Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Mar 16 Aoû - 14:23

Enéide cosmique est un roman publié en ligne à raison - à peu près- d'un chapitre par semaine depuis octobre 2015.

Inspiré de l'Enéide de Virgile, cette histoire utilise des procédés narratifs copiés ou plutôt évolué à partir de ceux que l'on rencontre dans les tragédies de l'antiquité grecque.

Il n'y a pas une histoire, mais deux, racontées en alternance.

Nous suivons dans les chapitres appelés "Stasimon" des survivants d'un peuple autrefois puissants. Marinotis la Blanche, fut ravagée par les Huors, des extraterrestres belliqueux. Les survivants de ce génocide, menés par le Consul Einaklos, et le tribun Zoltran errent dans le cosmos. Un étrange personnage masqué vient en aide à Zoltran et le guide à plusieurs reprises.

Les chapitres appelés "Péripéties" nous font découvrir les mésaventures de colons terriens arrivés sur la planète Liberty après un voyage de plusieurs siècles sous forme cryogénisés. Malheureusement, la planète cible héberge des formes de vie à la biochimie incompatible... la faim menace ! Les colons d'origines ethniques différentes de la majorité (venu d'Amérique du nord) sont les principales victimes de la famine... ils se révoltent. Ce que les Terriens ignorent, c'est Liberty appartient nominalement à une confédération extraterrestre du nom de CTC ou Consortium Thyrasso-Cardilian. Ces extraterrestres pacifiques interviennent... mais les meilleurs intentions du monde ne sont pas toujours récompensées.

- Un univers immense avec des dizaines de planètes visitées, des dizaines de civilisations extraterrestres, huit "empires" à vocation galactique
- Une épopée inspirée par Homère et Virgile
- Une histoire crédible.
- Un roman gratuit et "interactif" (je prends en compte les commentaires qui me sont faits)
- > publié ici : http://www.le-heron.com/fr/viewstory.php?sid=1099

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Jolou le Mar 16 Aoû - 15:35

Je l'ai lu , une très bonne qualité d'écriture !
A croire qu'être "mécontent" est génétique chez les descendant des français :p
avatar
Jolou

Messages : 613
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 19
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Mar 16 Aoû - 16:47

Ne pas hésiter à intervenir sur le site du Héron pour donner votre opinion, le côté interactif de l'histoire c'est justement que vous pouvez discuter, protester, donner votre opinion et que j'en tiens compte.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Thomas le Mar 16 Aoû - 20:24

J'ai lu prologue et pour le moment je trouve ça vraiment sympa.
Vu la taille de ma PAL je ne vais pas poursuivre la lecture tout de suite.
A terme t'as prévu d'en faire un livre?

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1047
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Mer 17 Aoû - 11:19

Thomas a écrit:
A terme t'as prévu d'en faire un livre?

Tu veux dire le publier sur Amazon ? Peut-être mais pas sans un gros travail de réécriture. Ce texte à tous les défauts d'un roman feuilleton, j'écris trop vite pour me relire et l'histoire se développe par à coups.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Thomas le Mer 17 Aoû - 15:55

Anaxagore a écrit:
Thomas a écrit:
A terme t'as prévu d'en faire un livre?

Tu veux dire le publier sur Amazon ? Peut-être mais pas sans un gros travail de réécriture. Ce texte à tous les défauts d'un roman feuilleton, j'écris trop vite pour me relire et l'histoire se développe par à coups.

Oui je me dout bien que tu vas le publier sans retouche.
C'est pareil pour "Daikita" pour l'instant c'est une ébauche, mais plus tard j'espre en faire un bouquin.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1047
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Ven 2 Sep - 14:42

Tenez, un extrait :

Cinquième péripétie.

La planète Liberty appartenait à un système stellaire très ordinaire. Son astre tutélaire avait été appelé "Lafayette". Une tentative touchante de conciliation entre les colons. Comme si le nom d'un homme suffisait à rappeler à des peuples qu'ils avaient été frères d'armes.
En guise de quatrième planète, l'étoile Lafayette avait une ceinture de planétoïdes groupés en diverses bandes. Aucun de ces rochers errants n'avait reçu de nom et seuls les plus grands étaient répertoriés. À l'insu des astronomes de Liberty, deux objets artificiels s'étaient récemment ajoutés à leur éternelle ronde.
Le plus petit d'entre eux était un patrouilleur biplace cardilian. Il s'agissait d'un appareil de construction simple, sorte de boîte plate avec un cockpit à l'avant, des propulseurs à l'arrière. Il était puissamment armé pour sa taille grâce à deux canons à pulsations de fort calibre. Un couple d'hommes-chats était occupé à manœuvrer leur petit appareil pour l'approcher d'un croiseur léger ressemblant à un oiseau.
El-Hissa, la femelle aux yeux verts, se tourna vers son compagnon, reconnaissable à sa crinière noir et rouge et ses yeux jaunes.
- J'espère que ton père va nous permettre d'agir.
Pi-Saligi, le jeune mâle plissa les yeux, la manière pour son peuple d'acquiescer.
- J'avais toujours pensé que les guerres entre les peuples étaient le fléau du cosmos. Mais c'est bien la première fois que nous rencontrons une espèce spaciopérégrine qui continue à s'entretuer.
- Tu es injuste, il y a des circonstances particulières.
- Peut-être, El-Hissa, mais notre mission d'observation doit rendre compte des faits et pas de nos sentiments.
El-Hissa ne put répondre car la phase finale des manœuvres commençait. Les deux navires se rangèrent bord à bord, tandis qu'une passerelle pressurisée les reliait. Pi-Ambarr, un chef de la police du CTC les attendait dans le carré, encadré par un subordonné Thyrassien et un minuscule Anacophène. Ce dernier, un humanoïde aux grands yeux de lémuriens, couvert de fourrure, leur fut présenté comme le commandant du croiseur Dai'Assima. Les jeunes gens saluèrent.
- Alors ? Quels sont les nouvelles de ces turbulents Terriens ?
Après un bref échange de coups d'œil, Pi-Saligi prit la parole.
- Pour l'essentiel, nous avons été réduits à écouter les informations diffusées par le gouvernement de Liberty.
Le Cardilian raconta les mesures de sécurité prises par la république de Liberty jusque sur orbite. Il leur avait été difficile de placer un satellite d'observation. Cela ne faisait qu'une semaine locale qu'ils pouvaient recevoir les émissions radios et TV émises à faibles puissances.
Le jeune mâle dépeignit le conflit en des termes les plus neutres possibles, mais le commandant Pi-Ambarr se caressa la crinière d'un air songeur.
- En d'autre terme, un conflit ethnique. Nous l'avions compris dès les premiers rapports.
Le Tyrassiens, qui leur avait été présenté sous le nom de Ksakr, fit entendre une voix grondante.
- De toute manière, la dernière séance de l'assemblée du CTC a tranché à partir des informations déjà disponibles. Les Terriens sont des naufragés qu'il nous faut aider en accord avec l'article 63 de la charte. Éventuellement, si nous ne pouvons les réconcilier, il nous restera la possibilité d'emmener les Malcontents sur un autre monde.
Pi-Ambarr reprit la parole.
- Inutile de parler de ce dernier point... du moins pour commencer. Le croiseur Dai'Assima va rejoindre Jefferson, la capitale de Liberty et prendre contact avec le gouvernement de la république. Lieutenant Pi-Saligi, je vous confie la tâche de contacter les Malcontents. Nous devons nous efforcer d'obtenir un cessez-le-feu entre les deux camps.
L'interpellé se fit violence pour ne pas grimacer. On ne lui confiait pas une mission des plus faciles.

La scène avait un aspect fantomatique. À l'intérieur du PC opérationnel, la lumière venait presque exclusivement des écrans vidéo. La reconstitution par amplification lumineuse créait des images plates et comme filmées du fond d'un aquarium rempli d'algues vertes. Ici des fantassins avançaient en colonne. Là, des mortiers tiraient. Ailleurs la DCA s'efforçait d'empêcher l'ennemi de prendre le contrôle de l'espace aérien.
Karol Novotny, major Mécontent, s'efforçait de dicter des instructions aux autres officiers. Sa voix fut cependant couverte par un bruit semblable à celui du papier déchiré, à la puissance mille. La batterie de lance-roquette automoteur vidait ses tubes, éclairant la nuit de trainées de feu pâle. Ce déluge sonore étouffa un moment les autres sons. Puis, lentement, dans ses écouteurs des voix revinrent, se superposant désagréablement. Certaines se contentaient d'égrener des coordonnées balistiques pour l'appuis-feu, d'autres demandaient ou donnaient des instructions.
L'unité Les Paladins était en première ligne, défendant la petite ville de Jumeau contre les troupes gouvernementales. Ces dernières avaient commencé une intense préparation par l'artillerie et leurs chasseurs-bombardiers. Novotny regarda les aiguilles lumineuses de sa montre. Le jour se levait dans moins d'une demi-heure... le levé de rideau pour une véritable tragédie. Ils n'avaient aucune chance de gagner.

Le lieutenant Marc François couru rapidement vers la barricade à l'entrée de la ville. Des hommes s'activaient à constituer des barricades autour d'une mitrailleuse et d'un canon sans recul. Des hérissons tchèques avaient été disposés au milieu de la chaussée pour arrêter les blindés ennemis. Des sapeurs renforçaient le dispositif en plaçant des mines antichars aux points faibles.
Voyant leur jeune chef, les soldats l'acclamèrent faiblement. Il répondit d'un signe vague. Tous ressentaient un profond malaise. L'artillerie ennemie avait longuement matraquée Juneau, toutefois les pièces s'étaient soudain arrêtées. Le silence était complet, à peine troublé par le vent qui soulevait le sable des dunes. Monté sur la terrasse d'une maison proche, François chaussa ses jumelles pour balayer un paysage aride où ne poussaient que quelques arbustes résineux. Les collines, normalement de couleur ocre, avaient pris une délicate teinte rose dans la clarté rasante de l'aube. Mais on ne voyait pas très loin, le vent chargé de grains siliceux formait un voile tourbillonnant et hurlant.
Tout à coup, des coups de feu se firent entendre de quelque part sur la gauche. Ayant étudié le plan de Jumeau pour établir sa défense, Marc François n'eut guère de doute quand à leur provenance. Il y avait une autre route pour entrer dans la petite ville. Elle donnait naissance à une seconde rue, parallèle à celle-ci, et qui aboutissait à une place derrière sa propre position.
Il n'eut pas à demander aux hommes de se préparer au combat, les bruits de l'affrontement montant crescendo les avaient suffisamment alertés. Les premiers Gouvernementaux apparurent comme des spectres fuligineux au milieu des tourbillons du vent. Aussitôt un ouragan de balles s'abattit parmi les dunes. Mais la fusillade ne couvrit pas un ronflement mécanique qui se rapprochait. La rue se mit à vibrer, secouée par les chenilles. Une forme floue émergea des bourrasques de sable. Elle était large, basse, avec une sorte de bosse sur le dessus... un char moyen M3 Lincoln. Le blindé était remarquable par sa petite tourelle qui n'hébergeait pas d'équipage. Le canon se chargeait automatiquement et l'arme était pointée par un canonnier bien à l'abri dans le ventre de la bête.
Le lieutenant François criait ses ordres à la radio, coordonnant la contre-attaque. Mais la vue d'une ombre colossale planant sur le champ de bataille lui fit lever les yeux. Étonné, il fixa une coque métallique d'une étrange couleur jaune pâle. Certains de ses hommes reculèrent, terrifiés, et se mirent à tirer vers le ciel. De manière étrange, les Gouvernementaux ne semblaient pas plus rassurés que leurs ennemis. Le Lincoln s'immobilisa un instant, puis repartit en arrière dans un grand giclement de sable, avant de défoncer l'entrée d'un garage. Marc François se retourna sur ses soldats qui continuaient à vider leurs chargeurs. Leurs armes étaient impuissantes. Les projectiles heurtaient quelque chose dans l'air et retombaient mollement. La mitrailleuse lourde du Lincoln ouvrit le feu à son tour sans beaucoup de résultat.
C'était incroyable... Comme si quelque chose arrêtait les balles. En fait, à y réfléchir... il y avait une autre chose tout aussi ahurissante. Ce... cet engin qui ressemblait à un bloc de métal rectangulaire planait immobile au-dessus de leurs têtes et... et il n'entendait aucun bruit d'hélices ou... de moteur. Ce truc de plusieurs tonnes semblait tout simplement vissé dans le ciel... complètement absurde !
Une voix s'éleva soudain, couvrant les tirs de des armes automatiques.
- Cessez le feu. Nous ne vous voulons aucun mal. Mon nom est Pi-Saligi, je suis envoyé par le Conglomérat Thyrasso-Cardilian. Nous sommes une organisation de police ayant autorité dans ce secteur de la galaxie. Nous sommes ici pour vous aider.

L'aube sur Jefferson avait été tout aussi dramatique. Heureusement, des contacts audio et vidéo avaient réussi à éviter une réaction de panique. À présent, le croiseur Dai'Assima descendait lentement, se laissant admirer sous toutes les coutures par les skimmers de la défense. Pour les officiers et les civils réunis au bord du spaciodrome, la scène avait quelque chose de surnaturelle. En arrière plan, plusieurs navettes spatiales, attachées aux gigantesques fusées nécessaires à leur décollage, rappelaient la difficulté d'atteindre l'orbite. Et pourtant, le croiseur de près de deux cent mètres de long, plus gros qu'aucun engin jamais fabriqué sur Liberty, venait de toucher le sol avec la grâce d'une plume.
Plusieurs véhicules de transport de troupe sur coussin d'air se déployèrent, encerclant l'engin. Une rampe se déploya depuis le flanc de l'étrange oiseau de métal, Ksakr et Pi-Ambarr descendirent apparemment inconscient des canons à tir rapides pointés sur eux depuis les blindés. Ils se tournèrent vers un véhicule d'aspect très différent, longue limousine noire qui s'immobilisa devant eux.
Une femme aux cheveux gris, très élégante dans un tailleur pantalon de couleur anthracite en descendit, accompagnée de plusieurs hommes portant des lunettes noires.
En dépit de nombreuses années en politique et près de cinq ans en tant que présidente, Margareth Hawk ne savait pas quelle attitude prendre. Les deux extraterrestres qui lui faisaient face étaient habillés d'une même combinaison bleue, renforcées aux épaules, coudes et genoux par des empiècements de couleur blanche. Divers étuis et outillages étaient accrochés à leurs hanches. Cependant, les deux étrangers avaient des aspects très différents. L'un d'eux, plus petit qu'elle et très fluet ressemblait à un lion ou un chat, avec des yeux obliques et jaunes. Il était couvert de fourrure noire et rouge, et portait même une crinière et une barbe qui accentuait son air léonin. Le second était immense, sa peau noire brillait comme si elle était huilée. La tête avait un aspect grotesque avec ses excroissances lisses et bulbeuses disposées comme au hasard.
La politicienne sourit et s'inclina légèrement en avant, mal à l'aise à l'idée de tendre la main.
- Soyez les bienvenus sur Liberty. Je suis la présidente Hawk... le chef de cette nation. C'est pour nous un moment historique, notre première rencontre avec des représentants d'espèces intelligentes. J'aurais aimé vous recevoir avec d'avantage de... de préparation. Mais vous nous avez pris par surprise.
Ksakr, le gigantesque Thyrassien, s'inclina, imitant le mouvement de salut de son interlocutrice. Il se présenta ainsi que son supérieur avant de décrire en quelques mots l'organisme qui les avait envoyés.
- Nous sommes désolés d'arriver ainsi, mais nous sommes motivés par l'urgence.
La présidente Hawk parut surprise.
- L'urgence ? Quelle urgence ?
- Je parle de votre situation, madame la présidente. Vous voyez, en temps normal, nous n'intervenons pas dans les affaires intérieurs de mondes non signataire de la charte du CTC. Toutefois, l'Assemblée du Conglomérat Thyrasso-Cardilian a jugé que votre inadaptation à l'environnement de Liberty, le fait que vous soyez coupé de votre monde d'origine et que vous ne puissiez repartir, fait de vous des naufragés. C'est une des situations où nous avons l'autorisation d'intervenir.
La présidente sentit son mal être augmenter.
- Vous voulez nous aider ?
L'homme chat appelé Pi-Ambarr prit la parole à son tour.
- Exact, madame la présidente. Nous sommes ici pour mettre fin à la famine qui sévit sur la planète.
- Certes... mais un de vos navires s'est interposé dans le conflit avec les rebelles. Pourquoi ?
- On n'aide pas des naufragés pour les laisser s'entre-tuer, vous savez.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Mer 7 Sep - 0:05

Merci. Lien à mettre sur mon mobile pour les longues nuits solitaires Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Mer 7 Sep - 10:49

N'oubliez pas de commenter sur le site du héron, l'avantage de cette série c'est qu’elle prend en compte les remarques des lecteurs. Note : la série souffre de quelques problèmes de cohésion car je me relis peu... j'essaie de sortir un épisode chaque semaine alors que j'ai plein de choses à faire, et qu'un épisode correspond à deux après-midi de travail (à peu près).

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Mer 7 Sep - 12:03

Je vais essayer de la commencé cette nuit s'il n'y a pas trop de monde au travail Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Jeu 8 Sep - 0:49

Inscrit a l'instant sous le pseudo de Collectionneur.

Ce site a un problème avec les accents ou c'est juste sur mon téléphone qu'ils se transforment en points d'interrogation ?

Première remarque sur la présentation. Terre en majuscule je vous prie Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Jeu 8 Sep - 23:12

J'écris assez vite donc il y a des fautes d'orthographe.
Pour les ? à la place de certaines lettres comme dans sœur qui s'écrit s?ur, c'est un problème du site.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Ven 9 Sep - 0:43

J'ai commenté quelques unes de tes courtes nouvelles sur ce site. Concernant celle avec la révolte en Italie du Nord, s'il y des spectres juste suite a un accident, sur les champs de bataille, cela risque chaotique...
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Jeu 13 Oct - 20:54

Je vient de terminé le dernier chapitre en ligne cette nuit sur mon portable. Sait tu combien il y en aura au total ?

Le Triumvirat me semble plus que suspect. Je me demande si ce sont pas eux qui déclenché les hostilités en premier  Arrow



Les vaisseaux du général Teigne ont eu dans votre histoire une carrière encore plus courtes que les originaux  Twisted Evil

avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Ven 14 Oct - 14:12

Mais arrête de révéler à tous mes inspirations (Oui le triumvirat est bien mon interprétation des maîtres de Robotech... en fait, je m'inspire plus du dessin animé "Southern Cross no cavalry" qui est un des trois dessins animés japonais acheté par Harmony Gold pour créer Robotech) !
En même temps pour sortir un épisode par semaine depuis plus d'un an, il n'y a rien d'étonnant que je n'invente pas tout.

Sinon, pour le nombre de chapitres... aucune idée. J'essaie juste de terminer l'histoire, je n'ai pas vraiment de synopsis arrêté, juste un schéma général que je modifie au fur et à mesure.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Ven 14 Oct - 14:58

J'ai les 3 saisons Robotech en DVD plus le coffret Macross.

J'ai trouvé les Maîtres de Robotech comme la moins réussi de la saga. Le montage pour faire ce qui se passait dans un monde extraterrestre a l'origine en une suite de la première saison a été un désastre...


Dernière édition par Collectionneur le Sam 15 Oct - 10:21, édité 1 fois
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Sam 15 Oct - 0:34

Je suis d'accord.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Sam 15 Oct - 11:42

En fait, Harmony Gold avait aussi acheté les droits de "Megazone 23" https://fr.wikipedia.org/wiki/Megazone_23 pour Robotech, mais a finalement choisi d'adapter Southern Cross.
Megazone avec ces motos transformables comme "Mospaeda" (mais moins développées) aurait fait le lien avec Macross.
L'idée était de remplacer toutes les images de la cité orbitale par celles de l'usine robotechnologique zentradienne que l'on voit dans Macross et de prétendre que la ville orbitale c'était l'usine... Les rebelles deviendraient des Zentradiens micronisés... D'ailleurs il existe une campagne (amateur) pour le jeu de rôle Robotech de Palladium Book qui est basé sur le synopsis de Megazone.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Sam 15 Oct - 11:55

Si je savait que ceux qui travaillait sur Macross on participé à l'OAV, je ne pensait pas que l'on prévoyé d'en faire une suite pour Macross.

Mais il s'agissait de juste 3 épisodes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Megazone_23 ?

Pour en faire une série à 26 épisodes, dur, dur...
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Sam 15 Oct - 15:57

Je pense que c'est pour ça que l'idée a été abandonné.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Jeu 20 Oct - 2:56

Au fait, il est indiqué que le récit est terminé sur la page d'accueil du Héron. Il faudrait plutôt indiqué en suspens.
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Jeu 20 Oct - 20:43

Euh non, je continue à envoyer des épisodes...

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Ven 18 Nov - 18:33

Il est toujours considéré comme terminé :

Chapitres: 53 | Termin� : Oui

Il faudra contacté les administrateurs.

A signalé une faute de frappe au chapitre 48 :

Le dernier uprgrade des missiles Viper était arrivé juste avant le début du combat. Les autodirecteurs améliorés devaient permettre d'obtenir une meilleure précision pour ces armes et de les rendre moins vulnérables aux brouilleurs.

Au chapitre 51, je ne comprend pas cette phrase :

Stela était classé en troisième position parmi les plus femmes de la garnison.

Au chapitre 52, ''de'' absent dans la phrase suivante :

Un flot de Piranhas, mais aussi des Jaguars B en configuration de chasse et des C servant comme bombardiers, se répandait dans le cosmos.

Au 53e chapitre, faute de frappe :

Le résultat de son second tir fut la volatilisation de la cible, en une puissa,te explosion.
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Collectionneur le Mer 18 Jan - 11:56

Pas encore eu le temps de lire, mais le 57e chapitre mit hier est le dernier ?
avatar
Collectionneur

Messages : 228
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 45
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Anaxagore le Mer 18 Jan - 12:02

C'est le dernier en date. Je pense qu'Enéide cosmique ferait plusieurs tomes si j'en faisais un "vrai" livre. Etent donné qu'il s'agit d'un roman feuilleton il ne manque pas de longueur... comme dans un Balzac !

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 697
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enéide cosmique, un roman feuilleton en ligne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum