La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par hendryk le Sam 5 Déc - 11:06

Les lecteurs de l'aventure de Blake et Mortimer (enfin, surtout Mortimer) "Le Piège diabolique" se souviennent qu'au milieu du XXIème siècle, La Roche-Guyon était devenue un immense complexe administratif, avec sa propre centrale nucléaire. Edgar P. Jacobs n'a pas sorti cette idée de son chapeau, un projet dans ce sens avait fait l'objet d'une réflexion à la fin des années 1950. Finalement, le projet est resté dans les cartons et tombé dans l'oubli. Il a droit à une brève référence sur la page Wikipédia en anglais de La Roche-Guyon, et c'est à peu près tout.

Dans mon uchronie "With Iron and Fire", la Quatrième République survit à la crise algérienne et De Gaulle n'est pas là pour fonder la Cinquième. Seulement, elle reste égale à elle-même, avec des gouvernements qui se succèdent tous les six mois ou presque, et pour pallier à l'absence de continuité au niveau ministériel, la haute fonction publique devient peu à peu une technocratie qui ne dit pas son nom. En particulier, le Commissariat général au Plan devient un "Etat dans l'Etat" et c'est là que sont réellement prises les décisions importantes. L'homme le plus puissant de France au cours des années 1960 n'est ni le président du Conseil ni un ministre, c'est le commissaire au Plan, Etienne Hirsch.

L'une des conséquences de cette technocratisation rampante de la Quatrième République est que le projet de délocaliser à La Roche-Guyon les fonctions administratives de la capitale est entériné (les fonctions symboliques restent à Paris).

Pour le siège du Commissariat au Plan, j'envisage une version agrandie du bâtiment de la préfecture de Cergy: une énorme pyramide inversée en béton brut.



Dans les rôles respectifs de Lucio Costa et Oscar Niemeyer pour cette "Brasilia-sur-Seine", je pense à Eugène Beaudouin et Marcel Lods, mais c'est négociable. Architecturalement, le projet est dans un style moderniste, voire brutaliste. Paris-Cité Administrative (que tout le monde continue d'appeler La Roche-Guyon) devient dans la culture populaire l'archétype de la cité des futurs dystopiques: c'est là que Jacques Tati tourne "Playtime" au lieu de construire une ville-décor à grands frais, et c'est également là que Jean-Luc Godard tourne "Alphaville", François Truffaut "Fahrenheit 451", et Henri Verneuil "Nous autres", une adaptation du roman d'Eugène Zamiatine.

Paris et La Roche-Guyon sont reliés (en plus d'une desserte autoroutière et d'une ligne de chemin de fer classique) par un aérotrain sur monorail conçu par Jean Bertin. Quand vient le moment de construire un nouvel aéroport, le site choisi n'est pas Roissy mais Longuesse, à mi-chemin de Paris et La Roche-Guyon.  

Voilà l'idée en quelques lignes. Y aurait-il des amateurs d'urbanisme uchronique pour l'étoffer?
avatar
hendryk

Messages : 62
Date d'inscription : 21/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par Anaxagore le Ven 11 Déc - 10:16

Misère voilà un nouveau sujet de cauchemars pour moi... Laughing
C'est pas que je déteste ce genre d'architecture... enfin je la honni... mais la France transformée en monstre technocratique... j'en frémis ! Encore une superbe dystopie. "Si la France n'était pas une pseudo-démocratie dirigée par les gens riches et était devenue un cauchemar technocratique dirigé par les administrations".
Vous me donnez tous envie d'écrire une uchronie dans laquelle la France est une démocratie où il existe une alternance politique et des partis, où les politiciens se soucient de la nation et du peuple, où les lois défendent les gens... Oui je sais personne ne va croire à une utopie de ce genre.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 781
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par Thomas le Ven 11 Déc - 10:32

Vous me donnez tous envie d'écrire une uchronie dans laquelle la France est une démocratie où il existe une alternance politique et des partis, où les politiciens se soucient de la nation et du peuple, où les lois défendent les gens... Oui je sais personne ne va croire à une utopie de ce genre.
Mouahahah.

Y aurait-il des amateurs d'urbanisme uchronique pour l'étoffer?
Je suis confronté au même problème pour la suite d'Au Bord de l'Abîme. Sans spoiler le cycle 1 (dont la sortie serait tarder) je vais avoir à imaginer un pays qui n'existe pas OTL, des pays très différent d'OTL et dans le dernier tome un peu de "futurologie" et d'architecture qui va avec. Le tout avec des illustrations...

Toutefois, voici un site qui pourrait t'aider/inspirer: http://www.skyscrapercity.com/

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1190
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par Anaxagore le Jeu 17 Déc - 22:44

Il est à remarquer que le film "I comme Icare" a utilisé beaucoup de plans avec des bâtiments du style de La Roche-Guyon dont la préfecture de Cergy. Cela peut donner des idées pour l'évolution de la France dans cette uchronie.

_________________
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots. William Faulkner
avatar
Anaxagore

Messages : 781
Date d'inscription : 18/10/2015
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par Emile Ollivier le Dim 27 Mar - 9:20

Ah Blake et Mortimer, mes BD de chevets quand j'étais petit et que je ne comprenais pas la moitié du vocabulaire utilisé par Jacobs Laughing

Je vous laisse, je dois aller à Pari Santre (Les lecteurs du Piège diabolique comprendront Very Happy)
avatar
Emile Ollivier

Messages : 752
Date d'inscription : 26/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par hendryk le Dim 23 Oct - 10:53

Que pensez-vous de ce petit texte commis dans un moment d'oisiveté?

It all started innocuously enough. After the devastation of WW2, the fledgling Fourth Republic had set up a new administration, the Commissariat Général au Plan, to oversee the reconstruction of the French economy. Its first director had been Jean Monnet, networker and lobbyist extraordinaire, but in 1952 he had stepped down in order to focus full-time on the nuts and bolts of European institutional integration; to replace him he had handpicked one of his closest collaborators from the war years, Etienne Hirsch. A civil engineer by training and expert on the chemical industry by profession, Hirsch had gone over to London in 1940 and joined the Free French; after the war he had followed Monnet into the CGP. Soon after becoming commissaire au Plan in his own right, he began to realize that even though he was expected to report directly to the president of the Council of Ministers, in practice the distressingly short lives of governments under the Fourth Republic meant that nobody was paying much attention to what he was doing. Every few months a new figurehead president showed up only to be replaced by the next one as soon as his parliamentary majority was overturned. As a result, the civil service throughout France's high administration started to consider itself the guardian of continuity, those who actually got things done while interchangeable politicians postured and bickered; it helped that its ranks were mostly staffed with graduates of the same three or four elite schools (Ecole Nationale d'Administration, Ecole Polytechnique and Hirsch's own alma mater Ecole des Mines). The troubled decolonization in Algeria, which left the regime tottering, only made matters worse: for nearly two years the successive French governments were almost solely focused on the unfolding crisis across the Mediterranean, leaving domestic bureaucracies without meaningful oversight.

By the late 1950s the CGP was already becoming the unofficial managing organization of France's "deep state", but things moved to another level after the completion in 1962 of the new administrative capital, Paris-Cité Administrative or, as most people refer to it, La Roche-Guyon. The epitome of post-WW2 technocratic thinking, Paris-Cité Administrative was intended to relieve the congestion in Paris proper by moving the state's administrative apparatus en masse to a rationally planned city. Designed by architects Eugène Beaudouin and Marcel Lods, it was to be the 20th century's answer to Saint-Petersbourg and Washington D.C., as well as a showcase of modernist-brutalist architecture. The ambitious project was managed from the start by the CGP itself, so it is no surprise that its most remarkable building, right in the center of the new city, was the CGP headquarters: a 30-story-high inverted pyramid of glass and concrete, complete with suspended garden and helipad, and with Hirsch's office on the top floor.

Paris-Cité Administrative was linked to Paris proper with an eight-lane highway, a classic rail line, and an aerotrain monorail line inspired by Yakutia's own ground glider network (soon expanded to Brussels in order to facilitate the commute to and from EEC offices, and later to Amsterdam and Frankfurt). But since Paris proper remained the ceremonial capital and offered a more comfortable setting than the austere concrete utopia at La Roche-Guyon, ministers preferred to remain there even though they were provided with brand-new offices at the latter place. Meanwhile, the CGP had relocated into its new headquarters, and the various national administrations in theirs, making it all the easier for the budding French technocracy to free itself of any but the most cursory oversight from elected politicians. By the mid-1960s Hirsch had become the most powerful man in France, and could implement at will his agenda of industrial modernization, infrastructural development and institutional integration with the EEC's growing supranational apparatus.

He wasn't particularly secretive, but the average French person probably wouldn't have recognized him in the street; he was, after all, merely the head of some boring bureaucratic body which normal people didn't deal with in the course of their lives that they knew of. Hirsch liked it that way; what media exposure he got what on his terms, and if some journalist got too curious a phone call to his boss, whom Hirsch probably knew by his first name and might have shared the odd mistress with, put an end to it.
avatar
hendryk

Messages : 62
Date d'inscription : 21/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par Collectionneur le Dim 23 Oct - 11:01

Tiens, en HS, Saint Petersbourg est redevenue la capitale de la Russie ? Sinon, vu la centralisation administrative ''colbertienne'' française, un tel scénario est plausible Smile
avatar
Collectionneur

Messages : 324
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 46
Localisation : Languedoc-Roussillon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par hendryk le Dim 23 Oct - 12:08

Collectionneur a écrit:Tiens, en HS, Saint Petersbourg est redevenue la capitale de la Russie ? Sinon, vu la centralisation administrative ''colbertienne'' française, un tel scénario est plausible Smile
Oh, non, Saint-Pétersbourg est juste mentionné comme exemple historique, la capitale russe reste Moscou (à noter que dans WIAF, Brasilia n'existe pas). Mais sinon oui, l'idée est de voir ce que donnerait la tradition colbertienne française dans un contexte où le pouvoir exécutif est chroniquement faible et la haute administration en roue libre.

Paradoxalement le programme "hirschien" de modernisation des industries et des infrastructures n'est pas tellement différent de ce que la France a connu OTL dans les années 60-70. Le résultat ne serait pas étonnant pour un Français d'OTL: des autoroutes toutes neuves, des aéroports en veux-tu en voilà, un réseau ferré à grande vitesse, et des centrales nucléaires qui poussent comme des champignons (pardon...). Par contre, à terme, cette dérive technocratique engendrera une réaction populiste à laquelle je n'ai pas encore réfléchi.
avatar
hendryk

Messages : 62
Date d'inscription : 21/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par Thomas le Dim 23 Oct - 19:22

Pas mal du tout ^^

_________________
« Ce n’est que devant l’épreuve, la vraie, celle qui met en jeu l’existence même, que les hommes cessent de se mentir et révèlent vraiment ce qu’ils sont. »
Alexandre Lang.
Mes livres
avatar
Thomas
Admin

Messages : 1190
Date d'inscription : 17/10/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur https://thomas_diana.artstation.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Roche-Guyon, nouvelle capitale de la France?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum