Oct - 12:48

Tentative de réforme constitutionnelle, chute de Bazaine et émergence de l'Union démocrate-socialiste

1886 : Le second mandat de Bazaine à la tête du gouvernement impérial touche à sa fin. C'est à cette époque que Napoléon IV veut revenir sur la modification constitutionnelle interdisant les Sénatus-consultes car il souhaite directement s'adresser au peuple via plébiscite.

Le Parlement (dont le Sénat, ce qui est surprenant) s'y oppose, une fronde parlementaire commence. L'Empereur, qui craint une nouvelle guerre civile, décide de renvoyer Bazaine. Un cabinet de transition prend sa place auquel se rallient plusieurs députés républicains conduits par Jules Grévy (qui devient ministre), qui considèrent que le Régime étant devenu démocratique, et las de l'opposition stricte impulsée par Gambetta, ils peuvent participer loyalement au jeu parlementaire. Le Régime devient définitivement parlementaire tandis que l'Appel au peuple se dissout en plusieurs partis politiques. Seuls les Bonapartistes autoritaires conserveront le nom de l'Appel au Peuple, par loyauté envers l'Empereur.

C'est dans ce contexte nouveau, à la veille des élections législatives de 1887, que l'on a beau prédire à l'Union républicaine une légère augmentation de son nombre de députés, le pouvoir lui apparaît encore inaccessible. D'autant plus qu'en plus de la défection de Grévy et ses amis à sa droite, à sa gauche, les ouvriers qui, on le sait en dépit de l'ouverture sociale de Napoléon III puis celle de son fils après la chute de Thiers et l'avènement de Bazaine, votaient majoritairement pour l'Union républicaine, sont désormais de plus en plus attiré par les idées socialistes, au grand désespoir de Gambetta.

Léon Gambetta décide de réagir et parvient à convaincre les Républicains de décaler vers la gauche leur projet politique. Désormais, ils feront campagne pour une République sociale et s'associeront des candidats de l'extrême-gauche.


Léon Gambeta

Heureusement, plusieurs jeunes pousses émergent chez les Républicains et Gambetta envoie l'une d'entre elles faire campagne, au nom de l'Union républicaine, au Creusot, contre le redoutable Schneider, celui que l'on surnomme le « Député inamovible » en référence aux Sénateurs nommés à vie par l'Empereur.

Henri Schneider n'a rien contre la démocratie, tant qu'il est élu et qu'il peut exploiter ses ouvriers. Or, le candidat républicain, Jean Jaurès, n'a pas l'intention de se faire facilement dévorer par le riche industriel.


Le blason de la famille Schneider

Malgré les pressions des hommes de main du riche industriel, inquiet face à la montée en puissance de Jaurès et au succès de ses idées, alors parfaitement modérées (si ce n'est qu'il est contre l'Empire), qui provoquent des incidents lors de ses réunions électorales, Jaurès parvient à rallier suffisamment de suffrages pour être élu et ainsi entrer au Corps législatif.


Le nouveau député, Jean Jaurès

Cependant, cette découverte de la souffrance des ouvriers l'a ébranlée. Certes, de nombreuses lois sociales ont été votées par le Corps législatif mais la situation est encore très difficile pour le peuple des usines.

Jaurès, désormais député, commence son action mais qu'elle n'est pas sa surprise lorsque Gambetta lui reproche de vouloir participer de manière réformiste à la vie politique de la France, en préparant un projet de loi sociale, et non simplement en votant les motions de censure et en faisant de beaux discours.

Mais Jaurès a beau être jeune, il n'a pas l'intention de se faire dominer par Gambetta et il décide même de rompre avec lui et le Républicanisme intransigeant et décide de fonder l'Union démocrate-socialiste, un nom qui a comme objectif de ne pas trop effrayer le gouvernement tout en exposant le fond de son programme.

Jaurès siégera désormais seul à l'extrême-gauche du Corps législatif.

Cette scission passe, au départ, presque inaperçue, surtout qu'au départ, il n'étonne personne en s'opposant avec virulence à la fois à la politique belliciste envers l'Allemagne, en prônant la paix puis au votant contre l'allocation des crédits pour les guerres coloniales mais, qu'elle n'est pas la surprise quand, au contraire de Gambetta et ses amis, il vote en faveur d'une loi impériale en faveur des ouvriers !

Par ailleurs, Jaurès, auquel on a d'abord monté la tête contre la dynastie et l'Empereur, comprend que Napoléon IV n'a rien contre la démocratie et la cause ouvrière, mais qu'il doit tout de même se battre pour les ouvriers dans ce Corps législatif composé quasiment à moitié de notables conservateurs.

Bazaine parti fin 1886 comme on l'a vu, la valse des gouvernements a en effet commencée dès avant les élections de 1887 et s'est accélérée après l'éclatement politique consécutifs aux résultats.

Cependant, la France va bientôt connaître une choc politique et moral qui va recomposer complètement l'échiquier politique de notre pays.

Au Brésil, l'Empereur Pierre II a fait voter par le Parlement une loi interdisant l'esclavage dans son pays en 1888. Mais il est las du pouvoir et pense que son Empire n'a pas d'avenir car il n'a pas d'héritier mâle, seulement sa fille, Isabelle. Néanmoins, Napoléon IV, qui refuse de voir un Empire frère tomber par simple lassitude de son dirigeant envoie son ambassadeur faire le siège de Pierre II et il finit par le convaincre d’abdiquer en faveur de sa fille, Isabelle. Pierre II refusant qu'une femme ne soit assise sur le trône (bien qu'il soit un monarque progressiste pour l'époque), Isabelle abdiquera automatiquement en faveur de son fils, Pierre, né en 1875. Il devient Empereur sous le nom de Pierre III tandis qu'une Régence sera exercée par sa mère en attendant sa majorité. Il était temps car un Coup d’État de militaires républicains et partisans d'une dictature se préparait. Ceux-ci prennent peur et décide de déclencher leur coup avant l'heure prévue mais ils sont vaincus et jetés en prison. Ainsi, l'Empire parlementaire survit avec à sa tête la Régente Isabelle et son fils, l'Empereur Pierre III.


L'Empereur Pierre II du Brésil
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Jolou le Dim 9 Oct - 13:13

OTL, le Brésil aurait put etre la grande puissance du sud de l'amérique si les "républicains" n'avait pas fait de coup d'état. Heureux de voir que ce n'est pas le cas ici
avatar
Jolou

Messages : 632
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 19
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 9 Oct - 16:23

Bien qu'elle se soit alliée aux Orléans et se soit montrée brutale au Paraguay, j'aime bien cette famille impériale.

Pour la grande puissance brésilienne, je vais néanmoins la limiter par rapport à ce qui était prévu au départ suite aux remarques de le roi louis et d'Anaxagore.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Collectionneur le Dim 9 Oct - 22:58

Tiens, pas de guerre de Cuba en 1898 donc pour les États-Unis ? Smile

A noté que l'empereur Pierre II fait une apparition dans une petite série de dessins animés japonais concernant les grands inventeurs Smile

https://en.wikipedia.org/wiki/Time_Travel_Girl

http://www.anime-ultime.net/file-0-1/5143/Time-Travel-Shoujo-Mari-Waka-to-8-nin-no-Kagakusha-tachi-vostfr

Dans le 9e épisode, il participe à la présentation du téléphone par Bell Laughing
avatar
Collectionneur

Messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Jolou le Dim 9 Oct - 23:15

Collectionneur a écrit:Tiens, pas de guerre de Cuba en 1898 donc pour les États-Unis ? Smile

A noté que l'empereur Pierre II fait une apparition dans une petite série de dessins animés japonais concernant les grands inventeurs Smile

https://en.wikipedia.org/wiki/Time_Travel_Girl

http://www.anime-ultime.net/file-0-1/5143/Time-Travel-Shoujo-Mari-Waka-to-8-nin-no-Kagakusha-tachi-vostfr

Dans le 9e épisode, il participe à la présentation du téléphone par Bell Laughing

avatar
Jolou

Messages : 632
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 19
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Sam 15 Oct - 10:57

La Weltpolitik de Guillaume II

1888. Allemagne.

L'Empereur allemand Frédéric n'aura succédé que quelques mois à son père, Guillaume Ier, du fait de la longue maladie qui le frappait. Son fils, Guillaume II, lui succède et il a de grandes ambitions pour l'Allemagne.


L'éphémère Empereur allemand Frédéric.

Il souhaite en effet, étendre l'influence allemande dans le monde entier, furieux que son Empire n'ai pas encore de colonies au contraire de la Grande-Bretagne et, surtout, de sa grande ennemie, la France ou d'une puissance désormais secondaire comme l'Espagne.

Bismarck avait refréné les ardeurs colonialistes de son peuple bien qu'ils eut autorisé l'installation de postes missionnaires dans la région du Sud-Ouest africain.


Soldats allemands dans le Sud-Ouest africain.

Or, en 1890, soit deux ans après son accession au trône, Guillaume II renvoie Bismarck, se lance dans la construction d'une puissante flotte de guerre et refuse de prolonger l'entente des 3 Empereurs, privilégiant l'alliance autrichienne et se détournant de la Russie.

Cela permet au Reich dans les années qui suivent d’étendre ses territoires à l'intérieur des terres depuis ses positions sur les côtes du Togoland et du Kamerun. Ainsi, le développement territorial de ce dernier territoire est spectaculaire et lui permet de s’enfoncer loin vers le nord et le désert du Sahara, à la frontière entre les protectorats français de la vallée du Niger et le condominium franco-britannique d’Égypte. D'ailleurs, le Reich retirera un grand prestige de la destruction par ses forces de l’État de l’esclavagiste Rabah.


Rabah, le chef de guerre esclavagiste.

Déjà, la Belgique et son roi, Léopold II avait entrepris la conquête d'un Empire en Afrique centrale, autour du fleuve Congo et une guerre avait été éviter de justesse entre elle et le Portugal, qui estimait avoir des droits sur la région. Par l'entremise de l'Angleterre, Léopold II avait « racheté » les droits « historiques » du Portugal sur la région au Royaume portugais.


Léopold II, Roi des Belges

La Russie et son Tsar, Alexandre III n'ont dès lors plus aucun scrupule à s'allier avec la France impériale, malgré les réticences morales à s'allier avec une Monarchie constitutionnelle.

De son côté, la France qui cherche depuis longtemps à signer une Alliance en bonne et dû forme avec la Grande-Bretagne, qui s'y ait toujours refusée, se précipite sur cette alliance de revers contre l'Empire allemand tout en proposant ses services pour la négociation d'un vaste compromis Anglo-russe fixant les zones d'influence respectives des deux puissances.


Dernière édition par Emile Ollivier le Mer 19 Oct - 10:47, édité 1 fois
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Thomas le Sam 15 Oct - 14:57

Vivement une grosse guerre ^^

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1114
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 16 Oct - 9:53

Twisted Evil

A vrai dire, j'hésite encore sur ce qui va la déclencher :p Pour l'instant, je suis sur du classique, mais plus j'écris ce qui se passe avant, plus je réfléchis à une gros changement.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 16 Oct - 10:00

Sinon vous trouvez cela réaliste l'alliance franco-maya ?

avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 16 Oct - 10:10

La progression du socialisme et ses conséquences

1893 : Un nouveau renouvellement de la chambre doit bientôt avoir lieu et les rapports qui s’amoncèlent sur les bureaux des dirigeants des diverses forces politiques composant le Corps législatif ainsi que sur celui du chef du gouvernement prédisent tous une percée spectaculaire de l'Union démocrate-socialiste de Jean Jaurès qui a vu se rallier à lui une bonne partie de l'extrême-gauche française. Pire, de nombreuses élections de "Rouges" seraient dû à la guerre que beaucoup considèrent comme fratricide que se livrent les "modérés" du Corps législatif, éclatés en de nombreux mouvements politiques rivaux depuis l'implosion de l'Appel au Peuple.

Les notables prennent peur, craignant pour leur position, mais restent tout de même attachés au parlementarisme.

Ainsi émergent au cœur des réunions secrètes entre députés des différents bords l'idée d'un programme commun et d'une fusion des mouvements au sein d'un "Parti modéré", qui veut se distinguer de l'Appel au Peuple, autoritaire, des Démocrates-Socialistes et des Républicains

Certes, les discussion trainent en longueur pour savoir qui sera le chef du gouvernement après la victoire mais finalement, un accord est trouvé. C'est Charles de Freycinet qui deviendra Chef du gouvernement. Certains députés de tendance modérée refusent l'Union. Ils se présenteront en Indépendants et seront pour la plupart balayés aux élections, face à la véritable machine de guerre que constituent les Modérés.


Charles de Freycinet.

Ne présentant désormais qu'un seul candidat face aux Conservateurs, aux Démocrates-socialistes et aux Républicains, la victoire est aisée pour les forces centristes de l'Empire. Néanmoins, Jaurès triomphe à Paris ainsi qu'à Lyon et Marseille, et même dans quelques régions rurales !


Jean Jaurès par Nadar

Mais la manœuvre des députés de la majorité a réussie, la victoire étant revenue massivement à la force "modérée" du Corps législatif. Notons que les Républicains intransigeants ont été laminés et ne comptent désormais plus dans le paysage politique français. La majorité de leur électorat s'étant tourné vers Jaurès et les autres formations socialistes.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Maraud le Dim 16 Oct - 10:11

Je trouve que c'est un peu trop tôt pour la reconnaissance de minorité amérindienne de la part de dirigeant conservateurs ou libérales européens^^
J'aurais plus vu ça avec Napoléon 6

Maraud

Messages : 525
Date d'inscription : 01/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Emile Ollivier le Dim 16 Oct - 10:13

Sauf qu'il n'y aura plus grand monde à reconnaître au XXème siècle. Sad

J'ai bien pensé à une expédition d'Araucanie mais là, comme ça aurait déplu à Londres (copine de l'Argentine), j'y ai renoncé.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 708
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Collectionneur le Dim 16 Oct - 10:16

Ce n'est pas vraiment une ''reconnaissance'' mais une ''protection'' pour faire la nique aux Mexicains comme on pu le faire auprés de royaumes africains et au XVIIIe à certains états des Indes face aux anglais Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le règne de Napoléon IV

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum