World War 2.2 Redux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Mer 21 Oct - 13:19

J’ai trouvé cette BD sympathique, mais parfois peu réaliste. Je vous propose d’en faire un « Remake » plus crédible.
Je vais commencer par résumer les grands évènements des différents tomes.

Tome 1 :
8 novembre 1939 : Hitler est tué par l’explosion d’une bombe dans la brasserie Bürgerbräukeller.
Durant l’hiver, la guerre reste statique sur les frontières belges et allemandes. Les Allemands pleurent la mort de leur Führer. Alors que des rumeurs de tractations secrètes circulent, l’Europe retient son souffle et espère. Herman Gorin prend la tête du Reich.
Au printemps 1940, les Allemands lancent le Plan jaune pour envahir la Belgique et la Hollande. Les espoirs de paix volent en éclat.
Les Allemands veulent pousser les Alliés à venir les affronter en Belgique et dans le nord de la France pour les contourner en passant à travers les Ardennes et les encercler dos à la mer. Ce plan de Von Manstein a été peaufiné tout au long de la « trêve » hivernale.
Les Allemands sont à deux doigts de réussir avant que la pluie ne s’en mêle. Les Allemands s’embourbent dans les Ardennes et perdent du temps. Lorsque Rommel arrive sur la Meuse il fait face à des Français bien installé et préparé.
La bataille de Sedan fait des milliers de morts dans les deux camps, mais les Stukas et les Panzers finissent par donner la victoire aux Allemands.
Le dernier obstacle avant Paris est le général de brigade (provisoire) de Gaulle. Il parvient à stopper les Allemands à deux reprises. D’abord à Berrieux, puis Château-Thierry. De Gaulle devient le maitre d’œuvre de la résistance à l’écrasement tant redouté à cause du manque de réalisme de l’État-major français et du manque de coordination entre Alliés.
Malgré tout, les forces franco-britanniques reculent lentement, mais surement.
Au niveau politique deux camps s’opposent :
Les « pacifistes » tels que le Maréchal Pétain, Hélène de Porte, Lord Halifax et Neville Chamberlan.
Les « intraitables » menées par Geroges Mandel, les généraux Billotte, Giraud, Blanchard et de Gaulle, Anthony Eden, Winston Churchill et Lord Gort.
Le nouveau plan allié est de laisser les Allemands entrer dans Paris pour les y piéger.
Et le plan fonctionne plutôt bien. Alors que les Allemands entrent dans Paris (la population civile a été évacuée) et sont pris dans des combats, rue.
À l’aube du 2ème jour, l’aviation alliée entre en scène et tient la dragée haute aux pilotes allemands. Les Français ont enfin modernisé leurs moyens de communication. C’est ensuite l’arme blindée qui entre en scène. Partant de Saint-Germain-En-Laye à l’ouest et Meaux à l’est, les blindés français encerclent Paris et coupent les Allemands du reste de leurs forces.
Les soldats allemands pris au piège tentent de fuir par Saint-Denis, Aulnay-Sous-Bois et Nanterre, mais sont pris dans des embuscades. Les Français sont tout de même obligés d’utiliser leurs unités de réserve pour tenir le coup.


Dans la BD la bataille de Paris est bouclée en une journée. C’est qui est franchement improbable. Je propose une bataille plus longue et plus sanglante.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Mer 21 Oct - 13:20

Tome 2 :
La bataille de Paris marque un coup d’arrêt pour les forces allemandes. La ligne de front s’établit dans le quart nord-est de la France.
Rudolph Hess multiplie les tentatives diplomatiques pour signer la paix avec les Anglais. Lord Halifax y est plutôt favorable ce qui n’est pas du goût des Français.
Été 41, quatorze divisions italiennes commandées par le Général Graziani lance une grande offensive contre l’Égypte. Les Britanniques commandés par Wavell devront attendre la fin de l’année pour lancer une contre-attaque d’envergure.
À l’autre bot de monde. Le Japon tente de prendre sa revanche depuis la défaite de Kalhin Gol. Une offensive est lancée depuis la Mandchourie. L’IJA est mieux équipées et mieux préparé est massivement soutenue par son aviation.
Les forces de l’Empereur enfoncent les lignes soviétiques jusqu’à Irkoutzk et les rives du lac Baïkal.
Staline hésite à dégarnir son front ouest, car son alliance avec l’Allemagne reste fragile.
Alors que l’Allemagne entrait en France, le « Petit père des peuples » est passé à l’offensive dans les Balkans en s’inspirant de la stratégie allemande de 38-39. Après avoir annexé la Bucovinie du Nord et la Bessarabie, l’URSS sous prétexte d’un « false flag » envahi la Roumanie.
L’Allemagne proteste, mais l’URSS s’engage à lui fournir des matières premières pour son effort de guerre.
Comme OTL, les États Unis soutiennent la France et le Royaume-Uni avec le Land-lease. L’opposition à la guerre est au moins aussi forte qu’OTL.
En octobre 40, les Allemands obtiennent l’appui de Franco pour lancer l’Opération Félix. Le but est de s’emparer de Gibraltar.
Les Allemands est espagnols disparaitrons un à un dans les sombres tunnels du rocher.

La bataille de Gibraltar pourrait être simplement épique. Mais l’entrée en guerre de l’Epagne est encore moins probable qu’OTL puisque les Français n’ont pas été vaincus.


Tome 3 :
1941 : En difficulté face aux Alliés, l’Espagne sort de la guerre et signe un armistice. Une zone démilitarisée est imposée à l’Espagne dans les Pyrénées. Les Allemands tentent de faire disparaitre leur implication dans le fiasco de Gibraltar en faisant passer l’Opération Félix pour une initiative du Général Hoepner. Rudolph Hess continue de chercher la paix avec les Anglais.
La position de Goring à la te^te du Reich est de plus en plus fragile.
En février Rommel débarque en Libye à la tête de l’AfrikaKorps. Les Français reçoivent une aide massive des Américains et suspectent les Anglais de vouloir agrandir leur empire colonial.
Les Allemands préparent une offensive de fin de printemps en France.
L’URSS profite de l’été pour repousser l’invasion japonaise. Ces derniers pris entre les Soviétiques, les troupes du PCC et du KMT sont obligées de reculer.
En juillet 41, dans le plus grand secret trois navires (français, anglais, américain) mouillent au large de Terre-Neuve dans la baie de Placentia. À leur bord les états-majors des trois puissances. Les Français accusent les Anglais de vouloir pactiser avec les Allemands. Roosevelt tente de les sensibiliser à un conflit russo-japonais de plus en plus préoccupant.
L’expansionnisme japonais est un vrai problème pour les Américains. Ces derniers souhaitent rester hors du conflit tout en étendant leur zone d’influence en Asie.
Les « alliés » décident d’essayer de convaincre l’URSS de rompre leur alliance avec l’Allemagne en échange quoi ils s’engagent à entre en guerre contre le Japon, rendre son intégrité territoriale à la Chine, à la Mongolie et l’URSS.
Pendant ce temps, les Soviétiques ont repoussé les Japonais jusqu’en Mandchourie. Le Général Okamura obtient la permission de mettre en œuvre la « politique des trois tous » contre l’URSS et à utiliser les chimiques et bactériologiques. Cela va effectivement permettre aux Japonais de reprendre l’initiative.
En France le front reste statique. L’Armée de l’Air et la RAF parviennent à éviter la destruction des grandes villes.
8 novembre 41, Goring est renverser et déclarer traitre à la nation. Himmler et les SS prennent le pouvoir.
Peu de temps après, un bombardement allemand d’une précision surprenant rase Coventry.
Les Britanniques démantèlent un important réseau d’espionnage communiste.


_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Mer 21 Oct - 13:21

Tome 4 :
Hiver 41/42 : Les Américains se préparent à la guerre et mène de lente et difficile négociations avec les Japonais pour en faire un allié. En Chine, les Américains proposent leur soutien au KMT qui hésite entre cette solution qui amènerait la paix avec le Japon ou la main tendue des Allemands.
À l’autre bout du monde, les Russes et les Allemands se préparent à envahir la Grande-Bretagne avec un plan audacieux et risqué de Von Rundstedt. Partir de Norvège pour débarquer au nord de l’Écosse. Les Allemands se livrent à une campagne de désinformation pour faire croire à un débarquement au sud par la manche.
Le 17 février 1942, cinq flottes se regroupent au large de la Norvège sous la protection de U-bot parvient à débarquer au Royaume-Uni. Les bombardiers allemands entament une campagne de bombardement nocturne sur les villes anglaises. Et des parachutistes allemands sautent derrière les lignes ennemies le 18 février et s’établissent le long de la Firth of Forth au sud d’Édimbourg.
Les Allemands parviennent même à débarquer des renforts malgré les efforts britanniques.
Le Royaume-Uni est sous le choc. Chamberlain est contraint de remettre sa démission au Roi qui nomme Churchill (l’homme derrière le succès de Gibraltar) Premier ministre. Malheureusement la majeure partie des troupes britanniques se trouve en France.
Allemands et Soviétique s’établissent sur une ligne Blackpool-Leeds alors que le Royaume-Uni organise des raids de représailles sur les villes allemandes.
En Asie, Staline et Mao signent le traité des Républiques socialistes. L’URSS va rééquiper les troupes de Mao qui sont prises en tenaille entre les nationalistes et les Japonais. Des consultants soviétiques vont aider à réorganiser l’armée et l’industrie des communistes. Les Soviétiques installent en Chine des usines mobiles. Pendant ce temps, les dissensions secouent l’État-major du KMT.
Au même moment, à la demande des Anglais la France lance une grande offensive pour clouer le maximum de troupes allemandes en France. Allemands, Anglais et Français lancent des bombardements massifs sur les grandes villes. Après deux de guerre de position, c’est le début de la « Guerre totale ».
Dans le pacifique, les Américains se préparent doucement à la guerre en renforçant leurs bases des Philippines et d’Hawaï. Roosevelt obtient 6 milliards de dollars pour réarmer le pays. Une partie est allouée à la construction de nouveau porte-avions et sous-marins.
Les Japonais renforcent leurs positions en Mandchourie et traquent sans relâche les navires soviétiques. Ces derniers s’en prennent aux convois américains qui en plus de soutenir le Japon, laissent présager d’une future intervention au sol.
À la fin de l’été, la suprématie navale américano-nippone est établie sur l’ensemble du pacifique.
Pendant ce temps, les Anglais galvanisés commencent à faire reculer l’occupant. Les soldats allemands et russes savent qu’ils ne rentreront pas au pays. Ils ont le choix entre la victoire ou la mort.
C’est dans les ruines de Blackpool que nait la légende de Vassili Zaitsev. Une équipe de snipers américains est envoyée pour épauler les Anglais et éliminer les redoutables snipers soviétiques.


Tome 5 :
Fin 42, la bataille du désert bat son plein. Montgomery lance une grande contre-attaque le 23 octobre pour reprendre El-Alamein. Après deux semaines de combat, l’AfrikaKorps est taillé en pièce et se replie.
Dans la foulée, les alliés lancent l’opération Torch avec un débarquement en Tunisie. Le but en finir avec les Italiens et les Allemands.
En Europe, l’hiver ralenti les combat et les Allemands et Soviétiques reculent en Écosse. À la fureur d’Himmler certain membre de son état-major, envisage de battre en retraite et de chercher une paix qui garantirait les frontières de l’Allemagne quitte à abandonner quelques pays annexés.
Début 43, les Français lancent une grande offensive de printemps alors qu’une invasion de l’Italie est en cours de préparation pour ouvrir un nouveau front. Les Américains prévoient de mettre à disposition des Franco-Anglais des B-24, B-17, P-51 et P-47 pour leur permettre de bombarder l’ensemble du territoire allemand.
En Asie, le printemps voit la victoire soviétique s’annoncer puisque les Japonais qui ne se font pas tuer sur place sont contrant de reculer. Seule leur puissance aérienne et maritime leur évite la déroute totale. Les communistes chinois s’approchent inexorablement de Pékin.
Il devient clair que seule une intervention américaine peut renverser les cours des choses sur le front asiatique. Les porte-avions américains commencent à pilonner les positions soviétiques. Un plan d’invasion est en cours de préparation. Le but est de débarquer au nord des positions soviétiques de s’enfoncer le plus possible dans les terres pour prendre les troupes ennemies à revers.
Au printemps, les Américains lancent l’Opération Attila. L’US Navy assiège Vladivostok alors que les troupes débarquent à Edinka. Une fois l’ensemble des troupes débarqué, les Américains se livrent à une démonstration de Blitzkrieg. Une grande offensive permet de percer jusqu’au lac Baïkal.
En Italie débute, l’opération Sirocco, un bombardement massif des villes italiennes. Les cibles principales sont Rome, Milan et Naples. Les Américains préparent un débarquement en Sicile.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Mer 21 Oct - 13:22

Tome 6 :
Été 1942, les troupes commandées par De Gaulle arrivent enfin à enfoncer le front allemand. Les blindés français foncent vers la frontière allemande. Mais un été major très prudent empêche de transformer ce succès en victoire décisive. Les Allemands se battent dos à leur frontière. Une générale américaine commente (Patton ?) alors « Donnez-moi cinq divisions et je fais en trois semaines ce que les Français ont été in capable de faire en trois ans ».
Les Allemands pensent qu’en faisant tomber l’Angleterre ils gagneront la guerre. Ils mobilisent alors tous les hommes valides dans le but de les envoyer en Angleterre.
Malgré leur engagement en Norvège et en Angleterre, les Soviétiques préparent une offensive d’hiver (Flèche d’Acier) pour repousser les Américains et Japonais. Le climat politique s’y prête, car les relations nippo-américaines restent tendues, car ces derniers tentent de monnayer leur aide contre des concessions territoriales. Les diplomates américains tente de ménager les Japonais tout en contrecarrer leur hégémonie sur la région.
L’opération Flèche d’Acier est lancée dès les premiers froids. Le but est de reprendre tous les territoires perdus et de proposer la paix aux Américains pour n’avoir à affronter que les Japonais. Cette opération est combinée à la stratégie des guets-apens maoïstes pour attirer les Japonais loin de leurs bases. Mais la résistance des Japonais est terrible, les hommes de l’IJA combattent jusqu’à la mort et lancent des charges suicides. Les pertes de l’Armée rouge sont considérables, mais seul le résultat compte.
En réalité Staline songe à faire reddition en Grande-Bretagne et lâcher les Allemands en échange du statu quo face aux alliés.
Chez les nationalistes chinois rien de va plus. Les hommes ne comprennent pas pourquoi le KMT n’aide pas le PCC contre les Japonais. Tchang Kai-Chek est assassiné en octobre 42. Son état-major rallie les forces du KMT à celle du PCC. Les maoïstes récupèrent ainsi du matériel moderne made in USA.
Au printemps 43 les Japonais ont été repoussés d’URSS jusqu’en Mandchourie. Les troupes du PPC tentent de couper les forces japonaises en deux par l’Hebei et se rapprochent de Pékin. Fin mars, la population de Pékin se soulève. Occidentaux et japonais se réfugient dans des réduits défensifs alors que la population accueille les communistes à bras ouvert. En avril, Mao tient un discours magistral place Tian’anmen.
Tous les renforts japonais disponibles assiègent alors la ville pour ce qui va être siège le plus terrible de toute la guerre (comme Nankin OTL ?).


Tome 7 :
Été 1943, alors que la Sicile est tombée. Mussolini décide de négocier avec les Alliés. En échange de l’armistice, les Italiens vont laisser les armées alliées traverser l’Italie.
Sur la frontière allemande, les troupes françaises enfoncent le front au nord et au sud. Près de la moitié des troupes allemandes sont encerclées. Le reste se regroupe sur Cologne.
En Asie, les Américains détruisent une grosse poche soviétique lors de la « Bataille de Gobi » qui dure deux mois. Les Soviétiques se font massacrer sur place. Les Américains veulent avancer le plus loin possible pour menacer des grandes villes soviétiques et obtenir une reddition rapide de l’URSS et faire éclater l’alliance avec les Soviétiques.
Allant trop vite et trop loin les Américains se font encercler aux alentours de Karaganda (Bastogne ?). Les poches américaines tiennent et le froid gèle les combats.
Il en est de même autour de Cologne, devenue le rempart de l’Allemagne. Les Américains espéraient que la guerre contre l’Allemagne serait gagnée durant l’Hiver 42/44, mais doivent revoir leurs prévisions à la baisse. Les Allemands sont décidés à faire payer le prix du sang pour chaque mètre de terrain.
En Grande-Bretagne, les troupes germano-soviétiques sont retranchées dans le nord-est de l’Écosse et sont de moins en moins ravitaillées et ne reçoivent plus de renforts.
De leur côté, les Chinois défendent leur pays avec des pertes énormes face aux Japonais et aux Américains dans les régions côtières. Les villes chinoises sont la cible terrible bombardements.
Ce n’est qu’aux printemps que les alliés prennent Cologne. La ville est totalement détruite.
Les alliés soupçonnent les Allemands de développer l’arme nucléaire. Un commando est envoyé derrière les lignes ennemies pour détruire le site supposé de développement. En court de route, les soldats français découvrent leur premier camp de concentration. Le commando se divise pour tenter de libérer les prisonniers. Les commandos échouent à détruire le site nucléaire supposé.
Trois semaines plus tard à l’aube Paris est détruite par la « bombe de la désintégration ». L’Allemagne menace alors de détruire Londres et New York de la même manière.
Le 22 juillet, les Américains larguent « Big Mama » sur Dresde. Les Allemands ne répliquent pas car contrairement à ce que dit la propagande il n’y a pas d’autres bombes de la désintégration. Les Américains annoncent que la prochaine cible sera Berlin. Himmler est renversé et l’Allemagne capitule.
Les Américains s’entendent avec les Soviétiques et Chinois sur le dos des Japonais moyennant une zone d’influence US en Asie. Les poches de conflit s’éteignent une à une.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Jolou le Mer 21 Oct - 15:10

Trés bien écrit, même si le fait que tout les alliés de l’Allemagne se rende (comme l'URSS) sans aucune perte de territoire me parait toujours impossible (comme dans la BD d'ailleurs)
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Mer 21 Oct - 17:05

Jolou a écrit:Trés bien écrit, même si le fait que tout les alliés de l’Allemagne se rende (comme l'URSS) sans aucune perte de territoire me parait toujours impossible (comme dans la BD d'ailleurs)
Justement c'est le résumé de la BD. A nous d'y transformer en quelques choses de plus plausible.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Jolou le Mer 21 Oct - 19:07

La partie chinoise est pour moi une des plus probable (le fait que le KMT rejoint le PCC pour continuer la lutte contre les japs). En ce qui concerne le bombardement nucléaire de Paris, pour moi Londres est plus probable dans la logique de Himmler qui veut abattre l'Angleterre pour terminer le combat et je vois bien une guerre civile en Allemagne suite a Dresde entre ce qui reste des républicain allemand, des nazis attaché a Himmler et les Nazis pour une reddition aux alliés (Les alliés vont donc devoir avancer en Allemagne pour mettre fin a tout ça).En URSS devant la crainte d'une explosion atomique un coup d'état pourrait avoir lieu (Diriger par Joukov ? )
avatar
Jolou

Messages : 647
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 20
Localisation : Proche de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Emile Ollivier le Dim 3 Avr - 9:45

Je relance le topic pour dire que j'avais, suite à la lecture du livre "100 000 morts oubliés" écrit une uchronie où, suite à la survie du général Billotte, l'Armée française parvient à s'organiser suffisamment pour résister plus longtemps à Dunkerque tandis que De Gaulle l'emporte le premier jour à Abbeville, ne perdant donc pas des centaines de précieux chars.

Résultat, une brillante victoire défensive sur la Somme et l'Aisne.

Mais j'ai abandonné cette timeline pour celle du 16 Juin.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 779
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Dim 3 Avr - 9:57

Emile Ollivier a écrit:Je relance le topic pour dire que j'avais, suite à la lecture du livre "100 000 morts oubliés" écrit une uchronie où, suite à la survie du général Billotte, l'Armée française parvient à s'organiser suffisamment pour résister plus longtemps à Dunkerque tandis que De Gaulle l'emporte le premier jour à Abbeville, ne perdant donc pas des centaines de précieux chars.

Résultat, une brillante victoire défensive sur la Somme et l'Aisne.
Il va se passer un truc du même genre dans la TL Daikita. Mais j'en suis pas encore là.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Emile Ollivier le Dim 3 Avr - 10:20

J'ai hâte de voir ça. Aurons-nous eu la même vision de la suite ? Smile
avatar
Emile Ollivier

Messages : 779
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Dim 3 Avr - 10:50

Vu le nombre de chose qui vont encore se passer entre là ou j'en suis et l'invasion de la France, je pense qu'il y aura pas mal de différences.

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Thomas le Jeu 28 Juil - 15:57

Thomas a écrit:
Emile Ollivier a écrit:Je relance le topic pour dire que j'avais, suite à la lecture du livre "100 000 morts oubliés" écrit une uchronie où, suite à la survie du général Billotte, l'Armée française parvient à s'organiser suffisamment pour résister plus longtemps à Dunkerque tandis que De Gaulle l'emporte le premier jour à Abbeville, ne perdant donc pas des centaines de précieux chars.

Résultat, une brillante victoire défensive sur la Somme et l'Aisne.
Il va se passer un truc du même genre dans la TL Daikita. Mais j'en suis pas encore là.

C'est dans "16 Juin 1940, un autre destin pour la France (Inspiré de la FTL)" ou une autre TL que tu ne nous à pas encore montré?

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1224
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Emile Ollivier le Mar 16 Aoû - 15:03

Non. Dans ma première uchronie que j'ai bêtement effacé.
avatar
Emile Ollivier

Messages : 779
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: World War 2.2 Redux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum