26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Thomas le Ven 22 Avr - 21:04

Lors du tristement célèbre incident de Tchernobyl, un élément peu connu a évité une catastrophe bien pire:

Les différents matériaux au fond de la cuve du réacteur n° 4 forment une coulée de Corium, une matière semi-liquide rappelant la lave.
Le corium menace de passer à travers le fond de la cuve et d’atteindre la « piscine » située en dessous. Craignant l’explosion de vapeur qui en résulterait Alexei Ananenko, Valeri Bezpalov et Boris Baranov enfilent des combinaisons de plongée et prennent une lampe (qui rendre l’âme). Les trois hommes plongent dans le bassin pour ouvrir la valve et permettre d’évacuer l’eau.
À peine sortis du bassin les trois hommes présentent de symptômes d’irradiation aiguë.

Imaginons :
Ananeko, Bezpalov et Baranov ne parviennent pas à ouvrir la vanne, après des essais multiples les trois hommes agonisants se trainent hors du bassin et meurent. L’inévitable se produit, les 1400Kg de Corium se déversent dans le bassin. La vapeur s’accumule, la pression fait rapidement voler le bâtiment en éclats et délivrant une énorme quantité de vapeur radioactive dans l’atmosphère.
Le nuage de radiation s’étend deux fois plus qu’OTL, dans certaines zones les concentrations de radioactivité sont deux fois plus importantes qu’OTL.

D’après vous quelles seraient les conséquences sanitaires et politiques en Europe et URSS ?
Quelles conséquences pour le secteur de l’énergie ? Arrêt du nucléaire et expansion de l’utilisation des énergies fossiles ? Arrêt du nucléaire et investissement dans la recherche des énergies renouvelables ?

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1231
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Anaxagore le Ven 22 Avr - 23:11

Pour l'URSS ?
Pour l'Europe, oui. j'ai vu une carte des vents et des dépôts radioactifs il y a quelques jours, toutes l'Europe de l'est et les Balkans, l'Allemagne et la Scandinavie se retrouveraient dans une zone de contamination grave !

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 821
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par DracoLazarus le Ven 22 Avr - 23:25

Anaxagore a écrit:Pour l'URSS ?
Pour l'Europe, oui. j'ai vu une carte des vents et des dépôts radioactifs il y a quelques jours, toutes l'Europe de l'est et les Balkans, l'Allemagne et la Scandinavie se retrouveraient dans une zone de contamination grave !
Je crains que le coup du nuage de radiations arrêté aux frontières françaises (importation de marchandises non déclarées en provenance d'Europe de l'Est? C'est suspect Very Happy ) n'arrive pas à fonctionner cette fois-ci.
Après, beaucoup de pays qui le peuvent se détourneront du nucléaire. par contre, la France, hyperdépendente de son parc de réacteurs à fission, je la verrais bien lancer un programme de propagande pour promouvoir pourquoi les réacteurs français ne peuvent pas exploser.
avatar
DracoLazarus

Messages : 26
Date d'inscription : 23/11/2015
Localisation : Paris ou Aix, ça dépend

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Anaxagore le Ven 22 Avr - 23:40

DracoLazarus a écrit:
Anaxagore a écrit:Pour l'URSS ?
Pour l'Europe, oui. j'ai vu une carte des vents et des dépôts radioactifs il y a quelques jours, toutes l'Europe de l'est et les Balkans, l'Allemagne et la Scandinavie se retrouveraient dans une zone de contamination grave !
Je crains que le coup du nuage de radiations arrêté aux frontières françaises (importation de marchandises non déclarées en provenance d'Europe de l'Est? C'est suspect Very Happy ) n'arrive pas à fonctionner cette fois-ci.
Après, beaucoup de pays qui le peuvent se détourneront du nucléaire. par contre, la France, hyperdépendente de son parc de réacteurs à fission, je la verrais bien lancer un programme de propagande pour promouvoir pourquoi les réacteurs français ne peuvent pas exploser.

Une de mes cousines est morte deux ans après Tchernobyle, emportée par un cancer foudroyant, deux ans après Tchernobyl, elle n'avait pas 20 ans.... elle fait partie des 100 décès français imputés directement à Tchernobyl immédiatement après la catastrophe et des 300 qui surviendront sur 30 ans. 10 000 personnes ont reçu de faibles doses de radiation - non mortelles à court ou moyen terme- mais qui pourraient devenir aggravant, d'une manière ou d'une autre.

Toutefois, s'il on s'en tient à la carte des pollutions relevées OTL, la carte n'a été survolée que pendant une journée. d'ailleurs la phrase comme quoi "le nuage s'était arrêté à la frontière" n'a jamais été prononcée. Tout ce que les services météo on dit à l'époque (30 avril 1986) c'est que l'anticyclone des Açores protégeraient la France pour les trois prochains jours. Et d'ailleurs le laboratoire d'écologie marine de Monaco détecte le panache radioactif au-dessus de la France le 30. Dès le lendemain la presse en particulier le Figaro et France Soir font leur gros titre sur le nuage radioactif au-dessus de la France.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 821
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Thomas le Sam 23 Avr - 12:39

Pour l'URSS ?
Certaines zone d'Ukraine et de Biélorussie ont été fermé/confisqué par l'état ce qui veut dire que les populations ont été déplacé du jour au lendemain. Et de zone de contrôle permanent ont été établie. Dans ce scénario, ces zones seraient au moins de fois plus étendu. Cela ne sera pas sans conséquences, je pense.

Est-ce que cela n’accélérait pas les transformations politiques amorcé par Gorbatchev? Avec succès ou pas.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1231
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

TL collaborative ?

Message par Thomas le Dim 24 Avr - 10:57

Du coup je vous propose un début de TL collaborative si ça vous intéresse.

Rien n'est gravé dans le marbre ce sont justes les grandes lignes. Beaucoup de chose peuvent changer.
Peut être que l'URSS va survivre dans cette TL ^^

26 avril 1986 : 1h23 du matin, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl en URSS (l’Ukraine aujourd’hui) explose. La dalle supérieure (pesant 2000 tonnes) du réacteur est soufflée. Un dysfonctionnement du système de régulation serait en cause. Mais également une accumulation d’erreurs techniques. Rejet à l’extérieur de produits radioactifs contenus dans le cœur. Une partie du cœur du réacteur est pulvérisée sur les bâtiments voisins. Du corium dans les parties souterraines qui sont noyées. Trois plongeurs perdent la vie en tentant de vider le bassin. Le corium atteint les souterrains, une énorme explosion de vapeur radioactive se produit.
Les pompiers de la ville voisine accourent pour éteindre l'incendie. En vain. Sans protection, deux soldats du feu meurent, 27 décèderont dans les mois suivants.

27 avril 1986 :
largage de 5000 tonnes de matériaux sur le cœur grâce à des hélicoptères. L’évacuation des habitants de la ville voisine de Pripyat commence. L'incendie dure 10 jours.

28 avril 1986 : un niveau de radioactivité anormal est constaté dans la centrale nucléaire de Forsmark en Suède, qui entraîne l'évacuation immédiate de l'ensemble du site par crainte d'une fuite radioactive interne. Mais les premières analyses montrent que l'origine de la contamination est extérieure à la centrale et vient de l'est. L'après-midi du même jour, l'Agence France-Presse rapporte l'incident. Les autorités soviétiques révèlent enfin l’accident.

29 avril 1986 : le nuage de Tchernobyl arrive en France. Une équipe de mineurs est réquisitionnée pour creuser une galerie depuis le réacteur jusque sous le corium. Une chambre de refroidissement est créée. Elle sera par la suite remplacée par du béton arrêtant la descente du cœur fondu. Des soldats réservistes (les liquidateurs) viennent également déblayer le toit des débris très radioactifs.
L'agence de presse TASS parle d'un accident « de gravité moyenne survenu à la centrale nucléaire de Tchernobyl » tandis que les photos satellites du site de la centrale fournissent les premières images de la catastrophe.

30 avril 1986 : le SCPRI (Service central de protection contre les rayons ionisants) en France annonce que la situation est sous contrôle, mais qu’une hausse de la radioactivité a été constatée en France.

1er mai 1986 : les personnes situées dans un rayon de 50 km autour du site sont évacuées. L’opération se déroule jusqu'à la fin du mois d'août.

5 mai 1986 : évacuation de toute la population de la ville de Tchernobyl. Mise en place d'un système de refroidissement à l'azote. On refroidit à nouveau ce qu’il reste du cœur.

6 mai 1986 : La radiation chute en moins de 20 minutes. Le cœur du réacteur s'est solidifié.

14 mai 1986 : Gorbatchev prononce une allocution télévisée dans laquelle il reconnaît l'ampleur de la catastrophe et admet que des dysfonctionnements profonds ont eu pour conséquence que « ni les politiques ni même les scientifiques n'étaient préparés à saisir la portée de cet événement. » Cette volonté de transparence ne va pas sans une très importante propagande autour des travaux réalisés, destinée à mettre en valeur la « bataille contre l'atome ». Une banderole apposée sur le réacteur éventré proclame que « le peuple soviétique est plus fort que l'atome » tandis qu'un drapeau rouge est fixé au sommet de la tour d'aération de la centrale à l'issue des travaux de déblaiement.

Août 1986 : De nouveaux villages sont construits pour accueillir les personnes évacuées.

Novembre 1986: Les travaux de construction d’un sarcophage de béton autour du réacteur commencent. Entre 600 000 et 800 000 personnes venues de toute l’URSS viennent travailler sur le site entre 1986 et 1992.

1987 : procès à huit clos de la direction de la centrale.

Novembre 1996 : 10 ans après la catastrophe, le réacteur numéro 1 est définitivement arrêté.

1998 : arrêt du réacteur numéro 3 pour des réparations sur les systèmes de refroidissement et de sécurité.

1999 : travaux de réfection des systèmes de surveillance du sarcophage. Et redémarrage du réacteur numéro 3.

28 mars 2000 : construction de l’unité de stockage de combustible irradié.

29 mars 2000 : l’Ukraine prépare la fermeture définitive de la centrale.

Juillet-novembre-décembre 2000 : Séries d’incidents sur le réacteur 3.

15 décembre 2000 : Tchernobyl cesse toute activité.

Eté 2010 : en ex-URSS la canicule déclenche des incendies de forêts de tourbières réinjectent brutalement dans l'atmosphère et les eaux superficielles et souterraines des radionucléides ou du plomb qui étaient restés piégés jusque-là dans la biomasse et la nécromasse fongique, lichénique, animale et végétale.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1231
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Lunarc le Dim 24 Avr - 11:59

Ça va se finir sur la fin du monde, ton truc.^^
avatar
Lunarc

Messages : 230
Date d'inscription : 25/10/2015
Age : 18
Localisation : Poitiers, ou dans sa région

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Thomas le Mar 26 Avr - 20:57

Septembre 1986 : la régions dans rayon de 100km autour de la centrale de Tchernobyl, la région de Gomel, de Moguilev et de Briansk à environ 200 km au nord-nord-est, a région de Kalouga, Toula et Orel à 500 km au nord-est sont déclarer « fermées ». Les populations sont évacuées, la police militaire et l’Armée soviétique contrôle les principales voies d’accès.

1987: Pourparlers entre l’URSS et la France pour que le groupe AREVA procède à une audite de la sécurité des centrales nucléaires soviétiques.

1990 : Fin d’une audite de 3 ans mené par AREVA sur les centrales nucléaires soviétiques. Dans le cadre du Glasnost, Gorbatchev révèle les résultats de l’audite. De nombreux défaut de sécurité sont révélés. Il appelle le secteur énergétique à travailler à des solutions à long terme pour assurer l’approvisionnement énergétique du pays sans mettre en danger les populations.

Niveau conséquence probable je pense que les pays qui dispose d'un important parc nucléaire ferait face à des manifestations anti-nucléaires et les grosses entreprises du secteur énergétique (dont certains "pétroliers" qui à cette époque ont déjà un pied dans le renouvelable) en profiterais pour proposer des projets pharaoniques de fermes solaires ou éolienne. Certains pays en voie de développement abandonnerait peut être l'idée du nucléaire ce qui aurait pour conséquence une utilisation massive de l'énergie fossile dans les centrales pendant des décennies.
Qu'en pensez vous?

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1231
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Anaxagore le Mer 27 Avr - 9:55

Pas très réjouissant tout ça.... Augmentation du réchauffement climatique et donc du recul des glaciers.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 821
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Jolou le Mer 27 Avr - 19:53

Et possiblement plus de guerres pour le pétrole. L'Europe pourrait prendre le coté des énergies renouvelable tandis que les US se lancé dans des offensives pétrolifière ou tout simplement au texas, en alaska et au canada.
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Jolou le Mer 27 Avr - 23:08

Tenez, un livre en rapport avec le sujet :
http://www.babelio.com/livres/Monget-Resilience/455196
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 26 mai 1986, Tchernobyl les conséquences

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum